"Ma Lilie chérie, Je sens en mon âme une pitié ineffable pour ces glorieux malheureux qui sont victimes de la barbarie humaine. Hélas, moi aussi, je fais partie de cette association infâme. Ma haine est si grande contre ces messieurs les assassins que je ne trouve pas d'expression assez grossière pour les dénommer. Nous vivons au jour le jour. A l'instant bien portants. Et peut-être, dans quelques minutes, morts. Ton petit homme". Lettre écrite le 7 octobre 1917, à Sapicourt, dans la Marne. Mais elle n'est jamais arrivée... Elle a été saisie par le service de contrôle des Armées, comme la plupart des courriers dans lesquels les Poilus expliquaient trop en détails la terreur de leur quotidien. Des archives bouleversantes, déposées au Fort de Vincennes... C'est à lire dans L'Express... "Les derniers secrets de la Grande Guerre"... Le Point propose, de son côté, quelques clichés d'un médecin-photographe... "Il était médecin, psychiatre, et aurait pu demeurer dans un hôpital de l'arrière, en évitant la grande boucherie... Mais Frantz Adam est Alsacien... Et il n'est pas question, pour lui, de se dérober"... C'est François Malye qui raconte... "A 28 ans, il permute avec un confrère, et rejoint le front où, pendant 4 ans, il photographie sans relâche avec son West-Pocket... Photos de Poilus dans la boue... Photos de Poilus sous la neige"... Je vous conseille, sur le même sujet, la lecture du très beau hors-série de Ouest-France : "L'Ouest dans la Grande Guerre"... un hors-série réalisé grâce aux souvenirs confiés par les lecteurs du journal : des objets, des dessins, des cahiers de combat... Et puis, dans Le Nouvel Obs, hommage à un jeune écrivain que l'Histoire a injustement oublié... "A quelques jours du 90ème anniversaire de l'Armistice, paraissent pour la première fois les lettres de Louis Krémer, mort le 18 juillet 1918 devant Compiègne, lors de l'ultime offensive allemande"... Lui aussi décrit les pieds dans la boue, la pourriture, les excréments... Il décrit la curieuse impression provoquée par les pattes de rats qui courent la nuit sur son visage... Il décrit les obus qui éclatent... Et il décrit la soif... Des lettres qui paraissent aujourd'hui dans un livre : "D'encre, de fer et de feu", aux éditions de la Table Ronde... Avec notamment la Une de La Croix, qui revient sur "la carte jeunes de Barack Obama"... "Le nouveau Président a soulevé une grande vague d'espérance chez les jeunes Américains... Des millions d'entre eux sont entrés en politique à l'occasion de ce scrutin"... notamment à travers Internet, "la cyberpolitique étant devenue la nouvelle passion des moins de 30 ans", nous explique le journal... Ouest-France annonce, de son côté, "qu'Obama bâtit son équipe"... Hier, il a nommé le Secrétaire général de la Maison Blanche... France-Soir s'intéresse, pour sa part, aux femmes qui entourent le nouveau Président... Son épouse, sa grand-mère, ses filles... D'après le quotidien, l'éducation, la personnalité comme le parcours politique de Barack Obama n'ont cessé d'être influencés par la gente féminine... En fait, à la lecture, on n'apprend pas grand-chose... Quant à Libération, il fait sa Une sur "l'introuvable Obama français"... "L'élection d'un métis à la Maison Blanche relance le débat sur la faible présence des minorités au sein des élites françaises"... "Les partis, y compris de gauche, ne montrent franchement pas l'exemple", se désole le quotidien... "C'est même surtout la gauche qui retarde en la matière", estime Laurent Joffrin dans son éditorial... "La droite avance plus vite, dit-il... référence aux nominations, dans le gouvernement, de Rachida Dati, Rama Yade et Fadela Amara"... Vous sentez vous aussi, Ségolène Royal, ce retard de la gauche sur la droite ? (...) Libé propose en tout cas, ce matin, différents points de vue, pour faire émerger des personnalités qui représentent, comme on dit, les minorités visibles... Point de vue de Richard Descoings, directeur de Sciences Po... "Il faut, dit-il, recruter autrement"... Point de vue également de Samira Djouadi, déléguée générale de la Fondation TF1... "Il faut, dit-elle, créer des réseaux, avec un ministère de la Diversité, qui mettent en place des actions de discrimination positive"... La discrimination positive... C'était l'un des dada de Nicolas Sarkozy... qui "a enfin pu joindre Barack Obama", nous rassure Le Parisien-Aujourd'hui en France... Le Parisien qui nous expliquait hier matin la malchance du Président français : il avait tenté d'appeler Obama, mais celui-ci n'avait visiblement pas le temps de lui parler... Cette fois, c'est fait... un entretien d'une demi-heure hier soir, vers 22h30... entretien qualifié "d'extrêmement chaleureux" par les services de l'Elysée... Alors peut-être les deux hommes ont-ils évoqué la crise financière, revenue ce matin à la Une des journaux ?... "L'élection d'Obama n'empêche pas la chute des Bourses", titre ainsi Le Figaro... "Pourtant, la Banque centrale européenne a réduit d'un demi-point son taux directeur, décision de son président, Jean-Claude Trichet"... Oui, "Trichet frappe fort, mais les marchés s'enlisent", constate La Tribune... Tandis que Les Echos annonce que "les pays développés vont subir leur pire récession depuis 1945"... Avec d'ores et déjà des conséquences très palpables, notamment dans l'automobile... "A son tour, Toyota est frappé par la crise", titre Le Figaro Economie... "Sous-traitants maltraités", titre, de son côté, L'Humanité... avec, à sa Une, photo de la manifestation d'hier à Villemur-sur-Tarn, contre la fermeture de l'usine Molex, un groupe américain... Hier, c'était opération ville morte... "Victimes de la mainmise des donneurs d'ordre, explique le quotidien, les fournisseurs et les équipementiers de l'industrie automobile sont contraints de freiner, voire de stopper, leur production... Et c'est un drame social pour des milliers de salariés"... Du coup, je suis au regret, Madame Royal, de vous dire qu'aucun journal ne vous présente comme LA gagnante du scrutin d'hier... Il faudra attendre demain... Là, je suis sûr que vous serez en photo partout... Mais ce matin, les journaux parlent encore de "suspense"... D'autant que commence désormais "la semaine des négociations", titre Le Figaro... Alors maintenant, quel scénario ?... Je vous invite à lire l'analyse de Michel Soudais, dans Politis... qui nous explique que "toutes les combinaisons sont envisageables... Les leaders des motions ne s'étant rien interdit avant le scrutin, les tractations iront bon train jusqu'à Reims, pour tenter de former une coalition d'ici au congrès"... Je vous invite à lire également l'analyse du chercheur Jean Viard, dans Paris-Match... qui décrypte le duel Delanoë-Royal comme "un choc du Vélib' contre le TGV"... "Ce qui se joue, dit-il, c'est un axe Sud, Est et Ouest contre l'élite parisienne... Et Ségolène Royal, pour Parisienne qu'elle apparaisse, est une élue de l'Ouest"... Et ce matin, nous confirmons : même avec de très bons mollets, quand on pédale sur un Vélib', on n'a strictement aucune chance de dépasser un TGV... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... dossier sur "le retour du système D"... Covoiturage, colocation, cumul d'emplois : tous les moyens sont bons pour vivre un peu mieux... Dans La Croix... vous lirez comment "l'ONU tente de faire cesser les combats en République Démocratique du Congo"... Des blindés des Nations Unies ont été envoyés hier contre la rébellion, qui avance dans le pays... Une info essentielle dans l'hebdomadaire Gala... Savez-vous, Ségolène Royal, où vous êtes sûre désormais de croiser Bernadette Chirac ? (...) A la Poissonnerie du Dôme, dans le 14ème, à Paris... Madame Chirac est, nous dit-on, devenue une fidèle de l'établissement... Elle aime y commander des fruits de mer, mais aussi des filets de sole et de saint-pierre, qu'un chauffeur lui livre dans la journée... Ca n'a strictement aucun intérêt... Mais maintenant, vous le savez... Bien plus intéressant : cette info, piochée dans Die Welt par Courrier International... En Allemagne, toutes les deux minutes et demie, une voiture percute un animal sauvage... Ces deux dernières années, quelque 16.000 sangliers et 202.000 chevreuils (c'est très précis) ont été tués sur les routes germaniques... Et puis, pour finir, ce titre à la Une de La Charente Libre... "Guy Bedos fait sa revue de presse à Cognac"... Et moi, c'est décidé : dès lundi, je fais ma revue de presse au whisky...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.