L'ancien évêque de Cayenne, ascétique défenseur des pauvres et de l'Amazonie, accusé de prédation sexuelle, la Croix. Des tigres sauvés d'un sort indigne par les gendarmes, Vanity Fair. Le dressage cruel des étudiants en jeux vidéo, Game Kult, le Figaro. La plus vieille carte de l'humanité est bretonne, le Monde

On parle d'un avion...  

Dont soudain le moteur s'arrête en plein vol, 3.000 pieds au-dessus de la forêt amazonienne, son pilote aperçoit en bas une clairière, il brise son avion mais se sort de la carlingue avant que celle ci ne prenne feu... Ainsi débute le miracle d'Antonio Sena, rescapé d'un crash et d'une marche dans la jungle, et héros brésilien depuis février, que raconte le Figaro, après le New York Times. Vous penserez à nos pionniers de l'aviation, quand Guillaumet disait à Saint Exupéry, "ce que j'ai fait aucune bête ne l'aurait fait", après être sorti de la Cordillère des Andes...  

Antonio Sena a marché un mois, il est allé vers l'est en se guidant au soleil levant, chaque jour il fallait trouver de l'eau,  allumer un feu et de se fabriquer un abri pour éviter jaguars anacondas et  crocodiles. Il  observait les singes et mangeait ce qu'ils mangeaient, et après trente jours, il a entendu le bruit d'une tronçonneuse et sa misère en a croisé une autre, un groupe de cueilleur de noix, qui n'aurait pas du se trouver si profond dans la jungle, mais la meneuse du groupe, Donia Maria Jorge, avait perdu son mari de la Covid, et la survie les avait poussé dans les bois: une vie perdue a conduit à une vie gagnée, ça je l'ai lu dans le NY Times dont les photos sont superbes, Antonio hirsute dévoré de piqures d'insectes avait perdu 25 kilos mais il était sauvé, et rendu à une conscience nouvelle.  

Car cette histoire raconte aussi l'Amazonie, menacée et nourricière, qui l'a sauvée dit Antonio. Le jour de son accident, il travaillait pourtant pour ceux qui la détruisent, il amenait du fuel à des chercheurs d'or clandestins, eux aussi des créatures de la foret dont ils polluent l'eau au mercure et qu'ils éventrent pour  le métal. Antonio dit qu'il ne recommencera plus mais avant il n'avait pas le choix...  

En Amazonie toujours mais chez nous en Guyane, l'Eglise nous dit la Croix est déchirée par les accusations portées contre l'ancien évêque de Cayenne, Monseigneur Lafont, accusé notamment d'avoir exigé des faveurs sexuelles d'un réfugié haïtien qu'il hébergeait, quelle désillusion. Car Monseigneur Lafont était un héros ascétique, passé par  Soweto au temps de l'apartheid, et en Guyane défenseur des pauvres des indiens et de la nature, il avait été un des inspirateurs du Pape François dans son exhortation, "Chère Amazonie": c'est dans un village de cette forêt qu'il vit désormais en exil...  La Croix, journal catholique, est brave, qui ose peiner ses lecteurs...   

Dans le Monde lisez la vie de Hans Küng qui vient de mourir à 93 ans, qui construisit contre le Vatican une théologie catholique de la liberté, cette homme incarna l'espérance oubliée de Vatican 2... 

Dans Sud-Ouest lisez la vie de Iulen Madariaga, mort  à 88 ans, il fut en 1959 un des fondateurs de l'ETA, qui fit basculer la cause basque dans le terrorisme,  et puis se détacha de la violences, il vivait retiré dans une maison dans la forêt, au pays basque français.       

On parle aussi de bêtes...  

Deux chiens abandonnés qui font peur aux passants dans la sage nature des Yvelines près de Roissy-sur-Seine, ils gardaient dit le Parisien un local, désormais vide dans une zone industrielle, s'ennuie-t-on loin des anacondas.  

Dans Vanity Fair on nous parle de dix tigres, que des gendarmes sont allés chercher dans un semi-remorque de l'Oise, leur triste sort documenté  par une association de défense des animaux... Mais ils manquent à leur propriétaire, sorti d'un monde révolu, qui jure-t-il, petits, les nourrissait aux biberons....   

Libération et le site Game Kult racontent le dressage cruel  des étudiants des écoles de jeux vidéos en France, des jeunes conditionnés à devenir des zombies sans nuit pour créer... Une étudiante  qui avait voulu se suicider se fit reprocher par ses camarades d'avoir mis en danger le projet de jeu auquel elle participait...  Comme des bêtes aurait dit Guillaumet... 

La Marseillaise raconte le procès qui commence aujourd'hui d'un propriétaire qui se croyait tout-puissant et avait abandonné les locataires d'un de ses immeubles dont le toit s'était effondré....  

Mais nous pouvons pourtant nous réjouir le cœur! Dans la République du centre avec Renée Bourgeois, octogénaire correspondante à Ousson-sur-Loire, qui en avril 2016 huma ravie des substances et du bruit  d'une rave party, elle adora. 

Sur le site de Nord Littoral nous revient le mariage il y a juste cent ans, les 6  et 7 avril 1921, du capitaine Charles de Gaulle et d' Yvonne Vendroux qui n'aurait jamais pensé épouser un militaire, mais Charles l'avait séduite dans un rendez-vous arrangé en renversant un verre de punch sur sa robe, ces amoureux sont en statue dans Calais, comme un repère...    

Le Monde nous raconte l'histoire merveilleuse d'une dalle de schiste trouvée il y a cent-vingt  ans dans le Finistère dans un tombeau préhistorique, on réalise, enfin, nous dit la société préhistorique française, que les gravures de la dalle correspondent au relief, à la vallée de l'Odet qui suit les Montagnes noires, ce serait vieille de 4000 ans la première carte de l'humanité, elle marquait le territoire d'un chef armoricain.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.