« Et ce chercheur-là, qu’est-ce qu’il a trouvé ? »

Cette question, c’est Emmanuel Macron qui l’a posée, au début de l’été dernier, alors qu’il consultait la liste des 600 personnes qu’on l’invitait à honorer de la légion d’honneur. 

Ce sont les ministres qui proposent les noms. Mais c’est lui, le chef de l’Etat, en tant que grand maître de l’ordre national de la Légion d’honneur, qui doit signer les décrets de nomination. 

« Et ce chercheur-là, qu’est-ce qu’il a trouvé ? » 

C’est LE FIGARO qui rapporte la scène et précise qu’Emmanuel Macron, à la surprise générale, n’a retenu ce jour-là que 101 lauréats, soit seulement un sixième des personnes proposées pour la promotion de la légion d’honneur du 14 juillet… Et pour les prochaines, ce ne sera pas davantage, nous explique le journal.  « Légion d’honneur : Macron impose de nouvelles règles » – c’est le titre à la Une, qui nous apprend que ce jeudi, le Conseil des Ministres doit entériner une réduction drastique du nombre de décoration, avec un retour au seul critère du mérite.

« Le monde récompense plus souvent les apparences du mérite que le mérite même », disait La Rochefoucauld... Visiblement, le président de la République pense un peu la même chose, et il entend donc bousculer les usages… En finir, notamment, avec l’attribution quasi automatique de ruban rouge à certaines catégories de personnalités : les anciens ministres, les anciens ambassadeurs ou bien les académiciens. Et en finir, aussi, avec les très nombreuses et médiatiques cérémonies de remises de l’insigne dans les salons de l’Elysée.

LE FIGARO dresse d’ailleurs la liste des chefs de l’Etat qui ont décerné le plus de légions d’honneur. 

C’est Valéry Giscard d’Estaing qui arrive largement en tête, avec 4.600 décorations par an. Il est suivi de Georges Pompidou : 4.200 décorations par an. Puis suivent, dans l’ordre : Nicolas Sarkozy, François Mitterrand, François Hollande et Jacques Chirac qui, tous, ont établi une moyenne quasi similaire : autour de 3.450 légions d’honneur décernées chaque année… 

D’après l’Elysée, Emmanuel Macron entend donc revaloriser la plus haute distinction nationale… Une distinction créée en 1802 par Napoléon Bonaparte, lequel reconnaissait d’ailleurs qu’il s’agissait là de flatter les vanités. « C’est avec des hochets que l’on mène les hommes » : la réplique est célèbre et maintes fois, la Légion d’honneur a semblé galvaudée. Comment, donc, comprendre qu’en 2001, Jacques Chirac ait nommé Bachar al-Assad Grand-Croix de la Légion d’honneur ? Comment comprendre qu’en 2016, François Hollande ait élevé au même grade le prince héritier d’Arabie Saoudite ? Quant à Nicolas Sarkozy, il a décoré Ali Bongo en 2010, lors d’un déplacement au Gabon… Avant de récompenser de la légion d’honneur ses amis acteurs Jean Reno, Christian Clavier, mais aussi le chanteur Didier Barbelivien, et puis Stone & Charden, son traiteur de Neuilly, son tailleur, son libraire, Isabelle Balkany et même la directrice de l’école du petit Louis…  

Et puis le producteur américain Harvey Weinstein. Ça, c’était le 7 mars 2012, mais la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur a été saisie de l’affaire, à la demande de l’Elysée, et elle est en train d’étudier la marche à suivre afin de retirer la prestigieuse distinction à cet homme accusé de multiples agressions sexuelles.

A ce propos, une nouvelle affaire – c’est à lire dans LE PARISIEN… L’acteur Dustin Hoffman mis en cause à son tour : il est accusé de harcèlement sexuel par une ancienne stagiaire qui travaillait à ses côtés sur un tournage en 1985. Elle avait 17 ans à l’époque.

A ce propos également : formidable dessin de PrincesseH dans LA CROIX… C’est un homme qui discute avec ses collègues de travail à la machine à café. 

Il leur lance : « Un type m’a braqué et volé ma voiture ! » 

Et les autres répondent : 

-         « Tu n’exagère pas un peu ? 

-         Tu lui as dit assez clairement que tu n’étais pas d’accord ? 

-         Non, mais, quand on a une voiture, c’est qu’on cherche les ennuis, aussi ! 

-         Le type, faut le comprendre, il n’a pas pu se retenir ! 

-         Ben oui, franchement, c’est de ta faute ! »

C’est ce que certaines femmes harcelées entendent parfois : elles n’auraient eu que ce qu’elles méritent.

Donald Trump, hier, a aussi parlé de mérite. C’est sa réponse politique après l’attentat au camion-bélier perpétré à New-York… Huit morts et douze blessés, et un attentat perpétré vraisemblablement au nom du groupe Etat Islamique… Après avoir dit, à propos du terroriste, qu’il aimerait l’envoyer dans le camp Guantanamo, Donald Trump a tweeté qu’il souhaitait qu’il soit condamné à mort. Et alors que tout porte à croire que c’est sur le sol américain que cet Ouzbek de 29 ans s’est radicalisé, Trump a mis en cause les green cards, ces visas de travail attribués depuis des années à travers une loterie…Et il entend donc qu’ils soient dorénavant attribués au mérite !

« Trump relance la polémique sur l’immigration », commentent ce matin LES ECHOS… « Trump se trompe de cible », renchérit L’HUMANITE, tandis que LIBERATION propose tout un dossier sur ce qui reste aujourd’hui du groupe Etat Islamique… « Daech après Daech »: c’est le titre à la Une, et le quotidien précise que l’effondrement progressif du califat n’entame pas la campagne de terreur du groupe djihadiste, lequel est encore loin, très loin d’être à terre… C’est ce qu’on a pu voir à New-York, mais de nouveaux territoires sont également visés : en Asie centrale, en Asie du Sud-Est ou encore en Egypte.

En ce jour de fête des morts, tous les journaux s’intéressent en outre au sujet… A la mort, donc. Et notamment aux nouvelles tendances du funéraire. 

Des cercueils en cartons – c’est à lire dans L’UNION.

Des pierres tombales d’occasion – c’est à lire dans LE FIGARO. Des pierres tombales abandonnées revendues pour un moindre coût.

Et puis, sur LE HUFFINGTON POST, une stèle de nouveau profanée… C’était hier matin, et vous l’avez évoqué tout à l’heure Nicolas : la stèle en hommage à Ilan Halimi, ce jeune Juif français torturé et assassiné en 2006 par le gang des barbares – la stèle a été retrouvée dégradée à Bagneux dans les Hauts-de-Seine… Elle avait déjà été vandalisée il y a deux ans… Un « acte intolérable », a dénoncé la maire de la ville. Immonde ou dégueulasse aurait peut-être été plus juste.   

Pour finir, un dernier mot sur le mérite. Le mérite dans le sport, avec une longue interview de Karim Benzema dans LES INROCKUPTIBLES. « J’ai envie de revenir en équipe de France », déclare l’attaquant du Real de Madrid… Il en a envie, très envie, et si l’on en juge par ses derniers résultats, y a pas à dire : il le mérite. Benzema compte parmi les meilleurs joueurs de la planète. Mais depuis 2015, et sa mise en examen dans l’affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena, il est pourtant absent de la sélection tricolore… Didier Deschamps ne veut plus de lui… Il faut dire qu’avant cela, il y avait également eu la fameuse affaire Zahia… Zahia qui, soit dit en passant, n’a jamais été décorée de la légion d’honneur. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.