8H30 l’heure de la revue de presse, bonjour Hélène Jouan

De quoi jubiler dans la presse ce matin dites-vous…

En fait Patrick, craignant de devoir ce matin vous reparler de : FN, retrait, fusion, négociations, mais aussi Daech et terrorisme, j’ai d’abord cherché une petite respiration, histoire effectivement de jubiler un peu, et éventuellement de vous amener à jubiler à votre tour

Jubilation à replonger dans l’esprit des années 70 avec le magazine Schnock, qui nous fait revivre la naissance d’Hara Kiri et de Charlie Hebdo première version, sous les plumes vivaces ou posthumes de Delfeil de Ton, Choron et Cavanna. Hara-Kiri, journal bête et méchant, dynamiteur de la bien-pensance : on y retrouve ses Unes célèbres, Bal tragique à Colombey, bien sûr, mais aussi le baveux baiser sur la bouche entre un CRS et un étudiant en 68 ; on frémit au compte-rendu de faits divers sous la plume de Choron d’une trashitude absolue ; on se régale des portraits des dessinateurs qui ont fait ce journal Ovni à l’époque, les Wolinski, Willem, Reiser et Vuillemin, « ces enfants de la guerre qui avaient compris dit Schnock, que le seul grand comique métaphysique est le comique face à la mort »

Et toute à mon envie de respirer, je me suis même intéressée à…Angelina Jolie ! oui, celle qu’on trouve en général dans les magazines people, pour son mari, ses enfants, sa double mastectomie…l’actrice, qui vient de réaliser un film fait la Une de Elle cette semaine, pour les mêmes raisons, « Angelina Jolie ma vie mon couple » promet le magazine, mais l’article vaut d’être lu pour une toute autre raison : il est signé par une écrivain, Marie Darieussecq, et c’est sa plume qui nous rend le personnage intéressant. Marie Darieussecq qui nous raconte d’abord le cadre tellement factice de la rencontre avec la star hollywoodienne : « dans la suite du palace londonien où les journalistes patientent, décrit elle,« L’être et le Néant » de Sartre est posé là en décoration, entre le téléphone et la télécommande. Arrive Angelina..son visage est tellement connu écrit marie Darieussecq que la rencontrer fait un effet, « rose pourpre du caire », le film de woody allen, j’ai envie de la toucher avec une sorte d’érotisme scientifique : son corps comme celui des apparitions, aurait peut-être la texture des spectres…il y a chez cette femme décrit elle, une infinie tristesse, un savoir sur la mort, et une petite fille qui supplie : prenez moi au sérieux, I’m real ! » Angelina Jolie qu’elle compare à l’étoile Kic qu’on vient de découvrir à 1500 années-lumière de la terre, et dont on pense qu’elle pourrait être entourée d’un rempart de panneaux solaires bâtis par une vie extraterrestre, ce qu’on appelle la sphère de Dyson. Avec Angelina Jolie, j’avais cette impression dit elle, une sphère de dyson observée par tous les télescopes et fortifiée d’un métal miroitant… Je me demande quelle vie on peut bâtir dans un tel château fort » écrit l’écrivain

Vous trouvez même de quoi jubiler ce matin, à propos de la Cop 21…

Pas vraiment sur les négociations en cours en vérité, Libération se demande quel verbe employer pour qualifier leur avancement, « trainer, s’enliser ou patauger », mais sur la façon dont la culture populaire s’empare du danger du réchauffement climatique, au cœur de cette conférence climat. C’est Courrier International qui reproduit un article du site d’information américain Motherboard, qui nous apprend que le dernier opus de Call of duty, sorti début novembre, est le premier jeu vidéo à s’emparer du sujet : nous sommes en 2065, et où qu’ils aillent les joueurs de Call of duty se trouvent confrontés à des climats extrêmes, tempête en Egypte, inondations à Singapour, ils pataugent dans la flotte, se battent contre la poussière…En fait raconte le journaliste, vous vivez dans l’environnement qui sera probablement le nôtre si la planète continue à se réchauffer. Audace rare dans le divertissement de masse. A l’heure où certains se demandent comment générer un discours efficace et percutant sur ce réchauffement, et bien voilà, pourquoi ne pas commencer par faire jouer tout le monde à Call of Duty s’interroge le journaliste ? Les ados ont désormais une bonne excuse pour jouer

On revient à l’actualité du jour Hélène ?

Avec la première réaction de Bernard Tapie, entretien exclusif au Monde à découvrir ce matin : « je suis ruiné de chez ruiné » affirme l’ex homme d’affaire après que la cour d’appel de Paris a décidé de lui demander le remboursement de 404 millions 623 mille 82 euros et 54 centimes… »c’est ahurissant dit il , on me demande de rembourser des sommes astronomiques que je n’ai même pas touchées » Tapie qui se dit « abattu », KO, qui trouve ‘humiliant et machiavélique » l’unique euro de préjudice moral qui lui a été accordé. Abattu, mais plus que jamais s’affichant comme victime d’un complot « quelquefois dit il, la société a besoin d’exécuter des innocents, pourquoi tant de haine se demande t il ? il accuse un peu confusément, justice, media et pouvoir politique de se liguer pour vouloir sa perte…Une porte de sortie ? oui, Bernard tapie dit n’attendre aucun geste du pouvoir socialiste, mais quand même…« le gouvernement dit il, ça dépend de lui, n’est pas obligé d’exécuter un jugement infâmant »

Autres infos dans la presse ce matin

Photo glaçante des « bébés Daech » dans Aujourd’hui en France/ le Parisien, enfants soldats dans un camp djihadiste…Le journal nous raconte comment l’une des stratégies de l’organisation Etat islamique consiste à «peupler » le califat auto-proclamé de futurs combattants, en soumettant les femmes, notamment les européennes qui arrivent en Syrie à cette simple fonction de « reproduction »

Situation « d’état d’urgence », expression appliquée cette fois aux frontières de Schengen. Les ministres de l’Intérieur européens se retrouvent aujourd’hui à Bruxelles, et c’est bien le retour des contrôles aux frontières internes qui sera sur la table nous explique les Echos. Une façon d’entériner ce que certains Etats ont déjà mis en place face à l’afflux de réfugiés, mais aussi de mettre la pression sur la Grèce, accusée de ne pas jouer le jeu de contrôle à ses propres frontières.

Karim Benzéma lâché par la fédération de foot, c’est l’Equipe qui nous l’annonce. Jeudi prochain, selon toute vraisemblance écrit le journal, Noel le Graet s’installera derrière le pupitre pour une conférence de presse et mettra entre parenthèses la carrière internationale de Benzema.

Foot toujours, Canal Plus pourrait racheter beIn Sport…c’est en tout cas autour de cette hypothèse que spéculent les analystes financiers nous dit le Figaro éco. A chaque fois que la chaine cryptée a été attaquée par un concurrent rappelle t il, elle s’en est sortie en le rachetant. Une semaine après la perte des droits du foot anglais au profit d’Altice, Vincent Bolloré aurait tout intérêt à nouer des alliances, d’où l’idée de racheter beIn pour proposer une affiche alléchante aux fans de foot. Pure hypothèse néanmoins pour l’instant

On termine Hélène par l’actualité de ce dimanche

Le premier tour des élections régionales avec un appel au civisme de plusieurs de vos quotidiens : « Votez c’est urgent » nous enjoint Le Parisien, « les bonnes raisons d’aller voter » nous rappelle La Croix, pas de choix partisan pour eux, quand l’Humanité, journal d’opinion, réclame de « choisir la république sociale contre les peurs »

On terminera avec cécile Cornudet dans les Echos qui note le dernier virage de cette drôle de campagne des régionales : le durcissement du Front national, ces « dédiabolisés diaboliques » qui dans la dernière ligne droite renouent avec l’outrance. Rappel des propos sur la charia de marine le pen qui remplacerait a-t-elle dit la constitution. Elle fait le pari avec sa nièce, nous explique l’éditorialiste, que le pays est davantage en sécession que ne le laisse paraitre l’unanimisme post attentat. Dans cette période troublée, les émotions l’emportent sur les raisonnements estime le FN. Sera-t-il démenti dimanche ? »s’interroge t elle

C’est avec la réponse à cette question, qu’on se retrouve, lundi !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.