8 Mai : commémoration de l'Armistice... L'auraient-ils signé, l'armistice, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ?... Poussés par l'affaire Clearstream... Autrement dit, n'ayant pas le choix. Le journal "Le Monde" l'affirme : selon ses informations, le Président obligerait le ministre de l'Intérieur à émigrer à Matignon. Dans son édition datée d'hier et d'aujourd'hui, "Le Monde" explique que cette perspective a été évoquée vendredi matin, lors de l'entretien qu'ont eu les deux hommes. Cela dit, les sarkozystes affirment que ce n'est pas leur schéma... Que leur champion aurait plus à perdre qu'à gagner en devenant Premier ministre... Quant aux attachés de presse de l'Elysée, ils n'ont de cesse d'appeler les journalistes pour leur diffuser le message suivant... Toujours selon "Le Monde" : "Méfiez-vous de cette rumeur sur Sarkozy à Matignon... C'est de l'intox." "Oui, de la pure intox", répond "Le Figaro", pour qui Jacques Chirac exclut un remaniement. "Le Président n'a pas pu signifier à Sarkozy qu'il pensait le nommer Premier ministre, parce que ce n'est pas ce qu'il pense", affirme un chiraquien... Alors qu'un autre se montre plus tranchant... "C'est une tentative de putsch. La réalité, c'est que Sarkozy a envie d'aller à Matignon, et a certainement fait des offres de service... La manoeuvre, c'est que les sarkozystes veulent faire croire qu'il y a un rapprochement avec Chirac, et qu'aujourd'hui le Président soutient Villepin, comme la corde soutient le pendu". Ce chiraquien-là, dont les propos sont rapportés par "Le Figaro", c'est un ministre. A Matignon maintenant, on est convaincu que Sarkozy veut prendre la place de Villepin... Au final, cette situation est un véritable casse-tête pour Jacques Chirac, qui "cherche la porte de sortie", titre "Libération". Bref, on ne sait rien... Comme le titre "Le Figaro" : "C'est le temps des spéculations au sommet de l'Etat"... En tout cas, c'est un bâton que Jacques Chirac brandit, face à Nicolas Sarkozy, du genre : "Si tu ne te calmes pas, je te nomme Premier ministre, et tu seras piégé". "Voilà une partie de poker menteur haletante", écrit Patrick Fluckiger dans "L'Alsace". Enfin, compte tenu que Chirac a déjà brûlé deux chefs de gouvernement, et que les jokers ne sont pas légion, Sarko incarne l'ultime recours, ajoute Didier Louis dans "Le Courrier Picard"... Oui, mais ce n'est pas simple pour lui : à Matignon, il s'exposerait, et peut-être se consumerait... Pas simple non plus pour Chirac, parce que l'impétrant raflerait tout l'UMP, une quasi-primauté sur la Présidence... Et... Délice suprême... La reconnaissance chiraquienne. "Bon alors, qui croire ?", écrit Camille Ollivier dans "Le Républicain Lorrain", passablement agacé... Manip, intox ?... On voit à quel niveau se situe désormais le débat politique, dans un pays où l'affaire Clearstream éclipse tout le reste. 8 Mai, jour férié... Avec le 1er Mai, et bientôt l'Ascension, plus les week-ends normaux, les Français n'auront travaillé que 19 jours ce mois-ci. C'est "Le Figaro Economie" qui tient pour nous cette comptabilité, et qui estime que trop de jours fériés nuisent à l'activité économique. "La question pourtant n'est pas de savoir si la France compte trop de jours sans travail, écrit Marie-Laetitia Buonavita... Non, c'est qu'ils s'accompagnent, en France, de congés annuels et de RTT qui font, au total, que notre pays détient le record, en Europe, de la plus faible durée de travail annuelle par personne". "Le Figaro Economie" publie ainsi un tableau résumant une étude réalisée en 2004 par la Fondation de Dublin, organisme tripartite de l'Union européenne, où l'on s'aperçoit que c'est quand même la Suède qui offre le plus de jours annuels de congés, suivie des Pays-Bas et du Danemark... Concernant les jours fériés, c'est Chypre qui en a le plus, devant Malte et l'Espagne... Mais c'est effectivement en France que le temps de travail hebdomadaire est le plus faible... 35 heures, alors que la moyenne de l'Union est de 38... Et que tous les pays de l'ex-Europe de l'Est, sauf la Slovaquie, sont à 40 heures... Or, leur productivité reste inférieure aux pays de l'Europe occidentale... Ce qui bat un peu en brèche le théorème selon lequel une faible durée de temps de travail nuit à la croissance. Et décidément, le mois de mai inspire "Le Figaro", qui nous apprend qu'en ce mois situé au coeur du printemps, les Européens adorent le ménage du même nom. La tradition du grand nettoyage du printemps a la vie dure... Et c'est d'abord une question de psychologie : après une longue période d'hibernation, commence la saison du changement et du renouvellement... Ce qui passe par le ménage, les objets nouveaux qu'on achète, et les vieux qu'on jette... Ou qu'on donne, si on veut servir à quelque chose. D'ailleurs, Maya Lebas nous rappelle l'origine du grand nettoyage de printemps... Une belle histoire, qui puise ses racines dans cette coutume observée par nos aïeux... Après l'hiver, ils éprouvaient le besoin de récurer leurs intérieurs, chauffés au bois et recouverts d'une fine pellicule de suie. Et voilà qu'aujourd'hui, les tâches ménagères, longtemps considérées comme aliénantes, sont devenues une espèce de must... Selon un sondage, réalisé au Royaume-Uni auprès de 2.000 Anglaises, manier l'éponge et le balai relèverait, en effet, de la thérapie contre l'angoisse... Ce serait même une manière de contrôler sa vie. Quant au grand nettoyage de printemps, qui est aussi le grand rangement de printemps... Ce qui, du reste, en fait paniquer certains... A tel point que Cyril Frémont, par exemple, en a fait son métier : il est "home organizer". "Les clients m'appellent, témoigne-t-il, pour que je les aide à trier et à jeter, parce qu'il faut savoir que cet acte n'est pas anodin... Pour certains, il renvoie à la peur de manquer, à l'angoisse du vide et de la solitude. Autrement dit : dis-moi comment tu ranges, je te dirais qui tu es". Quant à vos ados, à qui vous devez souvent dire : "Range ta chambre !", sachez que pour eux, le rangement, c'est l'obéissance... Alors que le foutoir, c'est la transgression, donc la liberté... "En revanche, explique la psychologue Maryse Vaillant... Il faut leur apprendre à tenir propre le salon, la cuisine, la salle de bains... Respecter ces lieux communs de la maison, c'est l'occasion d'apprendre le sens du collectif... Bref, faire le ménage, c'est aussi faire de la place à l'autre... Oui, c'est un lieu commun". Oh les beaux adieux que voilà... Le journal "L'Equipe" en frémit de plaisir ce matin, avec, en Une, deux grandes photos de Zidane et de Thierry Henry... Et c'est vrai qu'ils n'ont pas raté leur sortie... Pour son dernier match, le maillot du Real Madrid, le pré-retraité Zidane, a marqué un but de la tête... Alors que son coéquipier en équipe de France, Thierry Henry, en a inscrit trois... Ce qui, du coup, a qualifié son club, Arsenal, pour le tour préliminaire de la Coupe des Champions. Chapeau ! Quelques pleurs, beaucoup d'émotion, mais bon, ce n'est pas tout à fait fini... On va le retrouver en Coupe du Monde, Zidane, avec, dans les buts de son équipe... Ca, c'est le grand suspense de l'année... Barthez... Coupet... Barthez, croit savoir "Le Parisien". Alors, est-ce le début de la fin du mystère, avec cette information... En tout cas, "Le Parisien" est très affirmatif... L'article qu'écrivent Christophe Bérard et Harold Marchetti ne s'embarrasse pas de conditionnel... Nos deux confrères affirment que le choix de Raymond Domenech est arrêté. En fait, c'est le retour de Zidane et de Thuram qui aurait fait pencher la balance en faveur du Marseillais, avec qui, c'est bien connu, les grands anciens de l'équipe de France ont davantage d'atomes crochus qu'avec le Lyonnais. Et toujours selon "Le Parisien", il faut que Barthez soit là pour que Zidane réussisse sa dernière compétition... Pour qu'il soit dans les meilleures dispositions morales et mentales possibles. Reste une question, que posent Bérard et Marchetti... "Quand Domenech, qui a suffisamment joué avec les nerfs des deux hommes, annoncera-t-il officiellement sa décision ?". En tout cas, la Coupe du Monde, ça approche... A un jour près, c'est pile dans un mois... Une compétition qui baigne déjà dans la polémique, avec les récentes révélations sur les scandales financiers présumés de la FIFA... Affaire sur laquelle l'hebdomadaire "Marianne" revient largement cette semaine... Il y a aussi ce lupanar géant ouvert à Berlin, pas loin du stade, pour les supporters du monde entier, que les commerçants du plaisir présument assoiffés de sexe... Et puis il y a l'éventuelle venue du Président iranien, qui n'est pas que fan de Dieu, mais aussi fan de foot... Il se trouve que l'équipe d'Iran est qualifiée, et qu'on pourrait bien voir débarquer Ahmadi-nejad à Nuremberg, le 11 juin prochain, pour le match contre le Mexique... Perspective contre laquelle une voie s'élève aujourd'hui... Celle d'Ivan Levaï, dans son édito pour "Tribune juive"... "Quelles formations politiques appelleront au boycottage de cet homme-là, le négationniste ?... Si Angela Merkel et le peuple allemand devaient tolérer la présence de l'homme pour qui l'Holocauste est un mythe, et nos nations des puissances de paille gouvernées par des idiots... Ce serait, pour le coup, la honte de l'Histoire, le scandale de la conscience et la défaite de l'intelligence. C'est pourquoi 'Tribune juive' a demandé à ses lecteurs de signer, et faire signer autour d'eux, une pétition que le journal adressera à la Chancelière allemande... Une invitation, conclut Ivan Levaï, à la longue marche qui va de Nuremberg à Nuremberg". Ah oui, c'est un grand classique, et on ne s'en lasse jamais... Aujourd'hui, c'est "Le Parisien" qui s'y intéresse. Ce concours, on le trouve à la Foire de Paris, qui ferme ses portes aujourd'hui... Et parmi les lauréats, il y a un certain Nicolas Deboutoff... 62 ans... Il fait partie des inventeurs incompris, qui se revendiquent comme tels... Un inventeur incompris est forcément génial... Toujours est-il qu'il est l'homme qui a inventé le robinet d'eau tiède. C'est tout simple, enfin dans l'idée... Il propose d'installer un troisième robinet, entre celui de l'eau chaude et celui de l'eau froide. On a compris à quel point la chose peut être pratique... Elle risque d'avoir d'autant plus de succès, cette invention du robinet d'eau tiède, qu'elle est parfaitement dans l'air du temps. Bonne journée. A demain.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.