Ce matin, commençons par un "éloge de la rigueur ordinaire"... Un éloge de la rigueur ordinaire signé Henri Lauret, dans Le Nouvel Economiste... "Nicolas Sarkozy ne veut pas entendre prononcer le mot 'rigueur', synonyme d'échec, de renoncement... François Fillon jure que nous y échapperons... Il annonce des économies tous azimuts... Il faut dire qu'en France, la rigueur est rarement un critère de bonne gestion publique, comme elle peut l'être chez la plupart de nos voisins... Chez nous, la rigueur, c'est déjà presque une infâmie politique"... Et Daniel Ruiz, dans La Montagne, nous rappelle que "le mot 'rigueur' souffre d'un étonnant syndrome sémantique qui traverse les époques... En 1937 déjà, Léon Blum lui préférait le mot 'pause'"... Mais les choses changent peut-être... Pour preuve, ce sondage en Une du Figaro... "79% des Français sont pour une forte réduction des dépenses publiques"... C'est une enquête OpinionWay, où les personnes interrogées jugent donc indispensable la réduction du train de vie de l'Etat... C'est "la polémique qui est peu rigoureuse", écrit dans Les Echos Dominique Seux... "On parle là de 2% des dépenses annuelles de l'Etat... Alors certes, cela va dans le bon sens... Reste à savoir si cela va assez loin"... Et ça, c'est nettement moins sûr pour l'éditorialiste... "On voit mal comment, à ce rythme-là, l'équilibre des comptes publics peut entrer dans la visée pour 2012"... Rigueur ou pas rigueur ?... "D'autres pays s'y sont essayés", explique Pascal Aubert dans La Tribune... "Ils s'en portent mieux aujourd'hui... Pourquoi ne pas suivre leurs pas ?... Cela passe par des sacrifices qui, pour être acceptés, doivent être justement répartis... C'est à cette aune-là que les Français jugeront les choix du gouvernement"... Dans Ouest-France, Michel Urvoy a quelques doutes... "L'ampleur et la nature de cet effort supplémentaire, même bien habillé, détermineront le climat social et politique des mois à venir... Personne ne peut prévoir ce que produirait l'addition des frustrations des plus fragiles et des crispations des mieux protégés"... L'éditorialiste de Ouest-France a quelques inquiétudes pour la loi sur le logement... pour le revenu de solidarité active... pour les aides à l'emploi... et aussi pour les remboursements de soins... "A fiscalité constante, écrit-il, des projets vont tomber aux oubliettes"... "Une hausse des impôts est inévitable"... C'est ce qu'affirme François Hollande, en Une de La Tribune ce matin... Le patron du Parti Socialiste estime que "le gouvernement sera contraint d'augmenter les prélèvements avant la fin du quinquennat... La rigueur est au pouvoir !"... Sauf que la question est plus lourde, analyse Rémi Godeau dans L'Est Républicain... "Nous sommes face à un choix de société... Voulons-nous conserver un niveau de dépenses publiques à la scandinave, au prix d'une hausse des prélèvements obligatoires ?... ou abaisser les impôts, quitte à corriger notre système socio-étatique ?... C'est pour ne pas avoir choisi que nos gouvernants ont fait du laxisme budgétaire une fuite en avant"... Alors, du coup, eh bien c'est "faire mieux avec moins"... "Faire mieux avec moins", Jean-Claude Souléry, dans La Dépêche du Midi, constate que "tous les ministres sont chargés de relayer ce slogan, d'en faire leur credo... Officiellement, ils y croient... Nous, moins... Les Français seront juges"... Dans Le Figaro, vous lirez que les députés UMP veulent y croire, à cette modernisation de l'Etat... Ils applaudissent que l'on passe enfin à l'action... Mais ce qu'ils veulent surtout... ce sont des résultats rapides... des résultats qui se voient... Faire mieux avec moins... Libération fait le tour des ministres "qui vont entendre passer le train de la rigueur"... L'Education, la Défense, l'Emploi et la Formation professionnelle... le Logement aussi... "Reste à savoir, se demande Libération, si le Président de la République va oser aller jusqu'au bout de sa logique de régime sec"... Et pendant ce temps-là, on évalue... On évalue les ministres... On nous a suffisamment dit qu'ils avaient une mission d'un an renouvelable en fonction de leurs résultats... Alors ?... "L'évaluation des ministres se fait dans la discrétion", rapporte ce matin Le Figaro... Il faut dire qu'il a fallu composer avec le calendrier électoral... Et dans les semaines avant les municipales, vu toutes les rumeurs de remaniement, les évaluations ont été mises de côté... Une nouvelle série de réunions aura lieu à Matignon en juillet... Pour certains ministres, l'été sera crucial... Prenez Roselyne Bachelot, par exemple... A la Santé, elle devrait en principe être jugée sur l'évolution des dépenses, l'utilisation des génériques, le taux de dépistage du cancer du sein, etc.... Mais comme elle est également ministre des Sports, elle sera jugée aussi sur le nombre de médailles aux JO... Alors évaluations toujours... celles du Président et du Premier ministre... Evaluations par sondages interposés... des sondages comme on les aime... c'est-à-dire pas très cohérents... Le premier, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... le baromètre mensuel CSA du journal... où Nicolas Sarkozy remonte de 2 points, et François Fillon fléchit de 5... Le second, c'est le baromètre d'avril TNS-SOFRES pour Le Figaro Magazine... où la cote de confiance de Nicolas Sarkozy se stabilise... Il reste à 37%... En revanche, celle de François Fillon continue de monter : +4 points, à 49%... Eux, ils aimeraient bien être évalués... Ou peut-être réévalués... à la hausse... On parle des salariés européens... C'est la Une de L'Humanité ce matin... "Allemagne, Roumanie, France... Toute l'Europe pousse sur les salaires"... Le journal explique que demain, à Ljubljana, la capitale slovène, la Confédération européenne des Syndicats appelle à manifester pour en finir avec la modération salariale prônée par la Banque Centrale Européenne... Et Les Echos constate que "la grogne monte sur le pouvoir d'achat"... que "les salariés européens réclament des compensations à l'inflation"... Dans ces deux journaux, des gros plans sur les situations en France, en Grande-Bretagne, en Italie, en Espagne, en Allemagne, mais aussi en Europe de l'Est... En Chine, les salaires ont augmenté de 18,7% en 2007... C'est ce que vous lirez dans Le Monde... Alors oui, les salaires ont progressé... mais pas les droits de l'homme... Dans tous vos journaux, ce matin, on rapporte la condamnation du dissident Hu Jia hier... "Il suivra les Jeux en prison", note Libération, puisqu'il a été condamné à 3 ans et demi de détention... Dans Le Monde, La Croix ou Courrier International... c'est le Tibet qui fait la Une... Le Monde revient sur "les journées qui ébranlèrent le Tibet" : les 10, 14 et 15 mars... La Croix est allé, de son côté, à la rencontre de ces Chinois qui ignorent tout des Tibétains... un reportage signé Douglas Burn... où l'on constate qu'à force de propagande et de méconnaissance, les Chinois considèrent les Tibétains comme un peuple arriéré à civiliser... Reste que "le Tibet se trouve sur la route de la flamme olympique", titre La Croix... Et pour Dominique Quinio, c'est bien là "la première épreuve des JO"... L'éditorialiste note que le périple de la flamme olympique, qui tient normalement lieu de prélude, de bande-annonce aux compétitions sportives, voit les incidents se multiplier... Le parcours de la flamme olympique devrait être raccourci en Inde... Des manifestations sont attendues à Paris... Confirmation en Une du Parisien-Aujourd'hui en France... "Lundi, le symbole olympique sera à Paris... La flamme qui embarrasse"... Dans les rues de la capitale, 4.000 policiers et gendarmes seront mobilisés, pour éviter tout incident diplomatique... Alors, avant d'être à Paris, la flamme sera dimanche à Londres... Et là, c'est la même ambiance... "Des personnalités se retirent du relais", explique ce matin le Guardian... Journalistes, comédiens, animateurs, présentateurs de télé : tous font savoir qu'ils ont autre chose à faire dimanche... Et le Guardian constate : "La flamme olympique est devenue le phare de la protestation"... Et sinon, que peut-on lire d'autre dans la presse ?... Des interrogations autour de la mission Betancourt... "La mission française accueillie avec scepticisme", note Aujourd'hui en France-Le Parisien... "Une mission humanitaire sans filet", pour Libération... Et Le Figaro rapporte que "les FARC qualifient Sarkozy d''ingénu'"... A lire également, le dossier de Une de Libération... "Menace sur le logement social"... C'est l'arrivée du Livre A dans les banques qui inquiète le journal... qui explique que "dès l'an prochain, la réforme de l'épargne populaire pourrait affecter les ressources allouées aux HLM".... Pour le président des organismes HLM interviewé dans le journal, "le gouvernement cède au monde de la finance"... Alors on ne change pas vraiment de sujet, avec cette Une de La Voix du Nord... "J'habite dans un conteneur"... A Amsterdam, raconte le journal lillois, on a empilé des conteneurs pour en faire une résidence universitaire... histoire de répondre à la pénurie de logements étudiants... Et La Voix du Nord se demande si l'idée est exportable chez nous... Alors l'intérieur d'un conteneur, eh bien c'est 12 mètres sur 5... finalement plus grand qu'une chambre en Cité U... Et puis il y a cet étudiant néerlandais, qui explique que pour draguer, dire "J'habite un conteneur", c'est un sésame parfait...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.