"J'aurais aimé que mes parents viennent me chercher un quart d'heure avant la fin de l'entrainement"... C'est Laurent qui témoigne dans l'Equipe... il raconte les viols et agressions sexuels subit pendant près de 10 ans... son agresseur: son entraineur de foot... C'est l'un des témoignages ce matin à lire dans l'Equipe... une double page "pour en finir avec un tabou" titre le quotidien sportif, parce que le sport n'est pas épargné par les violences sexuelles commises par des personnes ayant autorité sur des mineurs... Ces violences ont été mesurées une fois, en 2009, une enquête commandée par le ministère des sports... elle révèle que 3% des athlètes interrogés déclarent avoir été victimes de violences sexuelles... Un chiffre qu'il faut prendre avec précaution... c'est sans doute bien plus... comme pour les violences conjugales... pour une femme qui porte plainte, on estime qu'il y en a 10 qui ne le font pas... Et puis souligne le sociologue Philippe Liotard "comment mesurer un phénomène que personne ne veut vraiment regarder ?"... Alors dans l'Equipe... vous lirez aussi ces 10 conseils aux parents... entre autre: oui éviter d'être en retard à la fin de l'entrainement, c'est à ce moment là qu'un enfant peut se retrouver seul avec un encadrant dans les vestiaires... Dans l'actualité ce matin "l'aide aux chômeurs agite la droite"... C'est la Une de Ouest-France... et l'on reparle du RSA dans vos journaux et de la proposition de certains à l'UMP de demander aux bénéficaires de ce revenu de solidarité de travailler quelques heures par semaine en échange de cette prestation... "Présenter une possibilité d'emploi même partiel comme une obligation pour justifier de droits sociaux est une forme d'humiliation... c'est purement vexatoire" s'insurge Jean-Michel Helvig dans La République des Pyrénées... "Vivre avec 411 euros par mois... c'est ça le RSA- socle, moitié moins que le seuil de pauvreté, rappelle Nicolas Demorand dans Libération... le filet ultime qu'une société civilisée accorde à ces citoyens les plus fragiles car elle estime indigne de les abandonner".... et pour Patrick Appel-Muller dans l'Humanité... "la dénonciation des titulaires du RSA comme des profiteurs assistés constitue un raccourci saisissant de 4 années d'un pouvoir présidentiel qui aura pris aux pauvres pour donner aux riches".... Et puis il y a aussi dans Libération cette lecture très critique du Fig Mag... le Figaro Magazine de samedi dernier qui titrait sur "la France des assistés"... avec un long papier de Sophie Roquelle stigmatisant et caricatural estime Libé... où la journaliste parle "des 'canapés', ces demandeurs d'emplois qui ne demandent, écrit- elle, pas grand chose sinon de rester chez eux devant la télé"... et Libé a peut-être trouvé une explication à ce discours "la signataire de l'article est l'épouse d'un grand patron du CAC 40 qui touche plus de 2 millions d'euros par an soit plus d'un an de RSA par jour"... Très loin donc de "Madame Radis"... C'est le Monde qui est allé à la rencontre de Mokhtaria... "Madame radis" comme la surnomme ses collègues... enfin en ce moment c'est plutôt "madame haricot"... cette ancienne secrétaire de direction, mère de deux enfants, s'est retrouvé dans la galère après des problèmes de santé et un divorce... et là elle travaille quelques heures par semaine au jardin biologique d'insertion de Pont-Blanc à Sevran... et elle explique... "les gens croient que l'on est content avec le RSA mais ce n'est pas vrai, on est juste soulagé car on peut payer les factures"... là, au jardin, son contrat aidé lui permet de toucher 700 euros par mois "je me sens à nouveau libre dit-elle car je ne suis plus soumise aux aides de l'Etat"... à côté d'elle un jeune homme de 31 ans raconte... "il y a encore deux ans, j'arrivais à décrocher des petits boulots par ci, par là, mais avec la crise c'est de plus en plus difficile".... on était à Sevran... on reste en banlieue... avec plusieurs articles ce matin dans la presse sur la vie dans les banlieues... France Soir est allé voir "comment on vit et travaille dans les quartiers dangereux"... Il y a Julien instituteur dans la cité Pablo-Picasso de Nanterre qui explique "à 10 ans, les enfants ressentent déjà un très fort sentiment d'exclusion"... et il a bien du mal à leur faire comprendre que la société a des règles... un élèves l'a interpellé un jour "Mais Monsieur, à Nanterre, y'a pas de lois!" Et puis il y a L'Humanité qui rapporte cette manifestation mardi soir des habitants du quartier Zola-Arago à Saint Ouen en région parisienne... "ils dénoncent les trafics de drogues".... "dans mon hall c'est le magasin, dit cette habitante, les clients font la queue, c'est comme ça tout le temps, la semaine et le week-end jusqu'à 23h"... Et puis pèle-mèle dans la presse ce matin... Des licenciements par SMS... à lire sur Rue 89, une information parue il y a quelques jours dans la Voix du Nord... C'est l'histoire des 6 employés d'un magasin "bois et chiffon" à Hénin-Beaumont... des salariés plutôt contents... on leur annonce 15 jours de vacances obligatoires pour cause de réfection du magasin, on leur montre même les plans de la future boutique... et pendant ces vacances, ils recoivent un SMS leur annonçant la mise en liquidation... puis dans la foulée une lettre de licenciement pour raisons économiques... et une patronne aux abonnés absents depuis... Faut-il s'attendre à une pénurie de médicaments? c'est la question en Une de La Tribune... explication "la Chine et l'Inde contrôlent 80% de la production de principes actifs. Et cette dépendance pose la question de la qualité et de la disponibilité des traitements... Inquiétude donc de la Tribune et d'Eric Chol l'éditorialiste qui précise que "l'Europe ne fabrique plus le moindre comprimé de paracétamol"... ça vous fera réfléchir la prochaine fois que vous aurez mal à la tête... Dans Libération vous découvrirez sans doute ce qu'est le "Fish dépendance day"... ce "fish independance day" c'est la date à partir de laquelle la France a fini de manger son stock de poisson pour l'année et doit donc importer sa consommation... Cet indicateur existe depuis 2000... et cette année là, le Fish independance day c'était le 25 juillet... en 2011, ce sera la semaine prochaine, le 13 juin, signe que les océans sont sur-exploités et se désertifient... Et pour finir, la petite phrase du jour... en fait il y en a plusieurs... dans l'interview de Raymond Domenech... c'est dans le mensuel So Foot... qui titre "attention Raymond is back.... un an après Knysna, il revient enfin sur le jeu des Bleus sans langue de bois" annonce le magazine... alors vous choisirez la phrase que vous préférez... cette explication peut-être... "en 2006, on avait une équipe qui avait un vécu. En 2008, une équipe mixte avec des anciens qui sont moins bien et des jeunes qui ne sont pas prêts. Et en 2010, tu n'as plus que ceux qui ne sont pas prêts"... on voit bien comment on a perdu... mais bon moi j'aime bien cette phrase là... "Parfois j'ai fait des choses quand même"... C'est mignon ça non... "parfois j'ai fait des choses quand même"... Bonne journée

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.