Les Catalans sont relégués du Pic du Canigou, sauf à être riche ou très bien portant, l'Indépendant. Pour Lula écrivent dans l'Humanité François Hollande et Jean-Luc Mélenchon (qui troue similaire le sort fait à Lila et celui réservé à la France insoumise perquisitionnée). Un milliardaire protéiforme dans les Echos.

On parle de bruit ce matin...

Et on parle de l'enfer sur terre que vivent dans la Sarthe les riverains de la ligne à grande vitesse rennes paris, que le Figaro est allé rencontrer sur une pleine page, et il faut s'imaginer à leur place, s'imaginer à Savigné-l’Évêque, chez les Coroller, à vivre dans le noir fenêtres à double vitrage, rideaux roulants et volets épais fermés, la radio allumée dans toutes les pièces, en fond sonore, et on entend pourtant le train, 100, fois par jour, on a des troubles de mémoire, il faut s'imaginer petit garçon dont la cloison vibre et cogne le lit quand passe le train, il faut s'imaginer petit garçon qui demande à ses parents un casque de chantier pour pouvoir s'endormir, il faut lire cette assistante maternelle à qui on ne confie plus d'enfants, ce gite rural déserté, lire ces maisons qui se fissurent,  il faut lire les hypertensions et les envies de suicide et lire aussi la colère qui monte, car ce que décrit le Figaro n'est pas une simple souffrance, mais elle prend une dimension politique. 

Le tronçon le Mans Rennes de la ligne de TGV a été inauguré en juillet 2017, il a fait gagner 38 minutes aux voyageurs Paris-Rennes, "mais pourquoi faudrait-il que certains souffrent autant, pour que d’autres puissent se déplacer plus vite? s'insurge Régis Cerbelle, maire de Chantenay-Villedieu. Tout est fait pour les villes. Et nous, on devient quoi, là-dedans? On crève?" Et le maire se réfère à Notre-Dame-des-Landes et ses zadistes,  aux “bonnets rouges” bretons, aux gilets jaunes,  et au droit à la violence.

Et voilà notre dialectique du haut et du bas, des campagnes méprisées face au centre arrogant qui revient, qu'illustre l'arrogance d'un employé d'Eiffage, le géant du BTP qui a construit la ligne, lançant à un riverain:   "A votre âge, vous allez perdre de l'audition, vous n'entendrez plus les trains". Mais dans cette dialectique, les media nationaux et une revue de presse nationale ont leur part...

Car ce que raconte le Figaro, superbement, n'est pas neuf. Ce Monsieur Coroller qui vit dans le noir, en novembre 2017, organisait une réunion de riverains, c'était sur le site de Ouest France le 16 novembre:  le lendemain, j'évoquais dans cette revue de presse le congrès de la République en marche, qui voulait être un parti proche des gens...  Et ce n'est pas seulement Ouest france mais souvent le Maine libre qui a raconté ce bruit depuis bientôt deux ans, et la Nouvelle république également, car les riverains du Paris-Bordeaux subissent la même chose... En janvier dernier, l'avocate et ancienne ministre Corinne Lepage a pris en main la défense des riverains, et nous avons donc une pleine page dans le Figaro  et cette revue de presse... 

Comment entendre tous les cris, ce jour où l'on parle de nos doléances... Je lis dans Croix que les petites entreprises ont des raisons de se plaindre des grosses, qui se font tirer l'oreille pour payer leurs factures...

Et à propos de France d'en haut ou d'en bas,  dans l'Indépendant, le lis le mécontentement des amoureux du pic du Canigou; jusqu'au printemps 2018, on pouvait monter en voiture et se garer à 1h30 de marche du somment, mais depuis un an, on se gare à 3h30 du but, et les plus âgés, les moins en forme, ne peuvent aller cueillir du coscoll, des morilles, des cèpes ou des girolles au Canigou comme ils l'ont toujours fait, ni aller à la pêche, sauf bien sur à payer iour une promenade en 4X4 25 euros par personnes, et ainsi les catalans sont privés de leur symbole et pétitionnent: j'en ai parlé

Une autre pétition dans le Figaro encore... 

Au nom d'une femme tuée  il y a deux ans à Paris, Sarah Attal Halimi, 65 ans, battue sauvagement et défenestrée par un de ses voisins, qui criait "Allah akhbar" tout en martyrisant sa voisine juive, mais qui aurait été selon deux expertises dans un état de délire abolissant son discernement et le rendant de fait inapte à être jugé. Mais Elisabeth Badinter, Alain Finkielkraut, Jacques Julliard, Marcel Gauchet, Pierre Nora, Mona Ozouf, demandent à ce que il soit déféré devant  la cour d'assises... En face, dans un autre texte, un journaliste du Figaro, Stéphane durand soufflant, rappelle l'absurdité qui consiste à juger un délirant... Entre des intellectuels qui sont des habitués de ses pages et portent ses combats, et un de ses meilleurs spécialistes, le Figaro illustre ses fécondes contradictions.

On pétitionne aussi dans l'Humanité, mais pour Lula, l'ancien président brésilien toujours en prison: François hollande rappelle que Lula fut déjà emprisonné sous la dictature militaire, que veut désormais commémorer le président Bolsonaro. Jean-Luc Mélenchon affirme que sans l'emprisonnement de Lula, jamais le "fasciste" Bolsonaro n'aurait pu l'emporter... Puis il fait aussi un parallèle entre le sort de Lula, et les perquisitions subies par la France insoumise; ce sont d'autres contradictions, et des dérèglements français. 

On parle d'hommes forts dans nos journaux. Le Monde est allé raconter l'Israel périphérique, celui d'une petite ville ans le désert du Negev où, loin de tout et des débats politiques, un peu du peuple veut réélire Benjamin Netanyahou... Libération publie un excellent portrait d'un homme qui se veut au coeur des nationalistes européens, Matteo Salvini, "l'extreme adroit" titre Libération, adulé par ses supporters dans toute l'Italie qui l'appellent "capitaine "et se bousculent pour faire des selfies, Salvini aux stratégies de communications méthodiques et qui sent les troubles d'un peuple, il a appris voyez-vous, en écoutant les auditeurs, quand il faisait de la radio... 

Un médecin heureux pour finir...

Et riche mes amis, le médecin le plus riche des etats unis que racontent les Echos, Patrick Soon-Shiong, pas le plus connu des milliardaires de Californie, mais pas le moins intéressants... Cet homme pèse 7 milliards de dollars, il a fait fortune par des traitements médicaux, notamment d'une injection contre le cancer du sein, il veut désormais, liste non exhaustive, trouver un vaccin universel contre le cancer, promouvoir des thérapies cellulaires, révolutionner le stockage de l'électricité, faire du Los Angleles Times qu'il a racheté l'égal et plus du New York times, et porter au succès les Los Angeles Lakers dont il est actionnaire, bref, "résoudre les problèmes les plus pressants de l'humanité" 

On sort de la lecture du papier, génial, avec un sentiment de vertige... Comparable peut-être à celui de ces coureurs à pied qui hier, c'est dans les DNA, ont été dépassés par une femme, La Suissesse Jasmin Nunige, qui a remporté le Grand défi des Vosges; une course de 43 kilomètres, que cette ancienne championne de ski de fonds passée à la course a avalé telle une fusée. Cette femme de 46 ans est plus simple a admirer. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.