"Bon, on ne va pas en faire tout un plat... Il fallait bien que la cote de popularité de Nicolas Sarkozy finisse par baisser"... C'est la première phrase de l'éditorial de Jacques Camus, dans La République du Centre... Une première phrase qui permettait tous les espoirs... sauf que... bien sûr que si, qu'on va en faire tout un plat... 7 points de moins pour le Président de la République dans le baromètre CSA-Le Parisien... 2 de perdus dans l'enquête LH2 pour Libération, qui titre : "Fin de lune de miel dans les sondages"... Le journal résume... "Malgré 54% d'opinions positives, Sarkozy déçoit sur le pouvoir d'achat, et sa vie privée lasse"... Et du coup... c'est le Roi Soleil qui s'invite dans les éditoriaux... "Au temps de Saint-Simon, Louis XIV, voulant abaisser la noblesse, la convie à son petit lever pour le voir raser par un barbier ou assis sur sa chaise percée, rappelle Laurent Joffrin dans Libération... Au temps de Closer, le peuple est convié, par photographes interposés, aux week-end privés de Louxor ou de Disneyland... En est-il grandi ?"... "Imaginons Louis XIV privé de sa Galerie des glaces ou de ses courtisans", écrit Christine Clerc dans Le Télégramme... "Sans son cinéma, le roi serait nu... Sarkozy paraît donc condamné à faire toujours plus fort... Et l'annonce, en point d'interrogation, d'un mariage avec Carla Bruni, pourrait bien reléguer au second plan, une fois de plus, les questions si graves du pouvoir d'achat, des délocalisations et de la place de la France dans le monde"... Alors pourquoi cette chute dans les sondages ?, s'interroge Pierre Taribo dans L'Est Républicain... "Tout simplement parce que Nicolas Sarkozy a trop tiré sur la corde... Il est tombé dans l'ivresse de lui-même... Or, les Français ne l'ont pas élu pour qu'il soit une rock-star... Nicolas Sarkozy a oublié qu'il devait vivre une romance avec la France, et non avec sa belle"... Autre analyse critique dans L'Humanité... Patrick Apel-Muller ironise sur "la baisse de recettes du sarko-cirque"... Il faut dire, explique l'éditorialiste, "qu'un tour de chameau n'efface pas les tours de cochon que le gouvernement multiplie"... Mais le cirque n'est peut-être pas fini... Patrick Fluckiger, dans L'Alsace, nous rappelle les épisodes précédents... "Le divorce de Cécilia et Nicolas Sarkozy, rendu public le jour de la grève des cheminots contre la réforme de leur retraite... deux événements négatifs qui se sont affaiblis en se télescopant... Nicolas Sarkozy et Carla Bruni à Eurodisney, au lendemain de la visite en France du colonel Kadhafi... La nouvelle du mariage, qui tombe au moment où les sondages révèlent une nette baisse de popularité de l'hôte de l'Elysée... Un hasard, sans doute, ironise l'éditorialiste... qui imagine la suite de ce feuilleton... Les négociations sur les régimes spéciaux se passent mal ?... De nouvelles grèves menacent ?... Ce serait le moment d'annoncer que Carla est enceinte... Du coup, pour le premier anniversaire de l'élection de Sarkozy, on pourrait publier les résultats de la première échographie... A ce rythme-là, on peut nous tenir en haleine pendant tout le quinquennat"... Sarkozy-Bruni... Quand on parle de la France dans la presse européenne ce matin, c'est à travers ce prisme... Les journaux italiens titrent : "Fleurs d'oranger : des noces à l'horizon"... En Allemagne, Die Welt rappelle que la première rumeur de ce mariage est arrivée dès le 18 décembre... que depuis, les images du couple font le tour du monde... mais que quand on est à la fois Président et amoureux, il faut vite redevenir sérieux... Une presse européenne qui commente également la baisse de Nicolas Sarkozy dans les sondages... "Trop de Sarkozy nuit à Sarkozy", explique, en substance Le Soir, à Bruxelles... Et The Independent, à Londres, analyse que c'est auprès des électeurs les plus âgés, auxquels pourtant il doit certains de ses succès électoraux, que Monsieur Sarkozy enregistre une baisse spectaculaire... Un Président entre bonheur privé et difficultés publiques... "Sarkozy fait sa rentrée sur le terrain politique", rapporte, de son côté, Le Figaro... Le journal explique que le Président va profiter, demain, de sa première conférence de presse pour reprendre l'initiative... 450 journalistes sont d'ores et déjà accrédités pour le premier Sarko-show de l'année... Et dans ce journal, Paul-Henri du Limbert fustige ceux qui critiquent le style Sarkozy... "Qu'il passe ses vacances de Noël au pays des pharaons ou en Basse-Normandie ne change rien aux affaires de la France... Le défi de 2008, c'est d'installer dans la durée l'esprit de réforme... Et là-dessus, l'éditorialiste en est sûr : Nicolas Sarkozy ne variera pas, il restera fidèle à lui-même"... Alors peut-être qu'il ne variera pas... Mais pour Dominique Garraud, dans La Charente Libre, "Nicolas Sarkozy ne peut rester indifférent à la mauvaise note que lui attribuent les Français, les seuls à pouvoir juger son action... Il devrait donc, lors de cette première grande conférence de presse demain, corriger le tir"... Et premier dossier sensible... ça ne change pas... le pouvoir d'achat... "Agissons !", exhorte Aujourd'hui en France-Le Parisien, en Une, ce matin... Le journal a tenté de demander des conseils à Christine Lagarde, la ministre de l'Economie... "Que conseillez-vous aux Français pour défendre leur pouvoir d'achat ?"... Réponse de la ministre : "D'être des consommateurs avisés, et de s'investir dans leur travail pour travailler et gagner plus"... Si, si... C'est sa réponse très sérieuse... pas très en prise avec le réel... Le réel, c'est la page suivante, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... intitulée : "Comment les Français défendent leur niveau de vie"... De la co-location qui fait recette aux crédits qui explosent... Le journal constate que c'est surtout "le système D qui gagne du terrain"... quand toutes les classes de la société se ruent dans les hypermarchés discount, et s'accrochent aux comparateurs de prix sur Internet... Du coup, c'est "un mariage et des gueules d'enterrement", résume Bruno Dive dans Sud-Ouest... Et vous lirez, en confirmation, dans les quotidiens économiques, que le moral des Français est au plus bas... "Les Français se disent peu enclins à consommer ces prochains mois", titre ainsi Les Echos... "La déprime des Français risque d'affecter la croissance en 2008", s'inquiète La Tribune... qui explique que, depuis juin dernier, le moral des Français ne cesse de se dégrader... La sinistrose prend de l'ampleur, selon le journal... Alors, conseille Philippe Larue dans La Provence, "avant de convoler avec sa nouvelle aimée, le Président de la République va devoir prendre soin de mettre un peu d'arguments sonnants et trébuchants dans le trousseau des Français"... Les sondages... une manière, on le disait, d'évaluer le Président de la République... Et Libération, ce matin, en propose une autre... Le journal a concocté une grille de critères pour évaluer Nicolas Sarkozy, sur le même principe que ce qui était annoncé par François Fillon, la semaine dernière, pour évaluer les membres du gouvernement... Alors quels critères ?... Le journal en a retenu 12... Quelques exemples... Combien de centrales nucléaires vendues ?... Ou combien de mesures pour arriver à augmenter le pouvoir d'achat ?... Combien de déplacements en banlieue ?... Ou combien de grèves dans les transports publics ?... Combien de couvertures de Paris-Match ?... Ou combien de bénéficiaires de la loi sur le logement opposable ?... Mais au passage... c'est Jean-Michel Helvig qui le note dans La République des Pyrénées... avec cette théorie du Président de la République en première ligne, c'est peut-être bien François Fillon qui va y gagner... "François Fillon, c'est la figure inversée de son chef... Il prend grand soin d'arborer une mise de bon ton, quand Nicolas Sarkozy succombe volontiers au 'bling-bling'... François Fillon, c'est une vie conjugale des plus traditionnelles... Bref, il a tout pour récupérer les électeurs de droite désorientés"... Et sinon dans la presse... "Municipales : Sarkozy et Fillon se lancent dans la bataille"... C'est en Une du Figaro... qui explique : "Le Président et le Premier ministre entendent faire campagne dès cette semaine pour soutenir leurs candidats"... "Pourquoi des maires ruraux jettent l'éponge"... une enquête dans L'Humanité, sur ces élus qui n'en peuvent plus, confrontés à la réduction de leurs moyens financiers et à des responsabilités accrues... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... une double page consacrée aux dangers des champignons hallucinogènes... Le débat fait rage aux Pays-Bas, après la mort d'une jeune Française de 17 ans au printemps dernier... A Amsterdam, on dénonce le narco-tourisme... Et puis sinon... Eh bien sachez que les appels au boycott de jouets chinois, lancés par plusieurs associations avant Noël, n'ont pas été d'un grand effet... Le Figaro Economie le rapporte ce matin : "En 2007, le Père Noël était Chinois"...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.