La presse cherche la bonne formule, ce matin... Nicolas, si vous étiez blonde, en jean et debout, est-ce que le "7-10" de France Inter serait meilleur ?... Pas sûr... Eh bien, c'est pourtant le pari que tente M6 pour son nouveau journal télévisé... Dans Libération, Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts se font anthropologues... "L'homo cathodicus erectus est né... Tandis que le singe se redresse pour devenir homme, l'archéo-présentateur assis derrière son bureau se transforme en Claire Barsacq, la nouvelle présentatrice du JT de M6... C'est pour ce soir : 19h45... Ca s'appelle le "19-45"... Titre du papier de Libé : "M6 joue de l'info debout"... Très sérieux, Les Echos étudie cette révolution dans la grand-messe du "20 heures"... Le journal durera un gros quart d'heure... On se veut proche du téléspectateur... Mot-clé : pédagogie... Chaque soir, un journaliste répondra aux questions posées par les téléspectateurs-internautes sur MSN... Un JT d'un quart d'heure présenté par une jeune femme plutôt qu'un vieux routier type PPD : ça coûte moins cher, relève Les Echos... Libération y voit une tendance plus générale, dans le monde de l'information... Un peu partout dans le monde, les chaînes ont éclaté l'info en deux parties : d'un côté, un JT national et international raccourci ; de l'autre, un JT de proximité, plus régional, météo et conso... Quant au fait de présenter debout, c'est une mode, sous-entendu : ça passera... La prochaine étape, c'est la présentation en direct du terrain... Alors si les journalistes de Libé examinent d'aussi près le nouveau canard des confrères, c'est parce qu'eux aussi proposent ce matin une nouvelle formule : chaque jour, cinq sujets seront approfondis sur une double page... Les autres seront traités dans des pages "expresso"... La Une est plus éclatée... Titre principal aujourd'hui : "Les secrets du général espion"... Libération a trouvé de nouvelles révélations dans les carnets du général Rondot, en dehors de l'affaire Clearstream... Après le 11 Septembre, les responsables français auraient discuté avec la CIA de l'exécution de terroristes présumés... Jacques Chirac s'y serait opposé... Lionel Jospin aurait été plus ouvert... L'ancien Premier ministre dément... Nouvelle formule aussi pour le quotidien gratuit Métro... Quant au site Internet MédiaPart, il réfléchit à une version papier... Et du coup, débat sur ce que l'on attend des journalistes aujourd'hui... "Ils sont irremplaçables", écrit Alain Vernholes dans La Croix... Et pourtant, il ne les épargne pas... Premier constat : "Les journaux sont saignés à blanc par l'effondrement des recettes de publicité... Et pour faire des économies, on taille dans les effectifs... C'est le contraire qu'il faudrait faire : la baisse d'audience exige plus de reportages, d'enquêtes et de journalistes spécialisés qui apportent un réel 'plus'... Mais la presse fonctionne à l'économie... Et, qu'on le veuille ou non, elle s'appauvrit dans son contenu"... Dans Libération, Daniel Schneidermann, lui aussi porte un regard sévère sur les confrères... "Ras-le-bol des pelletées d'articles politiques, où les journalistes font croire qu'ils ont branché une caméra dans le cerveau de tel ou tel responsable... Surexposition de la vie politique mais sous-exposition de tant d'autres secteurs : la santé publique, par exemple"... Et c'est vrai que, ce matin encore, il est beaucoup question de politique dans les journaux... Et Daniel Ruiz, l'éditorialiste de La Montagne, est quand même très très méchant : il compare François Fillon à Domenech... "Toujours distant, souvent taciturne, pas toujours compris... Leur stratégie n'est pas assez claire, leur organisation hésitante... Question de fond de jeu ou de fond de caisse, les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux"... Pourtant, le Premier ministre a fait des efforts ce week-end, à l'université d'été de l'UMP à Seignosse... "Sur la taxe carbone, Fillon recolle les morceaux", assure Le Figaro... "Pas de hausse des prélèvements obligatoires : la taxe sera progressive et équitable... Et on pensera à ceux qui ne peuvent pas se passer de leur voiture ou au cas particulier des agriculteurs et des pêcheurs"... Pas convaincu, Michel Vagner dans L'Est Républicain... "Personne ne croit que l'Etat rendra ce qu'il a pris"... Dans Le Dauphiné, Didier Pobel relève la cacophonie au sommet de l'Etat à propos d'un autre sujet : la hausse du forfait hospitalier... "C'est une piste pour Eric Woerth, ministre du Budget... C'est inéluctable pour Xavier Darcos, ministre du Travail... Mais pour le porte-parole du gouvernement Luc Chatel, on n'en est pas là : les discussions continuent"... Alors, il y en a un autre qui n'est pas clair, à lire la presse ce matin : c'est François Bayrou... Ce week-end, il a lancé une offre publique de dialogue à la gauche... Dans La Charente Libre, Dominique Garraud le compare à "un culbuto solitaire"... Dans Sud-Ouest, Bruno Dive parle de "la lente dérive de François Bayrou"... "Le Béarnais sera passé, en moins de dix ans, du statut d'allié indocile de Jacques Chirac à celui de partenaire incommode de Martine Aubry... Faut-il parler d'accélération de l'histoire ou de dérive des continents ?... Enfin, continent... plutôt île ou archipel... Drôle de week-end en tout cas, conclut Bruno Dive, qui aura vu un Mitterrand (Frédéric) se faire acclamer par des jeunes sarkozystes et un ancien giscardien entamer le dialogue avec les héritiers de l'Union de la Gauche"... On parlait tout à l'heure de Domenech... Lui aussi en prend plein la poire, ce matin... Oui, ça, le "1 partout" face à la Roumanie samedi au Stade de France, ça ne passe pas... "Peut-on encore croire en eux ?", se demande L'Equipe... "Eux", ce sont bien sûr les Bleus... Et "lui", c'est Domenech, Raymond... l'homme le plus mal-aimé de France en ce moment... Le dessinateur du Parisien-Aujourd'hui en France, Ranson, se souvient qu'il y a un peu plus d'un an, pour oublier l'élimination des Bleus à l'Euro, il avait demandé sa douce en épousailles en direct à la télé... Là, comme ça va encore plus mal, Ranson imagine Domenech proposant à Estelle de lui faire cinq enfants... Et surtout, le quotidien raconte une petite histoire qui va faire causer dans le café des sports... Thierry Henry, l'une des stars de l'équipe de France, a taclé Domenech en public... C'était vendredi, à la veille du match... Réunion de toute l'équipe... Thierry Henry prend la parole : "Coach, je parle au nom du groupe... On s'ennuie pendant vos entraînements... Ca fait douze ans que je suis en équipe de France... Jamais je n'ai été dans cette situation... On n'a aucun style, aucune idée directrice, aucune identité... Ca ne va pas"... Conclusion du Parisien : Domenech ne peut plus diriger cette équipe... Allez... Quand je me regarde, je me désole... Quand je me compare, je me console... Les supporters des Bleus verront dans L'Equipe que l'Argentine et le Portugal de Cristiano Ronaldo sont eux aussi dans de sales draps dans les qualifications pour le Mondial... Encore quelques formules... Les autres titres de la presse, Bruno... "Je ne serai pas une marionnette des Etats-Unis"... Hamid Karzaï, le Président afghan, parle dans Le Figaro... Il reconnaît qu'il y a eu des fraudes lors de l'élection du 20 août... Il pense en sortir vainqueur... "Les ventes d'armes françaises s'envolent"... C'est à la Une des Echos... Nicolas Sarkozy doit conclure de nouveaux contrats avec Lula aujourd'hui, au Brésil... Le total des commandes engrangées par les vendeurs d'armes français dépasse déjà les 7 milliards d'euros cette année, contre 6,6 pour l'ensemble de l'année dernière... "Un grand pacs vers le mariage"... Libération raconte comment beaucoup de couples utilisent le Pacte civil de solidarité comme une première étape avant le mariage... sorte de fiançailles... Le pacs n'a donc pas tué le mariage... Et par ailleurs, à 94%, il est conclu par des couples hétérosexuels... J'en connais beaucoup qui se pacseraient volontiers avec Dr House... Eh bien Nicolas, puisque vous parlez avec votre invité des questions de santé ce matin, sachez que le héros de la série télé a une mauvaise influence sur ses huit millions de téléspectateurs sur TF1, ou au moins une partie... Récit dans Le Figaro... "'Dr House', 'Grey's Anatomy', 'Urgences' : toutes ces fictions incitent la ménagère de moins de 50 ans à croire que les prouesses thérapeutiques imaginées dans les épisodes sont possibles... Les producteurs de programmes mettent la pression sur les scénaristes pour montrer des opérations lourdes, qui marchent presque toujours, ce qui est complètement illusoire... Les scénarios de 'Dr House' s'inspirent souvent de cas exceptionnels, avec la fâcheuse tendance de les présenter comme fréquents... Mais les hôpitaux sont incapables de fournir à leurs patients les médicaments vus à la télé"... Voilà... Message aux amoureuses du Dr House ou du beau Dr Ross dans "Urgence" : George Clooney, ce n'est pas la vraie vie... Bonne journée...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.