Ce matin... on met les points sur les "i"... Nicolas Sarkozy, d'abord, va se livrer à l'exercice face aux parlementaires UMP ce soir... C'est du moins ce que prédisent vos journaux... Le Parisien-Aujourd'hui en France titre : "Sarkozy sermonne ses troupes"... Parce que les remontrances, en fait, ont commencé hier... Le Président de la République a reçu les présidents du groupe UMP à l'Assemblée au Sénat, le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, et également les présidents des deux Assemblées... Dans l'ordre : Copé, Rohan, Karoutchi, Accoyer et Poncelet... autant dire des hommes d'expérience... qui se sont fait remonter les bretelles... En cause : les journées parlementaires UMP du week-end dernier à Strasbourg... Elles ont provoqué la colère de Nicolas Sarkozy... une nouvelle colère rapportée, comme toutes les semaines, par Le Canard Enchaîné... Bernard Accoyer qualifié d'"inaudible et inutile"... Josselin de Rohan traité d'"abruti" pour avoir qualifié le projet de modernisation de la Vème République de "concours Lépine constitutionnel"... Le Canard qui explique que le Président a bien l'intention de rappeler aux députés, ce soir, à qui ils doivent leur élection... Bref, la réception s'annonce joyeuse... Alors, c'est vrai que la liste des contestations s'allonge... "Les parlementaires UMP dénoncent en vrac la réforme des institutions... les tests ADN... ou encore l'ouverture"... Et l'éditorialiste du Progrès prévient : "Il devrait se méfier, le Président... On n'est jamais mieux trahi que par les siens"... Alors, "Sarkozy n'a peut-être rien à faire des râleurs", comme dit Libération... Mais il faut bien constater que "les soldats se rebiffent", comme l'écrit Philippe Larue dans La Provence... "Il ne faudrait pas prendre les parlementaires pour des caves... Ils ne seront pas les godillots de Nicolas Sarkozy"... Bon allez, tempère Daniel Ruiz dans La Montagne... N'exagérons rien... "Même boudeuse, une majorité reste une majorité, qui soutient et soutiendra"... L'un des dossiers qui fâchent... c'est le débat donc sur l'amendement ADN du projet de loi sur l'immigration... Un débat au Sénat qui a duré tard dans la nuit, et qui reprendra aujourd'hui... Alors si Le Figaro titre : "Hortefeux fait un geste vers les sénateurs", en proposant d'encadrer davantage l'amendement... Bernard Revel, dans L'Indépendant du Midi, persiste : "L'amendement du député Mariani, même édulcoré, serait une tache dans les lois de la République... Le ministre Brice Hortefeux ne s'abaisserait pas s'il consentait enfin à le reconnaître"... Et Libération refait ce matin sa Une sur "ADN : le front du refus"... Libé qui, en fait, relaie la pétition lancée par Charlie Hebdo... "Une pétition d'ouverture", constate l'hebdomadaire, après les premières signatures... de François Hollande à Dominique de Villepin... de Bernard-Henri Lévy à Raymond Aubrac... de François Bayrou à Lilian Thuram... Des signatures qui démontrent, explique Philippe Val dans son éditorial, que, "pour une fois, il s'agit de tout autre chose que d'un débat entre la gauche et la droite... Il s'agit d'un conflit de principes entre les républicains et les autres... ce qui ne fait guère honneur ni aux auteurs de cette loi, ni à ceux qui s'entêtent à vouloir la voter"... Dans Le Courrier Picard, Francis Lachat est pris d'un doute ce matin... "Et si tout ce débat autour des tests ADN n'était qu'un leurre ?... Car pendant que les parlementaires se déchirent autour d'une proposition qui en a choqué plus d'un, tout le reste du projet de loi Hortefeux passe sans qu'il y ait vraiment discussion... comme si l'ensemble des dispositions était anodin et sans conséquences... Ce n'est assurément pas le cas"... Et d'ailleurs, vous lirez dans Le Monde que ces autres mesures sont critiquées par les pays de l'OCDE, grands pourvoyeurs de cadres qualifiés... critiquées aussi par les Français mariés à des étrangers... Particulièrement pointé du doigt : le test de langue... et le cas échéant, la formation linguistique pour obtenir un visa de long séjour... Un haut-fonctionnaire chargé du Commerce extérieur est affligé de voir "nos voisins européens, en particulier la Belgique, faire des contraintes françaises un argument en leur faveur pour attirer les investisseurs étrangers"... Et toujours dans Le Monde... le témoignage d'un chercheur en nanotechnologies, marié à une Ukrainienne... Il a fini par s'exiler aux Etats-Unis, las du parcours du combattant pour faire régulariser la situation de son épouse... "Toutes ces contraintes ternissent fortement l'attractivité de la France", conclut ce chercheur... Bref, conclut Le Monde, les élites économiques sont les victimes inattendues du projet de loi contre l'immigration... Et pourtant, c'est bel et bien elles que le candidat Sarkozy voulait draguer, au nom de l'immigration choisie... Et le sujet arrive logiquement... La discrimination... Parce que, ce matin, la HALDE met aussi les choses au point... Elle demande aux entreprises d'accentuer les efforts, explique Le Figaro... La Haute Autorité de lutte contre les discriminations estime, dans son étude annuelle, que les actions des entreprises restent trop limitées pour aboutir à des résultats probants... Son président, Louis Schweitzer a pris soin de préciser, hier, que le chemin à parcourir est plus important que le chemin déjà parcouru... L'étude de la HALDE a été menée auprès de 250 entreprises... Et dans Libération, cette précision : "La HALDE a pointé la passivité des petits patrons français"... Il faut dire, rappelle le journal, que l'obligation de négocier sur les discriminations ne concerne pas les entreprises de moins de 50 salariés... Et du coup, sur 2 millions de PME françaises, seules 200 ont téléchargé sur le site de la HALDE le dossier les concernant... Bref, résume Libé, "les PME discriminent en silence"... Les points sur les "i"... l'AMF les met aussi... Les Echos rapporte que "l'AMF accable les dirigeants d'EADS"... Alors souvenez-vous... On en avait parlé fin juin... Les actionnaires d'EADS étaient accusés d'avoir vendu des actions de manière massive juste avant de rendre publiques les difficultés d'Airbus... C'est ce qui s'appelle un "délit d'initiés"... puisque une fois les difficultés de l'avionneur connues, les cours en Bourse ont largement chuté... L'Autorité des Marchés financiers confirme ce délit d'initiés... Après avoir entendu les hauts dirigeants ou ex-hauts dirigeants d'EADS et Airbus, elle n'a été convaincue par aucun de leurs arguments... Et elle vient donc de transmettre au Parquet de Paris, en vue d'une procédure judiciaire, un dossier à charge... Au départ, l'AMF avait débusqué près de 1.200 "initiés"... Entre mai 2005 et juin 2006, ils avaient vendu plus de 10 millions de titres... Au final, dans un souci de rapidité, l'Autorité ne s'est concentrée que sur 21 personnes... c'est-à-dire tout l'état-major du groupe aéronautique... Ce que révèle aussi l'AMF, c'est que le ministère des Finances a donné le feu vert à cette vente d'actions massives... Et puisque l'on parle "gros sous"... Sachez aussi que les stock-options devraient bientôt rapporter un peu moins à leurs détenteurs... "Le gouvernement prêt à taxer davantage les stock-options", titre ce matin Les Echos... Les députés et les sénateurs veulent instaurer de nouveaux prélèvements sociaux, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale... Les Echos note que le gouvernement était réticent, mais qu'après le rapport de la Cour des Comptes, le geste est jugé désormais incontournable... "France, ta télé roupille"... Télérama dit les choses en face cette semaine... C'est son sondage annuel... un sondage TNS-SOFRES réalisé fin août... Et en résumé, ça donne : "Indifférence des jeunes... Nostalgie des aînés... Arte qui baisse... Internet qui grimpe... Et la révolution annoncée par le PDG de France Télévisions qui se fait attendre"... Et c'est d'ailleurs ce que retient l'hebdomadaire, en titre de son dossier : "Le grand surplace de la télé publique"... Et puis cette question, également : "Qui va manger la télé ?"... Parce que, note Télérama, quand on demande aux Français de quel média ils pourraient se priver... la réponse, surtout chez les jeunes, claque : "On rend la télé, mais on garde le Net"... des jeunes qui prouvent ce qu'ils disent, puisqu'ils regardent de moins en moins le petit écran... Et Télérama de se demander si le haut-débit sera le fossoyeur de la télévision... Et sinon, dans la presse ce matin... Eh bien, on continue avec les médias... "Radio, télé, presse écrite... l'info sous pression, ils disent non"... C'est la Une de L'Humanité... qui explique que l'ensemble des syndicats de journalistes alertent les citoyens sur les menaces financières et politiques qui pèsent sur les médias... Liberté de la presse donc... Autre liberté : la liberté d'installation... Là, on parle des médecins... Et c'est en Une de La Croix : "Les médecins soignent leur liberté d'installation"... Le journal note qu'hier, un interne sur deux était en grève contre le projet du gouvernement de limiter le nombre de nouveaux praticiens dans les zones surmédicalisées... Les points sur les "i"... en Une du Figaro... "Pôle Nord : l'inquiétante fonte de la banquise"... Le journal explique que le précédent record de 2005 a été, cet été, largement dépassé... Et à Londres, la Une de The Independent, le même sujet... "Une vague de chaleur sans précédent l'été dernier en Arctique... Une station de recherche canadienne y a enregistré une température record de 22 degrés"...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.