Et pourquoi pas une île ?... Des vacances sur une île ? Ca fait rêver, les îles, ainsi que l'explique, dans XXI, la revue XXI, Patrick de Saint-Exupéry... "Dans l'imaginaire collectif, les îles sont synonymes de paradis... A l'écart du bruit et de la fureur du monde, elles évoquent irrésistiblement l'apaisement, et l'exotisme aussi... Prononcer le mot 'île', c'est aussitôt susciter des images de palmiers bercés par le vent tout le long d'immenses plages balayées par des eaux turquoise"... Les îles fascinent, et elles inspirent... Gauguin est allé peindre à Tahiti... Jacques Brel a écrit aux Marquises sa toute dernière chanson : "Veux-tu que je te dise ?... Gémir n'est pas de mise aux Marquises"... Dossier donc sur les îles, dans le septième numéro de la revue XXI... trois reportages passionnants... Reportage de Vincent Munié sur l'île d'Idjwi, en plein coeur de l'Afrique : une île posée au milieu du lac Kivu... 200.000 paysans vivent ici comme des Robinson du XXIème siècle... Tout autour, c'est la guerre... Cette île est un refuge pour ceux qui veulent fuir les combats... Je ne connaissais pas cette île... ...Pas plus que je ne connaissais l'île de Nauru, dans le Pacifique... un reportage de Luc Folliet, qui nous raconte comment, pendant deux décennies, grâce au gisement de phosphate, l'argent a coulé à flots sur ce morceau de terre de 21 kilomètres carrés, faisant des habitants de Nauru les plus riches du monde... Mais, après avoir investi dans le monde entier, parfois n'importe comment et sur n'importe quoi, Nauru meurt aujourd'hui de ses excès... Le journaliste y voit une métaphore de la mondialisation... * Reportage enfin de Fabienne Lips-Dumas sur les îles Marshall... Je connaissais les îles Marshall, mais je ne savais pas ce qui s'y était passé... A partir de 1954 et durant douze années, les Américains y ont fait des séries d'essais nucléaires... L'archipel a reçu l'équivalent d'une fois et demie Hiroshima par jour... Trois îles ont été rayées de la carte, et la population a été irradiée... Il faut lire ce récit... Aujourd'hui encore, les femmes des îles Marshall mettent au monde des bébés difformes : bébés-méduses ou bébés-grappes de raisin... Une grande partie de la population est également malade, et tout cela dans l'indifférence générale : aucune enquête officielle n'a jamais été menée, même si les Américains reconnaissent que les îles Marshall ont été sacrifiées... sacrifiées pour le bien de l'humanité... Certaines îles ne font pas rêver... C'est donc à lire dans XXI, qu'une fois encore je vous recommande, parce que c'est vraiment bien... Et dans la presse quotidienne, ce matin, c'est la politique qui domine... avec d'abord, à la Une, le sujet dont on vient de parler avec notre invité : le travail du dimanche... Une nouvelle proposition de loi sur le sujet est donc examinée aujourd'hui à l'Assemblée... Elle vise à accorder des dérogations au repos dominical... "Dimanche : la journée volée", titre à sa Une L'Humanité, pour qui le gouvernement poursuit là son entreprise de dérèglementation du travail... "Le travail dominical a cela de très politique qu'il oppose deux conceptions de la vie en société", note Paule Masson dans l'édito du journal... "Première conception : se préserver un temps pour vivre ensemble, se retrouver en famille, se cultiver, militer, faire du sport, bref préserver un jour 'sans'... Seconde conception : s'adapter aux diktats du marché, qui commandent d'être compétitif à tout moment et d'être toujours concurrent... Nicolas Sarkozy a choisi son camp"... "Pour le chef de l'Etat, qui veut réhabiliter la valeur travail, il ne saurait être question de freiner la liberté de vendre et d'acheter", souligne également Dominique Quinio dans La Croix... pour qui "l'obstination du gouvernement à faire passer ce texte tient de l'acharnement législatif"... Même sentiment pour Gérard Courtois dans Le Monde, qui dénonce l'ineptie du dispositif... "Créera-t-il des emplois ?... Toutes les études démontrent que non, ou à peine... Améliorera-t-il le revenu des travailleurs du dimanche ?... Rien n'est garanti... Le consommateur sera-t-il gagnant ?... Peu probable"... Point de vue corroboré par le sondage ViaVoice publié ce matin dans Libération... Quand on demande aux Français s'ils sont favorables au travail le dimanche, 55% répondent 'non', et 85% estiment que le dimanche doit rester un jour de repos pour le plus grand nombre... Pour l'occasion, Sarah Masson, sur le site Rue89, nous explique pourquoi le dimanche est aujourd'hui un jour chômé... Origine religieuse, bien sûr : dans la Genèse, Dieu choisit de se reposer le septième jour... Mais Il ne se contente pas de lambiner 24 heures, non : Il décide de bénir et de sanctifier ce jour particulier... Politique toujours... avec, dans La Tribune, des nouvelles de Dominique de Villepin, qui n'avait pas payé sa cotisation de militant de l'UMP, et qui vient de se racheter en faisant un chèque de 100 €, soit quatre fois la somme requise... Belle générosité... Le journal avance deux explications : soit l'ancien Premier ministre a voulu payer jusqu'en 2012 ; soit il a voulu faire partie de ceux qu'à l'UMP on nomme les "donateurs", et qui sont les soutiens les plus enthousiastes de Nicolas Sarkozy... On peut aussi imaginer que Dominique de Villepin ait fait une erreur de calcul. De leur côté, les socialistes se rendent aujourd'hui au Centre technique national du rugby de Marcoussis, dans l'Essonne, là où se prépare traditionnellement le Quinze de France... Le PS va parler stratégie... "Training intensif pour les socialistes", titre Libération, dans lequel David Revault d'Allonnes compare cette journée à "un stage de remotivation pour camarades au bord de la dépression"... Tout le monde part en bus ce matin, pour cinq heures de dialogue... Mais déjà, certains sont sceptiques, tel ce participant qui s'est confié au journaliste : "Enferme ensemble 80 mecs qui savent qu'ils vont perdre les prochaines élections, qui se détestent et ne cherchent qu'à tirer la couverture à eux, et tu auras un résultat à mi-chemin entre 'La croisière s'amuse' et 'Vol au-dessus d'un nid de coucous'"... C'est dire si ça va être sympa à Marcoussis... A la Une également ce matin : les obsèques de Michael Jackson... Le sujet fait la Une notamment de France-Soir... Avec un simple mot : "Adieu"... Photo pleine page du chanteur à la Une du journal, qui précise qu'entre 750.000 et un million de personnes sont attendues à Los Angeles pour honorer la mémoire de l'icône disparue... "Des funérailles en or pour Michael Jackson", titre de son côté Le Figaro... Tandis que Le Parisien-Aujourd'hui en France évoque "des adieux planétaires"... "Retransmis sur les télés du monde entier, l'hommage aura un retentissement sans précédent pour une star de la musique", explique le quotidien... qui propose l'analyse du sociologue François de Singly... Et voilà ce qu'il dit sur ces adieux planétaires... Voilà ce que traduit, d'après lui, cette ferveur mondiale : "La société a besoin, de temps en temps, de se reconnaître dans un événement ou un héros : la Coupe du Monde de foot, les adieux à Lady Di... Ce rituel de la grand-messe génère le plaisir de partager une émotion avec des millions de gens que vous ne connaissez même pas... Or, dans une société individualiste, il est important de reconnaître une partie de soi dans les autres... C'est vrai pour tout le monde, pas seulement pour les fans"... Merci donc à Michael Jackson de donner la joie, de nous reconnaître dans les autres... Michael Jackson dont vous lirez, dans Les Echos, qu'il finance aujourd'hui les retraites des fonctionnaires néerlandais... Ce n'est pas une blague... Soucieux de diversifier ses investissements, un fonds de pension servant notamment à la retraite des fonctionnaires bataves a racheté l'an dernier un portefeuille de droits d'auteur sur des chansons interprétées notamment par Michael Jackson... Bon placement, semble-t-il... Pour le reste, tous les journaux parlent évidemment du Tour de France... Et dans La Voix du Nord, vous lirez un reportage sur l'ouverture d'une antenne médicale pour les sportifs dopés ou repentis... Le Bien Public nous annonce, de son côté, qu'un homme abritait 211 animaux dans son studio de 22 mètres carré... C'est beaucoup... Quant au Maine Libre, il évoque à sa Une l'initiative d'un habitant de Villaines-sous-Malicorne : il vient d'inventer la location de copains... Je ne connais pas les tarifs, mais je vais me renseigner, parce que ça peut servir d'avoir tout plein de copains...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.