Alors foot ou télé ce matin ?... C'est, en résumé, le choix en Une... Et donc... Allez, on commence avec le foot... L'attente est forte dans toute la presse... "Que l'Euro soit bleu !", s'exclame Le Midi Libre... "On compte sur eux", assure L'Equipe, alors que l'équipe de France débute l'Euro 2008 ce soir à Zurich, "emmenée par son nouveau patron Franck Ribéry, et sa nouvelle petite merveille, Karim Benzema"... "Les Bleus entrent en piste", confirme L'Est Républicain... Bref, c'est "Le Grand Soir", si l'on en croit Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Et Aujourd'hui en France-Le Parisien l'affirme : "On croise les doigts pour les Bleus"... Car, en dépit de son statut de "grand favori", l'équipe française affronte la Roumanie "en l'absence de Vieira et d'Henry"... Et du coup, eh bien "les Bleus jouent gros face à la Roumanie", analyse L'Indépendant du Midi... Sud-Ouest en rajoute : "Début capital"... C'est "le premier défi pour les Bleus", explique Le Républicain Lorrain... France-Soir aussi se méfie de ce France-Roumanie : "Attention : match piège pour les Bleus"... Alors on attend beaucoup de choses des Bleus... On attend beaucoup de choses de cet Euro 2008... A-t-on raison ?... Ce n'est pas sûr... Le mensuel So Foot a des doutes... et dénonce pêle-mêle : "des petits stades champêtres, remplis d'invités-sponsors, ce qui laisse peu de place aux vrais supporters... un tirage au sort des poules à vous flinguer la moitié des matches du premier tour, avec un groupe de la mort et un groupe de l'Anschluss... une deuxième partie de tableau où les groupes ne se croisent pas, ce qui devrait permettre à l'Allemagne d'arriver en finale tranquillou"... Bref, conclut So Foot, "cet Euro-là, avec ses mascottes bisounours et les Anglais restés à la maison, ne sent pas très fort le suspense et l'adrénaline"... Et donc ce soir : la France contre la Roumanie... Il faut sortir "les gousses d'ail et les crucifix"... C'est bien connu : les Roumains sont tous des vampires... La chronique Euro 2008 de Francis Lalanne, dans France-Soir, a toutes les chances de devenir un must... Et ce soir, contre les vampires, c'est Lilian Thuram qui sera capitaine... Dans L'Equipe, il met ses coéquipiers en garde... Thuram, l'un des représentants "des vieux dans les Bleus"... C'est Libération qui constate ainsi que le sélectionneur de l'équipe de France compte sur ses cadres pour remporter le premier match... Certains ne croient pas vraiment en cette équipe... Guy Roux, par exemple, lâche dans Libé cette petite phrase assassine : "Chez les Bleus, il y a trop de trop vieux, et trop de trop jeunes"... Plus constructif, L'Humanité voit dans Thuram, Henry et Vieira "le dernier souffle de 1998"... "une dernière occasion, pour les anciens, de transmettre aux jeunes la recette de la gagne"... Et comme on parlait de Thuram... on reste aux côtés de ce joueur charismatique, à qui le PSG fait les yeux doux... Le Figaro et Le Parisien-Aujourd'hui en France racontent, à ce sujet, que le club parisien a même trouvé un avocat de choc pour tenter de convaincre Lilian Thuram, et c'est : Nicolas Sarkozy... Lundi dernier, le Président de la République déjeunait avec les Bleus à Clairefontaine, et il aurait pris Lilian Thuram à part pour évoquer avec lui la question... Nicolas Sarkozy recruteur de foot, mais pas seulement... Certains, ce matin, le décrivent en directeur des programmes à la télé... Le Figaro, Le Parisien-Aujourd'hui en France et Libération affichent la nouvelle en Une... "Laurence Ferrari va remplacer PPDA au 20 Heures de TF1"... Et sur ce dossier, on peut décerner le meilleur titre de la journée à Libération, ce matin... "Accident industriel à TF1 : PPDA renversé par une Ferrari"... Libération qui note que ce remplacement marque "la fin d'une époque"... Et Gérard Lefort, dans son éditorial, explique que "PPDA, devenu un logo, inventa en France le journalisme-vedette... A ce titre, il fut pendant plus de trente ans la marque qui, chaque soir, griffa le 20 Heures"... Dans Le Figaro, Pierre de Boishue rappelle que le premier 20 Heures de Patrick Poivre d'Arvor, c'était le 16 février 1976... "une date qui marque le début d'une rencontre qui n'est pas terminée entre le présentateur et les téléspectateurs, fidèles en masse depuis plus de trente ans"... Le Parisien-Aujourd'hui en France l'a vu rentrer hier de Roland-Garros "effondré"... Et le journal rapporte "qu'aujourd'hui, il doit déjeuner avec le directeur général de TF1, avant de présenter comme d'habitude le 20 Heures de ce soir"... Alors quid de PPDA ?... Restera-t-il à TF1 ?... "Rien n'est moins sûr", écrit Libération, qui a vu le présentateur, ces derniers temps, à Cannes et à Roland-Garros, prendre un malin plaisir à se montrer aux côtés des patrons de France Télévisions... Mais bon... Au-delà des changements de grille d'une chaîne qui cherche à remonter ses audiences, Libé s'interroge... Parce qu'il y a aussi Robert Nahmias, le directeur de l'information de TF1, qui s'en va... Et c'est Jean-Claude Dassier qui va le remplacer... "Encore un proche de Nicolas Sarkozy", explique Libé... qui rappelle qu'il y a un an, l'ancien directeur adjoint de campagne du Président de la République, Laurent Solly, était entré à la direction de TF1... Hier, Le Parisien-Aujourd'hui en France... qui évoquait déjà la possible arrivée de Laurence Ferrari sur la Une... écrivait que "Nicolas Sarkozy aurait récemment fait savoir qu'il aimerait la voir au 20 Heures de TF1"... Libération confirme ce matin, et constate que la pratique est habituelle, puisqu'en 2006, "Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, avait conseillé à Martin Bouygues d'embaucher Harry Rozelmack au poste de joker du 20 Heures de TF1"... Les deux journalistes de Libération qui signent cet article se souviennent que, récemment, le Président de la République avait glissé à des journalistes qu'il aurait adoré être directeur des programmes d'une chaîne de télévision... "En supprimant la pub sur France Télévisions, en nommant untel ou unetelle à des postes stratégiques du PAF, son rêve est en train de se réaliser"... Du foot et de la télé, pour oublier le reste du monde... En même temps, pour qu'on oublie la hausse du prix des carburants, il faudra sans doute plus qu'un ballon rond et qu'une valse télévisuelle... "Le monde frappé par un troisième choc pétrolier"... Cette fois, c'est Les Echos qui affiche ce titre, ce matin... La Tribune confirme : "Pétrole, dollar et chômage affolent les marchés"... Les deux quotidiens économiques expliquent que les banques centrales sont en position délicate, que les craintes de récession aux Etats-Unis se précisent, et qu'à l'origine de cette panique, il y a la faiblesse du dollar... Et Olivier Provost, dans son éditorial de La Tribune, ne voit pas trop comment sortir d'un cercle vicieux où le pétrole et le dollar règnent en maîtres... "Les grands argentiers du G8, qui se réunissent cette semaine à Osaka, ont du pain sur la planche", conclut le commentateur... Sauf que... Le Figaro coupe court à tous les espoirs... "L'Occident impuissant face à la montée du pétrole", titre le journal ce matin... Les ministres du G8 en appellent à l'OPEP... Et en France, Bercy se dit prêt à taxer les profits de Total... Le Figaro précise que la ministre de l'Economie Christine Lagarde reçoit aujourd'hui le directeur général de Total, pour déterminer quelle sera la contribution financière du groupe pétrolier... Et pour finir cette lecture des journaux, ce matin... "La nouvelle vie de Jacques Chirac"... C'est dans La Croix que vous saurez tout de la Fondation pour le dialogue des cultures, que l'ancien Président de la République lance officiellement aujourd'hui... Pour réaliser ce dossier, les journalistes de La Croix ont rencontré Jacques Chirac... et Dominique Gerbaud note : "Le nouveau Chirac, 75 ans, n'est guère différent de l'ancien... Alors aujourd'hui, il se propose de réveiller les consciences... A-t-il quelque chance d'être écouté et entendu ?... Ecouté, certainement... Mais entendu, c'est moins sûr, car un bon carnet d'adresses et une Fondation ne suffiront peut-être pas à convaincre ceux qui n'ont pas oublié un second septennat un peu immobile"... Et Bruno Dive, dans Sud-Ouest, sur le même sujet, constate également que "la défense de son propre bilan compte apparemment moins, pour Jacques Chirac, que la sauvegarde de la langue soro soro... L'ancien Président semble résigné à voir son double mandat élyséen rejoindre la longue cohorte des civilisations englouties"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.