La revue de presse d'Yves Decaens

Pas de journaux sur papier mais tous les journaux en édition numérique gratuite et c'est bien pourquoi on peut trouver cette grève parfaitement décalée.Ce que dénonce Yves Thréard en Une du Figaro, que jamais arrêt de travail n'a été si absurde, si rétrograde, si anachronique. Dans la mesure où non seulement il affaiblit des entreprises de presse déjà fragiles mais parce qu'en plus il encourage les lecteurs à se diriger vers les supports numériques pour s'informer...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.