"Appelez un certain Nicolas Sarkozy... Il se dit avocat, gaulliste, passionné par la politique... Il souhaite devenir Président de la République... Il voudrait vous rencontrer"... C'est Jacques Attali qui raconte qu'il a trouvé un jour ce message de sa secrétaire sur son bureau... C'était il y a 25 ans... Attali était alors conseiller de François Mitterrand à l'Elysée... Intrigué, il a voulu voir à quoi ressemblait le prétentieux... Il a découvert un jeune homme de 27 ans... C'est dans L'Express que Jacques Attali explique comment... alors que tout aurait dû les éloigner... les deux hommes sont devenus amis... Une relation fondée sur ce principe : je n'attendais rien de lui, il n'attendait rien de moi... Et l'ancien conseiller présidentiel poursuit... "Très loin sans doute de ce que furent ses prédecesseurs, ce nouveau Président devra très vite apprendre à vivre autrement qu'il l'a fait jusqu'ici... Il devra étudier comment prendre ses distances avec ses meilleurs amis... Il devra aussi découvrir, et ce sera peut-être le plus difficile pour lui, que l'Etat ne se réduit pas au ministère de l'Intérieur... De droite ?... Il l'est sûrement... Démocrate ?... Il l'est, évidemment... Le reste, conclut Jacques Attali dans L'Express, c'est désormais l'Histoire qui lui dira"... L'Histoire... L'Histoire, elle retiendra donc que le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République... "L'éclatante victoire", se réjouit Le Figaro... qui en bouleverse sa maquette de Une... "Quelle victoire !... Quel souffle !", s'enthousiasme Nicolas Beytout, l'éditorialiste du journal... "Des années durant, le pays a eu peur du changement... L'élection de Nicolas Sarkozy s'est faite sur le désir de tourner la page, la volonté de renouvellement... Elle crée une nouvelle donne... Cette victoire du 6 mai est celle du mouvement"... Alors la liesse des partisans de l'UMP, vous la retrouverez dans tous vos journaux... photo de la salle Gaveau, à Paris, surchauffée, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Sarko on t'aime", l'un des slogans à la Concorde, rapporte Le Figaro... "La France a demandé à être enfin gouvernée... C'est la victoire de la crédibilité sur les approximations", pour Pierre, dans Libération... Paroles de gagnants... Paroles de perdants aussi... "Je la trouvais bien, Ségolène", regrette Farid, également dans Libé... Le Parisien affiche aussi "les larmes des militants socialistes"... Et pour Le Figaro, "cet échec du 6 mai 2007 clôt le cycle électoral ouvert le 10 mai 1981"... Libération analyse... "Cet échec est en germe depuis 2002"... Et dans son éditorial, Laurent Joffrin appelle à la refondation... "Ce revers doit réveiller les forces d'imagination et de modernisation... celles qui allient audace et réalisme... Les valeurs de compétition l'emportent, mais les valeurs de solidarité et de justice demeurent... Sur ce socle, on peut construire... Le temps des cerises reviendra"... La France qui rit, la France qui pleure... Mais la vraie question, ce matin dans vos journaux, c'est plutôt : et maintenant ?... Maintenant, eh bien c'est simple : "Nicolas Sarkozy devra réaliser son programme... Il est condamné à réussir"... C'est signé François-Régis Hutin, dans Ouest-France... "Il doit aussi rassembler dans une égale estime, car telle est la principale condition du renouveau"... Nicolas Sarkozy condamné à réussir... Beaucoup de vos journaux analysent ainsi la victoire du candidat de l'UMP... "Pour Nicolas Sarkozy, qui a tant voulu l'Elysée, les difficultés commencent... Il lui faudra repenser la politique... composer son gouvernement en l'ouvrant au-delà de son camp... regarder la France dans le miroir de sa réalité économique, sociale et culturelle... Bref, écrit encore Pierre Taribo dans L'Est Républicain, le nouveau Président devra entendre ceux qui l'ont élu, mais aussi les autres"... Et maintenant ?... "La chasse au maroquin est enfin ouverte"... C'est l'un des titres de Libération... Le Parisien-Aujourd'hui en France liste "les 15 du futur Président"... et note que "les Français veulent Borloo à Matignon"... Des noms, des portraits... Vous en trouverez dans tous vos journaux, ainsi que dans Le Point et L'Express qui sont dès ce matin en kiosque... Borloo donc... mais aussi Michèle Alliot-Marie... François Fillon... Xavier Bertrand... Rachida Dati... Alain Juppé... ou Brice Hortefeux... Certains même s'amusent déjà au jeu du "qui peut être quoi dans le futur gouvernement ?"... C'est le cas du Parisien... Et maintenant ?... Et maintenant, c'est déjà l'agenda des réformes... Le Figaro en fait le tour... Et la presse économique ne cache pas son impatience... "Sarkozy Président : une large majorité pour réformer le pays en profondeur", titre Les Echos... Oui, il a "la légitimité pour agir", applaudit La Tribune... La Tribune qui fait le tour rapidement, en Une, des dossiers chauds du Président... D'abord les grandes réformes avant la fin 2007 : à savoir la fiscalité, le service minimum... Il y a aussi l'indispensable relance de l'Europe... les restructurations industrielles dans l'automobile et pour EADS... sans oublier, pour La Tribune, au 1er juillet, la libéralisation du marché de l'énergie... Et maintenant... Et maintenant, il y a aussi les législatives... C'est Dominique Valès, dans La Montagne, qui explique que "oui, déjà, sous la Présidentielle, percent les élections de juin... dont la droite veut faire une confirmation, et la gauche une revanche"... Allez... A présent, un petit tour de la presse étrangère... européenne, du moins... L'élection de Nicolas Sarkozy est bien évidemment en Une de tous les journaux... "La France élit Nicolas Sarkozy Président", titre simplement El Mundo... "Il conquiert l'Elysée", pour le Corriere della Sera... Mais beaucoup de titres tiennent déjà plus du commentaire... "La France vote pour Sarkozy et le changement", explique, outre-Manche, The Times... En Allemagne, Die Welt est satisfait... "Nicolas Sarkozy se déclare en faveur de l'Europe"... quand le Frankfurter Allgemeine Zeitung s'inquiète d'un "temps difficile pour les partenaires de la France"... En Belgique, Nicolas Sarkozy est "l'homme providentiel de la France exaspérée", pour Le Soir... A Londres, le Daily Telegraph rapporte que "Sarkozy promet une révolution française"... "Il souhaite rompre avec le passé", pour le Herald Tribune... Très corrosifs, les journaux suisses... Si Le Temps salue la "Sarkofrance"... Le Courrier de Genève explique à ses lecteurs que "la France consacre la politique du Kärcher"... Retour en France... où vos journaux expliquent que l'on est dans ce que l'on appelle "l'inter-règne"... Ces 10 jours, commente La Croix, durant lequel la France a deux Présidents... Et ce n'est que la troisième fois, depuis le début de la Vème République, qu'un locataire de l'Elysée, élu au suffrage universel, est allé au bout de son mandat, et passera donc le relais à son successeur... Alors si pendant cet inter-règne vous ne vous passionnez pas pour le petit jeu des spéculations gouvernementales... mais qu'en même temps la politique vous intéresse... direction les librairies... Le Figaro constate en effet que l'un des bilans de cette campagne 2007, c'est que "la politique est entrée dans les librairies"... Plus de 2 millions d'exemplaires d'ouvrages liés à l'actualité présidentielle ont été vendus... Jamais les Français ne se sont autant passionnés pour les livres politiques... Alors, face à ce constat, eh bien un autre... toujours à lire dans Le Figaro... le constat que décidément les éditeurs ne sont pas prêts à lâcher ce juteux créneau des livres politiques... Pour preuve : en vente dès aujourd'hui : "Victoire", aux Editions de l'Archipel... dont le dernier chapitre a été bouclé hier soir... Et en parallèle, chez le même éditeur : "Chronique d'une défaite"... Bien oui, histoire de ne pas perdre le travail qui avait été accumulé sur le camp d'en face... Dans les jours à venir, explique Le Figaro... les coups éditoriaux vont se succéder... Le Figaro a un petit doute sur la qualité littéraire...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.