D'abord, ce matin, un anniversaire... Le 5 juin : une date que vos journaux soulignent... le début de la Guerre des Six-Jours... "Guerre des Six-Jours... 40 ans après"... C'est le titre d'un supplément dans L'Humanité... Pour le journal, 1967, c'est "la relance d'une guerre sans fin"... Entre autres entretiens à lire dans L'Huma... celui avec l'historien israélien Tom Segev... Il vient de publier "1967 : six jours qui ont changé le monde"... Et il explique "qu'en prenant Jérusalem, Israël a décidé qu'il n'y aurait pas de paix"... A lire également : un texte signé Marwan Barghouti... Condamné à la détention à vie, le dirigeant palestinien écrit, du fond de sa prison... "J'ai toujours rêvé d'un pays libre et d'un Etat démocratique... d'un pays où nous pourrions vivre en paix et en sécurité avec nos voisins"... "6 jours de guerre, 40 ans d'échec", résume, outre-Manche, The Guardian... "6 jours de guerre et 40 ans sans issue", pour El Pais... Et en Allemagne, le Frankfurter Rundschau voit dans cette Guerre des Six-Jours "la malédiction de la victoire"... Et c'est vrai, constate dans Ouest-France Joseph Limagne... "Cette guerre-éclair a entraîné une interminable tragédie... Le ver était dans le fruit de la victoire... 40 ans après, les conséquences de ce fait d'arme continuent de ravager la région"... Et sinon ce matin... Eh bien sinon, comme un retour en arrière... "un étrange parfum de Guerre froide", note Michel Lépinay dans Paris-Normandie... "Il y avait longtemps qu'un dirigeant moscovite n'avait pas menacé de pointer ses missiles balistiques sur les capitales européennes"... Retour donc sur les menaces russes, qui faisaient hier la Une du Figaro... Dans ce même journal, ce matin, Pierre Rousselin décrit "le piège tendu par Poutine"... "Un piège pour l'Europe, analyse l'éditorialiste... Nous voilà à nouveau pris entre deux feux... L'escalade verbale du Kremlin vise très clairement à susciter la division entre Européens, et aussi entre les deux rives de l'Atlantique... C'est une manoeuvre dans laquelle Moscou était passé maître, du temps de l'Union soviétique... mais qui n'a plus de raison de réussir aujourd'hui"... Oui, "Vladimir Poutine prend l'Europe en otage", constate également Gilles Dauxerre, dans La Provence... "l'Europe qui se retrouve au centre de ce nouvel équilibre de la terreur"... Alors en gros, la question, ce matin, c'est : faut-il prendre Poutine au sérieux ?... Non, répond Jean-Marcel Bouguereau, dans La République des Pyrénées... "Nous ne sommes pas face à une crise, mais à des gesticulations... Il y a quelque chose d'un peu pathétique à voir Vladimir Poutine utiliser son vocabulaire suranné pour dénoncer, comme au temps de la Guerre froid, un diktat de l'impérialisme"... Prendre Poutine au sérieux... Il faut espérer que les Européens vont enfin le faire, soupire Bruno Dive dans Sud-Ouest... "qu'ils vont enfin faire ce qu'ils n'ont jamais vraiment fait... en dépit des monstrueuses exactions commises en Tchétchénie, des assassinats d'opposants et du musellement progressif de la presse"... Un éditorial qui fait écho à la Une de The Independent... Yelena Tregubova y témoigne... L'écrivaine russe, grande dénonciatrice du régime de Poutine, explique "pourquoi j'ai fui la Russie, et pourquoi l'Ouest ne doit plus jouer l'apaisement"... "Après avoir critiqué le Kremlin, j'ai été obligée de demander l'asile en Grande-Bretagne, explique-t-elle... Aujourd'hui, après avoir éliminé l'opposition intérieure, Poutine est décidé à affronter les ennemis extérieurs... Et il n'y a pas d'exemple dans l'Histoire où un dictateur ne devient pas, tôt ou tard, un danger pour ses voisins éloignés"... Alors en même temps, ce G8, qui s'ouvre demain en Allemagne... on devrait surtout y parler climat... Mais bon... on le sait aussi... Ce n'est pas ce sujet-là qui va calmer les esprits... Pour s'en convaincre, cette Une de Libération... "Bush chauffe l'ambiance"... Le journal explique que Washington refuse que le G8 décide d'une réelle réduction des gaz à effet de serre... Un large dossier donc sur cette question ce matin, dans Libé... Et d'abord cette mise au point... une carte du monde, pour montrer que "13 pollueurs sont au rendez-vous du G8"... Libération reprend une étude de l'ONG WWF... où l'on voit que les 8 pays les plus riches du monde et les 5 émergents sont bien en deçà des objectifs de Kyoto... Les 5 émergents qui sont invités à la discussion, sur les bords de la Baltique... ce sont : le Mexique, le Brésil, l'Afrique du Sud, l'Inde et la Chine... Autant de pays qui, comme les Etats-Unis, n'ont pas ratifié le protocole de Kyoto... C'est donc parmi eux que George Bush va trouver des alliés... Confirmation dans La Tribune... qui indique que "la Chine et le Brésil sont prêts à défendre leur spécificité sur le climat au G8"... Et en même temps, difficile de ne pas comprendre que ces pays émergents veulent avant tout garantir leur droit au développement... La Tribune rappelle ainsi une étude, publiée fin mai, et qui chiffre à 77% la part des pays riches dans l'accumulation des gaz à effet de serre depuis près de deux siècles... Alors, côté chiffres, poursuit La Tribune... pour la première fois depuis plus de 10 ans, la Chine a publié hier une estimation de ses émissions de CO²... plus de 6 milliards de tonnes en 2004... A ce rythme, note le quotidien économique, la Chine devrait dépasser dès 2008 les Etats-Unis... De toute façon, "la Chine se place au-dessus du lot"... "Pékin veut d'abord rattraper l'Occident avant de s'attaquer au réchauffement", rapporte Libération... Libé qui offre une photo de l'un des glaciers himalayens... un glacier quasiment disparu... Preuve, pour le journal, que "sur le toit du monde, le réservoir de l'Asie se désemplit... La fonte des glaciers, dans la chaîne de l'Himalaya, pourrait provoquer typhons et inondations cet été en Chine... Et à moyen terme, explique la correspondante à Pékin de Libération, c'est la survie de millions de personnes sur le continent asiatique qui est en jeu... Parce que ces glaciers himalayens régulent le cours de trois des plus grands fleuves de Chine : le Yangsé, le Mékong et le Fleuve jaune... et de deux des fleuves indiens : le Gange et le Brahmapoutre... Bon mais en fait, la question, c'est Hervé Chabaud qui la pose, dans L'Union... "Existe-t-il une réelle volonté politique, partagée dans le monde, de lutter contre le réchauffement climatique ?"... Pour l'éditorialiste, on peut en douter... Et en même temps, en cette Journée mondiale de l'environnement, il rappelle... "L'eau, la neige, la terre, les arbres, la banquise, la faune et la flore, appartiennent à l'humanité... pas simplement à leurs dirigeants... Si l'on se contente aujourd'hui de déclarations lénifiantes mais sans lendemain, ce mardi ne sera qu'une mascarade de plus"... Et côté actes concrets : "Triez-vous vos déchets ?"... C'était la question d'hier sur le site Internet du Figaro... Réponse donc des internautes du journal dans le quotidien, ce matin... Eh bien c'est oui, à 78%... Le tri sélectif des déchets, c'est le geste symbolique de l'action citoyenne pour sauver la planète, constate la modératrice du Figaro... avec les coups de gueule de certains internautes... Raymonde par exemple, qui s'en prend aux communes touristiques sur la Méditerranée et l'Atlantique, qui ne font rien... Ou encore Fanny qui, elle, somme les grandes surfaces et leurs fournisseurs de revoir très vite les emballages... peut-être pratiques pour eux, mais problématiques pour le recyclage... Côté chiffres... sachez que chaque Français produit en moyenne 353 kilos de déchets par an... Climat... environnement... Direction la Norvège, qui construit "l'arche de la dernière chance végétale"... C'est à lire dans Libération... Aux confins de l'Océan arctique, à à peine 1000 kilomètres du pôle Nord, les Norvégiens creusent un tunnel de 120 mètres de long... des murs en béton armé... une porte blindée... une enceinte équipée de détecteurs de mouvements... C'est en fait une vaste chambre forte, qui accueillera bientôt toute culture connue... Les semences de toutes les variétés y seront entreposées, à l'abri des guerres, des maladies et des catastrophes naturelles... afin de garantir la sécurité alimentaire mondiale... Cet entrepôt d'un genre particulier sera inauguré en mars 2008... Et il devrait contenir, à terme, jusqu'à 3 millions d'échantillons... du riz à la patate douce... du blé au manioc... en passant par la noix de coco... Protéger la biodiversité... Se pencher aussi sur les espèces aujourd'hui disparues... Dans le cahier Sciences & Ethique de La Croix... retour sur les dinosaures... Au nord de l'Espagne, dans les sédiments d'un ancien lac, une équipe de paléontologues a retrouvé des traces d'allosaure... un dinosaure qui pouvait dépasser les 10 mètres de long et les 3 mètres de haut... des traces de coups de patte, espacées de 2m50... avec la marque des griffes... Des traces qui révèlent un nouveau trait du comportement des dinosaures... Ils savaient nager...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.