8H30 l’heure de la revue de presse, bonjour Hélène Jouan

Reportages et analyses ce matin encore dans la presse après le premier tour des régionales, mais d’abord on commence par ça.. Extrait musique…

C’est quoi ça Hélène ?

Quelques notes de « l’Oiseau prophète » de Schumann, interprété par la pianiste Maria JOAO Pirès..Philosophie Magazine http://www.philomag.com/lepoque/dialogues/maria-joao-pires-francis-wolff-que-dit-la-musique-13075 a demandé à la pianiste et au philosophe Françis Wolff d’essayer de répondre à la question, que dit la musique ? Passionnant dialogue…il n’existe aucun traité philosophique sur la musique nous rappelle Philosophie Magazine, car la musique semble résister à ceux qui tentent d’en comprendre l’alchimie intérieure…Françis Wolff avance une définition :la musique survient dit il, quand on se concentre non sur la relation entre le bruit et la chose, mais entre les événements sonores. Un chien qui aboie, c’est un son, mais la musique est l’art d’enchainer les sons pour leur faire produire ce que nous n’expérimentons jamais dans la nature : des événements sans chose…La musique ôte aux événements leur réalité explique t il, pour n’en garder que leur dimension sensible.

La musique donc, pour parler d’autre chose ce matin, mais qui nous ramène aussi à l’actualité : quelle musique pour dire ce que nous vivons aujourd’hui ?

Et vous avez trouvé dans la presse, quelques réponses à cette question…

Oui, quelques dimensions sensibles...peut-être des vibratos douloureux de violons pour dire le désarroi des électeurs de gauche privés de candidat…peut-être une marche funèbre pour Nicolas Sarkozy, et pourquoi pas l’Hymne à la joie pour François Hollande !

Vibrato :« Je me sens juste abandonné lâche Cyril dans Libération, Cyril est électeur en Paca, où le candidat socialiste a annoncé le retrait de sa liste. Les élus nous laissent seuls face aux urnes dit il, avec le choix entre le pire et le presque pire », comprenez Marion Maréchal le Pen et Christian Estrosi. Même désarroi dans le Nord, pour François, petit fils d’immigré, « hors de question dit il, que je choisisse entre Berlusconi et Mussolini. Ce n’est pas à moi de faire barrage, c’était au PS, ce PS des beaux quartiers qui ignore le bas peuple »

Dans le Grand-Est, les électeurs de gauche auront eux encore le choix, puisque le socialiste Jean-pierre Masseret refuse de se retirer. Et pourtant le ps a tout essayé ! Récit cocasse s’il n’était pathétique, dans Aujourd’hui en France/le Parisien : première technique pour le faire plier, la prise en étau, 2 secrétaires d’Etat amis de longue date partent en négociateurs. Echec. 2ème technique, le goutte à goutte chinois, les grands élus se désolidarisent un à un. Encore raté. On passe à la technique de l’étouffeur ottoman..essayer de dissuader ses co-listiers. Trop long. Manuel Valls y va de son sms, car Masseret ne le prend même pas en ligne ! Le « baron cumulard » comme le qualifie le Parisien persiste et signe, et emmène avec lui 13 de ses 20 têtes de liste départementales

Marche funèbre disiez-vous pour le patron de l’opposition Nicolas Sarkozy..

Nous n’en sommes pas là, mais tous vos journaux en font l’écho ce matin, les républicains « serrent les dents » jusqu’à dimanche soir, après…ça risque de défourailler !

En attendant, le Figaro se mobilise tant et plus pour sauver les meubles de la droite : édito sans ambiguïté de Paul henri Limbert à la Une du journal, « Bien sûr concède t il, les électeurs de l’opposition ont quelques raisons de bouder leurs dirigeants qui dans le passé ont pu les décevoir…mais attention dit il au hold up possible, en délaissant le chemin des urnes, les électeurs Républicains (ceux du parti) rendraient un formidable service à Marine le Pen et à François Hollande, qui a pourtant le bilan le plus calamiteux de la Vème république »

Le Figaro qui cherche à accréditer l’idée que pour l’instant, tout le monde fait corps autour de Nicolas Sarkozy…A l’appui, photo du vote au bureau politique hier, sa ligne ni retrait-ni fusion y a fait la quasi-unanimité, sur la photo, seule Nathalie Kosciusko Morizet n’a pas la main levée ; cliché « inside », rare et signé Sébastien Valente, l’ex paparazzi que Nicolas Sarkozy a choisi pour accompagner son retour.

Mais unanimité d’un jour, ne veut pas dire unanimité toujours, et le Figaro détaille également les prises de parole des uns et des autres, et surtout des candidats à la primaire qui montrent que dès dimanche soir, c’est autant la ligne politique, que le leadership de Nicolas Sarkozy qui vont être mis en question. François Fillon appelle à un examen de conscience, qui pourraient virer selon Guillaume tabard, plutôt à « des mises en examen réciproques ». Le Parisien pose lui une question qui risque de fâcher l’intéressé: « usé, vieilli, fatigué Sarkozy ? » se demande t il

Enfin « l’hymne à la joie » pour François Hollande à l’issue de ce premier tour Hélène ?

C’est l’analyse de Ludovic Vigogne dans L’Opinion, qui nous explique que ces résultats du premier tour « boostent le président », puisque dimanche prochain la gauche que l’on disait moribonde pourrait bien diriger plus de régions que la droite. Se dessine pour François Hollande un scénario idéal : 1, la gauche radicale recule, donc l’heure du rassemblement autour de sa ligne a sonné. 2, la droite est en grande difficulté. Bref tout s’éclaire pour 2017, avec l’idée d’incarner le pôle de stabilité face au Fn...voilà donc un socialiste heureux

On clôt le chapitre politique avec Marine le Pen. Le New York Times http://www.nytimes.com/2015/12/08/world/europe/marine-le-pen-gets-a-boost-in-french-regional-elections.html met en ligne sur son site un montage vidéo qui met en parallèle la candidate Fn dans le Nord, et Donald Trump, leur candidat à la candidature républicaine…mêmes propos sur le refus de l’immigration, mêmes raccourcis sur les risque terroristes liés à cette immigration, même cible, les musulmans de part et d’autre de l’atlantique..

Dans la presse également Hélène, des nouvelles de la Cop 21..

L’accord, si accord il y a, devrait être conclu jeudi soir nous raconte les Echos, qui nous détaille la méthode de travail de Laurent Fabius…il parait que tout le monde bosse jour et nuit

En tout cas, ce qui parait acquis, c’est que Nous pourrons mesurer les décisions prises par les Etats. C’est le patron du Centre national d’études spatiales Jean Yves le Gall qui l’annonce dans le Parisien ce matin : 2 satellites, français et franco-allemand vont être lancés pour surveiller les émissions de gaz carbonique et de méthane, ces gaz à effet de serre. Plus question de mentir donc, c’est une nouvelle frontière en matière d’observation du climat qui va être franchie affirme t il

Et normalement, ces satellites ne devraient rien voir de la nouvelle Citroën, qui sera lancée au printemps prochain…la mehari de vos 20 ans Patrick renait sous la forme d’une e-mehari, version 100% électrique cette fois, grâce aux batteries de Bolloré. Pubs plein vos journaux, et l’histoire de cette renaissance dans le Figaro

Enfin, des nouvelles en bref de deux hommes qui ne vont pas fort ces temps ci :

Bernard Tapie, « ruiné de chez ruiné » disait il la semaine dernière, est néanmoins toujours aussi prévoyant. Le Monde ce matin nous apprend que l’ex homme d’affaire a mis ses biens à l’abri, grâce à une procédure dite de sauvegarde, l’Etat devra donc patienter pour récupérer son argent

Et puis peut être également un peu d’oxygène pour Michel Platini. il a rendez vous cet après midi devant le Tribunal arbitral du sport, et espère voir lever sa suspension de 90 jours décidée par la Fifa nous raconte l’Equipe…du coup, ses amis veulent croire qu’il sera là, samedi pour participer au tirage au sort de l’euro 2016

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.