Ce matin... nous partons d'abord en Turquie... "La grande peur des Kurdes de Turquie", titre L'Humanité en Une... Et Le Figaro confirme : "Des Kurdes sont pris pour cible en Turquie"... Alors deux journaux, deux reportages, dans deux régions radicalement différentes... Pour Le Figaro, Laure Marchand s'est rendue à Bursa... le long de la côte de la mer de Marmara, à quelques kilomètres d'Istanbul... Cette cité prospère est, depuis quelques jours, le théâtre de violences sans précédent contre la communauté kurde... Commerces saccagés, maisons brûlées, agressions au couteau, menaces de mort... Le président de l'Association des droits de l'homme à Bursa s'inquiète... "J'habite ici depuis 30 ans... Je n'ai jamais vu ça, même au plus fort de la guerre civile... Il suffit désormais d'être Kurde pour être visé... Et encore je ne suis pas au courant de tout : les gens ont peur, ils ne parlent pas"... Changement de décor dans L'Humanité... où Hassane Zerrouky s'est rendu à la frontière entre la Turquie et l'Irak... dans ces vallées qui séparent les deux pays, et où lundi et mardi les hélicoptères turcs ont attaqué... "On est à la proximité du poste-frontière de Habur... l'unique voie de passage vers l'Irak... Des centaines de camions passent là tous les jours, explique le journaliste, et le périmètre a été déclaré zone de guerre"... Dans cette région, le commerce avec l'Irak compense les faibles revenus de l'exploitation du coton et de l'élevage... Mais le Conseil national de sécurité turc a décidé de limiter les exportations de la Turquie vers l'Irak... des décisions qui sont au final, constate L'Humanité plus pénalisantes pour les Turcs que pour les Irakiens... Le boycott commercial entraînerait la perte d'environ 300.000 emplois dans le seul Kurdistan turc... C'est ce qui fait dire au leader du Parti pour les droits et libertés kurdes que cette guerre, si elle a lieu, est d'abord dirigée contre sa communauté... 100 dollars... C'est le chiffre du jour... 100 dollars le baril de pétrole... "Il frôle les 100 dollars", titre Le Figaro... qui précise : "les cours de l'or noir ont atteint hier leur plus haut niveau de l'année, à 96 dollars à New York"... "Le baril s'enflamme", constate La Montagne... Pour le quotidien, "les 100 dollars pourraient être atteints dans 2 semaines"... "Prix des carburants : jusqu'où ?", s'inquiète L'Est Républicain... Et Libération se demande : "A 100 dollars le baril, qu'est-ce qu'on fait ?"... Qu'est-ce qu'on fait ?... Eh bien pas grand-chose... Libération note que "le baril laisse Bercy impuissant"... et explique que les mesures déjà testées ou envisagées sont peu efficaces... Rappelez-vous, en 2005... Total s'était engagé, en cas de hausse rapide des prix du marché des carburants, à étaler cette augmentation sur une période de trois semaines... et au contraire, en cas de diminution, à répercuter la baisse dans les trois jours... Oui mais voilà : ce dispositif, constate Libération, n'existe plus aujourd'hui... Souvenez-vous aussi de l'été 2006... la mise en place d'un chèque-transports... calqué sur le chèque-restaurant... L'Etat pouvait en financer la moitié, à raison de 100 euros par mois... Eh bien le dispositif, applicable depuis janvier, n'a pas vraiment séduit les entreprises... 100 dollars le baril... Le Conseil d'analyse stratégique prévoyait le passage de ce cap vers 2015... Le Figaro Eco demande donc des explications à Jean Syrota, le président de la Commission Energie du Conseil... "Oui, reconnaît-il, prévoir le prix du pétrole est une entreprise hasardeuse... Mais il faut juger dans la durée, parce qu'il s'agit de moyennes, et que la lutte contre les émissions de CO² et le haut niveau des prix feront baisser la consommation mondiale d'hydrocarbures"... Alors en même temps, dans La Tribune, on comprend qu'on est parti pour d'autres records... puisque le journal économique rapporte que "les options sur le marché de New York se négocient cette semaine jusqu'à 125 dollars le baril pour décembre"... Les Echos note que "euro, pétrole, or : valse de records sur des marchés fébriles"... Et Paris-Normandie met en garde : "Gare à la surchauffe !... L'économie mondiale risque de tourner en sur-régime... Dollar anémique, euro gonflé à bloc, pétrole hors de prix : ce cocktail a tout lieu d'inquiéter les économistes"... Et puis bien sûr, ce baril à 100 dollars, il a des conséquences... Conséquences politiques... C'est Patrice Chabanet, dans Le Journal de la Haute-Marne, qui explique que, "si l'on ne peut pas tenir nos gouvernants pour responsables de cet alourdissement inexorable des factures d'essence et de mazout... Cela constitue une sérieuse entaille au pouvoir d'achat... et d'autant moins de grain à moudre pour faire accepter les réformes"... Conséquences sociologiques aussi... "Pour 100 dollars, t'as plus rien", écrit ce matin Philippe Larue dans La Provence... L'éditorialiste note que "réapparaît, parmi les automobilistes, cette habitude héritée de nos pères et du choc pétrolier de 1973 : mettre toujours pour la même somme dans le réservoir, et faire moins de kilomètres... Alors faisons d'un mal un bien, exhorte le journaliste... Après le Grenelle de l'Environnement, le pétrole cher va nous forcer à changer nos modes de vie"... Changer nos modes de vie... Certains ont déjà commencé... Dans Le Monde, vous lirez que la Californie se bat contre l'eau en bouteille... Des associations écologistes dénoncent les pollutions liées à la fabrication et au transport de ce produit... A San Francisco, même l'un des restaurants les plus réputés ne sert plus que de l'eau du robinet... y compris pour l'eau gazeuse... Et le patron écolo de ce restaurant note tout de même le manque à gagner... "Ici, je pourrais vendre 25.000 bouteilles d'eau minérale par an... Je les achète 1 dollar 50 pièce et je les revends 5 à 6 dollars... C'était un bénéfice d'environ 100.000 dollars par an"... Autre changement d'habitude... là, c'est à lire dans Les Echos, qui explique... "Les bateaux de course passent au vert"... "Entre panneaux solaires, piles à combustible, hydro-générateurs, les navigateurs multiplient les expériences pour concourir uniquement avec les énergies propres"... Parce que même un bateau à voile consomme 4 à 5 litres de gazole quotidiens pour alimenter tout son matériel électronique de navigation... Conséquence ?... C'est encore Les Echos qui le note... Eh bien la Transat Jacques Vabre... qui part ce week-end du Havre pour rallier Salvador de Bahia, au Brésil... compensera sa consommation de CO² en finançant l'implantation de 15.000 hectares de forêts au Brésil... Dans la série "le monde est fou"... Cette histoire, rapportée par Libération... Ca se passe au Japon... Dans le sud-ouest du pays, un homme de 52 ans est mort de faim cet été... L'affaire n'aurait ému personne si tout au long de son agonie, il n'avait pas écrit un journal intime... Sur la dernière page : "Mon ventre est vide... Je veux un bol de riz... Je n'ai pas mangé depuis 25 jours"... Il est mort 2 mois après qu'un des 142 fonctionnaires de sa ville a décidé de ne plus lui verser l'aide publique qu'il percevait depuis 5 mois... Et le correspondant de Libé à Tokyo explique : "Pour réduire la dette publique, les avancements de ces fonctionnaires dépendent de leur zèle à éliminer chaque année au moins 5 allocataires"... Le monde est fou... L'histoire est plus rigolote, mais peut-être au final pas moins inquiétante... Dans The Independent, ce matin, le portrait de "la souris qui secoue le monde"... "Elle peut courir des heures, sans se fatiguer... Elle vit plus longtemps... Elle est plus active sexuellement... Et elle mange plus sans grossir"... Bien sûr, cette souris est l'oeuvre de chercheurs en génétique... avec cette question : est-ce que la science, qui a créé cette super-souris, peut s'appliquer à l'homme ?... Les journalistes de The Independent ont fait la liste de ces recherches étranges... une liste dont je retiendrai ce cochon aux gènes d'épinard, fruit d'une recherche japonaise... Il est meilleur pour la santé... Et sinon, dans les journaux... Retour sur l'Arche de Zoé... avec Aujourd'hui en France-Le Parisien, qui présente en Une "L'étrange document"... un document que l'association a fourni aux autorités locales, et où il est seulement question d'assistance à des enfants mais jamais de rapatriement vers la France... L'Indépendant du Midi révèle un autre pan de ce dossier complexe... le témoignage d'une des familles des Pyrénées-Orientales qui attendaient l'arrivée d'un enfant... le couple met en cause les "méthodes d'embrigadement" de l'Arche de Zoé et parle de "supplice mental".... Et dans Var Matin... "Arche de Zoé : Castellane soutient son médecin"... Le village manifestera demain pour demander le retour immédiat au pays de Philippe Van Winkelberg, prisonnier au Tchad... Et puis, pour finir... So Foot... Ce mensuel de foot que même les non-footeux peuvent lire, entre autres, pour ses interviews décalées... Et ce mois-ci, celle de David Martinon, le porte-parole de l'Elysée, vaut le détour... So Foot est quasiment séduit, alors qu'au départ l'a priori n'était vraiment pas positif... Le mensuel fait de David Martinon la plus belle tête à claque de la sphère politique... Mais au bout du compte, on découvre un fan de Rocheteau et des Verts... de Trust et de Motörhead... Sans compter qu'on a aussi l'explication à ses cravates d'une couleur parfois... on va dire étranges... Il est daltonien... Allez... Bon week-end...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.