Alors bourde ou pas bourde ?... Faux pas... ou pas ?... Evidemment ce matin, dans vos journaux, l'on reparle du voyage de Ségolène Royal au Proche-Orient... "La droite s'indigne de la faute de Royal"... C'est le titre du Figaro... Dans le même ordre d'idée, Libération affirme : "La droite caillasse Royal"... Alors est-ce "au Proche-Orient, la bourde promise" ?... Il est vrai que, "pour traquer la bévue, il n'y a pas de terrain plus propice que celui-là"... Jean-Michel Thénard l'analyse dans son éditorial... Même si, dit-il... "même si la polémique libanaise a un goût de querelle hexagonale, dénoncée à mots couverts par l'ambassadeur de France à Beyrouth"... Querelle hexagonale... Y a pas de doute... L'épisode "Ségo au Proche-Orient" ne retient pas vraiment l'attention de la presse internationale... Il faut dire qu'il y a Cuba et Castro... le Chili et Pinochet... le Venezuela et Chavez... Du coup, à Beyrouth, L'Orient-Le Jour raconte bien la polémique française... mais via les dépêches AFP, et sans commentaires d'aucune sorte... A Londres, tout de même, The Independent se penche sur "la première tournée à l'étranger de Royal brouillée par des gaffes"... Le quotidien britannique explique que, dans la traduction du discours du leader du Hezbollah faite aux journalistes, il y a bien eu cette comparaison "Israël, Etat nazi"... Mais voilà : Ségolène Royal n'avait pas le même traducteur que les journalistes... Donc, difficile de vérifier quelle version lui a été fournie... L'explication de la candidate socialiste à la Présidentielle... une traduction tronquée... a été confirmée par l'ambassadeur de France au Liban... Et The Independent rapporte que cet homme-là est connu pour être proche du Président Chirac... qu'il n'avait donc aucune raison d'aider Madame Royal à sortir de la mélasse... Alors défaillance de traduction ou pas ?... On ne le saura jamais... C'est parole contre parole... C'est ce que regrette Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne... Chabanet qui fait partie de ceux qui trouvent que Ségolène Royal ne sort pas grandie de ce voyage... A l'opposé, L'Est Républicain titre sur "l'imperturbable Ségolène Royal, qui poursuit sa tournée au Moyen-Orient malgré la polémique... Reste à savoir si la candidate courage du "J'y suis, j'y reste" parviendra à faire oublier Candide au Proche-Orient"... Et on soupçonne Michel Vagner, l'éditorialiste, d'avoir hésité entre Candide et Martine... Bon, tout ça ne fait pas très sérieux... Le Liban, c'est autre chose qu'une épreuve pour un "Koh Lanta" élyséen... C'est Sébastien Lacroix qui s'énerve, dans L'Union... "Par les temps qui courent, il serait préférable d'oublier Ségolène Royal, et de se préoccuper de Beyrouth"... Oublier Ségolène ce matin... C'est pas gagné... Marianne a enquêté sur un étrange phénomène... "Ségolène et les femmes"... "Certaines s'enthousiasment, d'autres la détestent"... Alors évidemment, l'hebdomadaire a fait le tour des deux camps... Virginie, Parisienne et instit de 37 ans, ne décolère pas... "Chaque fois qu'on lui demande quelque chose, elle rétorque : "Vous ne poseriez pas cette question si j'étais un homme !"... C'est trop facile"... Martine, chef d'atelier dans une usine, a du mal à s'identifier... "Ségolène, elle a la beauté des gens qui ont les moyens... Et ses 4 enfants, elle a eu des nounous pour les élever"... Bref, découvre Marianne, "il ne suffit pas d'être une femme pour être royaliste"... Même si, même si... dans le camp des "Ségolène-maniaques"... on s'enthousiasme... Valérie, par exemple... 30 ans, secrétaire près de Lyon... "Ras-le-bol des hommes politiques !... Toujours les mêmes !... Nous devons toutes profiter de l'éclairage positif que Ségolène donne aux femmes dans la société"... Françoise, 52 ans, intermittente du spectacle à Nantes, n'y voit "que du positif"... Fabienne, avocate, se dit "super-fière"... "Les femmes qui votent vont voter pour elle, c'est sûr... Et même si elle ne gagne pas, elle aura mis le feu aux fesses des hommes... Elle aura fait tomber un mur"... Et c'est la conclusion d'Anna Bitton, la journaliste de Marianne... "Ce qui compte, pour les femmes qui aiment Royal, c'est que si elle accède à la magistrature suprême, les femmes vont pouvoir oser... Rien ne leur sera plus interdit"... Et la conclusion se fait dans la bouche d'Anouchka, une jeune femme qui vient de décrocher son premier boulot, et qui soupire... "Ah !... Si je pouvais ne pas être obligée d'intérioriser les codes masculins"... Féminin ou masculin... L'emploi, c'est la première préoccupation des électeurs... Et on comprend mieux pourquoi en lisant les journaux ce matin... Le travail, c'est bien sûr le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté... Justement, aujourd'hui, les Restos du Coeur ouvrent... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, le constat qu'ils sont plus nécessaires que jamais... Des Restos qui s'adaptent aux nouveaux visages de la pauvreté... et qui sont débordés par leur succès... Et dans ce dossier du Parisien, à lire également : l'interview du président d'Emmaüs, Martin Hirsch... Il demande que les candidats à la Présidentielle s'engagent à réduire de 25% le nombre d'enfants pauvres dans les 5 prochaines années... La pauvreté, la précarité, le chômage... Attention : "ça va exploser !", prévient L'Humanité... Là, c'est un retour sur le défilé des organisations de chômeurs samedi à Paris... des chômeurs qui s'interrogent dans le cortège... "Pourquoi les candidats à la Présidentielle ne sont-ils pas là ?... Ils disent qu'ils veulent changer la vie, qu'ils veulent changer le monde... Mais pour qui, si ce n'est pas pour les chômeurs et les précaires ?"... Alors je vous parlais des Restos du Coeur... Eh bien, figurez-vous que, pour certains, c'est un lieu de recrutement... Pour la Sodexho, par exemple... Depuis trois ans, le groupe de restauration est partenaire des Restos... Le Figaro l'explique... Ils ont commencé par fournir des repas... Plus d'un million de repas offerts... Ensuite, ils ont mis en place des ateliers, pour rédiger des CV, faire des simulations d'entretiens d'embauche... Et puis, il y a huit mois, la Sodexho a franchi le pas... 25 recrutements, en CDI... 25 CDI... C'est 25 personnes qui retrouvent le sourire... Peut-être 25 parents qui vont montrer à leurs enfants ce qu'il y a de bien à avoir un métier... Dans le cahier "Emploi" de Libération... "Le monde du travail vu par les enfants"... des enfants qui veulent tous, ou presque, devenir célèbres et passer à la télé... Peut-être parce qu'ils se font une idée austère et floue du travail... Libé qui est allé demander son avis à la psychothérapeute Catherine Dolto... Et elle confirme... "Les adultes dévaluent trop souvent leur profession... A la maison, les enfants entendent, le plus souvent, des plaintes sur le chef ou sur les collègues... Même un médecin va pester contre ses conditions de travail, contre la persécution de l'administration... C'est toujours le côté pénible qui ressort"... Bref... Arrêter de râler le lundi matin, quand on reprend le boulot, ça fait partie de l'éducation à donner à ses enfants... Cela dit... Pour avoir le sourire, il faut savoir qui l'on est dans l'entreprise... Et pour ça, eh bien, un test, dans le cahier "Entreprises & Emploi" du Figaro ce matin... un test pour découvrir quel collaborateur vous êtes... Un test qui repose sur une typologie comportementale... Selon vos réponses, vous serez "taupe", "aigle", "paon", "abeille" ou "koala"... Et on devine tout de suite... L'abeille est travailleuse... le koala, calme et pondéré... le paon, quelque peu imbu de lui-même... Je ne suis pas sûre que tout le monde ait besoin de faire le test... Bonne journée...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.