Nicolas Sarkozy met tout en oeuvre pour faire libérer Ingrid Betancourt, otage des FARC en Colombie. Au risque de se faire prendre au piège ?

"Otages de Colombie, quel rôle pour Paris ?"... C'est la Une de La Croix ce matin... Alors bien sûr, dans vos journaux, pas de trace des messages enregistrés par Nicolas Sarkozy à destination des FARC et d'Ingrid Betancourt... Ils n'ont été rendus publics que tard dans la nuit... Mais en même temps, plusieurs de vos journaux reviennent sur "l'initiative imminente" qui était annoncée dans les couloirs du pouvoir... "Otages de Colombie, quel rôle pour Paris ?"... La Croix explique donc que "les autorités colombiennes se déclarent prêtes à discuter directement avec les rebelles, mais en présence d'émissaires français"... Et dans son éditorial, Dominique Gerbaud explique que "c'est à la fois une bonne nouvelle et un piège... Une bonne nouvelle, parce qu'on sent que les acteurs de ce dossier sont en train d'évoluer, dans le bon sens, et qu'ils cherchent la manière d'arriver à une issue heureuse... Mais c'est un piège... Et Nicolas Sarkozy l'a vu... Il a prévenu qu'il ne se laisserait pas instrumentaliser... La proposition de Bogota, analyse l'éditorialiste, semble encore trop floue et trop incertaine... La France peut-elle se compromettre dans une négociation dont elle ne détient pas toutes les ficelles ?"... Comment faire face au dilemme ?, se demande Didier Pobel dans Le Dauphiné Libéré ?... Comment libérer des prisonniers "sans devenir, d'une manière ou d'une autre, l'otage idéologique des terroristes colombiens ?... C'est ce qu'on appelle un cas de conscience... Les bourreaux, qui eux n'en ont pas, savent trop bien ce que c'est"... "Le chef de l'Etat est persuadé qu'il peut aboutir", écrit de son côté Hervé Chabaud, dans L'Union... "C'est vrai que Sarkozy a l'audace, le tempérament pour réussir... Mais à condition que son homologue colombien Uribe ne lui glisse pas une vilaine peau de banane pour torpiller ses initiatives... La Colombie veut convaincre qu'elle est le passage obligé pour ouvrir les portes de la liberté... Après tant d'années perdues, conclut l'éditorialiste, c'est bien difficile à croire"... "L'Elysée dans le marécage des FARC"... C'est Libération qui peint ainsi la situation : l'invitation de Bogota pourrait n'être en fait que la traduction de l'irritation des autorités colombiennes face aux ingérences étrangères... Cela pourrait donc se résumer en un "viens donc voir ici comment ça se passe puisque t'es si malin"... Dans Le Figaro, une lueur d'espoir... "Un otage a été libéré... un otage âgé de 4 ans"... L'enfant avait été enlevé en juin dernier... Il a été ramené à une base militaire colombienne par une militante des FARC... Elle a déserté pour sortir l'enfant de la jungle... Selon les autorités, cette année, quelque 2.600 guérilleros des FARC auraient quitté les rangs de leur armée... On change de sujet... En France, ce matin, c'est : autopsie d'une gauche qui se déchire... "Opposition : la grande panne"... Le Nouvel Observateur a convoqué la SOFRES et un sondage pour le constater... Un sondage réalisé juste à la fin du grand mouvement de grève qui a paralysé les transports en commun à la mi-novembre... Et ce n'est guère brillant... "Le drame du PS, dans la période actuelle, c'est de décevoir tout le monde", résume Le Nouvel Obs... "Près des deux-tiers des sympathisants socialistes jugent sévèrement l'image de l'opposition... Moins de la moitié de ses soutiens estime que le PS critique comme il faut le gouvernement"... Et l'hebdomadaire analyse : "Au coeur de la crise de l'opposition, il y a l'incapacité du PS à choisir une ligne crédible... Trop dur ?... Trop mou ?... Le pire, c'est que ses électeurs sont eux-mêmes partagés entre une critique radicale de la droite et un regard indulgent sur l'action de Nicolas Sarkozy"... Un sondage pour Le Nouvel Obs qui montre aussi la nette domination de Ségolène Royal sur son camp, en dépit de son échec à la Présidentielle... Et là, on reparle du livre de l'ex-candidate... "Hollande règle ses comptes avec Royal"... C'est en Une du Parisien-Aujourd'hui en France... qui constate qu'"au PS, on ne se contente pas de laver son linge sale en famille... On le fait aussi en public... Et le grand déballage entre Royal et Hollande est monté d'un cran hier... Après quelques jours de silence, le Premier secrétaire du PS a répliqué à l'ouvrage publié par l'ex-candidate de son parti à la Présidentielle"... "Il l'a longuement critiquée", explique Le Figaro... "Il ne sert à rien de vouloir imputer aux autres une responsabilité... Il faut regarder ce qu'on aurait pu faire de mieux"... Le Figaro qui rappelle que lundi, Ségolène Royal expliquait partager certaines idées du leader d'extrême-gauche Olivier Besancenot, et certaines de François Bayrou... Ca a fait bondir Hollande... "Ces deux-là ne veulent pas travailler avec nous... Le PS n'a pas à attendre Godot, Besancenot ou Bayrou"... Le journaliste du Figaro, Nicolas Barotte, conclut qu'"en vue du congrès du PS, certains responsables tentent un rapprochement entre Hollande, Royal et Delanoë, afin d'éviter un affrontement et de réunir ceux qui pensent la même chose... Il leur reste du travail"... Oui, c'est pas gagné, rajoute Renaud Dély dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Dans son livre, Ségolène Royal balance : "Quand François Hollande, récemment, a parlé de revenir (elle parle là de leur couple), je lui ai dit que ce n'était pas une bonne idée"... A observer l'étendue de leurs différends, ironise Dély, ça se confirme... Levons les yeux au ciel... Un morceau d'Europe en orbite... Ce soir, si la météo à Cap Canaveral le permet, la navette Atlantis emportera vers la station spatiale internationale le laboratoire scientifique européen, nommé Columbus... A bord de la navette : un spationaute... Léopold Eyharts... le premier Français à quitter la Terre depuis 2002... Eyhharts passera trois mois dans l'espace... Avec son collègue, l'Allemand Hans Schlegel, ils vont permettre à l'Europe d'accéder enfin au statut de copropriétaire de l'ISS... C'est dans la nuit de samedi à dimanche qu'à la proue de la station sera accroché Columbus... un grand cylindre argenté de plus de 10 tonnes... Dans Les Echos ce matin : la visite de ce premier laboratoire spatial européen... Alors c'est un modeste 60 mètres cube... tout au plus l'équivalent d'un grand studio... mais version très haut de gamme : environ 30 millions d'euros le mètre carré... Pour l'instant, la moitié du planning de recherche de Columbus sera occupée par les Américains... Particularité de ce labo : les expériences pourront s'y dérouler à l'intérieur, ou sur l'une des 4 plateformes à l'extérieur... Principale visée de ces recherches : tester l'effet de l'appesanteur sur les phénomènes physiques, chimiques et biologiques... Et du coup, on fera pousser des micro-organismes, des petites plantes... On élèvera aussi dans ce laboratoire des petits invertébrés... Retour sur Terre... Retour en France... Et sinon dans la presse... retour en Sarkozie... Avec par exemple la Une de Libération... "Les mauvaises fréquentations de Sarkozy"... "Chavez, Poutine, Kadhafi, Déby, Al-Assad, Hu Jintao... Le Président français a renié ses engagements de campagne au profit d'une diplomatie réaliste", affirme donc Libé... "2008 : son plan de bataille"... un titre en couverture de L'Express, sur une photo du Président de la République... "2008, explique l'hebdomadaire, ça sent la poudre, et il aime ça... Et sa stratégie est résumée ainsi : faire feu tous azimuts"... "Enquête sur l'Etat Sarkozy"... Là, c'est Le Point qui s'intéresse au train de vie, aux résidences, aux voyages, aux nominations... bref, à tout ce qui a trait à l'Elysée... Parce que, explique l'hebdomadaire, "Nicolas Sarkozy l'avait promis : avec lui, rien ne serait plus comme avant... Six mois plus tard, une gouvernance d'un style différent a bien vu le jour, mais de mauvaises habitudes subsistent encore"... Alors en même temps, peut-être que bientôt on ne saura plus trop comment ça se passe derrière les ors du pouvoir... Dans Le Figaro, "les conseillers de l'Elysée désormais priés de se taire"... C'est un recadrage... une note que les 49 conseillers à la Présidence de la République ont trouvée sur leur bureau mardi... une note qui leur interdit toute intervention officielle et tout contact informel... A l'Elysée, on est, paraît-il, agacé par ceux qui veulent se faire mousser et se livrent à trop de bavardages... Alors elle, elle n'est pas conseillère à l'Elysée... Mais elle lui a certainement demandé son avis avant de bavarder dans Point de Vue... "Nicolas, mon fils..."... Une interview d'Andrée Sarkozy, la mère du Président... Elle raconte son voyage en Chine, dans la délégation française, où elle s'est "beaucoup amusée, dit-elle, avec les filles du gouvernement"... L'hebdomadaire explique qu'il suffit d'écouter la mère du Président pour mieux comprendre le fils... Eh oui, tout ça, c'est dans les gènes... Si vous aussi, vous voulez savoir à qui vous devez vos qualités et vos défauts... je vous conseille plutôt Courrier International cette semaine... Un dossier intitulé "La fièvre ADN"... L'hebdomadaire se penche sur l'essort de la génétique grand public... Et à lire, entre autres : l'expérience d'une journaliste du New York Times... Elle a tenté l'expérience sur le site 23andme... 23 et moi... ce site qui, depuis la mi-novembre, propose pour 1.000 dollars de tout vous dire sur vos gènes... La journaliste-cobaye explique qu'au début elle a hésité... "Et si j'apprenais que je risquais de mourir jeune ?"... Et puis trois semaines plus tard, elle avoue : "Je suis devenue accro"... Elle regarde avec une satisfaction perverse le diagramme montrant les bons gènes, en vert, et les mauvais, en rouge... "Le risque d'un cancer du sein ?... Juste dans la moyenne... comme celui de développer la maladie d'Alzheimer... Pour la sclérose en plaques, c'est quasiment nul... En revanche, 23% de risques en plus d'avoir une crise cardiaque"... Du coup, explique-t-elle, elle est de retour dans sa salle de gym... Tout ça pour ça !... Bonne journée...

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.