On l'attend tous les ans, pour ses pépites et ses mises au pilori... Le rapport de la Cour des Comptes sur les gaspillages de la gestion publique... Il doit être présenté ce matin par Philippe Seguin, le président de la Cour des Comptes... Mais les grandes lignes en sont déjà dans La Tribune ce matin... Epinglés donc cette année, la gestion peu rigoureuse des organismes qui collectent le 1% formation auprès des entreprises... le peu d'amélioration, malgré deux réformes successives, du fonctionnement de l'indemnisation des intermittents du spectacle... Egalement dans le collimateur : le Futuroscope de Poitiers, qui accumule pour sa survie la reconduction de subventions... Pour la Cour des Comptes, certaines devraient être remboursées... Autre lièvre soulevé : les aides personnelles au logement, beaucoup trop nombreuses, selon la Cour des Comptes... qui constate, ces dernières années, une dégradation de l'efficacité de ces aides sociales... Pour l'organisme de contrôle, il faudrait mieux limiter le public bénéficiaire... Bon alors, en même temps... L'aide au logement... c'est pour ceux qui ont un logement... Qui ont la chance, pourrait-on dire, d'avoir un logement... Parce que pour les autres... eh bien, c'est la débrouille... Dans L'Humanité... "Des hameaux de bungalows pour les SDF"... Des villages de petits chalets qui vont être installés en banlieue parisienne... L'association Coeur des Haltes a en charge le premier de ces villages de sans-abri... Il sera situé à Ivry-sur-Seine... 40 bungalows, qui devraient accueillir 80 personnes... "L'idée, explique la responsable de l'association à L'Humanité, c'est de créer un petit village avec, au centre, un lieu de rencontre et d'aide à la réinsertion... un accueil, insiste la directrice, qui doit être transitoire"... Dans Courrier International... rencontre avec Sergeï et Vadim... Deux SDF, qui vivent dans les rues de Strasbourg... Sergeï et Vadim viennent de Russie... Et cet article, repris par Courrier International, provient en fait d'un journal russe... le Moskovski Komsomolets... Et le journaliste russe s'étonne... "Sur les berges de l'Ill, juste en face de la préfecture, les Français, bonnes âmes, autorisent les SDF à faire du feu dans des braseros pour réchauffer la nourriture qu'ils trouvent dans les poubelles... Des voitures de police passent, indifférentes"... Et Sergeï explique à son compatriote qu'il se sent bien mieux ici, sous sa tente, qu'à l'époque où il travaillait à la cimenterie d'Ekaterinbourg, dans l'Oural... Ca fait 4 ans qu'il est en France, Sergeï... Et l'été dernier, il a quitté Paris pour aller à Strasbourg... où, dit-il, il y a moins de concurrence entre les SDF... Alors ce qu'il veut aujourd'hui, c'est un logement bien sûr... du travail aussi... Mais ce qu'il aimerait surtout, c'est la nationalité... "Parce que oui, avant on était Russes, dit-il... Mais aujourd'hui on est Français"... Et si Sergeï veut rester en France, c'est, explique-t-il, "parce que les gens, ici, sont attentionnés, et la police bien plus courtoise qu'en Russie"... Aujourd'hui, dans les rues... ce sont les fonctionnaires qui sont attendus... Et une fois n'est pas coutume... les titres du Figaro, des Echos et de L'Humanité se ressemblent... Pour les trois quotidiens, les fonctionnaires entrent dans la campagne présidentielle... C'est "une grève pour l'emploi et les salaires", selon Le Figaro... C'est surtout "la grande colère des fonctionnaires", plus largement, pour L'Humanité... Et Michel Guilloux analyse cette "colère publique"... Pour l'éditorialiste de L'Huma, "la démonstration d'aujourd'hui participe du souhait d'une majorité de Français que soit abordées les vraies questions qui les concernent... emploi, salaire, éducation, retraite"... Et ces fonctionnaires, eh bien, ils s'interrogent sur leur avenir, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Frédéric est fonctionnaire de police... Et il constate... "Nous sommes la police la plus mal payée d'Europe"... Carole, infirmière, veut se battre plus particulièrement sur la question du logement... Elle sera dans la rue aujourd'hui pour défendre la feuille de paie de tous ceux qui ne peuvent se loger avec 1.500 euros par mois... Franck, agent des impôts à Nantes, attend, lui, que les politiques mettent l'accent sur l'emploi... Salaire, logement, emploi... "On veut des débats de fond"... C'est ce que disent, en résumé, Thomas et Hélène... Ils sont tous les deux profs... Mais l'une a sa carte à l'UMP, l'autre au PC... Mais tous les deux sont d'accord pour dire que "les beaux discours de premiers de la classe, ça ne marche plus !"... Alors les fonctionnaires croisés par Le Parisien veulent des débats de fond... Dans leur ensemble, les Français, eux, veulent du changement... C'est ce qui ressort d'un sondage, publié par la presse régionale ce matin... Que ce soit dans le journal La Provence, dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace ou dans Paris-Normandie... ce qui ressort de cette enquête TNS-SOFRES, c'est qu'un gros tiers des électeurs souhaitent avant tout voir une personnalité neuve au pouvoir... La question, pour La Provence, c'est de savoir à partir de quand est-on un candidat neuf ?... Parce que, quand on regarde le choix de 2007... Sarkozy, Royal et Bayrou ont déjà été ministres... Le Pen, Laguiller, entre autres, déjà bien des fois candidats... Paris-Normandie souligne, de son côté, que l'envie de renouvellement se fait plus particulièrement sentir chez les ouvriers... Les catégories socio-professionnelles supérieures, quant à elles, mettent davantage en avant leur volonté de donner plus de poids à des idées qui, selon elles, n'en ont pas assez dans la campagne... La campagne, suite... côté candidats... "Et s'ils ne pouvaient pas se présenter ?"... C'est la question en Une du Parisien-Aujourd'hui en France ce matin... Une question au-dessus des photos de Besancenot, Bové, Le Pen et Villiers... Parce que, note le journal... "il ne reste que 37 jours" aux candidats à l'élection pour obtenir les 500 parrainages d'élus locaux, exigés par la loi pour pouvoir se présenter... Et cette année... eh bien, la course aux signatures fait rage... Et du coup, certains candidats risquent le hors-jeu... C'est dommage, mais c'est la règle du jeu démocratique... C'est ce que pensent 65% des Français... un sondage CSA, publié donc ce matin dans Le Parisien... Et le changement, en 2007, eh bien, ce sera peut-être ça... le nombre de candidats... Ils étaient 16 en 2002, un record absolu... On pourrait, cette année, explique la journaliste du Parisien, retomber sous la barre des 10 prétendants à l'Elysée... ce qui n'est pas arrivé depuis l'élection de 1969... Alors, du changement, en tout cas, vous n'en trouverez guère cette semaine en Une de vos hebdomadaires... C'est un peu à chacun son candidat... François Bayrou fait la Une de L'Express... "Bayrou, jusqu'où ?"... "sa vraie personnalité, son programme, ses limites", promet l'hebdomadaire... Ségolène Royal, elle, fait la Une du Point... "Les mystères de la maison Royal"... "la guerre des conseillers, son couple, les peurs de son entourage"... Ca ne renouvelle pas vraiment le genre... Un air de déjà-vu également en Une du Nouvel Observateur... "100 femmes jugent Ségolène"... D'Isabelle Adjani à Christine Boutin, en passant par Laurence Parisot, Christine Ockrent ou Fadela Amara... vous trouverez forcément quelqu'un qui pense comme vous... Pour ceux qui cherchent Nicolas Sarkozy... il faut se tourner vers l'hebdomadaire de l'actualité des gens célèbres... Eh oui, je cite Gala... Nicolas et Cécilia Sarkozy font la couverture... sous le titre : "Leur pacte intime : 5 clés pour comprendre leur couple"... Alors, ça tient plus du publi-reportage que de l'enquête politique... Elle, en robe du soir, décolletée... Lui, en veste noire et chemise blanche, col ouvert... Ils sont, explique Gala, "soudés l'un à l'autre pour conquérir le pouvoir"... "Leur couple est, paraît-il, plus fusionnel que jamais... une passion atypique dans le paysage politique français... Ils gagneront ensemble, ou perdront ensemble"... Ce sont "les Rastignac du 21ème siècle"... ou encore... parce que Gala n'est pas avare de comparaisons... "les Kennedy tricolores"... Et pour prouver son propos, Gala en appelle à Henry Kissinger... et lui prête cette citation : "Le pouvoir est l'aphrodisiaque suprême"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.