Sur la photo, on voit David, les cheveux grisonnants, qui sourit à Eugene... pendant qu'Eugene, les cheveux grisonnants, lui, sourit à Martin... lequel Martin, les cheveux grisonnants, sourit pour sa part à David... David, Eugene et Martin sont trois prêtres irlandais... Sur la photo, ils sont vêtus de chemises noires à col romain... Et ils ont de bonnes raisons d'être heureux... Si l'on en croit VSD, sous la plume de Christian Eudeline, ce sont "les trois curés bénis du show-biz"... David, Eugene et Martin viennent en effet de signer l'un des plus gros contrats de l'histoire du disque : 1 million de livres sterling, avec Sony/BMG, pour un album de chants sacrés qui sortira en novembre... Le nom du groupe, c'est "The Priests"... Et "Les Prêtres" sont donc aux anges... "Chanter était un rêve d'enfant... Dieu nous a entendus", commente ainsi le père David... qui promet qu'avoir sa photo dans les magazines ne va pas lui tourner la tête... Il est alors interrogé sur le précédent de Soeur Sourire, inoubliable interprète de la chanson "Dominique"... Défroquée, inlassablement poursuivie par le fisc et dépouillée par sa hiérarchie religieuse, elle a fini par se suicider avec sa compagne... "Notre histoire n'a rien à voir", répond le père David... en précisant d'ailleurs que tous les bénéfices des ventes seront reversés à des oeuvres... "Et c'est vrai, conclut mon confrère, c'est vrai qu'avec plus d'un milliard de catholiques dans le monde, on se dit qu'il y a là un marché miraculeux"... L'autre crise à la Une, ce matin, c'est encore et toujours la crise financière... "L'Europe s'engage à éviter toute faillite bancaire", titre ainsi Le Figaro... "Les ministres des Finances des 27 pays de l'Union ont affirmé prendre toutes les mesures nécessaires à la stabilité du système"... Mais "leurs mesures ne marchent pas", répond, comme en écho, L'Humanité... pour qui "il est grand temps d'adopter un grand plan anti-récession"... "Les réponses passent par la création de pôles financiers publics et par de véritables nationalisations des banques qui gagnent de l'argent avec notre argent", estime Maurice Ulrich dans son éditorial... "De même que la guerre était une affaire trop sérieuse pour être confiée aux généraux, poursuit-il, la finance et l'économie sont des affaires trop graves pour les laisser aux banquiers"... Des banquiers qui s'amuseront certainement à la lecture de l'édito de François Langlet, dans La Tribune... qui imagine le dialogue entre deux banquiers dont l'un sortirait aujourd'hui du coma... "Faut que je te dise quelque chose, lui confie son ami... Figure-toi qu'on travaille tous maintenant pour le Crédit Mutuel National, une banque publique... Parce que la nôtre a été nationalisée juste après sa faillite"... "Pas possible !... Moi, travailler pour l'Etat ?... Jamais !... Je vais chercher du travail dans le privé"... "Ca va être dur, mon vieux : il ne reste que deux banques en Europe... Et puis la nôtre donne au moins des tickets-restaurant... Elle est dirigée par Jean Arthuis, un élu du peuple"... "Mais c'est Octobre Rouge !... Halte aux Soviets !... Tu peux m'aider ?"... "OK... Tu vas monter dans le coffre de ma Dacia... Ca marche un peu moins bien depuis que le gouvernement roumain a racheté Renault... Mais on va se débrouiller"... Voilà... Ca s'appelle "Good morning Lénine"... Et c'est le regard, très drôle mais plutôt pessimiste, de François Lenglet... Plusieurs de vos journaux se font à l'inverse plutôt rassurants, ce matin... Ainsi France-Soir, qui annonce "l'accalmie après la tempête"... Ainsi aussi Le Parisien-Aujourd'hui En France... qui révèle tout d'abord que la Société Générale s'intéresserait aujourd'hui à Dexia... Le Parisien qui livre ensuite ses "conseils pour ne pas s'affoler"... et qui propose une interview de l'ancien Premier ministre Edouard Balladur, lequel se félicite de la baisse de l'euro : "Une bonne nouvelle, dit-il... Et ne dramatisons rien : nous surmonterons cette crise, j'en suis certain"... Même optimisme sous la plume de Jean-Christophe Giesbert, dans La Dépêche du Midi... qui nous explique que "malgré les apparences, les fondements de l'économie sont solides, et qu'il faut, écrit-il, 'gardarem lou moral'... Mais oui, gardons le moral, parce que l'économie est à l'image de la météo du Grand Sud : un jour il pleut, le lendemain il fait soleil"... Sauf que tout de même, ces derniers temps, on a un petit peu l'impression qu'il pleut tous les jours... Il pleut même sur les casinos.... C'est à la Une de Nice-Matin : "Rien ne va plus pour les casinos"... "-30% de recettes depuis le printemps... Et 12 casinos de la Côte d'Azur connaissent la crise la plus grave de leur histoire"... Et pourtant, nous explique le mensuel Capital, pourtant "les nababs de l'ère Poutine font, semble-t-il, faire des affaires en or aux professionnels de la French Riviera"... "Les milliardaires russes flambent, la Côte d'Azur encaisse"... Je vous conseille la lecture du papier d'Olivier Drouin, qui raconte comment ces richissimes touristes venus du froid dépensent sans compter sur la Côte : "location de voitures de luxe, d'hélicoptères et de yachts... Au resto, ils commandent toute la carte... tout cela, au milieu de jolies filles... Et c'est vodka pour tout le monde !"... Dans Libération, allez lire le reportage de Michel Taille en Colombie... "L'armée assassine pour gonfler les chiffres de la lutte antiguérilla"... "Des innocents qui disparaissent... On découvre qu'ils ont été tués par des militaires, lesquels ont fait passer leurs corps pour ceux de guérilleros, pour être ensuite récompensés... Aujourd'hui, 750 cas d'exécutions de ce genre sont devant la justice colombienne... 180 militaires, dont des dizaines d'officiers, seraient impliqués"... Politique et justice... Le renvoi en correctionnelle de Dominique de Villepin, dans l'affaire Clearstream... Vos éditorialistes s'en donnent à coeur-joie, ce matin, pour décrire les relations, disons très compliquées, entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin... Michel Lépinay, dans Paris-Normandie, constate que "les deux principaux protagonistes ne jouent pas vraiment à armes égales face à la justice"... Mais "parler de 'l'affaire Dreyfus du XXIème siècle', n'exagérons pas", commente Hervé Chabaud, dans L'Union... "L'affaire Clearstream, dit-il, n'est qu'un piètre 'Dallas' hexagonal, dont l'univers est tout aussi impitoyable que le célèbre feuilleton de série B"... Mauvais feuilleton également, à la Une du Dauphiné Libéré... "Le proviseur roué de coups"... C'était hier soir, au lycée Louise-Michel de Grenoble... "Le chef d'établissement a été frappé par une dizaine de jeunes gens, alors qu'il tentait d'empêcher l'un d'eux de faire du rodéo en scooter"... Enfin, des incendies mystérieux au Cap d'Agde... C'est à lire dans France-Soir... "Depuis le début de l'été, 4 établissements ont brûlé dans la station balnéaire"... Il y aurait donc "un pyromane chez les échangistes", titre le quotidien... Nos trois prêtres irlandais, David, Eugene et Martin, ils ne pourraient pas nous faire une chanson sur le sujet ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.