Un mensonge... un aveu... et pas mal de questions... Le mensonge et l'aveu d'un homme d'Etat... George Bush... "Bush reconnaît l'existence des prisons secrètes de la CIA", titre Le Monde... "Bush avoue sans mollir", explique Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Le Président américain n'a en effet pas l'intention de fermer les prisons de la CIA à l'étranger, précise les DNA... Et Libération confirme : "Bush défend son outil vital pour la lutte antiterroriste"... "Des techniques rudes ont été utilisées contre les suspects de terrorisme, mais, a justifié Bush, elles ont permis de déjouer de nouvelles attaques et d'appréhender des suspects"... Le Président a toutefois assuré, poursuit Libération, pas vraiment convaincu : "Les Etats-Unis ne torturent pas : c'est contre nos lois et contre nos valeurs"... C'est le Washington Post qui avait révélé, il y a un an, l'existence de ces prisons fantômes de la CIA, dont certaines en Europe de l'Est... Cette confirmation de George Bush laisse les Européens méfiants, constate ce matin le même Washington Post... "Et il y en a, des raisons d'être méfiant, analyse Le Monde... Certes, George Bush a avoué, mais s'il a lâché du lest, ce n'est que pour mieux faire pression sur le Congrès, afin qu'il adopte une législation permettant de faire juger les prisonniers de Guantanamo par des tribunaux d'exception... Alors oui, conclut Le Monde, une bataille a été gagnée pour le droit, mais cette guerre-là n'est pas finie"... Mais en filigrane... toujours ce même débat... Parce que ce sont ce que Bush appelle pudiquement "des procédures alternatives"... en clair des tortures... qui ont permis de savoir que, le 11 Septembre 2001, des tours à Londres auraient pu être touchées... Le cerveau des attaques du 11-Septembre aux Etats-Unis voulait frapper également l'Angleterre, explique le Daily Telegraph... Khalid Cheikh Mohamed, qui vient d'être transféré dans la prison de Guantanamo, et qui est l'instigateur présumé des attaques du 11-Septembre, prétend qu'il avait recruté à l'époque 4 Saoudiens qui auraient dû détourner un avion à l'aéroport d'Heathrow avant de s'écraser... C'est la première fois, selon le Daily Telegraph, que l'on a autant de détails sur cette affaire... Les attentats du 11-Septembre... 5 ans après... Retour sur la vie à New York, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... "New York, une ville meurtrie qui a réappris à vivre", nous dit le journal... Et si bien réappris à vivre que d'ailleurs, aujourd'hui à New York, c'est le temps des polémiques... Polémiques autour du chantier de reconstruction de Ground Zero... Polémiques aussi du côté des sauveteurs... Le Parisien raconte qu'ils accusent les autorités de leur avoir menti... Elles disaient qu'il n'y avait rien de toxique dans les fumées des décombres... Or, 5 ans plus tard, 70% des pompiers, policiers et infirmiers qui sont intervenus souffrent d'insuffisance respiratoire... Du coup, 8.000 personnes ont déjà porté plainte pour ce mensonge... Le mensonge... Certains le croient beaucoup plus important... C'est à lire dans Libération : la page "Grand Angle"... "Reportage chez les théoriciens du complot"... Livres, films, réunions, sites Web... Les conspirationnistes se montrent de plus en plus dynamiques... Un activisme payant : 5 ans après les attaques terroristes, un nombre croissant d'Américains considèrent que l'administration Bush aurait trempé dans les attentats... "Le succès de ces thèses a pris tout de même par surprise", remarque l'un de ces déboulonneurs, comme ils s'appellent eux-mêmes... "Il faut dire, explique un chercheur, que le gouvernement est dans une position difficile : s'il répond, il légitime la contestation... s'il ne répond pas, il la légitime aussi, en donnant l'impression de manquer d'arguments"... Alors, constate le reporter de Libération, deux sites Web gouvernementaux viennent tout de même de publier une page de questions-réponses pour réfuter les thèses conspirationnistes... Ce n'est pas forcément cela qui changera quelque chose puisque, analyse un observateur, si une preuve ne soutient pas leur théorie, elle fait forcément partie du complot... Et pendant ce temps-là... Eh bien, pendant ce temps-là, on meurt à Gaza... "Gaza est une prison... Personne n'est autorisé à partir... Nous sommes en train de mourir de faim"... C'est le titre qui retient l'attention en Une du quotidien britannique The Independent... Et le reporter du journal à Gaza explique que ce territoire est en train de mourir... "Le siège israélien est tellement strict que la population est au bord de la famine... Ici, sur les rives de la Méditerranée, c'est une tragédie qui se déroule... une tragédie ignorée, parce que l'attention du monde est tournée vers les guerres au Liban et en Irak... Mais ce siège, intime The Independent, le monde ne doit pas l'ignorer plus longtemps"... Pour ne pas s'ignorer les uns les autres... il y a la culture... N'est-elle pas censée mieux nous faire connaître l'autre ?... Du coup, éloigner la peur, resserrer les liens... Sauf que... me direz-vous... la culture dominante, par les temps qui courent, ressemble bigrement à la culture occidentale... pour ne pas dire américaine... Eh bien, cela pourrait peut-être changer... C'est à lire dans Le Monde... "Les Etats du Golfe s'offrent des vitrines culturelles"... Parce que les émirs du pétrole n'investissent pas tous dans des hôtels de grand luxe ou des stations de ski artificielles... L'émir de l'Etat du Koweit a constitué une collection d'art islamique considérée comme l'une des plus importantes au monde... Elle est déposée au Musée national du Koweit... Plus au sud, l'Etat du Qatar achève la construction d'un grand musée d'art islamique, avec l'aide des Français du Louvre... Et c'est le Guggenheim de New York qui fournira à l'émirat d'Abu Dhabi sa première vitrine culturelle... La tournée des grands musées du monde va donc s'enrichir... Reste à espérer que ça ne sera pas réservé qu'à quelques amateurs éclairés... Pas de mensonges dans ce dossier-là... du moins, a priori, pas de gros... Juste une promesse... une promesse, si l'on a bien compris, difficile à tenir... Mais finalement, "Tony Blair prêt à partir", titre Le Figaro... "Il faut savoir user du pouvoir, mais se garder d'en abuser", écrit Pascal Aubert dans La Tribune... "Pour l'avoir oublié, Tony Blair n'est plus aujourd'hui que l'ombre du fringant wonderboy politique qui, il y a 10 ans, avait donné un coup de vieux à la classe dirigeante européenne"... "Blair à l'heure de l'inventaire"... C'est la Une de Libération... Et Pierre Haski analyse, dans son éditorial : "La tentation est forte de voir dans le putsch rampant qui est en train de pousser Tony Blair hors du 10 Downing Street, le symbole de l'échec du blairisme... La réalité est un peu plus complexe... Au coeur du débat toutefois, on trouve moins l'idéologie sociale-libérale de Tony Blair que son style de gouvernement... Les échecs du New Labour ne doivent pas occulter certains de ses succès, qui lui ont valu trois victoires électorales consécutives... Le blairisme mérite assurément un droit d'inventaire"... "Reste à savoir si ses amis, qui le poussent vers la porte, le laisseront tenir jusqu'à ses 10 ans de pouvoir, en mai", se demande Ouest-France... En attendant, "Gordon Brown, son ministre des Finances, guette son heure pour diriger le parti et le gouvernement", précise le Figaro... "Tony Blair en est réduit à gérer sa fin de règne", résume L'Humanité... Et dans la presse anglaise, certains se risquent à un calendrier... C'est le cas, ce matin, du Guardian, qui prévoit une possible annonce en février, un départ en mai et un nouveau Premier ministre en juin... "Les Anglais sont des gens bizarres", conclut Francis Brochet dans Le Progrès... "Ils s'apprêtent à virer un Premier ministre qui a gagné trois législatives de suite... Pourquoi ?... Parce que ses propres amis estiment que 10 ans, ça suffit... Tony Blair s'en ira donc, à 54 ans... à peu près l'âge des DSK, Royal, Sarkozy, Bayrou, Hollande et autres Villepin... Cherchez l'erreur"... La cinquantaine... c'est aussi l'âge de Nicolas Hulot... celui qui menace de se présenter à l'Elysée... Cette semaine, Le Nouvel Observateur enquête sur "l'homme qui veut sauver la Terre"... L'hebdomadaire présente ce "prophète de l'Apocalypse"... Il répète que le réchauffement de la planète va nous balayer, que la Terre est déjà abîmée au-delà du supportable, que le fond des mers est une poubelle, que les glaciers fondent, que les animaux disparaissent... Bref, que le tic-tac a commencé... Et il enrage de ne pas être assez entendu par ceux qui gouvernent... "Merveilleux pays, ironise Le Nouvel Observateur, où les gens sérieux abandonnent les sujets les plus graves aux bateleurs cathodiques... Un animateur télé est aujourd'hui devenu le porte-parole crédible de la cause écologique en France"... Alors Hulot Président ?... Ce n'est pas complètement une blague... Il atteint 7% dans le sondage du Nouvel Observateur... un sondage où 46% des personnes interrogées souhaitent sa candidature à la Présidentielle... Nicolas Hulot, l'ami de Chirac, a tout de l'homme de gauche, sans l'admettre ni le revendiquer, constate l'hebdomadaire... Il veut réinventer la planification... "Le libéralisme ne marche pas", a-t-il lancé à Nicolas Sarkozy... A Pascal Lamy, socialiste et président de l'Organisation mondiale du Commerce, il a demandé une fiscalité environnementale mondiale... "Ca ne va pas être possible", a répondu le social-libéral... C'est pour cela que Hulot est en guerre... Il sort un livre en novembre, un livre de combats et de propositions, qu'il tient encore secrètes... un pacte écologique qu'il soumettra aux politiques... "Et s'ils s'obstinent à ne pas répondre ?", demande Le Nouvel Observateur ... "Alors, j'irai", répond Nicolas Hulot... Sa candidature, c'est sa dernière arme... Pour finir, de quoi lui donner du baume au coeur, à Nicolas Hulot... "Baby-boom chez les pandas"... C'est dans Paris-Match, qui raconte que la Chine a su réveiller la libido de ces ours en voie de disparition... Aujourd'hui, on en dénombre 1.600... Et Paris-Match raconte... "Chaque bébé représente une victoire... Alors pas question de s'en remettre au hasard... Déjà, il faut saisir la période annuelle, ultra-courte, ou Madame est fertile : 3 jours, pas un de plus... Auparavant, on coache Monsieur : un peu de sport pour être en forme, et la diffusion d'une vidéo de couples de pandas en plein ébat... Emoustillé par les grognements d'extase qui émanent du téléviseur, Monsieur Panda est ensuite fin prêt à repeupler la planète de petites boules de poils"... Bon week-end...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.