On commence avec la surprise de la matinée... Les députés l'attendaient... Les télés lui avaient lancé toutes les invitations... Les médias nationaux voulaient tous les explications de la première dame de France... Eh bien, c'est L'Est Républicain qui titre ce matin : "Infirmières bulgares : Cécilia Sarkozy s'explique"... La femme du Président de la République revient, pour la première fois, sur le rôle qu'elle a joué dans la libération, par la Libye, des infirmières bulgares et du médecin palestinien... Alors, pour ceux qui n'habitent ni la Franche-Comté ni la Lorraine, voici que ce dit notre first lady... "On ne m'empêchera jamais d'essayer d'aider, ou de soulager la misère du monde, dans quelque pays que ce soit... Le colonel Kadhafi a eu en face de lui une femme qui se consacrait exclusivement aux enfants de l'hôpital de Benghazi, que j'ai visité... aux familles des victimes que j'ai rencontrées... aux infirmières et au médecin emprisonnés"... "Et du côté des contreparties ?", demande Yves Derai, le journaliste qui a recueilli les propos de Cécilia Sarkozy... "A mon avis, dit-elle, il ne s'agit que de contreparties d'ordre médical"... Des médecins formateurs... des équipements... des traitements... Voilà ce qui a été offert à l'hôpital de Benghazi... Et puis aussi, explique la femme du Président, des visas pour que des cas urgents puissent venir se faire traiter en France... "Je n'ai pas voulu jouer un rôle de first lady... J'ai simplement contribué, avec mes moyens, à débloquer une situation... Il n'y a pas de rôle... Je ne crois pas avoir un rôle particulier... Toute ma vie, j'ai aidé les gens qui souffrent... Je ne vais pas changer aujourd'hui"... Cécilia dans L'Est Républicain... Nicolas à Blois... Le Président de la République va ce matin en province, assister à la rentrée scolaire... Et voilà un sondage qui devrait le satisfaire... Il fait la Une du Parisien-Aujourd'hui en France... "1 élève sur 2 veut plus de fermeté : vive l'autorité !"... Et pourquoi l'autorité ?... Eh bien, c'est Paul, 13 ans, qui le dit : "De l'autorité, sinon c'est le bazar... Un prof qui a de l'autorité, quand il dit "chut", tout le monde se tait... Les autres, ils essaient d'en avoir en criant, en tapant du pied, en jetant les cahiers ou en mettant des punitions à tout-va"... De l'autorité... Les profs n'en ont donc pas tous sur leurs 12 millions d'élèves... Mais en ont-ils sur leur ministre ?... Pas sûr non plus... après l'annonce, cet été, de 11.200 suppressions de postes en 2008... Et là, eh bien c'est l'équation de la rentrée... "Faire la preuve par 9 qu'avec moins on peut faire plus"... Une équation de la rentrée que vous retrouverez dans les éditoriaux de Gilles Dauxerre, dans La Provence... Daniel Ruiz, dans La Montagne... ou encore Jacques Camus, dans La République du Centre... Alors certes, d'un côté... comme le dit Jules Clauwaert dans Nord Eclair... "Personne ne peut se satisfaire d'un système qui laisse trop de jeunes en situation d'échec"... Mais en même temps, "il faut aider les enseignants, et non en faire des boucs-émissaires commodes", analyse Olivier Picard dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "La réussite de tous les enfants, ça commence aujourd'hui... Et soyons clair, conclut l'éditorialiste : ça coûtera cher"... Alors la rentrée scolaire, dans vos journaux, c'est aussi "la rentrée impossible pour près de 10.000 enfants handicapés", dans France Soir... "La pression dès la maternelle", à lire dans Le Figaro... "La gratuité dans les cantines scolaires qui fait son chemin", selon Les Echos... Ou encore, dans Le Monde, un gros plan sur le ramassage scolaire qui se fait à pied : le fameux Pédibus... "Mes rigueurs ne font qu'affermir ton amour"... C'est Francis Brochet, dans Le Progrès, qui cite Racine ce matin... en doutant toutefois que les enseignants goûtent la maxime... Les enseignants et les autres... "Fonction publique : dérapage et élagage"... La Une de Libération revient sur l'annonce, par la ministre de l'Economie, d'un plan de rigueur pour les fonctionnaires... Alors même si le gouvernement cherche à minimiser les propos de Christine Lagarde... les 22.800 suppressions de postes pour 2008 restent un record, constate Libération... Dans ce dossier, François Chérèque, le patron de la CFDT, analyse... "Lorsque l'on supprime 22.800 postes dans la fonction publique, que cela fait 6 ans qu'il n'y a pas d'accord salarial, on est dans une démarche de rigueur"... A lire également : l'embarras de cet élu UMP... "On lâche 15 milliards d'euros en bouclier fiscal, en baisse d'ISF, en déduction d'intérêts d'emprunt... La croissance est molle... Et on prononce, au sommet de l'Etat, le mot "rigueur"... C'est pas terrible"... Rigueur ou bonne gestion ?... Le vrai débat est ailleurs, pour Didier Pourquery, l'éditorialiste de Libé... "Il faut faire avancer le dossier de la réforme de l'Etat"... La réforme de l'Etat... Plus largement, les réformes... C'est l'enquête de La Tribune, ce matin... avec un sondage CSA en Une... résumé ainsi par le quotidien économique : "Réforme : pas de chèque en blanc pour Sarkozy"... Alors quelques chiffres... 67% des Français apprécient le rythme des réformes... Mais 55% des personnes interrogées sont pessimistes sur la situation économique des prochains mois... Les franchises médicales, la TVA sociale et l'assouplissement du Code du Travail suscitent de fortes réserves... Mais les attentes prioritaires des sondés sont l'augmentation du pouvoir d'achat et la réduction de la dette... Redonner de l'allant... Le sport peut-il faire du bien au pouvoir ?... Le compte à rebours s'accélère... Vendredi : match d'ouverture de la Coupe du Monde de rugby... France-Argentine... Depuis hier matin, vous le savez... on connaît la composition de l'équipe de France... "22, vla les Bleus !", s'écrient de concert L'Equipe et L'Indépendant du Midi... C'est un "XV d'attaque", pour La Charente Libre... "de combat", pour Le Figaro... Alors dans vos journaux, vous lirez des portraits de joueurs... une interview du sélectionneur Bernard Laporte dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... ou encore, dans Le Figaro, vous découvrirez que la mode aussi se met au rugby... Mais pour en revenir à notre question entre le sport et le pouvoir... c'est un éditorial de Philippe Reinhard, dans L'Eclair... Il rappelle que les succès et les échecs des équipes nationales influent sur le moral d'un pays... "Rappelons-nous, en 98, comment le titre de champion du monde de football des Bleus avait permis à Jacques Chirac de se refaire une santé politique et une popularité en béton... Du coup, explique Reinhard, le nouveau Président de la République, qui n'est pourtant pas un adepte du jeu ovale, bachote le sujet... Il connaît l'influence des exploits sportifs sur le moral des Français... Et il mise gros sur la Coupe du Monde de rugby"... Il faut dire que le moral des Français, il a été mis à mal par la grisaille estivale... De l'influence de la météo sur la politique... En tout cas, le climat, on en reparlera dans quelques semaines, lors du Grenelle de l'environnement... Mais ce matin, dans vos journaux, vous lirez les propositions des routiers... des propositions concrètes pour limiter les émissions de CO²... La Croix explique ainsi que, parmi les mesures phares, les camionneurs proposent d'abaisser leur vitesse maximale à 80 kilomètres/heure, et de renoncer à l'autorisation de doubler sur l'autoroute... De bonnes résolutions pour l'avenir, note la presse ce matin... Mais pour finir avec notre ciel à nous... à part la grisaille, vous retenez quoi de votre été ?... A priori, quelques cassoulets et pas mal de films... C'est France Soir qui rapporte qu'en juillet, les ventes de cassoulet ont explosé de 90%... L'été a également été favorable aux potages : +63%... et au cinéma, qui a vu la fréquentation de ses salles augmenter de 58%... Alors évidemment, comme dans tous les classements, il y en a qui gagnent et il y en a qui perdent... Les ventes de glace ont fondu sous la pluie... C'est vrai que la glace après le cassoulet, ça peut faire lourd... Bonne journée...

Clotilde DUMETZ

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.