Retour sur la mort de Steve jobs auquel tous les journaux consacrent leur Une...A l'exception de l'humanité qui préfère évoquer les primaires ,on va y revenir...Tout a été dit sur le co fondateur d'apple mort hier à 56 ans...A la une de libération une pomme pleure,le symbole de l'entreprise représenté à l'envers:y a comme une larme qui tombe Steve Jobs manque à l'apple titre libé plus loin...on a perdu notre jobs répond en écho la une de France Soir...voilà pour les jeux de mots...Tout a été dit c'est vrai de cette légende mondiale ,cette icone ,cet homme qui rèvait en numérique pour citer la croix la tirbune le figaro...Cet homme qui disait:soyez fous!..Dans un discours aux étudiants de l'université de Stanford ,retranscrit dans le Figaro:soyez insatiables soyez fous ,le temps est limité ,ne le gachez pas en menant une existence qui n'est pas la votre!C'était aussi çà Steve Jobs :le patron atypique ,ancien hippie qui n'avait pas fait d'études supérieures ,végétarien,fan de bob dylan et converti à l'indouisme:on lira son portrait très complet dans le monde Steve Jobs était une sorte de génie ,l'affaire est entendue:génie créateur à l'image d''Edison au début du 20ème siècle mais aussi comme l'écrit Philippe Escande dans les Echos un fossoyeur de l'ancien monde:l'iphone est un patchwork de composants fabriqués dans différents pays et assemblés en Chine où Apple emploie cinq fois plus de personnes qu'aux Etats-Unis où l'essentiel des 25000 employés de l'entreprise travaillent dans l'accueil et la vente ce que rappelle aussi Nicolas Demorand dans Libération,que cette réputation d'entreprise progressiste et même dissidente n'est qu'une mystification car Apple est bien de son temps et génère des montagnes de cash en jouant comme tant d'autres sur le dumping social..On lira d'ailleurs également dans Libération ce que raconte le correspondant du journal à Pékin :le travail forcé les insultes la pollution,comment l'américain se montre très peu regardant sur le sort réservé à sa main d'oeuvre chinoise...Ce qui n'enlèvre rien au génie révolutionnaire du défunt, mais permet peut etre de relativiser cette débauche de superlatifs:Daniel Ruiz dans La Montagne s'en étranglerait presque:Steve Jobs a été sanctifié le jour même de sa mort en moins de temps qu'il n'en a fallu à Jean Paul II pour être béatifié alors oui il était visionnaire et surdoué mais est ce une raison pour sombrer dans la surenchère ridicule de cette nécrologie interplanétaire?C'est une question...Beaucoup d'autrres questions également ce matin sur la primaire socialiste...Et curieusement rien sur le mouvement des controleurs pourtant déjà bien engagé dans la soirée....Juste cette remarque de Jacques Camus dans La République du Centre qui trouve en l'occurrence le droit de retrait accordé aux salariés exposés à une menace imminente ,ce droit de retrait parfaitement dénaturé après le drame d'hier ,qui relève d'une violence aussi imprévisible dans le train qu'en d'autres lieux,rien n'obligeait les cheminots dit il à débrayer avant toute concertation dans le plus grand mépris du service des voyageurs...C'est un point de vue,on en a entendus d'autres...Revenons aux primaires dont tout le monde s'accorde encore à dire ce matin qu'elles sont un beau succès...Même à droite ,Bruno Dive le souligne dans Sud Ouest elles ont le vent en poupe ce qui parait d'ailleurs assez logique puisqu'elles sont inscrites parait il dans les statuts de l'UMP...dans les années 90 c'est Charles Pasqua qui le premier avait imaginé le système pour en finir avec l'éternelle rivalité Giscard Chirac...C'est dire! Aujourd'hui de fait commente aussi Alain Auffray dans libé la primaire ps fait baver l'UMP:après avoir parié que la compétition tournerait à la catastrophe la droite juge inévitable d'y avoir recours en 2017 et en attendant elle demande au CSA le respect du pluralisme :et oui c'est le temps d'antenne accordé aux socialistes qui l'inquiète et l'UMP demande également des débats en prime time et sans contradicteur....Un problème auquel les organisateurs des primaires n'avaient pas pensé...Ce qui est sur comme l'écrit Laurent Joffrin dans le Nouvel Observateur c'est que le dispositif mis en place par le PS réconcilie les français avec la politique...Ce que le monde confirme en saluant l'innovation démocratique de cette primaire à laquelle il consacre son cahier central et Patrick Pépin dans Nord Eclair le dit aussi:tout çà ne fait qu'accroitre le gout des français pour la démocratie même l'Humanité en convient:l'aspiration populaire à exercer sa souveraineté commente patrick apel muller ,aspiration si éclatante au moment du référendum de 2005,ressurgit dans cette volonté de ne pas laisser les appareils politiques dicter le menu...Pour autant ces primaires ont aussi leurs détracteurs...Des gens qui s'interrogent y compris l'humanité qui met un bémol à son enthousiasme :cet exercice de sélection interne au ps écrit l'huma en une c'est aussi le stade primaire du présidentialisme,où la séduction l'emporte sur la proposition,la posture sur la mesure...Ce que pense aussi un universitaire qui le dit au monde :que les compétiteurs ne cherchent pas à présenter un programme cohérent mais à se distinguer dans le marché de l'offre électorale...autrement dit par Yves Thréard dans le Figaro (qui est dans son role) on ne peut pas nier la qualité du spectacle mais regretter au delà de l'image la naiveté voire les mensonges des discours ,le gout prononcé des socialistes pour le flou artistique et la langue de bois...c'est dit!Reste à conclure:à traduire en votes l'interet d'audience mesuré par les sondages 6 candidats pour un fauteuil, 6 ambitions à l'épreuve titre le monde:le cousin Baylet la sortante Royal l'affranchi Valls l'impatient montebourg la titrée aubry le chevronné Hollande 5 d'entre eux précise la Tribune sont les héritiers des courants historiques du Ps, Hollande et Aubry répondant à la même filiation,lui qualifié de deloro mitterrandien et elle de mitterrando delorienne...En fait le candidat idéal c'est peut etre celui que dépeint Eric Walther dans la Tribune, celui qui refuse de se laisser endormir par le succès,qui garde la maitrise de ses projets ,le souci permanent d'en faciliter l'application et un sens exceptionnel de la mise en scène...le portrait d'un gagnant :le problème c'est qu'il fait là le portrait ,on y revient,de Steve Jobs...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.