La guerre du futur déjà là, alors qu’on n’en a pas fini avec la Corée…

La guerre de l’intelligence artificielle et des robots, annoncée par deux hommes Vladimir Poutine et Elon Musk. Musk est un grand patron de la silicon valley qui veut aussi être un prophète… Tout ceci se passe sur internet, dans les media en ligne…

Hier. Elon Musk poste un message sur twitter. « Ca commence », it begins… et il renvoie à un article de The Verge

Un journal américain… de nouvelles technologies… qui rapporte ces propos de Poutine: « l’intelligence artificielle est l'avenir non seulement de la Russie, mais de toute l'humanité. Celui qui sera le chef de file dans ce domaine, sera le maître du monde. » Et Poutine dit aussi que les guerres du futur consisteront à envoyer ses drones détruire les drones de l’adversaire !

Et Musk s’alarme. Ses craintes sont confirmées, il twitte encore : « la compétition pour l’intelligence artificielle est la cause la plus probable d’une troisième guerre mondiale ». Elle pourrait être déclenchée par un robot…

C’est une histoire passionnante, aussi par ce qu’elle nous révèle sur la circulation de l’information.

Au point de départ, il y a vendredi dernier Vladimir Poutine qui dialogue avec des écoliers russes, dans une immense vidéo conférence, et on parle beaucoup de technique et d’ingénieurs, et donc aussi d’intelligence artificielle… en russie, on appelle ça « la journée de la connaissance. »

La conférence est racontée par le media russe Russia Today…

Puis relayée par ces media occidentaux qui s’intéressent à l’intelligence artificielle… qui vivent le futur comme une partie de leur présent… dont elon musk… qui débattait hier avec des internautes sur les lois et la morale des robots imaginées par l’écrivain isaac asimov…

C’est une histoire parallèle à celles que nous racontons habituellement. On la trouve dans les media poutiniens. Et dans mashable, the verge, numérama… les nouveaux média d’un nouveau monde qui est déjà là…

Le seul journal classique qui a traité la rentrée scolaire de Poutine était le Figaro par son correspondant Pierre Avril… mais lui avait pris un angle classique… Poutine voulait séduire la jeunesse russe pour l’éloigner de son opposant Navalny…

De la popol… D’autres ont vu la guerre…

Et j’ai lu dans Corse matin qu’un club de combat de sabre laser s’est ouvert à Ajaccio. Je suis déçu ! On n’est pas forcé de s’habiller en jedi pour jouer dans la vraie vie.

Le journal Sud Ouest s’inquiète d’un moustique !

Le moustique tigre… qui a persécuté les habitants du lot et garonne cet été.. « Pour aller arroser les fleurs, je suis obligée de m’habiller comme en hiver » dit Sylvette, une agenaise… « à Nérac, à Casteljaloux, à Duras, à Marmande, à Villeneuve-sur-Lot, à Aiguillon… impossible de sortir de chez soi en plein jour de laisser jouer les enfants à la balançoire ou se baigner dans la piscine, d’aller étendre le linge ou de faire un barbecue. Jamais les nuisances du moustique tigre n’avaient suscité pareille exaspération, quand ce n’est pas du désespoir. »

C’est de la vie quotidienne… Mais c’est une histoire politique… "le moustique tigre est un fléau de la mondialisation, Il a quitté l’asie du sud est en suivant les routes du commerce de vieux pneus où il nichait ses larves puis celles des bambous d’ornement »… il est lié au chinkungunia… Il a colonisé le sud de la France…

C’est un moment où le monde nous échappe et nous force à des guerres…

On ne contrôle plus rien…

Et à lire le moustique tigre on regarde comme un réflexe presque désuet… la volonté de l’Etat français de juguler l’immigration… sous les applaudissements du Figaro… qui en fait sa une et son éditorial et se réjouit de trois vols « discrets, remplis d’illégaux albanais »… qui prouveraient la détermination de gérard Collomb… Pendant ce temps, dans les échos, le premier ministre albanais Edi Rama toque en vain à la porte de l’union européenne… Ce n’est pas l’ambiance.

La mémoire de la première guerre mondiale est dans Libération et La Croix…

Dans Libération, l’historien Nicolas Offenstadt nous raconte l’histoire de Albin Köbis et Max Reichpitsch, deux marins allemands qui se révoltaient il y a un siècle, le 5 septembre 1917, pour réclamer la paix, et qui furent fusillés…

Ils étaient des héros de la légende communiste, on les célébrait en Allemagne de l’est… ils ont disparu de la mémoire…

La mémoire c’est justement le sujet La croix, la numérisation des archives des poilus de 14-18… des lettres, des testaments manuscrits… d’hommes ordinaires qui ne partaient pas la fleur au fusil…

Ce qui nous saisit… C’est cette fragilité des hommes dans les tourmentes … et comme on parle de guerre… le meilleur article sur la crise coréenne (le plus surprenant)

est peut être ce reportage du figaro dans un marché chinois de fruit de mer, à hunchun à la frontière de la corée du Nord. Pour les commerçants, la crise et les sanctions, la fin du crabe coréen, signifient la faillite… Ils ont même manifesté « sanctionnez la corée, mais pas de perte pour les citoyens chinois »… Ainsi vit on la peur… là bas !

Et il y a des drames intimes dans les journaux...

Ces guerres qui nous prennent quand on ne sait pas…

Le Parisien raconte Valérie, une cheffe d’entreprise saisie de vomissements et se découvrant victime d’une insuffisance cardiaque… Ce syndrome tue 73000 personnes chque année, il touche un millions de personness… et combien ne s’en doutent pas. Le journal donne les symptômes qui doivent vous alerter... Je vous épargne.

Libération est plus philosophe et générationnel… On y parle des troubles de la sexualité… un trouble nommé désir… la perte de la libido… qui touche les jeunes gens… les trentenaires dans la force l’âge…. « Je suis fichu » s’est dit l’ingénieur informaticien Julian… après une panne… un psycho sexologue l’a sauvé. « C’était au niveau de la tête… j’étais à la recherche de la performance, mais jamais vraiment dans le désir, je ne voulais pas réellement faire l’amour… »

Et c’est ainsi que la culture de la performance, le terrorisme de l’orgasme, du diktat sexuel… sape le bonheur… et il faut se libérer.

La seule guerre qui vaille est celle qu’on mène contre soi même. Ou pour soi.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.