"L'A-mé-ri-que, l'A-mé-ri-que... Il voulait l'avoir, et il l'a eue"... Je ne vous le chante pas... C'est Didier Pobel, dans Le Dauphiné Libéré, qui reprend le refrain de Joe Dassin ce matin pour commenter la visite de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis... Oui, "le Président enterre la brouille entre la France et les Etats-Unis en prononçant un discours vibrant devant le Congrès", rapporte Le Figaro... Le Figaro qui résume avec, en titre, l'une des phrases de l'allocution de Nicolas Sarkozy : "La France est l'amie de l'Amérique"... "Réconciliation à Washington", note L'Est Républicain... "La reconquête de l'Amérique", pour La Montagne... Beaucoup plus ironique, la Une de Libération... "French kiss"... sur une photo de l'accolade entre George Bush et Nicolas Sarkozy... Et côté commentaires, on retrouve le même clivage... Ceux qui comprennent ce voyage et les autres... Les autres, c'est par exemple Hubert Coudurier, dans Le Télégramme... "Pourquoi se précipiter à Washington, alors que l'administration américaine s'apprête à tourner la page de l'ancien gouverneur du Texas ?... Comment expliquer cette attirance du chef de l'Etat français pour ce "lame duck" (canard boiteux) en fin de mandat ?"... Hubert Coudurier qui poursuit... "Sarko semble dire qu'il faut accélérer, que le vieux monde est derrière nous... Mais il exprime sa fascination pour Elvis et Marylin quand la nouvelle frontière est asiatique... Pour être tendance aujourd'hui, c'est à Shanghaï qu'il faut aller"... Quelques réponses dans Libération... Après "le Libé des écrivains" et "le Libé des historiens", c'est ce matin "le Libé des philosophes"... Alors donc, l'un d'entre eux, François Noudelmann, tente d'analyser ce "Sarkozy perdu dans son rêve américain"... Pour le philosophe, la suite de clichés emphatiques utilisés par le Président français a célébré une Amérique qui n'existe plus... L'Amérique d'aujourd'hui vit dans le chaos... Son paysage idéologique se reconfigure sur un champ dévasté... Et plutôt que de "jouer la comédie du remariage, la diplomatie française devrait se poser cette question : comment adresser son désir d'amour quand l'autre ne sait plus qui il est ni où il va ?"... Dominique Quessada... autre philosophe de Libération ce matin... explique que c'est "le mythe du super-héros", et qu'en fait... "Nicolas Sarkozy, tel un Rambo arrangeant, cherche avant tout à réparer les dégâts... C'est de la diplomatie envisagée comme chirurgie esthétique"... Non... C'est une "opération séduction" réussie, explique Pierre Rousselin dans Le Figaro... "A un an de la désignation du successeur de George Bush, la France a pris date... Lorsqu'ils auront mis en place la relève, et quel que soit leur choix, les Etats-Unis pourront compter sur nous... Tel était le message qu'il fallait faire passer"... Et l'éditorialiste constate que "l'enthousiasme unanime du Congrès américain incite à penser que les effets de cette opération séduction ne seront pas passagers"... Oui... "Nicolas Sarkozy a choisi le bon moment pour mener cette offensive de charme"... C'est Gilles Dauxerre qui l'écrit dans La Provence... "En séduisant le Congrès, le Président français a inscrit cette relation bilatérale dans le long terme, pour affirmer, aux côtés de l'hyper-puissance américaine, la place de la France, et donc de l'Europe"... Et dans Le Figaro, Bruno Jeudy raconte comment Nicolas Sarkozy s'y est pris pour séduire les Américains... "Au pays du melting-pot, il a soigné le casting de sa délégation... Partout, il a saisi l'occasion pour présenter Bernard Kouchner ("un des 5 socialistes de mon gouvernement")... Christine Lagarde ("première femme ministre de l'Economie")... Rachida Dati ("femme remarquable")... et Rama Yade ("30 ans et beaucoup de talent")... En résumé, pour Bruno Jeudi, "ce n'est plus un gouvernement, c'est 'United colors of Sarkozy"... Alors longue ovation pour "Sarko l'Américain"... "Selon toute vraisemblance, les applaudissements seront tout aussi nourris mardi, au Parlement de Strasbourg, pour 'Sarkozy l'Européen", écrit ce matin Jean-Claude Kiefer, dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Mais l'éditorialiste s'interroge sur "Sarkozy le Français"... "Les prochains jours risquent d'être pour lui moins chaleureux... Entre grèves et pouvoir d'achat, les nuages sont là"... Et en avant-goût de ces nuages... la Une de La Croix... "Les visages régionaux de la pauvreté"... La Croix publie l'enquête du Secours Catholique intitulée "Géographie de la pauvreté"... une enquête qui fait apparaître de fortes disparités régionales... L'étude porte sur les 1 million 550 mille personnes accueillies par les équipes du Secours Catholique en 2006... Les précédentes statistiques dataient de 2002... Et globalement, la situation a peu évolué... La Croix qui fait des gros plans sur trois des départements les plus pauvres de l'Hexagone... le Pas-de-Calais, où chômage et familles nombreuses riment avec précarité... La Lozère... où la pauvreté des zones rurales touche particulièrement les personnes âgées... une population beaucoup plus difficile à identifier car, au-delà de la pauvreté, le vrai fléau ici, c'est la solitude et l'isolement... Dernier focus... pour la Seine-Saint-Denis, où là, la précarité touche d'abord les jeunes... En Seine-Saint-Denis, un enfant sur quatre vit sous le seuil de la pauvreté... 5.000 enfants y sont actuellement sans abri... La situation est également très difficile pour les 18-25 ans, entre le moment où les allocations familiales s'arrêtent et empêche leur famille en difficulté de les assumer, et 25 ans, l'âge où les droits au RMI peuvent être ouverts... Dans cette fenêtre-là, certains jeunes sont très vulnérables... Sur le même sujet, La Tribune retient de cette enquête du Secours Catholique le coût du logement... "Il pèse de plus en plus sur les ménages pauvres"... Depuis 2002, l'augmentation moyenne des loyers pour les logements sociaux atteint 13,4%... Or, les revenus des locataires de ces logements n'ont augmenté, eux, en moyenne que de 7,5%... Un sujet dont on reparlera évidemment la semaine prochaine... le procès d'Yvan Colonna... Le procès du meurtrier présumé du préfet Erignac, en 1998, s'ouvre lundi devant la Cour spéciale de Paris... "Colonna : l'heure de vérité", espère Le Point... En Suisse, Le Courrier de Genève s'intéresse également à cette affaire... "La France face à Yvan Colonna"... "Près de 10 ans ont passé", explique le quotidien helvétique... "D'autres conjurés ont été condamnés... Mais nombre de questions attendent des réponses"... Et puis, en couverture de Pèlerin : le visage de Dominique Erignac... la femme de Claude Erignac... Elle se confie à l'hebdomadaire catholique... Elle explique qu'elle s'est retrouvée projetée malgré elle dans une quête de la vérité... Et elle dit : "Je m'étonne des ressources que j'ai trouvées en moi pour me battre contre l'indifférence, afin que justice soit rendue"... Et sinon dans la presse, ce matin... "L'essence moins cher, c'est possible !"... Le Parisien-Aujourd'hui en France l'explique... Il suffirait tout simplement de baisser les taxes... Alors bien sûr, le gouvernement répond : "Pas question"... pour l'instant, commente le journal... Aujourd'hui en France qui fait le tour de la fiscalité chez nos voisins... et qui note que c'est l'Espagne qui est la reine de l'allégé... La presse économique, ce matin, est au complet dans vos kiosques... Mais pour autant, elle parle toujours d'elle-même... "Bernard Arnault recompose la presse économique", titre Les Echos... "LVMH achète Les Echos et lance la vente de La Tribune", résume le quotidien... Et de son côté, La Tribune, justement, annonce que LVMH a choisi le repreneur... La Tribune va devenir propriété de News Participations, la holding du patron de presse Alain Weill... Dans L'Humanité, un mouvement de grève particulier... celui de l'Imprimerie Nationale... L'Imprimerie, qui publie les textes officiels et autres lois votées par les parlementaires, est menacée de quasi-disparition... Les salariés, qui protestent contre le plan social annoncé, ont glissé dans les documents budgétaires adressés aux parlementaires, une page blanche... Du coup, elle a été insérée à la barbe du gouvernement... Mais une fois que tous les députés et sénateurs avaient reçu le document, on leur a fait parvenir le mode d'emploi : la page blanche était en fait imprimée... avec une encre de sécurité... Pour lire leurs revendications, il faut la passer aux rayons ultra-violets... Et puis, pour finir... Je vous conseille, dans Le Point, ce reportage surréaliste... "La narcoculture est arrivée"... La narcoculture, ce n'est pas, comme on pourrait penser, la culture de la drogue dans les champs... mais bien la culture de la drogue dans les esprits... Jérôme Pierrat explique qu'au Mexique, les narcotraficants inspirent les romanciers et les plasticiens... les groupes de musique aussi... qui, à la façon des troubadours du Moyen-Age, célèbrent leurs exploits dans des méga-concerts... L'un des papes de ce que l'on appelle le "narco corrido", c'est Miguel Luna... Il explique : "Avec les cartels, j'ai une relation de travail et d'amitié... Je m'inspire de la vie de leurs patrons pour écrire mes chansons"... Il y a aussi Maria Romero... Elle, elle peint des fresques, qui mettent en scène le saint-patron des narcotraficants et la production narcotique... Et Maria a de nombreux admirateurs, et autant de clients... "Des amateurs d'art, des collectionneurs", dit-elle... Il faut dire qu'ils ont les moyens, conclut le journaliste...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.