...Rendez-vous ce soir à 21 heures où tu sais... signé : ton Nicolas"... C'est une petite annonce à lire ce matin dans les messages personnels de LIBERATION... C'est donc peu de dire que le débat de ce soir à la télé est attendu... Alors cette rencontre... ce "tête à tête" comme titre la VOIX DU NORD... les deux candidats l'abordent dans le même état d'esprit... "Sarkozy - Royal se sentent prêts pour le débat" rapporte LE FIGARO... Le journal met en avant les deux phrases emblématiques de chacun des candidats... Nicolas Sarkozy répète souvent, note le FIGARO : "Je n'ai pas besoin de me préparer, ça fait 30 ans que je me prépare"... Ségolène Royal ne dit pas autre chose : "Toute ma vie politique a été faite de débats, de dialogues, je n'en ai fui aucun... je suis prête par définition"... Donc là-dessus, ils sont d'accord... Pour le reste, eh bien ce sera... "un corps à corps cathodique"... titre le journal suisse LE TEMPS... Oui, notre débat franco-français intéresse la presse européenne... THE INDEPENDENT explique ainsi à ses lecteurs que "Royal contre Sarkozy, c'est la bataille pour les bayrouistes"... En fait c'est plus compliqué que ça... plus exitant aussi... Je ne sais pas pour vous... mais pour les éditorialistes, il y a de l'impatience ce matin... "Que serait la France sans ces bons vieux duels ? Voilà 12 ans que les Français attendent ce moment non inscrit dans les textes et sans lequel notre vie démocratique ne serait pas tout à fait ce qu'elle est"... Voilà donc l'explication, elle est signée Olivier Picard dans LES DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE... L'impatience se fait boulimique pour Jean-Michel Bretonnier dans LA VOIX DU NORD... "Nous devrions nous régaler !... Pourquoi bouder notre plaisir ? La politique est une chose trop sérieuse pour qu'on oublie que c'est aussi une formidable machine à fabriquer des passions collectives... Pour son unité, le pays a besoin de ces affrontements... de ces affrontements où les deux France se regardent au fond des yeux"... Bernard Revel dans L'INDEPENDANT DU MIDI justifie : "C'est après tant de mois de campagne, l'incertitude du résultat final... la confiance des uns aussi inébranlables que l'espérance des autres, donnent au face à face de ce soir la dimension d'un rendez-vous capital"... C'est "l'épreuve de vérité" pour Pierre Taribo dans L'EST REPUBLICAIN... il explique : "l'une est accusée d'incompétence, l'autre d'être agité, voire dangereux... ils n'ont donc pas le choix, il leur faut sortir des stéréotypes qu'on leur prête afin de prouver qu'ils ont le niveau pour rassembler le pays et le diriger... De ce point de vue, l'épreuve de vérité devant les caméras s'annonce plus importante que les fois précédentes... Ce soir, conclut l'éditorialiste, les personnalités vont jouer plus que les programmes."... Ce qui est sûr, c'est qu'on ne devrait pas s'ennuyer... Pour LE PROGRES, le débat de ce soir sera l'exact contraire de celui de 95... Jospin et Chirac, les défunts pères politiques des protagonistes de ce soir avaient fait assaut de prudence technocratique, générant un profond ennui... Pas de ça pour Royal et Sarkozy : ils sont arrivés là à force d'audace... la victoire doit rester au plus audacieux des deux."... Oui, "le choc Sarkozy/Royal s'annonce passionné"... c'est le titre du PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE... le journal se souvient également de ce qu'il appelle "le précédent houleux de 1993"... C'était sur le plateau de France 2, le 21 mars 93... soirée électorale après le 1er tour des législatives... Le PS avait subi une cuisante défaite... Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy étaient, à cette époque, deux jeunes pousses politiques et leurs échanges avaient été plus qu'aigre-doux, note donc LE PARISIEN... "C'était il y a 14 ans... ils étaient alors des jeunots... aujourd'hui, ils se sont endurcis, explique LE REPUBLICAIN LORRAIN... endurcis dans les responsabilités... ils ont surmonté les pièges dressés dans leurs propres camps... ils ne sont pas arrivés là par hasard"... Alors on l'a compris, vos journaux attendent un face à face de personnalités... Pour en faire le tour, de ces personnalités... ou du moins essayer... LIBERATION propose ce matin un 2 en 1... un recto/verso... D'un côté, une édition spéciale "Tout sur Sarkozy"... de l'autre, la même chose "Tout sur Royal"... 13 pages pour chacun des candidats... LIBERATION passe en revue "leur vraie personnalité"... les temps forts de leur campagne et présente aussi les 30 visages qui forment leur réseau... Vous me direz : et les programmes dans tout ça ?... Pour les programmes, vous ouvrez LA CROIX... un dossier de 6 pages où quasiment tout est passé en revue... des réformes électorales à l'éducation en passant par la santé, la politique étrangère, l'environnement ou les 35 heures... sans oublier la fiscalité, le logement ou le dialogue social.... La même idée dans LES ECHOS qui s'intéresse tout particulièrement à l'économie... pour une bonne raison, explique le quotidien... "les débats économiques ont dominé les quatre précédents duels télévisés de l'entre-deux tours"... Et LES ECHOS rappelle : en 74, c'était l'obsession de l'inflation et la querelle des nationalisation... en 81, deux recettes contre le chômage, le libéralisme tempéré ou l'économisme socialisé... ou encore en 95, la fameuse fracture sociale... Et vous, quelles questions vous leur poseriez ce soir ?... C'est LA TRIBUNE qui a demandé à ses lecteurs d'écrire sur son site Internet... Résultat : plus de 1000 questions depuis vendredi... LA TRIBUNE en publie quelques unes... "En combien de temps pensez-vous résorber la dette nationale et par quel moyen ?"... "Comment allez-vous favoriser l'emploi des séniors ?"... "Que comptez-vous faire concernant les frais bancaires ?"... "Quel avenir énergétique pour la France ?"... "Trouvez-vous normal qu'un jeune diplomé bac +5 soit payé au smic ? Que faire pour qu'il reste travailler en France ?"... "Qu'attendez-vous de ce face à face ?"... C'est la question posée par LA PROVENCE... C'est bien mais pas pour moi, disent en résumé les quatre personnes rencontrées au hasard par le journal... Ces quatre-là savent déjà pour qui elles voteront dimanche... Elles espèrent simplement que leur champion ralliera les indécis... Parce que c'est bien là la question... Ce débat peut-il changer la donne ?... Oui "ce duel peut tout changer" affirme en Une LA DEPECHE DU MIDI... Faux, estime LE FIGARO... "Les débats d'entre les deux tours n'ont jamais déterminé l'issue d'une présidentielle" analyse l'un des responsables du service politique du journal, Guillaume Tabard... Un débat selon les politologues peut déplacer entre 200.000 et 300.000 voix au maxium... et jamais il n'y a eu aussi peu d'écart entre deux candidats... même en 74 où se fut très serré entre VGE et Mitterrand... Il y avait un peu plus de 400.000 voix de différence... Le seul paramètre un peu nouveau, concède Guillaume Tabard, c'est l'indécision de l'électorat... Les études montrent que de scrutin en scrutin, les électeurs se décident de plus en plus tard... Le débat ne changera pas grand-chose... C'est aussi ce qu'analyse LE SOIR... "Sauf énorme surprise, le duel télévisé ne devrait plus changer la donne"... LE SOIR... d'habitude on dit LE SOIR DE BRUXELLES... eh bien ce matin, c'est un numéro spécial... LE SOIR DE FRANCE... 40 pages d'actualité vue depuis Paris et Lille... "Un soir d'exception française" explique la rédactrice en chef... Je n'ai plus trop le temps de vous dire tout le bien que je pense de ce numéro... Un autre regard sur la campagne... un autre regard sur la France aussi... La France qui pourrait peut-être arrêter de jouer les malades imaginaires, selon le journal... Pour finir, une question... "Pourquoi les éléphants vivent-ils plus longtemps que les souris ?"... C'est dans LE FIGARO en page Sciences... qui explique que la réponse est à trouver du côté du coeur... C'est pas de la politique je vous ai dit, c'est de la science...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.