Pour l'heure, on ne connaît pas son nom... On sait juste qu'il est très riche... "Il" ou "elle" d'ailleurs, car on ne sait même pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme... Mais cette personne (on va donc dire "personne"), cette personne fait la Une ce matin de La Charente Libre, sous ce titre : "50 millions ! Un Charentais va toucher le pactole"... "Un Charentais ou une Charentaise", précise d'emblée le journal... car, comme nous l'avons dit, on ne sait même pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme... Mais on sait que cette personne est riche, puisqu'elle vient de remporter la cagnote de l'Euromillions : les 5 bons numéros et les 2 étoiles... C'était lors du tirage de vendredi... Et ce matin, Guillaume Rameaux, dans France-Soir, nous explique à quel point le vainqueur est un chanceux : il existe en effet une chance sur 76 millions de trouver la combinaison gagnante... Quant à la somme : 50 millions d'euros, ça équivaut, précise le journal, à 41 siècles de SMIC... Alors, qu'est- ce qu'on peut faire avec une somme pareille ? On peut se payer, par exemple, des vacances de président... C'est à lire ce mois-ci dans le magazine FHM... "Bons plans pour des vacances de président"... dossier sur les destinations préférées de notre chef de l'Etat et sur le coût de ces séjours... On nous rappelle son escapade familiale de trois jours à Malte : c'était juste après son élection... jet privé, bateau : environ 250.000 €... On nous rappelle ses vacances aux Etats-Unis, dans une villa louée 22.000 € la semaine : Nicolas Sarkozy y était invité par des amis... On nous rappelle également son expédition en Egypte, et le palace à plus de 1.000 dollars la nuit... Et en ce moment, c'est le Mexique... Le chef de l'Etat et son épouse y sont arrivés vendredi, pour quelques jours de voyage privé avant la visite officielle... Or, là encore, pour certains, il y a polémique... "Secret-défense : les Sarko sous le soleil de Mexico", titre ainsi ce matin le site Bakchich... sur lequel Marion Mourgue nous raconte comment l'Elysée a tout fait pour que la presse ne sache rien de ces vacances présidentielles... Des vacances là encore très luxueuses, ainsi que le rapporte également Gérard Desportes, sur le site MédiaPart... Nicolas et Carla ont posé leurs valises à la Presidential Villa, sur la côte pacifique : plage de rêve, terrain de golf et jacuzzi... "Une escapade de milliardaires pour le couple Sarkozy" : voilà le titre du papier, dans lequel on nous explique que ce séjour privé a coûté la bagatelle de 50.000 €... Reste à savoir qui a payé... A l'Elysée, on assure aujourd'hui que c'est le Président mexicain qui a réglé l'addition... Felipe Calderon, avec lequel le Président français devait évoquer l'affaire Florence Cassez... Nous en avons déjà parlé sur France Inter... Et ce matin, le sujet fait la Une d'une partie des journaux... Florence Cassez, cette Française lourdement condamnée par la justice mexicaine pour des faits de complicité d'enlèvements, qu'elle a toujours niés... Ce matin, sa photo fait la Une de Libération, sous ce titre : "Le casse-tête Florence Cassez"... casse-tête en l'occurrence pour Nicolas Sarkozy, qui va tenter de trouver une issue diplomatique à l'affaire... "une mission épineuse", explique Antoine Guiral, qui précise que malgré une enquête totalement bâclée et truffée de contradictions, de nombreux Mexicains sont convaincus de la culpabilité de la prisonnière... Samedi, dans le grand quotidien Reforma, l'une des séquestrés de l'ex-petit ami de Florence Cassez lançait ainsi un appel pour qu'on ne libère pas sa ravisseuse... Des associations ont par ailleurs réclamé le respect pour les victimes et les lois du pays : elles exigent que le Président mexicain ne cède pas aux pressions de son homologue français... Des exigences reprises par les journaux mexicains, ainsi que le rapporte également Nathalie Schuck dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Ainsi, l'éditorial du quotidien de centre-gauche La Jornada, qui étrille l'attitude interventionniste et même colonialiste de Nicolas Sarkozy dans cette affaire... qui fait donc aujourd'hui la Une non seulement de la presse française mais aussi mexicaine, les enlèvements étant là-bas un sujet hautement sensible, car ils sont quotidiens : c'est un sport national... Dans Femme Actuelle, vous pourrez lire le témoignage de la maman de Florence Cassez... Elle raconte notamment tout ce qu'elle a entrepris pour tenter de libérer sa fille... Elle a utilisé toutes ses économies, et elle a même dû souscrire un prêt afin de payer les avocats... son mari, à la retraite, ayant dû, lui, reprendre le travail dans son atelier de confection du Pas-de-Calais... Quant à la principale intéressée, c'est dans Le Figaro qu'elle s'exprime ce matin... interview signée Anne Vigna, réalisée depuis sa cellule de la prison de Mexico... Elle raconte à la fois ses doutes et ses espoirs... Elle attend tout désormais du Président français... Le Figaro qui fait toutefois sa Une non pas sur le visage de Florence Cassez, mais sur d'autres visages de femmes... Mais peut-on vraiment parler de "visages" ? Ce sont des femmes en burqa... des femmes afghanes... "Quand l'Afghanistan célèbre la Journée de la Femme"... Ca, c'est le titre au-dessus de la photo... une photo prise à Kandahar, au sud de Kaboul... et qui nous montre donc des femmes totalement cachées, les yeux derrière le grillage de leur traditionnelle burqa... au-dessus de laquelle, hier, elles avaient en plus mis un voile : un voile bleu, pour signifier leur appel à davantage de justice... A Varsovie, une manifestation a par ailleurs réuni 6.000 personnes, pour dénoncer le non-respect des droits des femmes... Plusieurs milliers de personnes ont aussi défilé hier à Madrid : défilé pour l'égalité des salaires et contre le machisme... Et puis il y a cette histoire, à la Une de La Croix... Cela se passe au Brésil... Une fillette de 9 ans violée par son beau-père et tombée enceinte de jumeaux... Craignant pour sa santé, les médecins ont décidé de la faire avorter... Résultat : l'archevêque de Récife, au nord-est du Brésil, a décidé de l'excommunier... excommunier non pas le violeur, mais la petite fille... et sa maman aussi, par la même occasion... une décision soutenue à Rome, par la voix du cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la Congrégation pour les évêques... L'affaire fait aujourd'hui la Une de la presse brésilienne... Ainsi, dans le Correio Braziliense, qui nous explique qu'hier, des manifestations ont réuni de nombreuses femmes réclamant la légalisation de l'avortement... Et dans La Croix, c'est Dominique Quinio qui s'émeut, dans son éditorial... "La réaction de l'évêque brésilien, dans sa dureté légaliste, écrit-elle, va de fait à l'encontre du message de vie que l'Eglise veut faire entendre"... D'autres polémiques dans les journaux, ce matin... Polémique d'abord sur les propos d'Elie Domota, le leader du LKP... "Nous ne laisserons pas les Békés rétablir l'esclavage"... Le Parquet de Pointe-à-Pitre a annoncé l'ouverture d'une enquête judiciaire pour "incitation à la haine raciale"... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, dénonce "un dérapage inadmissible"... L'Humanité, à l'inverse, apporte son soutien à Elie Domota, et dénonce "les provocations des patrons békés"... L'Huma évoque "une droite haineuse contre le LKP" et "une tentative de déstabilisation organisée contre le mouvement"... Polémique ensuite sur ce fait-divers dont on vous parlait dès hier sur France Inter : ce groupe de supporters lillois heurtés de plein fouet par un RER... Bilan : 2 morts et 11 blessés... France-Soir pose à sa Une trois questions : "Y a-t-il eu négligence du groupe ?"... "L'accident était-il évitable ?"... et puis "le Stade de France possède-t-il vraiment un plan d'évacuation digne de sa capacité ?"... Pour le reste, je vous conseille la lecture de l'interview de Laurence Parisot, dans Le Parisien... Elle affirme notamment que "la crise, franchement, c'est pas la mort"... A la Une du mensuel So Foot, magazine consacré au football mais qui peut intéresser aussi ceux qui n'aiment pas particulièrement le football... à la Une de So Foot donc, cette question : "A quoi sert Bernard Laporte ?"... Martin Hirsch : à quoi sert Bernard Laporte ? (...) Quand il était chargé de la Jeunesse, il a fait quoi d'important, Bernard Laporte ? (...) Et puis, dans Libération, dossier sur le sourire... C'est scientifique, c'est prouvé : des chercheurs viennent de démontrer que les femmes qui sourient ont beaucoup plus de chance de séduire que les autres... Ca doit marcher aussi pour les garçons... C'est très bien de sourire...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.