Quand on est ministre, on ne roule pas à mobylette ! Si Frédéric Mitterrand attendait un mot de réconfort du président de la République après sa chute en scooter, c'est raté !... C'est à un petit sermon qu'il a eu droit hier lors du premier Conseil des ministres de l'année. Et c'est vrai que sur les photos, ce matin, le gouvernement à un côté "équipe de bras cassés", car le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, avait lui aussi le bras en écharpe hier, après une chute à ski... Dans Le Dauphiné-Libéré, Didier Pobel y voit un symbole : "Gare à la fracture !... Cette année, le terrain s'annonce glissant"... Résumé des plaques de verglas de l'hiver 2009-2010 : l'échec du sommet de Copenhague, le rejet de la taxe carbone, le pourrissement du débat sur l'identité nationale et le surplus de vaccins contre la grippe. Et ce n'est pas fini !... Dans Ouest France, Michel Urvoy voit déjà venir d'autres coups de froid : la réforme des collectivités locales, les retraites, la suppression du juge d'instruction... Conclusion de l'éditorialiste : "On ne devrait pas s'ennuyer !". Dans ces conditions (retour au Conseil des ministres de rentrée hier), on comprend le message du président à ses ministres... Le résumé est dans Le Parisien : "Prenez des risques. La pire des maladies, c'est la tremblante"... Et histoire de les motiver un peu plus, le chef de l'Etat a sorti le chiffre qui tue : 97% des ministres n'ont pas marqué les esprits. Les ministres sont à la peine pour la rentrée du gouvernement confirme Le Monde qui relève notamment qu'Eric Besson et Bernard Kouchner sont à couteau tiré... 2010 : terrain glissant pour l'UMP aussi... Sophie Landrin rappelle que les effectifs du parti ont fondu depuis 2007... 250 mille adhérents... Ils étaient 370 mille après la présidentielle. Celle qui est en première ligne pour recevoir des coups de seringue en ce moment, c'est Roselyne Bachelot... Titre à la fois très drôle et très macho du Canard Enchaîné cette semaine : "Roselyne triomphe dans les monologues du vaccin"... Selon Le Canard, lorsque, lundi soir, elle a annoncé sur TF1 que la commande de 50 millions de vaccins était résiliée, en fait, rien n'était fait : les labos n'avaient pas reçu les lettres de résiliation envoyées le jour-même... L'hebdomadaire s'est procuré ces lettres... Il y est précisé que le gouvernement est à la disposition des labos pour envisager les conséquences de la modification du marché... En clair, selon Le Canard, les labos vont pouvoir négocier des renvois d'ascenseurs. Notons tout de même que dans cette affaire, Madame Bachelot trouve pas mal de défenseurs dans la presse sur le thème "si la maladie avait été plus grave, on lui aurait reproché de ne pas en faire assez"... Enfin, selon Le Figaro, malgré le reflux du virus, les médecins recommandent toujours la vaccination. Nicolas : Après les plaques de verglas, il y a peut-être quelques trous d'air à venir... Selon Libération, l'avion Rafale pourrait encore perdre un marché à l'étranger, celui de l'Armée brésilienne... Pourtant, tout semblait en place pour un vol sans secousse... Nicolas Sarkozy et Lula avaient même annoncé que le marché était conclu en septembre dernier... Mais depuis, l'Armée de l'air brésilienne a étudié le dossier de très près... Et au Rafale français, elle préfèrerait d'abord l'avion Gripen suédois et ensuite le F-18 américain... Le Rafale serait trop cher et Paris n'offrirait pas assez de transferts de technologie aux Brésiliens. Quand ça ne va pas fort, à droite, il y a toujours un moyen de se remonter le moral : c'est de regarder à gauche où ce n'est pas non plus le grand soleil... Décidément porté sur les réunions de famille, Le Parisien assistait hier à la dernière séance de Lionel Jospin... Le documentaire qui lui est consacré et qui sera diffusé à partir de jeudi prochain sur France-2 était présenté en avant-première hier au Forum des Images à Paris... Et on a pu voir qui avait la cote et qui ne l'avait pas auprès de l'ancien premier ministre : Martine Aubry était à ses côtés mais pas de place pour François Hollande, il a du s'asseoir sur une marche... Bertrand Delanoë était dans la salle tout comme Robert Hue, représentant de feue la gauche plurielle... Mais Ségolène Royal et Laurent Fabius n'étaient pas invités... Entre ce documentaire et son livre de mémoires qui sort demain, est-ce le retour de Lionel Jospin ? Réponse du réalisateur du doc Patrick Rotman : "Jospin, c'est un peu le dernier des Mohicans. Il appartient à une espèce en voie d'extinction qui ne fait pas dans le bling-bling". Nicolas : Encore une réunion de famille... Celle-ci se passait à Washington... Barack Obama avait convoqué une réunion de crise sur les déboires des services secrets américains... Et on imagine qu'un homme devait être dans "ses petits souliers", c'est Leon Panetta, le patron de la CIA. Le Figaro raconte la dernière boulette de l'agence de renseignement... Plus qu'une boulette, certains parlent "d'un Trafalgar du renseignement américain"... En Afghanistan, la CIA s'est fait piéger par un agent double... Un Jordanien qui avait gagné la confiance des espions américains... Ils comptaient sur lui pour infiltrer la hiérarchie d'al-Qaïda... Sauf que l'homme était lui-même un terroriste et qu'il s'est fait exploser le 30 septembre au camp Chapman, l'une des bases de la CIA en Afghanistan... Les Américains se fiaient tellement à lui qu'ils ne l'avaient pas fouillé à son arrivée sur la base... mais sous ses vêtements, il y avait une bombe... Sept espions américains ont été tués... C'est l'une des attaques les plus meurtrières contre la centrale. Des réunions de famille tendues, il y en a aussi en Europe... Deux histoires sur ce thème aujourd'hui dans la presse... D'abord, l'affaire de la banque islandaise "Ice save"... Elle est racontée dans La Croix... C'est l'une des nombreuses banques de l'île qui ont fait faillite ces deux dernières années... Dans sa chute, elle a entraîné 300 mille Britanniques et Néerlandais qui avaient placé de l'argent sur ses comptes... Depuis la faillite, la banque a été nationalisée à Reykjavík et du coup, le Royaume-Uni et les Pays-Bas demandent remboursement à l'Etat islandais... Mais le président s'y oppose, il veut soumettre ce remboursement à référendum dans son pays... Colère à Londres et Amsterdam où l'on attend que l'Islande honore ses engagements. 2ème histoire européenne... à nouveau une affaire d'avion... le programme Airbus A400-M, l'avion militaire européen a du plomb dans l'aile... Lancé en 2003 par six pays européens, il accumule les retards et les surcoûts... Airbus et les gouvernements européens se renvoient la balle pour savoir qui devra payer... Selon Le Parisien, l'arrêt du programme serait un véritable cataclysme politique en Europe. Nicolas : 8h30 et xxx... Quelques brèves Bruno ? La première concerne la presse elle-même... Dans une grande partie de la France, vous trouverez très peu de journaux nationaux dans les kiosques ce matin... Il y a un mouvement de grève dans le secteur de la distribution... Seuls La Croix et Le Parisien me sont parvenus... J'ai lu le reste sur Internet. Dans La Croix justement, l'inquiétude de la Haute-Autorité de lutte contre les discriminations : les femmes enceintes sont encore souvent discriminées au travail... La HALDE a reçu plus de 400 réclamations ces dernières années... Elle diffuse à partir d'aujourd'hui un dépliant d'informations... Parmi les conseils donnés aux femmes enceintes : quand vous informez votre employeur que vous attendez un bébé, faites-le par écrit pour garder une trace. Une curiosité relevée dans Le Canard Enchaîné : alors que les places boursières semblent euphoriques, certains patrons de sociétés quotées en Bourse ont liquidé leurs stock-options juste avant Noël... Jean-René Fourtou par exemple, administrateur de Sanofi-Adventis et président de Vivendi... Au mois de décembre, il a fait jouer ses stock-options avant de les revendre... Pourquoi cet empressement, se demande Le Canard alors que les analystes financiers prédisent une hausse de l'action de son groupe de 10 à 20% ? Les grands patrons auraient-ils peur d'une nouvelle bulle ? Et puis à propos de curiosité, terminons avec celle-ci relevée dans Libération : les ayatollahs anti-cigarette ont encore frappé... Une association anti-tabac américaine vient de décerner un poumon noir au film "Avatar"... Tout ça parce que le personnage incarné par Sigourney Weaver fume... Libération relève que ces associations se livrent quasiment à une chasse aux sorcières en faisant des listes de réalisateurs et d'acteurs considérés comme dangereux... Martin Scorcese et Ridley Scott seraient ainsi des "réalisateurs cancérigènes"... Quant à James Cameron, le cinéaste d'Avatar, il pose la bonne question : "Si dans les films on peut mentir et tuer, pourquoi ne pourrait-on pas fumer ?"... Bonne journée !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.