Etre bien dans son entreprise : c'est important... Hein, Nicolas, c'est important d'être bien dans son entreprise... Se sentir à l'aise à son poste... Bien s'entendre avec ses collègues... En ces temps de suppressions d'emplois à tout-va, le sujet peut paraître incongru... Mais on le retrouve pourtant, ce matin, dans les pages de plusieurs journaux... Ainsi, à la Une du Courrier de l'Ouest... qui nous raconte qu'à Angers, une entreprise de bâtiment organise chaque matin un petit quart d'heure de sport pour tous ses employés... Ils se retrouvent sur le parking... Ils font des échauffements, des étirements, un peu de ballon... Et tout cela, d'après la direction, permet de faciliter les relations entre les salariés... Autre exemple, dans Courrier Cadres... qui nous apprend que, pour remotiver leurs troupes, de plus en plus de sociétés optent pour les coffrets-cadeaux... C'est la dernière trouvaille des managers pour récompenser leurs collaborateurs sans pour autant vider les caisses... Désormais, au lieu de recevoir une prime, les plus méritants ont droit à des baptêmes en Porsche, à des bouteilles de vin ou bien à des massages... Là encore, il paraît que ça met une super-ambiance... Et dans d'autres entreprises, on se met à jouer au Lego... Jouer au Lego en entreprise... Vous nous avez trouvé ça où ? Dans le mensuel Management, c'est Caroline Montaigne qui explique... Et malgré les apparences, c'est un concept très sérieux... Pour tenter de ressouder les équipes, de plus en plus de sociétés font appel aux Lego... C'est le cas notamment de la SNCF... qui, plusieurs fois déjà, a donc organisé des stages autour de ce jeu de construction, que l'on pensait à tort réservé aux enfants... Le principe est simple : dans une même pièce, on réunit des employés, des cadres, mais aussi des dirigeants... Et tout le monde, au départ, reçoit la même mission : construire une tour, la plus haute possible... un exercice dont le but est de détendre l'atmosphère et placer tous les participants sur un pied d'égalité... Les tours s'effondrent... Tout le monde rigole... Et l'on peut ensuite construire d'autres choses : construire des petits bonshommes qui représentent les clients, construire un gros bonhomme qui représente le patron... L'idée, c'est d'exprimer, à travers les Lego, tous les problèmes relationnels qui se posent en entreprise... Et il paraît que ça marche... Et dans l'éducation, est-ce que ça marcherait aussi ?... apporter des Lego en classe afin de détendre l'atmosphère et d'essayer de renouer le dialogue entre des profs et des élèves souvent récalcitrants ?... Je ne crois pas que l'idée aie, jusque-là, été tentée... Mais dans le mensuel Sciences Humaines, j'ai lu qu'il existait des "kits pour bien tenir sa classe"... Là encore, il est question de stages : une formation pour les enseignants, qu'anime un prof de français à l'IUFM de Créteil... Voilà le genre de conseil qu'il donne : "D'abord, faire un plan de classe adapté, dans lequel on intercale les élèves agités et les plus calmes... Surtout, ne pas sourire dans les classes difficiles... Et s'habiller plutôt strict, c'est-à-dire pas comme les élèves"... Comment tenir sa classe... A lire dans Sciences Humaines, dont c'est le sujet à la Une : "Ecole, guide de survie"... Et puis il y a d'autres stages destinés aux enseignants, et c'est à lire cette fois dans Le Figaro... des stages anti-intrusion... Des ateliers organisés par le rectorat de Versailles, et qui visent à prévenir, nous dit-on, l'intrusion de bandes à l'intérieur des établissements scolaires... Marie-Estelle Pech a assisté à un des stages... Et elle a vu le désarroi de certains profs et proviseurs, confrontés à des jeunes venus semer la pagaille à l'intérieur de leur collège ou de leur lycée... Aujourd'hui, d'après le ministre de l'Education Nationale, environ 120 établissements sont concernés en France par des intrusions de personnes parfois totalement extérieures à l'école... Hier, l'UMP Christian Estrosi a d'ailleurs proposé qu'une loi accorde la même protection aux enseignants qu'aux policiers, dès lors qu'ils sont victimes de violences perpétrées par des bandes organisées... Un phénomène de plus en plus courant, ainsi que le note également Le Parisien-Aujourd'hui en France... qui évoque "les chiffres inquiétants de la violence scolaire"... Dans le journal, Xavier Darcos et sa collègue de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie annoncent que le système de caméra de surveillance dans les écoles va du coup être développé... Voilà donc la réponse du gouvernement : davantage de caméras... En revanche, expliquent les ministres, pas question d'installer à demeure des policiers dans les établissements... Et ce sont d'autres actes de violence qui, ce matin, font la Une d'une partie des journaux : les affrontements qui ont eu lieu à Strasbourg à la veille de l'ouverture du Sommet de l'OTAN... C'est à la Une notamment de France-Soir... "Les anti-OTAN se déchaînent"... Violents affrontements, hier, entre manifestants et forces de l'ordre... Une centaine de personnes ont été interpellées... Strasbourg qui serait aujourd'hui comme "un camp retranché", si l'on en croit L'Alsace... "Une ville sous très haute tension", confirme Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Tandis que Le Parisien précise qu'aujourd'hui, Nicolas Sarkozy aura enfin droit à sa photo à côté de Barack Obama... "une photo attendue depuis des mois par l'Elysée", explique Frédéric Gerschel... en racontant qu'hier, à Londres, le Président américain a quelque peu snobé le Président français : au moment de la photo de famille des leaders de la planète, Obama est passé devant Sarkozy sans un mot, sans un geste, semblant totalement l'ignorer... Voilà pour la petite histoire... sachant que pour le reste, à l'issue de ce G20, c'est plutôt l'enthousiasme qui domine dans les journaux... Du Parisien à La Tribune, en passant par Libération, tous ou presque applaudissent... "L'incroyable succès du Sommet du G20", titre ainsi Le Parisien... "Ils n'ont pas déçu", titre à sa Une La Tribune... Tandis que Libération se félicite "d'un G20 pas vain"... "pas vain" : V-A-I-N... Un enthousiasme qu'on retrouve dans les éditoriaux... "Le G20 pouvait n'être qu'un aimable forum de discussion... Mais il a rempli sa mission en se concluant sur des engagements et des mesures concrètes", estime ainsi Jean Levallois dans La Presse de la Manche... "C'est la revanche décisive des politiques sur l'économique et le financier", note pour sa part Jacques Camus dans La République du Centre, en indiquant "qu'on ne peut enlever à Nicolas Sarkozy le mérite d'avoir provoqué cette réunion"... Sud-Ouest évoque "l'esquisse d'un nouvel ordre mondial"... Ouest-France évoque "l'espoir d'un nouvel ordre économique"... "Mais non : cela n'a rien à voir avec un nouvel ordre économique", désapprouve néanmoins Patrick Apel-Muller dans L'Humanité... pour qui, "lors de ce Sommet, il s'est agi en fait de changer juste ce qu'il faut pour que tout continue comme avant"... D'où, ce matin, ce titre à la Une du journal : "G20 : ils se moquent de nous"... Un point de vue toutefois assez marginal dans la presse aujourd'hui... qui donc, redisons-le, se montre très positive... Et puis, pour finir, Frédéric, vous vouliez nous alerter sur un fait-divers... Je l'ai trouvé dans Le Maine Libre... C'est très court, vous allez voir... A Ecommoy, dans les sous-bois, un chevreuil s'est attaqué à deux personnes qui faisaient du jogging... Un chevreuil devenu fou... Ca nous rappelle quelque chose... Message à tous les chevreuils : mettez-vous au Lego.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.