Il est arrivé, presque à la vitesse d'une tempête tropicale... Lionel Lemonchois a coupé ce matin, à 6h21 (heure métropolitaine) la ligne d'arrivée de la transat en solitaire Saint-Malo/Pointe-à-Pitre, autrement dit la "Route du Rhum"... Pour couvrir la distance, il lui a fallu 7 jours, 17 heures, 19 minutes et 6 secondes... C'est presque 5 jours de moins que l'ancien record de l'épreuve, établi il y a 8 ans par Laurent Bourgnon... A côté de Lemonchois, on pourrait croire que Bourgnon a traversé l'Atlantique à la rame... Je reviendrai dans quelques minutes sur la personnalité du vainqueur de la "Route du Rhum" 2006... La barbe taillée, poivre et sel, le cheveu noir abondant, un costume sombre impeccable sur une chemise blanche tout aussi impeccable, au col boutonné sous le menton : c'est Saddam Hussein, tel que vous le verrez ce matin en Une de presque tous vos journaux... "Condamné à mort", dit sobrement Le Parisien, pendant que L'Humanité titre, à propos de la pendaison annoncée de l'ancien dictateur irakien : "Saddam usé jusqu'à la corde"... Pour Libération, c'est "un verdict peu exemplaire" ; La Croix annonce "une condamnation à mort qui embarrasse"... L'éditorialiste de Libé, Gérard Dupuy, souligne que "le jugement qui condamne Saddam Hussein est rendu au nom d'un peuple irakien dont l'existence est plus problématique que jamais"... (je vous rappelle que cette condamnation sanctionne le massacre, en 1982, de 148 villageois chiites)... De son côté, Le Figaro perçoit des risques d'escalade après le verdict... Dans vos quotidiens, ce matin, plusieurs spécialistes du Moyen-Orient confirment cette hypothèse... C'est le cas de l'anthropologue Hocham Daoud... Pour ce chercheur, "la violence va monter d'un cran"... Il le dit dans Le Figaro... Dans Le Parisien, le directeur de l'Observatoire des pays arabes, Antoine Basbous, ajoute : "Il sera difficile d'éviter le pire... Beaucoup de sunnites vont s'identifier à Saddam Hussein, et oublier qu'il était un dictateur... L'opposition sunnites-chiites va s'accentuer... L'Irak est déjà à feu et à sang, la guerre civile est fortement entamée... Les Américains n'ont pas de solutions, et ils le savent"... Diagnostic et pronostic partagés par plusieurs de nos confrères... Dans La Croix, Dominique Quinio écrit : "La mort d'un homme, fût-il mille fois criminel, ne rétablira pas la concorde et l'unité d'un pays éclaté... Elle risque, au contraire, de n'être qu'un combustible de plus dans un brasier déjà trop ardent"... Impression partagée par Francis Brochet, du Progrès, Didier Pobel, du Dauphiné Libéré, et quelques autres, en France comme à l'étranger... Pour le quotidien britannique Daily Mirror, "il y a un risque que la pendaison de Saddam apporte plus d'effusions de sang"... L'Espagnol El Pais estime "probable que beaucoup de partisans de l'ex-dictateur, dans la communauté sunnite, en fassent un martyr, rendant plus difficile le retour au calme du pays"... Et au passage, Alexandre Morel, de La Montagne, note que cette condamnation survient "comme par hasard, à 48 heures d'élections décisives aux Etats-Unis"... Que dire encore sur ce verdict ?... -... qu'il n'a provoqué aucune manifestation d'envergure dans le monde arabo-musulman... -... que Saddam Hussein et ses co-accusés ont droit à un procès en appel, dont la procédure débute aujourd'hui... -... qu'après une éventuelle condamnation en appel, la peine de mort sera exécutée dans les trente jours, par pendaison, alors que Saddam n'a jamais caché qu'il préférait être fusillé. Partout, on l'appelle "la grande panne"... Elle inspire plusieurs de vos journaux, où l'on ne se prive pas de faire des jeux de mots... Pour La Dépêche du Midi, c'est "quand l'Europe disjoncte"... Nice Matin titre : "Pourquoi toute l'Europe a pété les plombs"... 10 millions d'Européens ont été privés samedi soir d'électricité aux alentours de 22 heures : des Allemands, des Italiens, des Espagnols, des Portugais, des Belges, des Néerlandais, des Croates, des Autrichiens... et 5 millions de Français... Tout ça pour permettre à un bateau de croisière norvégien d'entrer dans un port des Pays-Bas... Vos quotidiens reviennent tous sur cette histoire de gros navire et de courant interrompu... Pour permettre à ce bateau norvégien d'arriver à bon port, il a fallu couper une ligne à haute tension, que son mât risquait de toucher... Par un jeu de compensation, plusieurs lignes allemandes se sont trouvées en surcharge et se sont mises hors service, ce qui a provoqué une déconnexion complète du réseau électrique européen... Aujourd'hui, bien sûr, toute la presse cherche à pointer les responsabilités... Pour La Provence, Gilles Dauxerre dénonce "la recherche de profit à court terme, le manque d'investissements, et les difficultés environnementales pour construire de nouvelles lignes", autant de raisons qui mettraient les réseaux électriques en péril... "Pas assez de centrales, et pas assez de lignes à haute tension", écrit Patrick Lamm, dans Les Echos... Pour Martine Orange, de La Tribune, "tout s'est déréglé avec l'instauration d'une concurrence dans l'énergie, voulue par Bruxelles, mais mal pensée, mal maîtrisée (...) Cette concurrence a instauré la rareté et les sous-investissements"... Et la journaliste de La Tribune précise que, selon les estimations des experts, "l'Europe devra investir mille milliards d'euros dans les 20 prochaines années pour rénover ses installations et développer de nouvelles capacités de production ; des sommes hors de portée des producteurs"... Et pendant ce temps, la consommation d'énergie continuera à progresser, notamment à cause de la généralisation des ordinateurs, des appareils de haute technologie, des systèmes de surveillance... L'Europe électrique, qui était sur-capacitaire, est désormais sous-capacitaire... Plus aucun pays n'est préservé... Selon RTE, gestionnaire du réseau électrique français, cité par La Croix, "la Bretagne et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur seraient, en France, les deux régions où les risques de panne seraient les plus importants, faute de production locale suffisante"... Plusieurs éditorialistes, ce matin, à l'instar du Président du Conseil italien Romano Prodi, préconisent la création d'une "Autorité européenne de régulation de l'électricité", une sorte d'aiguilleur européen, pour éviter ce que Le Journal de la Haute-Marne baptise "l'europanne"... Le Journal de la Haute-Marne dans les colonnes duquel Patrice Chabanet (comme son confrère de La Presse de la Manche, Jean Levallois) s'interroge, et nous interroge en ces termes : "L'organisation énergétique de l'Union européenne serait-elle capable de résister à une vague terroriste bien ciblée, sur deux ou trois lignes à très haute tension, ou sur quelques centres d'interconnexion ?"... L'Europe, l'environnement, les questions internationales (la grande panne électrique de samedi soir), il en sera question demain, à l'occasion de la troisième confrontation télévisée des candidats à l'investiture socialiste : Ségolène Royal, Laurent Fabius, et Dominique Strauss-Kahn... François Hollande accorde un entretien à Libération... Il revient sur les sifflets du Zénith : "Aucun débordement de cette nature ne doit se reproduire", dit-il... "Siffler un socialiste est un comportement absurde... Notre candidat doit sortir grandi de la primaire, pas amoindri !"... Pour le reste, le Premier secrétaire du PS se montre toujours aussi consensuel... Il annonce qu'au lendemain de la désignation du candidat, son parti lancera une nouvelle campagne d'adhésions, dans le but, notamment, de s'élargir à "d'autres couches sociales"... Jack Lang, lui, n'a pas le même devoir d'impartialité que François Hollande... Il s'est prononcé ce week-end pour un soutien "net et clair" à Ségolène Royal... Libé nous dit que l'ancien ministre socialiste de la Culture espère "faire partie de l'équipe rapprochée de la candidate" (si jamais elle est désignée pour partir à la conquête de l'Elysée)... Jack Lang se déclare prêt "à coller des timbres" pour Ségolène... Coller des timbres, quand on s'appelle Lang, c'est une fonction prédestinée. Emmanuelle Mignon : ça vous dit quelque chose ?... Si vous voulez voir sa tête et savoir qui elle est, rendez-vous en page 8 du Figaro, Le Figaro qui publie l'organigramme des "chercheurs d'idées" de Nicolas Sarkozy... Emmanuelle Mignon, c'est cette jeune femme à qui le président de l'UMP a demandé, début 2005, de s'atteler au projet de son mouvement pour la Présidentielle... Elle est conseiller d'Etat, on la présente comme un bourreau de travail, elle a été responsables des Scouts unitaires de France... Elle travaille aujourd'hui aux côtés de François Fillon... La rédaction du projet de l'UMP entre dans sa phase finale... Ce qui est loin, sans doute, d'entrer dans sa phase finale, c'est ce qu'on a appelé "l'affaire Grégory"... France Soir, qui ne fait rien comme les autres, délaisse, en page Une, la condamnation de Saddam Hussein et l'europanne électrique de samedi soir, pour consacrer 4 pages au fils de Bernard Laroche... Sébastien Laroche avait 4 ans quand son père a été tué sous ses yeux par Jean-Marie Villemin... France Soir nous rappelle qu'il est très certainement "la victime oubliée" de l'affaire Grégory... Sébastien a maintenant 26 ans... On le voit en gros plan, teint clair, yeux gris-verts, cheveux châtains, moustache, barbichette et cheveux mi-longs... Retour à Lionel Lemonchois, le nouveau détenteur du record de la traversée de l'Atlantique à la voile en solitaire, sur le parcours de la "Route du Rhum", entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre... Il est donc arrivé ce matin à 6h21, heure de métropole, avec presque cinq jours d'avance sur le précédent record (celui de Laurent Bourgnon)... Mais qui est-il, cet extraterrestre ?... En lisant Le Parisien, Libération, L'Equipe, on apprend que c'est un "vrai marin", et pas seulement un sportif... Bourru et bougon, mais pas méchant... Il a couru sur tous types et toutes tailles de bateau, mais généralement comme équipier des autres... Il a une belle gueule burinée, et porte une boucle d'oreille... L'un de ses copains dit de lui : "C'est pas le mec facile à traire !"... Il vit à Crac'h, dans le Golfe du Morbihan, le pays de la famille d'Aboville... Il n'est pas breton, il est normand, natif du Calvados... Et pour finir, Lemonchois est un "bajocasse"... Un "bajocasse", c'est L'Equipe qui nous l'apprend, est un habitant de Bayeux... Je n'ai pas vérifié... Si c'est faux, envoyez-moi un mot, je transmettrai...

Alain LE GOUGUEC

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.