Il faut raison garder... Ne pas s'enferrer dans une posture... "Faudra-t-il des morts pour que le gouvernement, et au premier chef Nicolas Sarkozy, se préoccupe enfin du sort des ex-squatteurs de Cachan ?"... Antoine de Gaudemar, dans Libération, dénonce l'indifférence de l'Etat... Le journal titre : "SOS Cachan"... et précise : "Malgré l'hospitalisation de 2 des 6 grévistes de la faim, le gouvernement tarde à ouvrir le dialogue avec les ex-squatteurs"... Dans le gymnase de Cachan, l'un des médecins qui suivent les grévistes a renforcé sa présence : 2 visites médicales par jour... Et il explique aux journalistes de Libé : "On a dépassé les 40 jours de jeûne... C'est le début des complications inopinées, irréversibles... On leur propose chaque jour l'hospitalisation... Ils ont toute leur lucidité"... "On demande juste un petit bout de papier pour pouvoir faire le travail que les Français ne veulent pas faire, pas pour prendre leur place"... C'est Diallo, 23 ans, qui tient ces propos... Il fait partie des volontaires : ceux qui sont prêts à remplacer les 6 grévistes de la faim... Dans le gymnase, un peu plus loin, il y a aussi Fatou et Maï-Mouna... Elles sont sans-papiers... Elles vivent en faisant des ménages au noir... Elles expliquent : "C'est à cause de nous qu'ils risquent tout ça... Ils ont raison... Je pense qu'il faut qu'ils aillent jusqu'au bout... Ils respectent leur parole... Mais laisser des gens mourir à cause de papiers et d'un logement..." Alors un espoir... Depuis quelques jours, les représentants des familles tentent une médiation officieuse... Parce que, écrit Libération, "la stratégie de fermeté adopté par Nicolas Sarkozy dans le dossier de Cachan semble avoir fait son temps... Et le statu-quo inquiète désormais Matignon"... "Ce qui devrait être une urgence humanitaire, analyse Antoine de Gaudemar, est instrumentalisé par un ministre en campagne électorale... La détermination des grévistes de la faim de Cachan ranimera-t-elle à temps en lui un minimum de coeur ?"... La place Beauvau contre Matignon... Mais non, tout va bien... La raison l'a emporté... "Sarkozy et Villepin jouent l'entente cordiale", titre Le Figaro... Sauf que personne n'est dupe, ce matin... "Le jour où les Tartuffe voleront, Sarkozy et Villepin seront chefs d'escadrille", écrit Bernard Revel dans L'Indépendant... "Cher Dominique, Cher Nicolas... Dans la guéguerre de positions qu'ils se livrent avec constance depuis plusieurs années, Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy ont décidé de conclure un armistice", constate Dominique Valès dans La Montagne... "L'armistice entre les deux hommes durera autant que pourront le supporter leurs ambitions respectives"... Et hier, devant les parlementaires UMP réunis à Paris, Nicolas Sarkozy a parlé un peu trop vite, selon Marc Chevanche dans Nice Matin... "Nicolas Sarkozy veut faire à l'UMP l'exact contraire de ce qui se passe au Parti Socialiste... Ce sont ses mots... Il croque ainsi la situation au PS : "sur le fond, ils sont d'accord sur tout, sur la forme, ils ne sont d'accord sur rien"... Faut-il alors en conclure, s'interroge l'éditorialiste, qu'à l'UMP, puisque on y fait le contraire : "sur la forme on est d'accord sur tout, et sur le fond on n'est d'accord sur rien" ?... "Unité de façade à l'UMP", souligne également Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Un message qui a été entendu, analyse aussi Hubert Coudurier dans Le Télégramme... un message d'unité qui pourrait rester un voeu pieux... Parce que : que feront les chiraquiens ?... Les sarkozystes aimeraient avoir l'assurance qu'ils ne feront pas tout pour faire élire Ségolène, comme Chirac le fit avec Mitterrand en 1981"... Les jeux de pouvoir... Les trahisons de couloir... A priori, ce n'est pas pour les femmes... La presse anglaise, ce matin, se pose beaucoup de questions sur la place des femmes dans la société... Dans le Daily Telegraph... un éditorial intitulé : "C'est contre la nature des femmes de vouloir diriger"... "Toutes les générations se rebellent contre ce qu'a fait la précédente, constate la journaliste Mary Kenny... Ce n'est donc pas très surprenant que la génération actuelle aspire, dans une grande proportion, au mariage et à la maternité avant d'avoir atteint 30 ans... Et arrêtons, poursuit l'éditorialiste, d'accuser le plafond de verre ou le conditionnement social pour expliquer l'absence de femmes aux postes de dirigeants... En fait, c'est contre la nature de la femme de diriger... Ce n'est pas qu'elles soient mauvaises à ces postes : elles sont même souvent plus consciencieuses"... Et la journaliste du Daily Telegraph de conclure... "La génération montante a peut-être sagement décidé de se laisser porter par le courant"... Autre point de vue, dans le Financial Times... "Ce sont les femmes qui conduisent la croissance mondiale... Oubliée la technologie... Le premier facteur de croissance, ce sont les femmes... Qu'y a-t-il de commun entre croissance, expansion et prospérité ?... Dans la grammaire française, écrit le Financial Times, ce sont trois mots féminins... Et ils ne sont pas féminins pour rien... Depuis les années 70, les femmes ont accédé aux deux-tiers des nouveaux emplois"... Et selon The Economist, "l'arrivée de cette nouvelle force de travail dans les pays développés a largement encouragé la croissance mondiale, plus que ne l'ont fait la Chine, l'Inde ou les nouvelles technologies"... Un mariage de raison... C'est à ça que semble tourner la fusion Suez-GDF... "Les députés votent la privatisation de GDF"... C'est ce qu'indique Le Parisien ce matin... Le Parisien-Aujourd'hui en France qui constate que pendant les manifestations, la privatisation continue... Les gaziers et les électriciens refusent que l'énergie soit bradée aux marchés financiers... La fusion avec Suez n'est pas une solution d'avenir, selon L'Humanité, qui titre : "GDF : c'est avec EDF que ça gaze"... Pour le quotidien, rien n'est encore joué... "Entre la poursuite du débat parlementaire au Sénat et celle de la mobilisation, la privatisation de l'entreprise publique est encore loin d'être effective"... Cela dit, donc, premier vote des députés aujourd'hui... Et sur ce texte, c'est Le Figaro qui le dit, "les sarkozystes sont à l'épreuve... Certains vont se prononcer pour, certains contre... D'autres s'abstiendront, ou ne participeront pas au scrutin... Et en fait, analyse Le Figaro, c'est la seule question que pose ce vote qui, pour le reste, sera sans surprise"... Une décision raisonnable... C'est le constat de tout le monde, ce matin, après les conclusions de la Mission d'information sur le tabac... "Une Mission sans concession", titre Le Républicain Lorrain... "L'espace fumeurs en voie de disparition", pour Le Parisien-Aujourd'hui en France... "C'est un véritable dossier de société tel que nous les aimons en ce bon pays de France, constate Georges Latil dans La Provence... Faut-il ou non interdire la consommation de tabac dans tous les lieux publics, pour ne plus fumer, en somme, que chez soi ?... Allons jusqu'au fond du problème... Il ne faut plus fumer, point final !... Allons même au-delà, poursuit l'éditorialiste... Les méfaits de l'alcool et du cannabis sont reconnus... Ne faut-il pas aussi frapper là ?... Il s'agit bien d'un véritable débat de société"... Alors oui, bien sûr... "On peut déplorer le basculement de notre société contemporaine dans la culture de l'interdit", analyse Jacques Camus dans La République du Centre... "Mais c'est aussi parce que les seuls appels à la discipline, à l'intelligence et au comportement raisonné, n'ont pas suffi... C'est un peu comme de dénoncer le despotisme du radar en matière de sécurité routière... Il a fallu cette traque aveugle aux excès de vitesse pour amener un peu de sagesse sur les routes"... "71.000 morts par an, ça oblige effectivement à se poser la question d'une prohibition beaucoup plus sévère", écrit de son côté Jean-François Montémont dans Le Courrier Picard... "Et à ne pas repousser le sujet à la Saint-Glinglin, c'est-à-dire à la prochaine législature"... Et cette décision pourrait être prise juste par décret... Certains redoutent en effet qu'il n'y ait pas de majorité pour voter une telle loi... Selon Jacques Guyon, dans La Charente Libre, "des députés de tout bord n'ont guère envie de se mouiller, à quelques mois d'échéances électorales"... Sauf qu'ils ont tort... Le tabac n'est plus du tout tabou... C'est Libération qui constate qu'en s'attaquant à la cigarette, le gouvernement ne prend pas de risques... Et Jean-Michel Thénard s'amuse... "En mal de bilan, Jacques Chirac va pouvoir se targuer d'avoir mis le tabac au ban de la société... Pour un homme qui, pendant plus de 40 années de vie politique, a été photographié la clope au bec, voilà qui n'est pas rien... Il fallait bien un repenti pour oser"... C'est aussi un dossier dans lequel il faut faire entrer un peu de raison... Les universités... "Cinq défis pour sauver les facs"... Le Figaro a fait plancher cinq experts sur les remèdes à apporter au malaise des universités... Un malaise qui tient en quelques mots : "filières sans débouchés"... "campus vétustes"... "étudiants perdus"... "L'université française est plus pauvre que ses homologues à l'étranger", explique la journaliste du Figaro... "Côté chiffres, la France dépense en moyenne 6.800 euros par étudiant... Les autres pays de l'OCDE ont droit à 9.000"... Alors, que faire pour sauver les facs ?... Déjà, faire que moins d'étudiants y arrivent... Deux experts sont sur cette ligne... "Il faut mieux orienter les collégiens et lycéens", dit l'un... "Il faut sélectionner à l'entrée des universités", dit l'autre, en l'occurrence le patron de la Sorbonne... Pour Yannick Vallée, le vice-président de la Conférence des présidents d'université, "il faut donner plus d'autonomie aux établissements... Que les présidents de facs puissent agir comme des chefs d'entreprise"... Dernier axe d'analyse : le partenariat renforcé avec les entreprises... une façon de financer certains cursus... une façon aussi de professionnaliser les études... Alors tout ça, ce sont des idées d'experts... Pas sûr qu'elles soient prises en compte un jour... Pas sûr non plus le contraire... Parce que "les futurs candidats devront s'exprimer clairement sur l'université"... C'est un point de vue à lire dans La Tribune... un point de vue de Yannick Vallée, déjà nommé plus haut... "On se doute que, côté budget, chacun nous promettra une notable augmentation... C'est un bon début, concède l'universitaire... Mais au-delà, qui sera prêt à prendre à bras-le-corps le dossier de l'université ?... Qui osera dire que l'université est une formidable chance, un des rares leviers dont la France dispose encore pour tout à la fois sauver son modèle social et gagner l'inévitable combat de la concurrence mondiale ?"... Mesdames et Messieurs les candidats à l'élection présidentielle, exprimez-vous !... Ce n'est pas toujours aux mêmes de ramasser les copies... Bonne journée.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.