C'est une petite annonce dans Libé... C'est la rubrique Rencontres. "Henri, 80 ans. Humour, affectueux, poète. Ciné, musées, expos. Bon danseur. Pétanque. Henri est un homme très complet. Il aime aussi les animaux, puisqu'il nous dit qu'il a trois chats. Aujourd'hui, il cherche une compagne avec des goûts similaires". Henri habite à Charenton. C'est un article dans France-Soir... C'est dans la page Régions. "L'incroyable journée d'Augustine"... Elle saute en parachute pour ses 80 ans. La vieille dame s'est envolée à bord d'un Cessna du parachute-club d'Aix-en-Provence. Et 10 minutes plus tard, à 3.000 mètres d'altitude, elle s'est élancée en tandem avec un moniteur. On nous dit qu'Augustine est une femme hyperactive. Elle coupe son bois, elle manie la tondeuse, prend des cours de gospel et enseigne gratuitement la cuisine provençale. Et moi, je suis sûr qu'elle aime aussi la pétanque. C'est connu : c'est sacré, en Provence, la pétanque. Pour peu qu'elle aime aussi danser, c'est peut-être elle que recherche Henri, le vieux monsieur de la petite annonce dans Libé. Henri, 80 ans... Augustine, 80 ans... Visiblement, tous les deux profitent de la vie. Et ils ont bien raison. Car là, parti comme c'est, il se pourrait qu'on leur propose bientôt de se remettre au travail. "Polémique après le vote de l'Assemblée Nationale", titre ainsi La Dépêche du Midi... qui s'interroge : "Qui veut travailler jusqu'à 70 ans ?"... "Cette disposition ne viserait-elle pas à préparer l'opinion à un prochain allongement de la durée de cotisation ?"... Oui, effectivement, bonne question... Je vous rappelle que, dans la nuit de vendredi à samedi, les députés de l'UMP ont adopté un amendement, un peu à la sauvette, au détour de l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2009... amendement qui stipule donc la possibilité, pour les salariés qui le souhaitent, de prolonger leur activité au-delà de 65 ans. Du coup, Le Parisien-Aujourd'hui en France a questionné ses lecteurs : "Seriez-vous prêt à travailler jusqu'à 70 ans ?"... "Oui", répond Patrick, agent immobilier... "Quand on aime son métier, on a envie de le pratiquer le plus longtemps possible"... "Hors de question", répond à l'inverse Sylvie, professeur d'espagnol... "Cette mesure est une escroquerie... On a aussi droit au repos... 70 ans, c'est très tard pour prendre sa retraite"... Et puis "il faut savoir quel est l'objectif recherché", se demande Patrick Fluckiger dans L'Alsace... "S'agit-il de travailler plus pour gagner plus de retraite ?... Ou de travailler plus pour gagner la même chose, voire encore moins qu'aujourd'hui ?... C'est hélas, écrit-il, la deuxième hypothèse qui tient la corde"... Et puis "faut pas rêver", ironise Frank de Bondt dans Sud-Ouest... "Comment la France, qui est le pays d'Europe le plus prompt à se débarrasser de ses salariés prétendument âgés, pourrait d'un seul coup leur donner l'occasion de travailler au-delà de 65 ans ?"... D'autant que "rares sont les entreprises qui se donnent vraiment les moyens d'embaucher ou de garder les salariés seniors", analysent Anne Fairise et Anne-Cécile Geoffroy dans le magazine Liaisons Sociales, magazine qui consacre justement ce mois-ci son dossier au sujet... "Zéro pointé pour l'emploi des seniors"... "En France, le taux d'emploi des 55-64 ans s'établit à 38%, contre 44% pour l'ensemble des pays de l'Union... Aujourd'hui, seul 1 Français sur 4 a encore un emploi à l'âge de 60 ans"... Jacques Attali, une bonne idée : pouvoir travailler jusqu'à 70 ans ? (...) Le sujet a, en tout cas, joyeusement inspiré le dessinateur Ranson, dans Le Parisien... On voit deux petits papys installés sur un banc. Ils s'appuient sur leur canne. Et le premier demande : "T'es nouveau dans cette maison de retraite, toi ?"... L'autre répond : "Oui : je viens d'être embauché comme aide-soignant"... Plutôt marrant... ou juste très inquiétant... Ce qui donne, dans Libération : "Obama peut-il encore perdre ?"... "Le dernier jour de campagne, comme le vote, peuvent encore réserver des surprises", explique le quotidien... qui revient notamment sur les incertitudes des sondages... "Aux Etats-Unis, les sondages sont fiables... en général", explique Philippe Grangereau... Il rappelle que, pendant les primaires démocrates du New Hampshire, presque toutes les enquêtes prédisaient la victoire d'Obama avec 8 points d'avance en moyenne... Et c'est finalement Hillary Clinton qui l'a emporté dans cet Etat... Mon confrère évoque également "l'effet Bradley" (on en a déjà parlé ici)... La couleur de peau d'Obama qui pourrait lui faire perdre des points... Mais il y a également "l'effet Thomas Dewey", du nom du candidat républicain que tous les sondages donnaient largement gagnant contre le démocrate Harry Truman, en 1948... Les enquêteurs avaient effectué leurs sondages par téléphone, sans tenir compte du fait qu'à l'époque, les propriétaires d'un téléphone étaient plutôt riches et pro-républicains... 60 ans plus tard, la même erreur pourrait se reproduire, aux dépens cette fois-ci du candidat démocrate... Un candidat que tout le monde attend, si l'on en croit en tout cas Ouest-France... qui affirme à sa Une que "la planète attend Obama"... Les Pays-Bas votent Obama... le Brésil aussi... Et le Mexique... Et la Grande-Bretagne... Et l'Allemagne... Et la France également, confirme Didier Pobel dans Le Dauphiné Libéré... "Oui, la France vote Obama... La Corse vote Obama, tout comme le Limousin... Et même les Ch'tis... C'est dire si l'élection apparaît dénuée du moindre suspense... à une nuance près, toutefois, note l'éditorialiste, une nuance, une bricole, trois fois rien... Mais bon, tout de même : ce sont les Américains qui votent"... Une mise en garde que l'on retrouve un peu partout, ce matin, dans la presse... d'autant que "McCain y croit encore", affirme Le Parisien-Aujourd'hui en France, qui propose ce matin un dossier spécial sur le candidat républicain... reportage dans son fief, l'Arizona, où l'on ne doute pas de sa victoire... Récit, avec photos, de son itinéraire... Portrait de son épouse... Et zoom sur l'un de ses principaux handicaps : à savoir l'actuel Président, le journal évoquant "l'encombrant héritage de Bush"... "Le sale bilan des années Bush", annonce pour sa part, à sa Une, L'Humanité... qui détaille : "Irak, Afghanistan, explosion des inégalités, ravages écologiques, et un règne qui s'achève sur une crise sans précédent"... Ils portent leurs bagages, certains à bout de bras, d'autres sur un vélo, d'autres encore sur la tête... C'est la photo à la Une de La Croix... Des réfugiés qui quittent la ville de Goma pour rejoindre leur village... "Il est des noms qui résonnent lugubrement dans les mémoires... Goma est de ceux-là", commente Dominique Quinio dans son éditorial... "Goma, ville maudite... maudite déjà en 1994, au moment du génocide hutu contre les Tutsis rwandais... Aujourd'hui, des organisations de défense des droits de l'homme dénoncent des pillages, des violences, des viols... Un million et demi de personnes attendent de l'aide dans la région de Goma"... Des personnes jetées sur les routes par les combats... C'est la région du Kivu... La communauté internationale a décidé de se mobiliser... En faisant quoi ?... Pour l'instant, pas grand-chose... Mais prendre conscience du drame, et en parler, c'est déjà se mobiliser un peu... Les suites de la crise financière... "Les entreprises américaines résistent mieux", titre Le Figaro... qui nous apprend également que François Fillon n'exclut pas que l'Etat puisse entrer dans le capital des banques françaises... confidence faite à l'émission de France 2 "Complément d'enquête", qui sera diffusée ce soir... De son côté, La Tribune lance un grand "Vive la crise !"... "7 raisons de garder espoir, au-delà du krach, des plans sociaux et de la récession annoncée"... L'Humanité s'indigne... "A Vichy, un sommet qui ne passe pas"... indignation contre la décision de Brice Hortefeux d'organiser une conférence européenne sur l'intégration à Vichy donc... Commentaire d'une militante communiste de la ville : "Hortefeux a choisi Vichy pour les même raisons que Pétain en 1940 : ses infrastructures hôtelières... Drôle de symbole"... Pour le reste... Beaucoup de sport dans vos journaux, ce matin... avec d'abord la sortie de deux nouveaux titres : Aujourd'hui Sport et Le 10 Sport... deux quotidiens qui partent ce matin à l'assaut de la "monopole-position" de L'Equipe, expression de Jacques Camus dans La République du Centre... L'Equipe qui, ce matin, lance à sa Une un grand "Géants" (avec un S)... Hommage au "monumental" Sébastien Loeb, sacré champion du monde des rallyes pour la cinquième fois d'affilée... Hommage également à "l'énorme" Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur hier du Tournoi de tennis de Bercy... "Monumental", "Enorme", affirme donc L'Equipe... Ce matin, tous vos journaux rivalisent de compliments et de superlatifs pour les champions tricolores... "Tsonga parmi les maîtres", applaudit Sud-Ouest... "Sébastien Loeb dans la légende", titre Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Quant au Courrier Picard, il nous apprend (mais ça n'a rien à voir) que la pomme de terre garde la patate... "Le féculent résiste à la crise grâce aux exportations dans le sud de l'Europe"... Eh bien voilà : un peu de rallyes, un peu de tennis, un peu de purée... Vive Henri... Vive Augustine... Nous sommes sauvés !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.