Un gardien de prison entre dans la cellule d'un détenu... Un tapis rouge est déroulé sous les pantoufles du prisonnier et le maton s'adresse à lui : "une Limousine avec chauffeur viendra vous chercher dans trois ans". Ce dessin de Deligne illustre l'histoire du jour racontée dans La Croix et Le Parisien... Histoire d'époque... Je vous donne le titre de l'article de La Croix : "Hier banquier, aujourd'hui en prison et demain, peut-être, millionnaire". De quoi s'agit-il ? A la fin de la semaine, Bradley Birkenfeld commencera à purger dans une prison américaine, une peine de 3 ans et 4 mois... C'est un ancien employé de la banque suisse UBS... Il était gestionnaire de fortunes et il a été condamné pour avoir aidé un promoteur immobilier californien à cacher, aux yeux du fisc, 200 millions de dollars planqués en Suisse et au Lichtenstein... Trois ans et 4 mois à compter les jours donc... Sauf qu'à la fin de sa peine, Bradley pourrait toucher le magot... Car lui qui connaissait très bien les mécanismes d'évasion fiscale affirme avoir dénoncé au Trésor Public américain 19.000 clients d'UBS... Il y en aurait pour plus de 13 milliard d'euros... Et s'il dit vrai, le banquier prisonnier pourrait toucher une récompense pour sa collaboration avec le fisc allant jusqu'à 30% des sommes récupérées... Ce qui est certain, c'est que Bradley va avoir un paquet d'histoires à raconter pour faire rêver ses compagnons de cellule... Parmi les trucs utilisés pour aider certains clients à planquer leur fortune, il y a celui-ci : acheter des diamants à Genève, puis les faire passer aux Etats-Unis dans des tubes de dentifrice... On comprend maintenant certaines marques de dentifrice s'appellent "émail diamant"... Nicolas : à l'heure du débat sur l'identité nationale, un coq bien gaulois fait la Une de Terra-Eco ce mois-ci... Pour la planète et contre la crise, faut-il acheter français se demande le mensuel du développement durable ? Alors ouvrons ce débat avec Terra-Eco... Débat toujours un peu sensible tant il peut dériver vers le protectionnisme... Mais dans cette affaire, à l'occasion, les écologistes donnent la main aux chefs d'entreprises... La question est celle des relocalisations... Histoire de trois entreprises qui ont choisi de relocaliser... Les lunettes "Atoll" qui produisent désormais leur gamme Ushuaia dans le Jura et non plus en Chine... "En Chine, dit le directeur général délégué, nous en avions pour notre argent, mais il y avait des incompréhensions avec les Chinois... Et d'un point de vue pratique, rapatrier des montures d'Asie prend du temps alors que dans notre domaine, très dépendant de la mode, il faut être très réactif"... Résultat, sur ces modèles haut-de-gamme, le fabricant économise de l'argent aujourd'hui, mais il reconnaît que la relocalisation n'est possible que sur les produits à forte valeur ajoutée... 2ème exemple : la vaisselle "Geneviève Lethu" qui elle aussi a quitté l'Asie pour la France... Deux arguments : le respect des normes de qualité et de sécurité... C'est vital pour des produits en contact avec des aliments... "Et puis en Asie, dit le patron de Geneviève Lethu, vos sous-traitants sont vos propres copieurs"... Dernier exemple : "Pétrole Hann", les lotions sont désormais fabriquées à Reims et non plus en Angleterre... Le producteur veut jouer à fond l'étiquette France dans un domaine, l'hygiène, où cette étiquette paie encore... Alors patriotisme économique, économie de transport et donc de CO2... C'est là que l'écologie intervient... Pour l'économiste Henri Sterdyniak, la relocalisation va s'imposer d'ici à 20 ans, sauf découverte fabuleuse permettant de faire voler des avions sans pétrole... C'est aussi la conséquence de sociétés où le service prend de plus en plus d'importance... Le service, c'est forcément près de chez soi... Mais il y a évidemment des limites... Dans beaucoup de secteurs, il est encore infiniment moins cher de produire à l'étranger même si le coût de la main d'œuvre dans les pays émergents monte lentement mais sûrement... Et puis il y a des choses qui ne peuvent exister que loin de chez soi... "Ce sera toujours compliqué de faire pousser un oranger sur un sol irlandais" dit le député Vert, Yves Cochet. Nicolas : les chiffres effarants du logement social sont à la Une du Parisien ce matin... Au coeur de l'hiver, la question du logement est évidemment crucial... Un million 200 mille familles attendent un logement en HLM selon Le Parisien... A Paris, les délais d'attente peuvent aller jusqu'à 10 ans... jusqu'à 3 ans en province... En quelques années, les dossiers en souffrance ont augmenté de près de 50%... A l'origine de cet embouteillage, selon le quotidien, il y a l'envolée des loyers dans le privé... Du coup, quand on a un logement social, on le garde plus longtemps qu'avant... Les régions où les besoins sont les plus criants, sont l'Ile-de-France, le Nord-Pas-de-Calais et Provence-Alpes-Côte d'Azur... et c'est dans ces mêmes régions que les terrains sont rares et chers... Ajoutez à cela, l'augmentation des familles monoparentales... Là où il y avait un seul dossier auparavant, il y en a deux... Pour l'économiste Michel Mouillart, interrogé par Le Parisien, le nombre de mise en chantier de logements en ce moment est correct, mais cet effort doit être maintenu et les loyers doivent être placés à des niveaux accessibles à tous les demandeurs. Alors les élections régionales dans moins de trois mois se joueront-elles sur le thème de l'identité, des conditions de vie ou bien encore de la sécurité ? "Sarkozy braque la police"... Libération ouvre ce matin le dossier toujours polémique des chiffres de la délinquance... Chiffre, c'est bien le mot, car à environ trois semaines des élections professionnelles dans la police, les syndicats dénoncent la course au chiffre menée par l'Elysée et le gouvernement... Exemple : cette note de service de 4 pages distribuée aux flics de Châlons-en-Champagne en janvier dernier... Extrait : chaque brigade de roulement devra a minima procéder à 65 interpellations, hors ivresse publique et délits routiers... à 10 interpellations de personnes faisant l'objet de fiche de recherche... et établir 230 timbres-amendes pour des infractions au Code de la route. Brice Hortefeux va bientôt présenter les statistiques de la délinquance pour 2009... Ils seront peut-être bons, mais à quel prix ? Libération décrit les tours de passe-passe pour présenter un bilan flatteur... On privilégie les arrestations de fumeurs de joints aux démantèlements de trafic, plus importants mais aussi plus longs et moins rentables statistiquement... En matière d'immigration, on arrête des sans-papiers qui s'apprêtent à quitter la France... La notion de priorité s'estompe... "Le gardien de la paix a perdu son libre arbitre" dit le délégué du syndicat "Union SGP-Unité police"... "A l'école, les formateurs nous apprenaient que le gardien de la paix était le seul juge sur la voie publique... qu'il pouvait verbaliser, mais aussi passer l'éponge... Aujourd'hui, on le pousse toujours à punir". On verra si cette question de la sécurité rebondit pendant la campagne des régionales... En tout cas, à gauche, cette campagne est placée sous le signe des crispations entre les Verts et les socialistes... L'Humanité relève les échanges "d'amabilités" ces derniers jours comme la suspension de son parti du Vert Alain Bucherie, candidat sur la liste de Ségolène Royal en Poitou-Charentes... Le directeur de campagne d'Europe-Ecologie en Ile-de-France, région-clé pour la rivalité entre les Verts et les Roses, essaie d'apaiser les choses : "nos priorités ne sont pas les mêmes mais nous appartenons à la même famille". Nicolas : quoi d'autres dans la presse Bruno ? Le journal L'Equipe ne croit vraiment pas à un bon parcours de l'équipe de France en foot... Dossier aujourd'hui sur les grandes questions de l'année pour le ballon rond... Parmi les questions, celle-ci : l'équipe de France sera-t-elle finaliste de la Coupe du monde ? Réponse de L'Equipe : "Non" à 85% ! Une curiosité dans France-Soir... PPDA prend sa plume pour déclarer sa flamme à Johnny... Long texte de 6 pages... C'est intitulé : "Le lion n'a pas fini de rugir". Et en matière de télévision, les chaînes historiques dont PPDA a fait les beaux jours, n'en finissent plus de se faire manger de la laine sur le dos par les petites consœurs de la TNT... Les grandes chaînes ont perdu 4 points de part d'audience l'an dernier, les nouvelles en ont gagné autant... C'est à lire dans Le Figaro. Et puis toujours dans Le Figaro... terminons comme nous avons commencé avec une histoire d'époque... Est-ce que vous savez, Nicolas, quel est le premier geste de la journée pour beaucoup d'écoliers et collégiens japonais ? Eh bien, c'est de nettoyer collectivement les toilettes ! C'était une pratique courante dans le Japon militarisé d'avant la guerre... Elle avait disparu dans les années 80, époque de la prospérité du Japon... On faisait faire le ménage à des concierges ou des sociétés privées... Elle revient avec la crise... L'objectif serait d'enseigner l'humilité et l'esprit de groupe, très important dans la culture japonaise... Du coup, dans l'article du Figaro, on trouve cette phrase que je vous laisse méditer : "nettoyer les toilettes, polit nos esprits". Bonne journée !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.