Toc toc toc... Qui est là... C'est la rue ! "La rue qui s'impatiente" titre LA MONTAGNE... "La rue qui renforce les syndicats" pour SUD-OUEST... Le CPE... eh bien oui, c'est de lui que l'on parle... on ne parle que de ça ou presque dans vos journaux ce matin... "le CPE k.o debout" c'est la Une de L'HUMANITE... "Emporté par la foule" constate inspirée LA DEPECHE DU MIDI... La foule... oui... FRANCE SOIR a compté 3 millions de manifestants et titre "Quelle claque !"... "Et maintenant, c'est par où la sortie ?" s'interroge LE MIDI LIBRE... "Après les défilés, place aux dialogues" semble répondre LE FIGARO... Pour LIBERATION "c'est le temps de l'abrogation"... Et pour tous les éditorialistes ce matin... le même sentiment, celui qu'il faut enfin passer aux choses sérieuses... "On se croirait dans une version hexagonale de "Good Bye Lénine" écrit Françis Laffont dans L'ALSACE... Ce film qui se passe à Berlin Est sous le communisme et où, pour éviter un choc trop brutal à sa mère qui sort du coma, un jeune homme reconstruit le décor familier de l'ancienne RDA... Et bien, c'est pareil aujourd'hui en France pour l'éditorialiste, chacun y met aujourd'hui du sien pour rendre crédible le scénarie de "Good Bye CPE" et cacher à Dominique de Villepin qu'il n'est plus vraiment le maitre à bord du navire majoritaire... Dans LA REPUBLIQUE DU CENTRE, Jacques Camus tente de mettre les points sur les i... "Jacques Chirac et Dominique de Villepin doivent se le tenir pour dit : ils n'ont rien su lâcher quand il était encore temps, ils n'ont plus désormais qu'à s'incliner, et s'ils ont vraiment le sens de la grandeur, à en tirer les conséquences plutôt qu'à finasser interminablement"... Et c'est également l'avis de Serge Faubert dans FRANCE SOIR... "Après la démonstration d'hier, le gouvernement n'a d'autre choix que le retrait... Tergiverser davantage ne peut qu'aggraver la situation... car bientôt ce sont des têtes que réclameront les manifestants"... "Puisque le CPE est cliniquement mort... et c'est Edouard Balladur qui ne passe pas pour un gauchiste qui le dit... alors il faut en faire son deuil" écrit Olivier Picard dans LES DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE... L'éditorialiste qui poursuit "pour cela il faut un constat de décès sans aucune ambiguïté... dans l'exercice du pouvoir comme dans la vie, il y a un moment où les mots doivent correspondre avec la réalité"... Alors puisque comme le dit LIBERATION "la rue frappe à la porte des négociations"... Eh bien allons-y... "maintenant, on négocie" commente LE COURRIER PICARD... Et pour Nicolas Barret dans LE FIGARO, "s'il est une leçon à retenir de la crise du CPE, c'est que les réformes resteront bloquées et le pays avec si chacun continue de jouer contre les uns ou sans les autres"... "Et une des difficultés, souligne Jules Clauwaert DANS NORD ECLAIR, sera de fixer les limites du champ à labourer et la durée d'une négociation qui devrait en préceder bien d'autres... à condition que l'on décide d'ouvrir en France le chantier de la réforme dans un réel esprit de justice entre les catégories sociales et les générations." Dialogue et discussions si difficiles à mettre en place en France nous valent, selon Jean-Michel Thénard, dans LIBERATION, "le regard affligé ou admiratif de nos voisins... Il est en effet affligeant que le dialogue social soit si absent en France... mais tout à fait réconfortant que mobilise à ce point le refus de la fatalité de la précarité"... Parce qu'ailleurs... comment ça se passe ?... Eh bien "le Brésil cherche aussi du travail pour ses jeunes" c'est LA CROIX qui explique que le taux de chômage des 15-24 ans au Brésil atteint plus du double de la moyenne nationale... Et les 15-24 ans au Brésil, ils sont 35 millions... alors le président Lula a lancé dès son arrivée au pouvoir le Programme Premier Emploi... Il a remis au goût du jour la loi sur l'apprentissage... Et dernier programme en oeuvre, celui qui permet à un jeune sorti du système scolaire sans diplôme, d'obtenir une bourse pour reprendre ses études en contrepartie d'un travail d'intérêt collectif pour une ville... Plus près de nous "Précarité et dépendance : le quotidien des jeunes romains"... C'est L'HUMANITE qui est allé en Italie... En 10 ans, le travail flexible y a explosé grâce à une multitude de contrats créés à l'initiative des PME... L'HUMANITE a croisé Maria, elle a 28 ans, titulaire d'une maitrise des Sciences de l'Ecologie, elle enchaîne les emplois précaires depuis 3 ans... elle gagne entre 900 et 1.000 euros par mois... alors ses parents continuent de l'aider... et d'ailleurs en Italie, les statistiques ont pris en compte ce phénomène de société... Est considéré comme jeune toute personne de moins de 35 ans contre 25 auparavant... Et pendant ce temps-là, à l'autre bout de la pyramide des âges... c'est à lire dans LE FIGARO, "les Britanniques appelés à travailler jusqu'à 69 ans"... A Londres, la commission chargée de proposer une réforme des retraites a rendu son rapport, le gouvernement de Tony Blair doit trancher avant l'été... A l'horizon 2050, l'âge de la retraite pourrait donc être repoussé à 69 ans en Angleterre, ce serait selon ce rapport, la seule solution pour sauver les pensions... En contrepartie, elles seraient un peu plus élevées... Des propositions qui ont entraîné le 28 mars dernier, le plus important mouvement social du pays depuis 80 ans... "Cruelle et géante Europe"... Pas de considération sociale dans ce titre... C'est dans L'EQUIPE et on parle de football... "Que c'est Dur!" se lamente L'EQUIPE à propos de l'élimination de Lyon de la Ligue des Champions... "Lyon échoue tout près" regrette L'INDEPENDANT... "Lyon a craqué" pour les DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE.. l'explication dans l'EQUIPE pour ceux qui n'ont pas vu le match... "à deux minutes de la fin du temps réglementaire, Lyon était en demi-finales de la Ligue des champions mais deux erreurs défensives lui ont coûté sa qualification, hier soir, face à l'AC Milan"... "à deux minutes près" se désole le quotidien sportif... Lui, il fait du rugby... Il s'appelle Léo... Dans OUEST FRANCE, son histoire sous le titre "Léo, autiste, à l'école de vie du rugby"... Et OUEST FRANCE raconte que l'idée vient d'un journaliste de L'EQUIPE, ancien rugbyman et père d'un enfant autiste... il a lancé l'opération "Un club, un autiste"... Et la grande famille du rugby a répondu présent... Sport collectif de contact, le rugby rassemble pourtant tout ce que l'enfant autiste refuse... et malgré cela Léo adore... avec Arnaud, son éducateur au Rennes Etudiant Club, il cavale de long en large, fait des passes, apprend les gestes... Une intégration exemplaire, conclut OUEST FRANCE... Il suffit de voir le regard heureux de la maman de Léo... Montres-moi tes gênes... je te dirais d'où tu viens... C'est LE MONDE qui nous raconte que l'on peut trouver ses ancêtres à travers une analyse ADN... On le savait déjà, le génôme humain est un livre d'histoire... Mais les scientifiques viennent de lancer le projet "Génographique" pour tenter de lire le détail des grandes migrations d'homo-sapiens depuis sa sortie d'Afrique, voilà environ 60.000 ans... Le principe est de récolter dans les communautés indigênes partout sur la planète, une grande quantité d'échantillon d'ADN... Mais "Génographique" comporte aussi un volet public et commercial qui vient d'être lancé en France... Pour une centaine d'euros, vous recevrez un petit kit de prélèvement ADN et quelques semaines plus tard, vous pourrez savoir par exemple... si vous êtes un homme, que vos lointains aïeux paternels étaient originaires du Proche-Orient et qu'ils ont certainement colonisé le sud de l'Europe, il y a 10.000 ans... ou si vous êtes une femme, vous découvrirez peut-être que votre lignée matrilinéaire est assez rare, signe que votre arrière-arrière-arrière grand-mère a fait partie des premières vagues migratoires d'homo-sapiens en Europe, il y a 30.000 ans... Retour dans le monde d'aujourd'hui... avec ce dossier dans le supplement cinéma de LIBERATION : "Bas les marques"... LIBE s'est penché sur les pubs indirectes dans les films... A Hollywood, les scénaristes commençent à se mobiliser... Parce que "le placement de produit"... comme on appelle cette publicité-là... fait dangereusement reculer la frontière du possible... "on nous demande maintenant d'écrire des dialogues exprès pour vendre des produits comme si cela faisait partie intégrante de l'histoire"... Et dans les films américains, on arrive à des sortes de records... "La Coccinelle revient", récente production Disney a enquillé ainsi 1.000 placements de produits en moins de deux heures, rapporte LIBERATION... En France, on en est pas là... Le placement de produits ne participe que faiblement au financement du film... ça tient plutôt de l'échange de bons procédés... Reste que cela pourrait changer... puisque la moitié des 8-24 ans se disent prêts, selon LIBERATION, a enduré une pub de 30 secondes en échange d'un téléchargement gratuit d'un épisode de série-télé dans leur I-Pod... Tout plutôt que de payer pour un produit sans pub... Luxe apparemment d'un autre âge...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.