Ce matin, on découvre des photos de ce que pourrait devenir Notre-Dame. Faut-il faire le pari de "la modernité" ? Les journaux reviennent également sur les incidents qui ont émaillé les manifestations du 1er mai. Christophe Castaner est accusé par certains d'avoir menti... La presse féminine évoque plusieurs scandales.

1807 jours… Si l’on calcule bien, c’est dans 1807 jours que Notre-Dame devrait être reconstruite ! Du moins, si l’on se fie aux prédictions très ambitieuses du chef de l’Etat, qui table sur une fin des travaux dans cinq ans… Objectif peu crédible, selon de nombreux experts. Sans doute cela prendra-t-il davantage de temps… Mais, dès lors, et même si ce n’est pas dans cinq ans, à quoi donc pourra ressembler la cathédrale ? Ce matin, LE PARISIEN nous présente 10 photos.

« 10 projets fous pour Notre-Dame »

Les clichés sont assez fascinants… D’abord, parce qu’ils nous montrent l’édifice restauré. Ensuite, parce qu’ils témoignent de la fantaisie parfois déconcertante des designers et des architectes contemporains. Souvent dès le lendemain du drame, l’incendie de la cathédrale, ils ont proposé leurs idées sur les réseaux sociaux, et ce sont ces idées qu’on retrouve dans les pages du journal… 

Un cabinet dijonnais préconise ainsi de créer une toiture vitrée, une verrière sous laquelle les touristes pourraient déambuler… Un autre propose une flèche en verre, afin d’apporter une lumière zénithale dans la nef… Un internaute est enthousiaste.

C’est magnifique ! 

Mais un autre fait part de sa perplexité.

Si la Joconde était détruite, est-ce que tu la repeindrais en lui ajoutant un piercing au nez et une décoloration platine ? 

La modernité interroge… Comme avec le projet de ce designer parisien : lui entend remplacer la flèche par une flamme géante« comme un buisson-ardent, ou la représentation de l’Esprit saint », confie-il… Plus spirituelle encore avec cet Italien qui veut édifier la toiture et la flèche en vitrail… Un écolo, lui, suggère de replanter la « forêt » de l’ancienne charpente sur le toit… 

Certainement moins cher, dit-il, que de la refaire à l’identique...

Moins cher encore, peut-être : représenter la flèche par des faisceaux lumineux… Il s’agit du projet d’une agence d’événementiel. Formidable la nuit, oui, vraiment formidable, mais évidemment, de jour, ça ne donnerait rien.

D’autres photos sont à découvrir dans les pages de SOCIETY.Et, là encore, ces photos interrogent la modernité, en pointant la dinguerie de l’époque

Des histoires de photos publiées par des internautes sur Instagram

Le site regorge de clichés spectaculaires, mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est l’absurdité du comportement de celles et ceux qui les ont pris. En Norvège, les instagrammeurs se précipitent en nombre pour faire des selfies du haut d’un rocher de 700 mètres surplombant un lac… Le lieu, il y a dix ans, attirait en moyenne 500 visiteurs chaque année. Désormais, on en compte en moyenne 100.000… Et la plupart de ces nouveaux touristes n’arrivent pas au bout des dix heures de randonnée nécessaires pour atteindre le sommet… En conséquence, les secours sont débordés. Il y a aussi le cas de la rue Crémieux à Paris, jolie rue parsemée de maisons colorées… Mais les riverains n’en peuvent plus des blogueurs et instagrammeurs qui l’envahissent pour se photographier devant les façades… Et puis, à Lake Elsinore, une petite ville de Californie du Sud, là, ce sont les collines qui sont prises d’assaut. Parce qu’y poussent des coquelicots… Une floraison extraordinaire en ce début de printemps… Résultats : les routes sont parfois bloquées pendant des heures et les accidents de voitures se multiplient. 

Sur les réseaux sociaux : une réalité idyllique. Dans les faits : un cauchemar pour les habitants. 

En somme, deux façons de raconter l’histoire.

Et ceci nous amène au récit de « l’affaire de la Pitié-Salpêtrière »…   

« La fake news venait de l’Intérieur »

C’est le titre à la Une de LIBÉRATION ce matin… Non, contrairement à ce qu’a affirmé Christophe Castaner, l’hôpital parisien n’a pas été pris d’assaut et dégradé par des manifestants le 1er mai. Non, il n’y a pas eu d’attaque. Les vidéos et les témoignages publiés ces dernières 24 heures ont infirmé la thèse du gouvernement. Et comme cela fut dit dès hier soir sur France Inter, les manifestants qui ont pénétré dans l’enceinte de l’hôpital souhaitaient se protéger des gaz lacrymogènes lancés par les forces de l’ordre. Le quotidien analyse l’emballement politique, l’emballement médiatique autour de cette histoire : l’interview de la directrice de l’hôpital évoquant « des gestes violents et menaçants », les ministres qui s’indignent, Martin Hirsch qui confirme et une dépêche AFP évoquant, je cite « une attaque de dizaines de militants d’ultragauche black bloc »

Moi-même, j’ai cité les mots de la directrice et ajouté un commentaire qui, maintenant qu’on connait le déroulé des faits, paraît bien déplacé. Pan sur les doigts, mea culpa, mea maxima culpa

Ce matin, les médias en prennent pour leur grade, de même que le ministre de l’Intérieur. Photo de Christophe Castaner à la Une de LA MARSEILLAISE… « L’intenable mensonge »… Ce qui donne, sur MEDIAPART : « Les mensonges du pouvoir »

D’autres scandales dans la presse féminine

Scandale autour d’un médicament : l'Androcur. C’est à lire dans GRAZIA. Trois Française victimes de méningiomes portent plainte contre le laboratoire Bayer, qui le commercialise… Ce médicament serait à l’origine de tumeurs au cerveau.

Scandale au sujet de l’excision en Russie. C’est à lire dans CAUSETTE : en plein centre-ville de Moscou, des cliniques privées proposent des clitoridectomies pour les femmes et les fillettes. Depuis qu’un média russe a révélé l’affaire, elles se font plus discrètes, mais l’excision continue, là-bas, d’être un business. 

De nouveau, on s'interroge : est-ce cela la modernité ?

Dès lors, on se console à la lecture de la DÉPÊCHE DU MIDI, où l'on découvre le portrait d'un jeune Toulousain. Il s'appelle Thibault, il a 22 ans, et il vient de se qualifier pour la finale d'un concours mondial de lancer d'avion en papier. Thibault parvient à lancer les siens à une distance de 8 mètres... Ce weekend, lançons tous des avions en papier. Tant pis si cela n'est pas "moderne"...

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.