L'Express raconte Philippe de Villiers, conteur de talent dont la vérité n'est pas le premier souci. L'Obs révèle la passion pour les sondages du pouvoir. Coco dans Libération croque le Président Macron façon Tour de France. Eric Zemmour fait découvrir dans le Figaro un livre brillant sur la perte de la liberté.

On parle d’un patron...

Qui a voulu bien faire plaide son avocat, et sauver ses salariés de la covid 19, en jouant les contrebandiers et les apprentis pharmaciens, c'est le Parisien qui nous raconte René Pich, patron du chimiste SNF, leader de la purification de l'eau, jugé aujourd'hui  au tribunal de saint-etienne.. En mars 2020  René Pich, avait fait venir d'inde 900 gélules de Chloroquine, la potion magique alors vantée par le professeur Raoult, pour la distribuer à ses salariés malades, et dans la lettre interne de l'entreprise en détaillait même la posologie. « Deux cachets de 250 mg matin et soir jusqu’à disparition des symptômes au bout de quatre à sept jours (dix jours maximum) », écrivait-il, plein de bonnes intentions... Mais les gens sont méchants et notamment les syndicats qui ont trouvé que le patron abusait, dans une entreprise qui manquait de gel et de masques... Au printemps 2020 -Libération et le Progrès l'avaient raconté- Me Sofia Soula-Michal, avocate de la CFDT qui avait porté plainte, René Pich avait connu alors l'indignité de la garde à vue,  un an après voilà le tribunal...

Mais au-delà du covid, c'est une vie que l'on découvre,  et un patron sans aucune doute génial autrefois, il avait repris en mai 68 à Andrézieux une vieille usine de boulets charbon promise à disparaitre pour en faire un géant on a souvent dit du bien de René Pich dans dans Libération les Echos l'usine nouvelle, faut-il n'en penser que du mal aujourd'hui, il a quatre vingt ans, est ce la crise de la covid ou le temps qui passe? Mais l'an dernier son souci était de maintenir l'usine car des millions de personnes avaient besoin d'eau potable, dit son avocat Me Buffard, qui dans le Parisien a du talent...

Elle est peut sembler injuste, la mésaventure de René Pich, quand l'Express nous raconte comment la même crise du covid fait le bonheur d'un aventurier du verbe, revenu de tout sauf de sa gloire médiatique et littéraire, Philippe de Villiers  dont le journal dissèque le talent de conteur et dont la vérité n'est pas le sujet... Il serait dit l'express le meilleur complotiste de France, et parfois se moque des crédules ou du système, je les ai bien niqués, dit-il  entre deux shows. On lit aussi comment de Villiers a pensé devenir le conseiller démiurge d'Emmanuel Macron, avant de réaliser qu'il n'avait pas d'influence, il en est vipérin et dévoiler, des lettres privées du chef de l'Etat, on lit des formules amicales manuscrites qui politiquement ne disent pas grand-chose... A-t-il été naïf de Villiers, qui lui aussi vieillit, qui jalouse la popularité de son frère le Général Pierre, et a peur de son fils Nicolas, devenu patron du Puy duy Fou dont il pense qu'il pourrait le virer un jour...

Dans Reporterre, journal écolo en ligne, qui prolonge l'enquête d'un journal vendéen nommé - provocation- le Sans-culotte 85, on apprend que le Puy du Fou et la famille de Villiers s'étendent au détriment des terres agricoles, rachetées bétonnées , mais quelques paysans résistent, l'un d'eux passe la nuit à réconforter ses bêtes que terrifient les sons et lumières de la famille Villiers, Philippe a écrit de belle lignes sur la disparition du monde paysan!

On parle aussi de sondages...

Dans une enquête minutieuse de l'Obs, qui témoignent d'une passion plus solide et constante du chef de l'Etat, capter la vérité du pays et la mettre en algorithmes. Entre mars et fin mai 2020, au plus fort de la prise du covid le gouvernement a commandé une enquête d'opinion, toutes les quarante heures, une cadence jamais vu même sous Nicolas sarkozy... C'est le service d'information du gouvernement qui est à la manoeuvre, et chaque fièvre d'actualité déclenche les sondages,  20 études en soixante jours au printemps 2018, réforme de la SNCF, 7 vagues de sondages en 16 jours en décembre 2018, les gilets jaunes...

Drôlement, ce matin la dessinatrice Coco dans Libération caricature façon terroir et caravane du tour de France l'opération proximité  du président, montré en cycliste embarqué dans la « camionnette macronou »,  ou qui revêt un mailot à poids rouge pour chevaucher Jean Castex dans la montagne... Les sondages sont ils un produit dopant?

Les narrations politiques livrent leurs moissons de cour et de curiosités
 

Le Point dissèque les choix électoraux des fanzouzes de Cyril Hanouna, téléspectateurs de TPMP  ils portent aux extrêmes, pour Marine le Pen et pour Mélenchon... Politico révèle que Eric Zemmour a sollicité l'ancien conseiller de François Fillon Patrick Stéfanini, pour diriger son éventuelle campagne présidentielle, mais c'était dit Stéfanini il y a un an... L'Express sur son site nous dit que si Zemmour y va, Albin Michel pourrait ne pas publier son prochain livre.

Dans le Figaro vous lirez qu'un autre Zemmour est parfois possible loin du bruit. Il chronique chaque semaine un livre et aujourd'hui la réédition d'un texte de Eric Fromm, sociologue et psychanalyste allemand qui dut fuir le nazisme et qui des années après, dans "La peur de la liberté", essayait de comprendre comment un peuple s'était donné à Hitler...Par masochisme répondait-il, par besoin d'un maître pour remplacer le Dieu écrasant de Luther... « Plus l’homme gagne en liberté et plus il devient un individu qui n’a d’autre choix que de s’unir au monde ou alors de chercher une sécurité au travers de liens avec le monde qui détruisent sa liberté » écrivait Fromm que Zemmour nous fait découvrir, que fait-il habituellement de son talent...

On parle enfin d'un complexe...

Dans les Echos, le syndrome de l'imposteur, que peut-être combattent nos bateleurs en s'exhibant à nous, ce complexe saisit des salariés qui ne se sentent pas digne de la confiance qu'on leur accorde des taches qu'ils réalisent, le syndrome a tourné en pandémie dans la crise du covid et le télétravail, car le regard des collègues atténue endort la souffrance... Regardez moi.

Vous lirez dans l'Obs encore et aussi en anglais sur le site de Esquire un jeune homme, 22 ans, que nous regardons et qui ne doute pas de lui-même, Kylian Mbappé, tout en maitrise, qui dit ceci à l’Obs:  « Je connais le poids de mes mots et de mes actes, un grand sportif se doit d'être engagé ». Et cela à Esquire: “Le championnat de France n'est pas le meilleur du monde mais c’est ma responsabilité de l'aider à grandir", il fait déjà de la politique.

Vous lirez dans La Vie un beau reportage sur les jeunes gens,  du 4e régiment de chasseurs de Gap, quis 'entrainent avant de repartir au Sahel pour l'opération Barkhane, ils écoutent du rap, simulent une attaque suicide, et parlent d'eux mêmes, de l'amour du pays, du dépassement de soi, et de l'armée qui les arraché à leur routine. Dans l'indépendant je lis qu'un autre soldat est mort d'une balle, près de Carcassonne, à l'entrainement de parachutistes d'infanterie de marine, il avait 20 ans.

Contact
Thèmes associés