Lance et Michael... Ce matin, ce sont deux Américains qui font la Une des journaux... Le premier, parce qu'il a failli s'emparer une nouvelle fois du maillot jaune dans le Tour de France... Le second, parce qu'il a eu droit hier à des obsèques mondiales... Un événement sportif... un autre médiatique... qui ne sont pas sans provoquer un certain agacement dans la presse aujourd'hui... Armstrong, d'abord... "Armstrong, quelle affaire !", titre à sa Une L'Equipe, qui revient donc sur le contre-la-montre d'hier, contre-la-montre par équipe... Et au final, 22 centièmes de seconde : voilà ce qui a manqué à Astana, l'équipe de Lance Armstrong, pour lui offrir le maillot jaune... "Armstrong presque en jaune", titre du coup Le Midi Libre... "Armstrong si près du jaune", titre Presse Océan... "Armstrong frôle le jaune", confirme Paris-Normandie... Tandis que L'Ardennais lui décerne un "jaune pâle"... Et que La Charente Libre évoque un "Armstrong qui rit jaune"... Mais ce matin, il y en a un que tout cela ne fait pas rire du tout : c'est le docteur de Mondenard... Jean-Pierre de Mondenard... ancien médecin du Tour de France, et considéré par certains comme l'un des meilleurs spécialistes du dopage... Il s'exprime ce matin dans les colonnes de France-Soir... Et il n'est pas surpris par les résultats du coureur... "Ca ne m'étonne pas, dit-il : Armstrong a toujours carburé avec des produits dopants... Témoignages et analyses le prouvent... Donc, ou c'est un mutant, ou c'est un menteur... Toujours est-il qu'il est le champion des dopés, et que tand qu'il existera des substances prohibées indécelables, Armstrong sera le meilleur"... Pour lui, "Armstrong est un voyou... Et son retour dans le peloton est une défaite pour le Tour... Toutefois, dit-il, il faut souhaiter qu'il gagne, afin que cette gigantesque imposture soit enfin révélée"... Alors Armstrong peut-il gagner le Tour ? L'Equipe a interrogé des coureurs et d'anciens coureurs... Certains répondent que oui, il peut gagner... D'autres répondent que non, comme Laurent Jalabert, Bernard Hinault ou bien encore Richard Virenque, lequel étonnamment pense néanmoins que Lance Armstrong pourrait être vainqueur l'an prochain... Allez comprendre... L'autre Américain à la Une, ce matin, c'est donc Michael Jackson... Et là aussi, ça en agace certains... Les obsèques du chanteur font ce matin la Une de La Provence : "L'adieu au roi de la pop"... "L'adieu des fans", commente de son côté La République du Centre... Tandis que Le Parisien-Aujourd'hui en France se contente d'un seul mot : "Inoubliable"... Inoubliable que ce concert d'hommage suivi par un parterre de stars et des millions d'admirateurs à travers la planète... et notamment en France... Les journalistes du Parisien ont suivi la soirée sur les chaînes de télé françaises et relevé quelques-unes des fausses notes du direct... 18h47, TF1 : Jean-Claude Narcy prend l'antenne et parle du "plus grand événement télévisuel depuis la naissance du petit écran"... 19h03, France 2 : le critique rock Alain Manneval estime qu'avec la disparition de Michael Jackson, "c'est un symbole qui disparaît, un symbole plus important encore que la mort de Barack Obama"... "Barack Obama n'a pas encore disparu", corrige Elise Lucet... 21h35 : TF1 et France 2 rendent l'antenne... Laurence Ferrari a le mot de la fin : "Rien n'est prévu au hasard"... "Rien n'est prévu au hasard" : il s'agit là d'une citation. Soirée télé exceptionnelle donc, pour événement exceptionnel... Mais ce matin, certains s'étonnent... "Douze jours plus tard, Michael Jackson est toujours mort, mais les médias n'arrêtent pas pour autant le formol", s'emporte ainsi Bruno Testa dans L'Union... "Le chanteur était un artiste de grand talent, soit... Mais cela mérite-t-il pour autant cette dégoulinade de bons sentiments ?... Cela mérite-t-il de mobiliser toutes les télés pour ses funérailles ?... Jusqu'à preuve du contraire, Michael Jackson n'a ni donné une nouvelle vision du monde comme Léonard de Vinci, ni inventé un vaccin contre le cancer, ni découvert que la Terre était ronde"... "Que ses obsèques aient éclipsé tout le reste a quelque chose de gênant, et le mot est faible", renchérit Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne... "Michael Jackson est mort, mais la Terre continue de tourner avec tous ses malheurs, qu'il faudra affronter dès aujourd'hui". Et parmi ces malheurs, il y a la situation dans le Xinjiang... En ce moment même, à Urumqi, des centaines de Ouïghours armés font face à la police... C'est ce qu'a pu constater un correspondant de l'Agence France Presse... Dans le même temps, le Président chinois Hu Jintao a décidé de renoncer au G8 : il était arrivé en Italie pour le Sommet, mais il a finalement décidé de repartir pour Pékin, en raison donc des émeutes dans la province du Xinjiang... Le sujet fait ce matin la Une de Libération : "Avec les Ouïghours révoltés" (c'est le titre)... Abel Ségretin raconte "une région totalement sous le contrôle de Pékin"... Il s'est rendu à Urumqi, la capitale de la province... "Mort aux Ouïghours ! Vengeons-nous !", hurlait hier après-midi le meneur d'un groupe de Hans, un hâchoir à la main... Les Hans sont les Chinois de souche... Et ils étaient environ 2000 dans les rues du centre-ville, armés de barres de fer, de pioches, essayant de se frayer un passage à travers les barrages de police, qui ont réussi à les disperser après plusieurs heures. A la révolte des Ouïghours, turcophones musulmans, répond donc la haine des Hans, désormais largement majoritaires à Urumqi... Les émeutes des trois derniers jours ont fait officiellement 156 morts... Un couvre-feu total a été imposé... Près de 20.000 soldats et membres des forces spéciales de la police sont chargés du maintien de l'ordre... Des patrouilles en véhicules blindés sillonnent les rues, les fantassins en gilet pare-balle pointant leurs armes automatiques sur les trottoirs... et les pointant aussi sur ces femmes ouïghoures qu'a rencontrées le journaliste de Libé... Foulard coloré sur la tête, elles ont surgi en larmes, raconte-t-il... Elles sont venues voir la presse, qui avait été rassemblée par les autorités locales... Des femmes en larmes qui ont raconté leurs maris embarqués par la police, leurs petits frères tabassés : elles n'ont plus de leurs nouvelles. "Un peu plus d'un an après les troubles au Tibet, note pour sa part Fabrice Rousselot dans l'édito du journal, Pékin donne l'impression d'avoir été débordé par les événements du Xinjiang... Mais cette fois-ci, écrit-il, la communauté internationale n'a pas d'excuses : elle a le devoir de surveiller de près ce qui se passe dans cet 'autre Tibet'"... De son côté, Le Figaro fait sa Une sur les moines de Tibéhirine : "Sarkozy lève le secret-défense"... "Le chef de l'Etat veut toute la vérité sur l'assassinat des religieux français il y a treize ans en Algérie"... Un général français a expliqué que cet assassinat serait en fait une bavure de l'armée algérienne... Dans La Croix, vous lirez la levée de bouclier provoquée par ce témoignage dans la presse algérienne... "Les délires d'un général français", a ainsi titré El Watan... Tandis que Le Soir d'Algérie a affirmé que tout ceci n'était que "des bavardages"... Pour le reste, on parle aussi de politique dans les journaux... Le Figaro revient sur le refus de Christine Boutin : elle vient de refuser l'ambassade de France auprès du Vatican... "On se demande si elle n'a pas perdu la foi", commente Patrick Devedjian... Et puis, dans Le Canard Enchaîné, on apprend que Nicolas Sarkozy avait pensé à d'autres hommes de gauche avant de nommer Michel Rocard et Alain Juppé à la tête de la commission chargée de réfléchir aux priorités de l'emprunt... Il l'a proposé au sociologue Edgar Morin, puis à Jacques Delors, mais les deux hommes ont dit non. "Après le neveu de Tonton, le père de Titine : Sarko n'est décidément pas pour la paix des familles", s'amuse Le Canard. Et puis c'est aujourd'hui votre dernière revue de presse, Frédéric... Et pour l'occasion, je voulais juste d'un mot remercier nos auditeurs... Merci à vous d'avoir été de plus en plus nombreux à écouter France Inter à 8h30 durant toute cette saison... Merci à ceux qui m'ont fait savoir qu'ils avaient apprécié la différence... Merci bien sûr également à Martine... Et puis merci aussi aux animaux, croisés quasi quotidiennement au détour des journaux... Chevreuils, cygnes, blaireaux, bichons maltais, crocodiles, tortues-alligators... Un grand merci aux buses... et grand merci évidemment aux sangliers... Je leur souhaite de très belles vacances...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.