La Grèce partout en Une..... La Grèce what else?Qu'on soit dans le constat avec la Croix ,les Echos :c'est un non qui secoue ou qui ébranle l'Europe...Un non de Zeus pour Libération,un coup de pied grec pour le ParisienOu qu'on soit dans l'après avec le Figaro ,l'Opinion qui montrent déjà la sortie de la zone euro au pays de Tsipras...Quand l'Humanité au contraire appelle à respecter le vote du peuple grec!Tout ce qu'on sait c'est qu'on ne sait rien comme disait un grec ,un certain Socrate , bien avant le référendum....Aujourd'hui la vraie question c'est celle que pose le Huffington Post :de quoi ce non est-il le nom?Ce que demande autrement le site Slate.fr :les grecs ont dit non ,mais quelle était la question?Ce dont on peut etre sûr avec Yann Marec dans le Midi Libre c'est que le coup de force réussi d'Alexis Tsipras marquera un tournant dans la construction européenneEt oui !Les grecs ont dit stop à cette machine infernale ,cette Europe qui certes leur a prété des liquidités,mais qui ne ressemble plus à rien!Cette Europe si vertueuse sur le papier mais qui est devenue un monstre mécanique sans idéal!Ce qui ne veut pas dire qu'ils la rejettent :on l'a dit et redit ,Stéphane Albouy le répète dans le Parisien,ce que les grecs ont rejeté ,c'est la potion amère qu'on leur fait avaler depuis des mois....Ils prèfèrent s'engager sur un chemin incertain que rester dans l'impasse où beaucoup se sentent enfermés...Cette impasse où désormais c'est sûr ils se sont mis tout seuls:dans le Figaro ,pas de doute ,pour Gaetan de Capèle ,les grecs en suivant Tsipras dans sa folle aventure ont choisi l'affrontement jusqu'au bout...C'est un terrible étau financier qui va maintenant se refermer sur leur pays et sauf miracle le grexit tant redouté se mettra naturellement en route!Ce que pense aussi le journal l'Opinion ,que la Grèce a claqué la porte au nez de l'euro et qu'on ne peut prolonger éternellement son crédit revolving....Pas du tout l'avis bien sur de l'Humanité qui salut la magnifique leçon de démocratie des grecs....Ce qui est incontestable sauf ,c'est Jean Christophe Ploquin qui le souligne dans la Croix ,sauf que le pays va de nouveau devoir se confronter à une autre réalité démocratique:la légitimité des gouvernements des dix-huit autres pays de la zone euro où les opinions et les parlements s'impatientent et s'inquiètent...

Et donc,c'est là que les athéniens s'atteignirent....

C'est la question du jour :et maintenant? Et maintenant que peuvent faire ,que vont faire les européens qui n'avaient pas parié sur une victoire du non,oxi en grec ?Le moins qu'on puisse dire avec Libération c'est que l'oxi gêne !Et oui commente Laurent Joffrin ,la logique voudraient qu'on officialise la rupture nette et franche entre l'Union et son enfant terrrible...Mais il est une autre issue que cette tragédie!Les grecs peuvent encore montrer à leurs partenaires qu'ils veulent un vrai système fiscal ,une réduction des dépenses militaires ,une contribution de l'aglise orthodoxe etc...Et les européens peuvent reconnaitre enfin que l'austérité trop brutale a des effets politiques désastreux...Ce que pense aussi Pascal Coquis dans les DNA que l'Europe a plus à gagner en absorbant une partie de la dette grecque qu'en poussant le pays au désespoir...D'ailleurs c'est ce qu'avaient fait les alliés avec l'Allemagne en 45 et qui avait conduit à l'annulation de sa dette en 53....L'Allemagne qui sera difficile à convaincre...Et ce sera pour la France ,plutôt favorable à de nouvelles discussions , un exercice des plus délicats....Car évidemment comme l'écrit Hervé Favre dans la Voix du Nord un conflit ouvert entre nos deux pays aurait des conséquences autrement plus graves que le non grec...Mais le fait est que leurs préoccupations politiques sont aux antipodes:François Hollande ne peut pas làcher la Grèce et se couper de son électorat de gauche qui attend de lui qu'il soit plus Syriza que FMI!Angela Merkel doit composer avec ses faucons qui veulent depuis longtemps fermer le club med grec..Alors,tout dépend maintenant de Tsipras lui-même....En résumé explique les Echos :soit le premier ministre grec demande l'ouverture d'un troisième programme d'aide en faisant des concessions soit il choisit la rupture révolutionnaire et le grexit!Aujourd'hui conclut Nicolas Barré c'est lui qui se trouve face à une Europe qui à son tour est tentée de lui dire non!Et oui l'histoire est tragique!Même si répétons le ce n'est pas le sentiment européen qui est en cause....N'empèche :quand on voit ce qu'ont réussi à faire ce week end deux associations régionales françaises....Associations des paysages de Champagne et des vignobles de Bourgogne grâce auxquelles nos traditions viticoles ont été inscrites au patrimoine mondial des paysages culturels par l'UnescoC'est le chroniqueur de la Croix Alain Rémond qui le remarque ,quand on voit comment ces assocaitions ont su créer autour d'elles un enthousiasme fédérateur je me dis que l'Europe toute entière pourrait être classée au patrimoine de l'Unesco !Mais il faudrait que des millions de citoyens se mobilisent ,habités par la conviction qu'elle est un trésor unique à préserver à tout prix!Et là ,quelque chose me dit conclut le chroniqueur ,que c'est pas gagné!

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.