D'un mal peut-il sortir un bien ?... C'est toute la question ce matin... On parle de la Birmanie... Toute la presse européenne pointe les difficultés pour venir en aide aux victimes du cyclone Nargis... Les autorités sont montrées du doigt... "L'aide internationale bloquée aux portes de la forteresse birmane", titre Le Courrier de Genève... "Les autorités font obstacle à l'aide humanitaire", pour La Libre Belgique... "La junte militaire bloque l'entrée des équipes de secours", constate le Frankfurter Allgemeine Zeitung... "La junte freine l'arrivée des équipes de l'ONU", selon El Pais... "La junte veut contrôler l'aide", affirme Ouest-France... Alors les autorités bloquent l'aide humanitaire... et bloquent aussi les journalistes... Alors... et on le voit dans les titres... les journaux essaient de joindre sur place des témoins du drame... des témoins dont les mots s'affichent en Une... "Nous avons besoin de nourriture, nous avons besoin d'eau", reprend The Independent... "Partout il y a des cadavres : les rues en sont pleines", rapporte Die Welt... Mais donc d'un mal peut-il sortir un bien ?... L'analyse est à lire, par exemple, dans le Guardian... "Ce cyclone, pour la junte birmane, c'est un défi... L'isolement du pays est en jeu... On peut espérer, écrit le commentateur du Guardian, que la catastrophe en Birmanie mine l'une des dictatures les plus oppressives du monde"... Dans la même idée, vous lirez Jacques Guyon, dans La Charente Libre... "Le cyclone Nargis va-t-il plus faire, pour libérer les Birmans du joug de leur dictature, que la Révolution du safran ?... L'aide humanitaire mondiale fera-t-elle mieux aujourd'hui que le concert de protestations internationales, bien vaines, qui suivirent la féroce répression menée contre les moines et les civils en septembre dernier ?"... La question vous choque ?... Et pourtant, analyse Jacques Guyon, "pour la première fois, les autorités birmanes acceptent l'aide internationale... Certes, elles y mettent encore des conditions... Mais à l'évidence, le régime, cette fois-ci, semble tellement débordé par la situation qu'il ne peut faire autrement"... Oui, confirme Didier Pobel dans Le Dauphiné Libéré, "l'un des Etats les plus fermés du monde doit enfin se résigner à s'entr'ouvrir... s'entr'ouvrir au monde... cet ennemi dont l'aide est salvatrice"... Pour l'éditorialiste, c'est "le paradoxe de Nargis"... Un anniversaire, ce matin, dans la presse française... Les 60 ans d'Israël... Le Figaro et Libération y consacrent une large place... Le Figaro décline ainsi, au fil de ses pages, différents sujets... "Comment la France a aidé Israël à avoir la bombe"... "L'Etat hébreu montre sa force pour son anniversaire"... "Israël, champion des biotechnologies"... Et dans son éditorial, Pierre Rousselin explique qu'"Israël est entre deux générations"... "Celle des pères fondateurs et des héros des guerres d'Israël est en train de passer la main... Une nouvelle génération, étrangère à l'épopée de 1948 qui fut un drame pour les Palestiniens, devra parachever son oeuvre"... "Made in Israël"... Ca, c'est Libération... un numéro spécial autour de "cette terre trop promise"... Le journal "plonge au coeur de la société israélienne, de ses rêves, de ses peurs et de ses contradictions"... L'éditorialiste du journal israélien Haaretz signe un commentaire ce matin dans Libé... Yoël Marcus se demande pourquoi il faut fêter plus particulièrement cet anniversaire... pourquoi il faut un grand raout, dont l'une des stars sera George Bush... Eh bien tout simplement "pour gommer l'incompétence du Premier ministre Ehud Olmert... C'est le stratagème romain du pain et des jeux... sauf que, rappelle le journaliste, ce stratagème n'a pas pu sauver l'empire romain"... Au fil de Libération, quelques phrases... celle de Yossi Sarid, chroniqueur politique et figure du camp de la paix... "La folie politique israélienne est enracinée dans les premières années... Si certains événements s'étaient passés de façon un peu différente, la situation aurait été totalement autre, et pour le mieux"... "S'il y a un truc de raté dans le projet sioniste, c'est la dimension sociale"... Gilles Darmon, patron d'une société high-tech et d'une ONG d'aide aux démunis, rappelle ainsi : "En Israël, 24% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté... soit une famille sur quatre... ce qui place le pays parmi les plus pauvres de l'OCDE"... Il y a aussi ce professeur de sciences politiques à l'université Bar-Ilan... Lui, il retient 1967, l'autre date fondatrice... 1967, c'est la guerre des Six Jours... Et pour Ilan Greilsammer, "il ne s'agissait pas seulement d'un écrasement de l'adversaire, mais de son humiliation... On se gaussait alors des milliers de chaussures abandonnées par les soldats égyptiens en fuite... On ne voyait pas, à Jérusalem, à quel point l'humiliation appelait la revanche"... Vous lirez également, dans ce numéro de Libération, ce "laboratoire de la tolérance" qu'est Haïfa... Et le maire de la ville explique au journal : "Nous avons une grande chance : ni Mahomet, ni Moïse, ni Jésus ne sont passés par ici"... Les 60 ans d'Israël... anniversaire, dans l'Etat hébreu... Naqba, en Palestine... C'est à lire dans L'Humanité... Le 14 mai 1948, à Tel Aviv, le gouvernement israélien lit la déclaration d'indépendance du pays... Pour les Palestiniens, ce jour-là s'appelle Naqba : la catastrophe... Et L'Humanité revient sur cette période de l'Histoire, sous ce titre : "De la Shoah à la Naqba : deux peuples dans la tourmente"... Autre anniversaire... celui de l'arrivée d'un certain Nicolas Sarkozy à l'Elysée... Le Canard Enchaîné s'amuse, évidemment... et propose au Président un slogan pour l'An II... "Ensemble, tout devient poussif"... Et pour cet anniversaire, eh bien ce fut "programme minimum pour Sarkozy", note Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Un court déplacement dans le Gard... Le Président a reçu ses ministres à dîner... Mais après avoir longtemps hésité, il a boudé la fête UMP, salle Gaveau à Paris"... "L'UMP célèbre l'anniversaire de la victoire, sans le vainqueur", constate Le Figaro... Et pourtant, rapportent les journalistes, "les adhérents étaient venus nombreux pour voir leur héros"... les journalistes du Figaro qui racontent également cette anecdote : au moment où Patrick Devedjian lisait le message de Nicolas Sarkozy... une Ferrari passait devant la salle Gaveau... Et dans la foule qui n'avait pas pu entrer, on a entendu ces cris : "Voilà le Président !"... Alors puisqu'aux festivités d'anniversaire, il faut préférer le sérieux et le travail... retour ce matin, dans vos journaux, sur quelques annonces... Celle de Christine Lagarde par exemple... qui avait promis de s'attaquer aux niches fiscales, et qui passe à l'action... "Avantages fiscaux : les cinq cibles du gouvernement", explique Les Echos... qui analyse aussi qu'il y a peu d'économies à en attendre... En clair, commente Dominique Seux, "c'est un rabotage symbolique... Le gouvernement souhaite envoyer un signal contrebalançant le bouclier fiscal de l'été dernier... Il veut montrer qu'il peut, à l'occasion, reprendre des avantages aux plus aisés... Reste que tous ceux qui attendaient un Grand Soir seront déçus"... Non seulement ils seront déçus, mais en plus, analyse Georges Valance dans L'Eclair, "il ne faut pas oublier que ces niches sont souvent la conséquence d'une fiscalité trop tâtillonne et trop pesante... Sans réforme fiscale, vous pouvez toujours réduire les niches : elles resurgiront un jour"... Et ce, d'autant plus, écrit Rémi Godeau dans L'Est Républicain, que "dans chaque niche, il y a un chien qui aboie"... Et sinon, qu'y a-t-il d'autre dans les journaux ce matin ?... L'affaire Besancenot... Le leader de la LCR fait la Une du Nouvel Observateur cette semaine... Mais c'est un autre hebdo, L'Express, qui révèle qu'Olivier Besancenot a été espionné... C'était entre octobre et janvier dernier... Une officine de renseignement privé l'a suivi, l'a pris en photo... L'Express croit savoir que cette affaire d'espionnage trouverait son origine dans un contentieux opposant Besancenot à la société qui distribue en France le Taser... le pistolet à impulsions électriques qui équipe la police et la gendarmerie... Lors de la campagne présidentielle, Besancenot avait estimé que cette arme était responsable de 150 décès aux Etats-Unis... Les dirigeants de Taser ont engagé une procédure en diffamation... L'audience doit se tenir en juin... Prenez donc votre boule de cristal ou votre marc de café... "Quels candidats pour 2012 ?"... Oui, vous avez bien entendu : 2012... C'est la question en Une de France Soir, avec un sondage BVA à l'appui... Alors, à droite, Nicolas Sarkozy reste favori... A gauche, en revanche, la bataille est indécise... Ségolène Royal reste la candidate préférée de 36% des sympathisants socialistes... Bertrand Delanoë arrive juste derrière, à 33%... Sur le même thème, "Royal passe à l'offensive"... Le Parisien-Aujourd'hui en France a mis face à face ses lecteurs et l'ex-candidate à la Présidentielle... Pour finir... Dans les Confidentiels du Figaro, vous lirez que le feuilleton rebondit à nouveau à la Villa Médicis... Après l'affaire Georges-Marc Benamou, le comité de sélection mis en place pour trouver le nom du prochain responsable de l'Académie de France à Rome joue un drôle de jeu... A la fin du mois, il doit auditionner les quelques candidats qu'il a retenus, sur les 35 qui ont postulé... sauf que, depuis quelques jours, l'information circule avec insistance : ce sera Frédéric Mitterrand... Les ministères français des Affaires étrangères et de la Culture tiennent cette nomination pour acquise, de même que le milieu diplomatique romain... les Italiens qui, explique Le Figaro, trouvent que les Français prennent ce dossier bien à la légère...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.