"La victoire en campant"... Inspirée, la Une de Libé ce matin... Les Enfants de Don Quichotte font les gros titres de toute la presse... Comme l'explique Libé : "droit au logement opposable la semaine dernière, refonte du système d'hébergement d'urgence hier... Les Enfants de Don Quichotte ont réussi à bousculer le gouvernement, et obtenu gain de cause sur la question des sans-abri"... Mais bon, une telle victoire... si elle est saluée par tous... pose aussi pas mal de questions... "Attention : Cervantès va se réveiller !... Si, si... Don Quichotte a gagné contre les moulins"... C'est ce qu'écrit Olivier Picard dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Pour lui, "l'impossible s'est réalisé... Les pauvres ont, en apparence du moins, gagné contre la logique d'impuissance qui semblait prévaloir jusque-là"... L'éditorialiste le souligne : "C'est un étonnement pour tous les observateurs... Comment un dossier bloqué depuis tant d'années par le réalisme économique et la cruauté de nos modes de vie égoïstes a-t-il pu être réglé en trois semaines ?... Comment ce miracle a-t-il pu se produire ?"... En fait, à cette question, tous vos commentateurs répondent : "Campagne électorale"... Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça énerve Dominique Valès, dans La Montagne... "Une nouvelle fois, le gouvernement, comme les candidats à l'Elysée, ont dû emboîter le pas des protestataires, et bidouiller des réponses à la va-vite... Sauf que... analyse l'éditorialiste... on n'attend pas du pouvoir politique qu'il s'en remette à l'émotion populaire pour prendre la mesure des problèmes, mais qu'il la devance"... Dans le même ordre d'idées, Georges Latil, dans La Provence, pose une question sociétale... cruelle sans doute, écrit-il... "Ne prend-on pas, dans ce dossier, le risque d'un certain assistanat, faute d'avoir su s'attaquer aux véritables causes de la misère ?"... Alors tous vos journaux le disent... même le quotidien espagnol El Mundo... Si les Enfants de Don Quichotte lèvent le camp, les SDF, eux, attendent du concret pour abandonner leurs tentes... "A Nice, Lille ou Marseille, la lutte n'est pas finie, note ainsi Libération... Et à Paris, Jean-Luc explique au journaliste : "Si demain le gouvernement ne tient pas ses promesses, vous, vous dormirez toujours au chaud"... La conclusion, dans ce dossier, ce peut être l'éditorial de Jean-Michel Thénard, dans Libé donc... "Depuis 1954, le sort des mal-logés avance plus à coups d'émotion que de prévisions gouvernementales... Et quand l'émotion retombe, les promesses trop souvent s'évanouissent... L'exécutif chiraquien s'engage d'autant plus fort aujourd'hui que dans trois mois il ne sera plus là"... Alors la politique, ce matin... C'est donc... comme le titre Le Figaro... "Villepin qui multiplie les promesses"... Mais c'est aussi, et surtout, Jean-Marie Le Pen... Le président du Front National a présenté hier ses voeux à la presse... Et si l'on résume, il mise sur les divisions de la droite pour être présent au second tour et battre Ségolène Royal... Pour les uns... comme Michel Noblecourt dans Le Midi Libre... "les paris de Le Pen sont des chimères... Le président du Front National n'a même pas encore ses 500 signatures pour se présenter à la Présidentielle"... Pour d'autres... comme Philippe Waucampt dans Le Républicain Lorrain... "côté guerre civile à droite, Jean-Marie Le Pen est bien servi... Les thématiques de l'insécurité et de l'immigration entonnées par Nicolas Sarkozy, le président de l'UMP, crédibilisent le discours du Front National... Sans compter que ces cinq dernières années, Jean-Marie Le Pen a fait patte de velours, jouant la carte de la respectabilité... Bref, de quoi donner des ailes à celui qui ne s'est pourtant jamais présenté comme un ange", souligne l'éditorialiste... Royal, Sarkozy, Le Pen... On ne parle que d'eux dans les médias... La polémique revient ce matin... Elle s'affiche en Une de L'Humanité par exemple... "Les Français sont privés de débats", dénonce le quotidien... "A la télé, le pluralisme est mis à mal... Les remontrances du CSA accentuent l'inquiétude des petits candidats"... L'Humanité qui explique que la starisation des politiques n'explique pas tout... que l'on assiste à un véritable lavage de cerveau médiatique... Le journal accuse les médias de ne pas avoir retenu les leçons du passé... C'est vrai que les chiffres sont éloquents... Exemple sur France 2, en décembre... 1h33 consacrée à Ségolène Royal... 1h19 à Nicolas Sarkozy... 17 minutes à Jean-Marie Le Pen et François Bayrou... 3 minutes à Dominique Voynet... et même pas 2 à Marie-George Buffet... Alors du coup... certains candidats tentent de contourner ces médias incontournables... "Bayrou joue le Net contre TF1", titre ainsi Le Parisien-Aujourd'hui en France... Le patron et candidat de l'UDF a lancé hier son site Internet, "bayrou.fr"... Le Net utilisé aussi, on le sait, par les grands partis... Ainsi, Libé s'intéresse au PS, qui met Sarkozy en pièces sur le Net... Le Parti Socialiste publie 100 pages sur "l'inquiétante rupture tranquille de Monsieur Sarkozy"... une analyse polémique mais argumentée, explique Libération, sur l'idéologie du candidat UMP... Et si le débat politique français commence à vous sortir par les yeux... A lire dans Le Figaro : la course à la Maison Blanche... "Les prétendants à la succession de Bush se bousculent déjà... Il faut dire que les primaires pour l'élection du 4 novembre 2008 débuteront dans un an... et que, tous camps confondus, une douzaine de prétendants fourbissent déjà leurs armes... A retrouver dans Le Figaro donc... Hillary Clinton, qui part avec une longueur d'avance... Le sénateur démocrate Barack Obama... Jeune et Noir, il compte sur l'attrait de la nouveauté... Côté républicain, le portrait de John McCain, le vétéran du Vietnam, 70 ans... 2008 est sa dernière chance... Il est déjà plus vieux qu'aucun Président américain élu... Alors si la campagne présidentielle aux Etats-Unis n'a pas encore véritablement débuté... la course aux financements privés a, elle, bien démarré dans chaque camp... C'est une primaire invisible, explique Le Figaro... Et la question, pour 2008, c'est : "Est-ce que ce sera la première campagne à un milliard de dollars ?"... On reste aux Etats-Unis... Parce que figurez-vous... "C'est le printemps à New York"... C'est dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... 22 degrés le week-end dernier à Central Park... On voit les sportifs faire leur jogging torse nu... "Un climat hors de saison", selon les météorologues new-yorkais... Aucune chute de neige n'a encore été enregistrée sur New York... Et ça, c'est du jamais vu depuis 1878... Et s'il ne tombe pas un flocon cet hiver, ce sera une première... Alors en même temps... précise Le Parisien... à l'autre bout du pays, au Colorado, on croule sous le poids de deux tempêtes de neige... Mais vu l'immensité du pays, c'est un peu logique... Et selon un climatologue interrogé par le New York Times, c'est ce qui explique pourquoi la question du réchauffement climatique a mis tant de temps à pénétrer les consciences américaines... Le spécialiste analyse qu'en Europe, Français, Allemands, Anglais ressentent au même moment les canicules, les chutes de neige ou les inondations... Aux Etats-Unis, c'est différent... Il fait chaud à New York donc... mais pas seulement... Le Parisien-Aujourd'hui en France note également qu'en France, les nuits sont douces... Normalement, en ce moment, c'est la période la plus froide de l'année... Sauf qu'au lieu d'avoir 2 degrés à Paris au petit matin, eh bien il fait 10... la température que l'on a normalement fin mars... L'Indépendant du Midi constate également "une météo trop belle pour la saison"... "Où est l'hiver ?", s'interroge, à l'autre bout de la France, La Voix du Nord... Le quotidien lillois s'inquiète de "cette douceur hivernale qui bouleverse les habitudes"... Oui, tout le monde n'est pas enthousiasmé par ce printemps au milieu de l'hiver... En Allemagne, on s'inquiète... Le Sueddeutsche Zeitung titre ce matin sur "la nature rendue folle"... avec en photo un cerisier en fleurs et des crocus qui pointent leur nez... Alors on n'en est pas encore à mettre la neige au musée... Mais comme l'on parle musées ce matin avec vous, Nicolas... eh bien, à lire dans La Croix, un retour sur le premier anniversaire du Mac/Val... Le musée d'art contemporain de Vitry-sur-Seine... La Croix est allé à la rencontre d'Annick, l'une des 17 agents d'accueil recrutés par la mission locale d'insertion... Un an après, elle s'y sent bien dans son musée, Annick... Elle a une vraie connaissance approfondie des oeuvres... Et elle supporte mal que l'on mette en doute ses compétences... "Nous avons été choisis pour nos qualifications, pas par solidarité", dit-elle... La Croix qui note que le Mac/Val, c'est le succès d'un pari audacieux... Et c'est aussi la fierté d'une ville et de ses habitants... Annick le dit bien : "Avant, Vitry, c'était une banlieue comme une autre... Maintenant, Vitry, c'est "tu sais, là où il y a le musée"...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.