Vous les avez certainement vus dans les journaux... les deux bronzes chinois controversés... de la collection Bergé/St Laurent... oeuvres controversées parce qu'issues d'un pillage... Elles ont été dérobées il y a 150 ans lors du pillage du Palais d'Eté de Pékin par les Français et les Britanniques... La Chine a voulu interdire la vente... mais la vente a été maintenue... et chaque bronze a été cédé la semaine dernière pour près de 16 millions d'euros... Rebondissement ce matin... on apprend que c'est un Chinois qui a remporté les enchères... Double rebondissement... non seulement donc c'est un Chinois qui a remporté les enchères... mais il affirme de surcroit qu'il ne compte pas verser l'argent... La tête de rat et la tête de lapin devraient donc de nouveau faire la Une de certains journaux demain... sachant qu'une autre vente aux enchères commence à faire elle aussi polémique... une vente qui doit avoir lieu cette semaine à New-york... on va mettre aux enchères des objets ayant appartenu au Mahatma Gandhi... Le ministère indien de la Culture est intervenu... l'arrière petit-fils de Gandhi est intervenu lui aussi... Ils estiment que les biens personnels du Mahatma auraient dû être offerts à leur pays afin d'être exposés dans un musée... Alors, de quels biens s'agit-il ?... C'est à lire dans LE FIGARO... sous la plume d'Adèle Smith... Vont être mis aux enchères une assiette et un bol en argent ayant appartenus à Gandhi... mise à prix 20.000 dollars... Il y aura également sa montre à gousset... à laquelle il était très attaché... Gandhi était connu pour son extrême ponctualité... "Je déteste être en retard à la prière, ne serait-ce que d'une minute" disait-il... Mais ce n'est pas tout... Lors de cette vente qui aura lieu mercredi et jeudi... les acheteurs pourront s'offrir aussi les sandales de Gandhi... ainsi que ses lunettes... ses célèbres lunettes à monture métallique... Des lunettes qu'il avait offertes à un colonel indien, en déclarant qu'elles lui avaient donné la vision d'une Inde libre... Elles aussi seront donc vendues... Drôle de destin pour les objets d'un homme qui dénonçait le matérialisme et le mercantilisme... "Moins on possède, moins on désire et mieux on se porte"... Il disait cela Gandhi... Une règle spirituelle... que semble-t-il ne partagent pas les propriétaires de la maison d'enchères new-yorkaise qui comptent se faire beaucoup d'argent... grâce aux sandales, grâce à la montre et aux lunettes... D'autres objets mis aux enchères... et c'est à lire cette fois dans LIBERATION... Des objets nettement moins coûteux que les effets personnels de Gandhi... Ces temps-ci, pour parer à la crise, des municipalités ont choisi de mettre en vente du matériel communal... "Les communes vident leur grenier"... ça c'est le titre du papier... Il est signé Didier Arnaud... qui nous explique notamment l'initiative de la mairie du Mans... Jusqu'à la fin de la semaine, elle met donc aux enchères son matériel déclassé... des pioches à 10 euros... une poubelle en plastique vert à 20 euros... un ratelier à bovins pour 105 euros... il y a même des cyclomoteurs... un Peugeot 103 année 93... fourches et moteur hors services... mise à prix 55 euros... Un autre en bon état... 131 euros... Voilà de quoi grapiller quelques deniers... à l'heure où il faut gratter sur tout... commente le journaliste de LIBERATION... en précisant qu'au Mans comme ailleurs, les services municipaux doivent se serrer la ceinture... et que les employés ont donc eu comme consigne de faire des économies... d'où ce déstockage massif... comme il y en a aussi çà et là dans le pays... Ainsi la ville de St-Thégonnec qui vend un portail en fer forgé... 500 euros... La ville de Douai, dans le Nord... propose un lot de 20 boules de Noël... 50 euros... Quant à la ville de Chatellerault, dans la Vienne... elle, c'est un lot de 42 panneaux de signalisation en alu qu'elle essaie de refourguer... 15 euros le panneau... avis aux amateurs... Mais bon, y'a pas de petit profit... les temps sont durs... et ils pourraient bien l'être encore davantage dans les mois qui viennent... comme en témoignent ce matin les Unes des journaux... "France : la pire récession depuis 1945"... titre ainsi LA TRIBUNE... Le gouvernement qui tablait sur une croissance de 0.2 à 0.5%... s'attend désormais à un recul de l'activité... de 1 à 1,5 %... "Un déficit de 5,5 % est attendu pour 2009" confirme LES ECHOS... sous ce titre "Récession, Emploi", un nouveau scénario pour le gouvernement... "Chômage : l'alarmante prévision"... ça c'est le titre à la Une de FRANCE SOIR... qui pointe l'une des causes de la dégradation envisagée... à savoir le pessimisme des patrons... lesquels craignant pour l'avenir, réduisent par anticipation l'intérim et les contrats à durée déterminée... Conséquence plus inattendue... et c'est à lire cette fois dans PARIS NORMANDIE... "à cause de la crise, les refuges pour les animaux sont aujourd'hui submergés par les abandons"... Les gens abandonneraient notamment de plus en plus leur chien... sachant, explique le journal... que "faire le plein de croquettes s'élève à 250 euros par an pour un petit chien, et à plus de 1.000 euros pour un gros"... Certains n'ont plus les moyens.... En revanche, le créneau du "petit poisson rouge" ne connait pas la crise... ça c'est à lire à la Une de L'EST REPUBLICAIN... qui se félicite du grand succès de la bourse d'échange de l'association comtoise d'aquariophilie de Besançon... C'était ce week-end et les passionnés sont venus en nombre, nous dit-on... Parmi les autres secteurs qui échappent à la crise... il y a le cinéma... ça c'est à lire dans LE FIGARO... Depuis janvier, les entrées en salle sont en hausse de 4% par rapport à l'an dernier... "La crise dope le cinéma" titre le journal... dans lequel un sociologue du cinéma, Emmanuel Ethis, explique que la crise renforce le désir du spectacle collectif... Envie de se distraire... envie de sourire... le BIEN PUBLIC approuve... "l'humour ne connait pas la crise"... référence au succès des spectacles comiques qui font le plein à Dijon... "Politique et crise de rire"... ça c'est le titre du dossier que MARIANNE consacre à la bonne santé des humoristes en France... Autre dossier à la Une de MARIANNE cette semaine... dossier sur ces électeurs issus des milieux populaires qui ont voté Sarkozy et qui le regrettent aujourd'hui... "Ils ont voté Sarkozy et ils s'en mordent les mouffles"... explique l'hebdomadaire... Lui n'a pas de mouffles... il a des gants... des gants de boxe... et son histoire fait la Une de deux journaux régionaux... La Une de NORD ECLAIR et de la VOIX DU NORD... c'est l'histoire d'un sans-papier devenu champion de France de boxe... Il s'appelle Sharif Hassenzade... il est Afghan.... il a 17 ans... il vit à Tourcoing... et il vient de décrocher le titre de champion de France Espoir de boxe... Son prochain combat : tenter de décrocher maintenant des papiers... Un combat qu'il partage avec d'autres... de nombreux autres... qui se réfugient notamment dans un square du 10ème arrondissement de Paris... C'est à lire dans LIBERATION... "Square Villemin, petit Kaboul parisien"... Depuis au moins trois ans, des centaines de migrants afghans transitent par là... entre le square et la place du Colonel Fabien... Ils seraient aujourd'hui entre 2 et 300... et ils rêvent d'Angleterre... Rêve identique pour ces femmes rencontrées par Marie-Françoise Colombani dans ELLE... Reportage aux environs de Calais... où six ans après la fermeture de Sangatte, les migrants continuent d'affluer dans l'espoir donc de gagner l'Angleterre... Parmi eux, il y a de plus en plus de femmes, des femmes qui vivent dans la peur, la violence et des conditions de précarité extrême... A lire dans ELLE... qui consacre toutefois sa Une à un sujet plus léger... un numéro spécial mode... qui consacre le top model Angela Lindvall... je ne la connaissais pas... mais il parait qu'elle est très tendance... et que ce qui plait beaucoup, c'est son côté très nature... La demoiselle milite beaucoup pour le bio... et pour tout ce qui est bon pour l'environnement... mais elle fume... "Commencer par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous"... il disait ça aussi, le Mahatmat Gandhi... et c'est un fumeur qui vous parle...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.