Décidément, tout fout le camp... Même la famille royale d'Angleterre ne ressemble plus à rien... On savait déjà (et on l'a dit ici) que la Reine avait perdu plein d'argent à la Bourse... conséquence de la crise financière... On savait également (et on l'a dit ici) que sa maison de couture et son fabricant de vaisselle avaient fait faillite... Mais aujourd'hui, Le Monde nous apprend que la situation est pire encore que ce qu'on croyait... "Shocking ! Elizabeth II doit se serrer la ceinture"... et piocher très régulièrement dans les bas-fonds de sa garde-robe... C'est Marc Roche, correspondant du Monde à Londres, qui raconte... "En visite à Oxford la semaine dernière, la souveraine a porté le même manteau rouge que lors d'une cérémonie à l'académie militaire de Sandhurst, à l'automne 2005... Au cours d'un bal en Slovénie, un mois plus tôt, elle avait déjà remis une tenue de soirée vieille de vingt ans... Et tous les membres de la famille ont été priés de suivre son exemple... Ainsi le duc d'Edimbourg, son mari, qui vient de faire réajuster un pantalon datant de 1957"... Vous reconnaîtrez que mon confrère est rudement bien informé... Il ne dit pas toutefois à quel endroit le pantalon du prince consort a dû être réajusté... Mais bon, c'est un détail... L'essentiel, c'est ce constat : "Les finances de la Reine vont mal... Et vu l'effondrement des ventes aux enchères, il lui est impossible de céder bijoux, tableaux ou pur-sang pour renflouer la caisse Windsor"... Je vous le disais : tout fout le camp... Et en France, où en est-on ?... Comment répondre à la crise ?... Plusieurs journaux titrent ce matin sur le plan de relance que doit détailler demain Nicolas Sarkozy... C'est à la Une notamment du Parisien-Aujourd'hui en France : "Le plan Sarkozy au banc d'essai"... Le journal fait le point sur les différentes mesures qui devraient être annoncées... Dans le domaine de l'automobile : une prime à la casse de 1.000 euros, pour encourager la mise au rebut des voitures anciennes et polluantes... "Prime à la casse : voici la Sarkozette", titre à sa Une La Dépêche du Midi... Dans le domaine du logement : une forte hausse du plafond permettant d'obtenir des prêts à taux zéro... Et puis, si l'on en croit cette fois La Tribune, le chef de l'Etat pourrait également décider d'une prime pour les bénéficiaires d'allocation-logement... Sachant que tout cela, pour lui, "relève d'un vrai casse-tête", estime ce matin François Martin, dans Le Midi Libre... "Comment relancer durablement l'économie française sans plomber davantage les comptes publics ?... Voilà la quadrature du cercle autour duquel tourne un Nicolas Sarkozy au pied du mur... Il hésite, il avance, il recule, il consulte... Et la France perd patience... Et la grogne s'installe... Et lui est condamné à faire de la relance sans argent"... D'ailleurs, nous apprend Le Canard Enchaîné, en ce moment, "l'Elysée voit tout en noir"... "'Plus ça va, plus ça va mal', se serait ainsi lamenté notre Président la semaine dernière, au cours d'une réunion consacrée à la conjoncture économique... 'Nous allons vers une série d'affrontements sociaux, voire vers un affrontement social', aurait-il ajouté... son conseiller Raymond Soubie finissant de casser le moral des participants en s'écriant : 'En 40 ans de carrière, j'ai toujours refusé d'annoncer que l'automne ou le printemps sera chaud... Mais aujourd'hui, je pense que tout peut être chaud'"... Je vous le disais : tout fout le camp... Mais où trouver l'argent ? Dans le magazine Capital, vous lirez la dernière trouvaille de Bercy pour mettre du beurre dans les épinards : ouvrir les portes de ses palais nationaux aux réceptions privées, tournages de films et autres séminaires... "L'Etat loue ses bijoux de famille", nous explique Olivier Drouin... qui nous apprend notamment que le Quai d'Orsay loue très régulièrement les salons de son rez-de-chaussée et sa salle à manger de 183 mètres carrés... Pour le Salon de l'Horloge, comptez 60.000 euros la soirée... Il est aussi possible de louer des musées... Et c'est d'ailleurs nettement moins cher... Pour le salon d'honneur du Musée de l'Armée, c'est 8.500 euros la journée... Et si vous rêvez d'une croisière vraiment originale, sachez que le Dumont-D'Urville (navire de guerre) se loue 200.000 euros les trois semaines... Alors je ne sais pas, au final, ce que tout cela rapporte à l'Etat... Mais voilà qui pourrait donner des idées à la reine d'Angleterre... "Ce monde où nous vivons est décidément une chose bien étonnante", écrit de son côté Cavanna, dans les pages de Charlie Hebdo... Lui, il revient sur l'effondrement de l'industrie automobile... "une industrie devenue folle... Son idéal serait qu'il se vende une bagnole neuve par personne et par an... A chaque salon, on fout la vieille tire de l'an passé à la ferraille, et on prend un crédit sur le tout dernier modèle... Voilà la vie telle que la conçoivent Messieurs Peugeot, Citroën, Ford, Chrysler et tutti quanti... L'industrie automobile n'est pas une exception, mais elle fait vitrine", se désole Cavanna... "Elle est le parfait exemple de la course au 'toujours plus, consommer plus, plus vite, plus riche, ne rien garder, jeter, acheter, jeter, acheter, jeter... Résultat : quand la bagnole ne va pas, rien ne va"... Et nous, nous saurons donc demain ce que Nicolas Sarkozy propose vraiment pour que ça aille un peu mieux... Demain, c'est donc à Douai que s'exprimera le chef de l'Etat... qui, hier, était à Antony, où il a annoncé plusieurs mesures visant à renforcer la surveillance autour des "malades potentiellement dangereux"... "Sarkozy veut durcir l'hospitalisation d'office", explique ainsi France-Soir... "La psychiatrie sous contrôle", titre La Nouvelle République... "Sarkozy veut enfermer l'hôpital psychiatrique à double tour", annonce pour sa part Libération... qui précise que "le Président de la République a déconcerté les médecins"... "Il les a même consternés", assure de son côté Pierre Bienvault dans La Croix... Mon confrère a rencontré le président du Syndicat des psychiatres des hôpitaux... Il s'appelle Pierre Faradji... Et il se dit "catastrophé" par le discours de Nicolas Sarkozy, "discours très largement sécuritaire"... Même sentiment chez le président du Syndicat des psychiatres d'exercice public... Il s'appelle Angelo Poli... Et lui se dit "sidéré"... "On est en train, dit-il, de vouloir reconstruire des murs autour des hôpitaux psychiatriques, alors que cela fait plus de 20 ans qu'on essaie de les abattre"... Oui, mais voilà, note Jacques Camus dans La République du Centre : "Trop souvent, à l'Elysée, le temps de l'action précède celui de la réflexion... Nicolas Sarkozy a annoncé hier une réforme de l'hospitalisation d'office après le meurtre, il y a trois semaines à Grenoble, d'un étudiant par un malade schizophrène... Or, poursuit l'éditorialiste, les grands mots (MOTS) ne constituent pas forcément les meilleurs remèdes... Ce gouvernement à l'émotion est, on le sait, destiné à flatter, bien plutôt qu'à guérir"... Et "la réponse sécuritaire ne suffit pas", ajoute ce matin Dominique Quinio dans La Croix... Pour elle, "on prend une fois de plus le problème par le mauvais bout de la lorgnette... Il ne suffit pas de cacher ces fous que l'on ne saurait voir... Il faut aussi penser l'organisation globale des soins psychiatriques"... Les autres titres de la presse, ce matin... Les élections prud'homales, qui se déroulent aujourd'hui... "Votez !", titre à sa Une L'Humanité... qui évoque "un scrutin permettant aux salariés à la fois de s'exprimer, mais également de résister"... "Il faut éviter l'abstention trop massive", interpelle dans le même esprit Le Midi Libre... Tandis que Le Figaro annonce qu'il s'agit là d'un "test majeur pour les syndicats"... "C'est en effet pour eux l'occasion de se compter"... "Claire Chazal, tête de liste à Paris pour la CFTC", titre de son côté La Tribune... La Tribune qui s'intéresse par ailleurs à la présentation, par Eric Woerth ce matin en Conseil des Ministres, d'un premier bilan de la révision générale des politiques publiques... Il a fait le point sur les réformes engagées dans les ministères... Ce qui donne dans le journal le hit-parade des ministres classés en fonction de leurs performances... Les bons élèves s'appellent Jean-Louis Borloo, Hervé Morin, Xavier Darcos, Michel Barnier et Eric Woerth (pourquoi se priver ?)... Les mauvais élèves s'appellent Christine Albanel, Michèle Alliot-Marie, Brice Hortefeux, Christine Boutin et Xavier Bertrand... A la Une de Libération : la libération hier de 3 des 5 personnes soupçonnées d'avoir saboté des lignes de TGV... "Des terroristes, vraiment ?", s'interroge le journal... "Haute tension dans les prisons", titre pour sa part Le Parisien-Aujourd'hui en France... Deux nouveaux suicides portent désormais à plus de cent le nombre de prisonniers qui se sont donné la mort dans leur cellule cette année... Décidément, tout fout le camp... "Le Grand-Duc mis hors jeu" : c'est à la Une du Républicain Lorrain... Tempête hier au Luxembourg : le Premier ministre a annoncé que les prérogatives du grand-duc Henri allaient être réduites... Le souverain a provoqué cette crise politique en sortant de sa neutralité : il refuse de signer une loi sur l'euthanasie, récemment votée... Il évoque des raisons de conscience... Décidément, tout fout le camp... A la Une de L'Ardennais : "La guerre des pharmacies"... Pour une banale histoire d'ouverture d'officines le lundi matin, le pharmacien de Carignan et celui de Blagny en sont presque venus aux mains... Et puis vous lirez dans La Provence cette histoire étonnante... Le propriétaire d'un poulailler vient d'être condamné à 1.500 euros de dommages et intérêts pour nuisances sonores... condamné à 1.500 euros pour avoir laissé son coq chanter... Si maintenant même les coqs ne peuvent plus chanter... Je vous le disais : tout fout le camp...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.