Bonjour... "Ca mériterait peut-être qu'on en parle, non ?"... C'est Jean-Marcel Bouguereau qui pose la question dans La République des Pyrénées... "Il y a des événements qui, bizarrement, dit-il, sont passés sous silence... Prenez les déclarations de Jean-Marie Bigard, reprenant les folies paranoïaques de Thierry Meyssan à propos des attentats du 11 Septembre : silence dans les rangs"... Alors, en deux mots, voilà ce qui s'est passé... Vendredi, sur une radio, Jean-Marie Bigard a joué les Marion Cotillard : comme elle, il a remis en cause les attentats de 2001... Pour lui, "les deux avions qui se sont écrasés sur la forêt et le Pentagone n'existent pas... Il n'y a jamais eu d'avions... C'est un mensonge... Et c'est un missile américain qui a frappé le Pentagone"... "On connaissait le Bigard scato... On connaissant le Bigard catho", commente Gérard Carreyrou dans France-Soir... "Mais on ne connaissait pas encore le Bigard géopo... Et celui-là, on regrette déjà de le connaître... Toutefois, précise l'éditorialiste, ces élucubrations d'un fantaisiste connu ne doivent pas être prises à la légère et avec le sourire"... C'est aussi, semble-t-il, l'avis du Parisien-Aujourd'hui en France qui, à deux jours du septième anniversaire des attentats, ouvre aujourd'hui ce dossier : "11 Septembre : pourquoi l'absurde rumeur persiste"... Pourquoi ?... Eh bien, "parce qu'il est quasiment impossible de lutter contre ce phénomène", explique Pascal Froissart, chercheur au CNRS et spécialiste de la rumeur... "Le fait de démentir diffuse encore la rumeur"... Ma consoeur Valérie Mahaut lui demande : "Mais comment peut-on croire que les attentats du 11 Septembre sont un mensonge ?"... "D'abord, parce qu'on aime se faire peur, répond-il... Dans le cas du World Trade Center, c'est avec la théorie du grand complot qu'on entretient nos frayeurs, en pensant que la version officielle est fausse et qu'on nous cache la vérité"... C'est précisément cette théorie qui a donné naissance à un pseudo-documentaire, "Loose Change", qui vraisemblablement fait un tabac sur Internet... A lire toujours dans Le Parisien... Le conspirationniste Dylan Avery reprend à son compte toutes les rumeurs, et s'efforce de les ériger en vérités, à coups de vidéos et de témoignages savamment sélectionnés... Ainsi, celui de ce badaud qui affirme ne pas avoir vu de hublots sur l'un des avions qui s'abat sur les tours... Conclusion : "c'est un avion militaire"... Certains ont vu un trait lumineux avant l'impact du deuxième avion... Le réalisateur zoome sur la vidéo, revient en arrière à plusieurs reprises... "Vous avez vu ?", interroge-t-il... "Non : rien d'autre que des pixels grossis à l'extrême"... Mais qu'à cela ne tienne, selon lui, un missile a bien été tiré du deuxième avion... Indéfendable et imparable à la fois... Quant à Bigard, nous dit-on, il persiste et signe... Effrayant... C'est la Une de Libération... "Scientologie : le document qui accuse"... Le quotidien a pris connaissance de l'ordonnance qui renvoie la secte devant le Tribunal de Paris pour "escroquerie en bande organisée"... Les manipulations bancaires, le prix de facturation exorbitant des ouvrages et des vitamines, le délire de l'électromètre vendu aux adeptes, l'obsession du rendement financier... Pour preuve, ce document, rédigé par le fondateur Ron Hubbard à destination des recruteurs... "Vous devez vouloir, à tout moment, contrôler chaque personne qui entre dans votre bureau, dès cet instant, jusqu'à l'étape finale de la signature du chèque... Recherchez toujours de nouveaux filons, ne saignez pas à blanc les anciens"... Guillaume Dasquié, lui, évoque une note des RG, qui révèle que l'Eglise de Scientologie n'hésite pas à se livrer à des pratiques douteuses pour réduire au silence les proches des adeptes... "Suicides d'adeptes : les RG en alerte... Ils suspectent l'Eglise de pressions sur les familles"... "Et maintenant donc : le procès, après dix ans de procédures", titre Le Dauphiné... "Malgré la demande de non-lieu du Parquet, l'Eglise de Scientologie en correctionnelle"... C'est à la Une du Figaro... "Géorgie : Sarkozy obtient l'engagement d'un retrait russe"... "Pourtant, rapporte Alain Barluet, les discussions ont bien failli atteindre hier le point de rupture... Nicolas Sarkozy lui-même raconte la scène... Alors que Dmitri Medvedev s'était momentanément absenté de la pièce, laissant seul son ministre des Affaires étrangères à la table des négociations, le chef de l'Etat s'aperçoit que les Russes ont supprimé du texte la mention obligeant leurs forces à se retirer sur les lignes antérieures au 7 août, ce qui aurait entériné l'occupation de la Géorgie... 'Pour nous, c'était une ligne rouge... J'ai pris ma veste et j'ai dit : on s'en va', confie Nicolas Sarkozy... Mais Medvedev, une fois revenu, consent sans difficulté à remettre la mention dans la déclaration"... Oui, mais "Moscou concède le minimum à l'Europe", titre La Charente Libre... Et "pas sûr qu'il faille pavoiser avec la visite de Nicolas Sarkozy à Moscou", abonde Jacques Camus dans La République du Centre... "Non, dit-il, pas de quoi crier victoire... L'Union européenne vient simplement d'accepter une paix mal partagée... Pas de quoi crier victoire"... Sauf que dans l'avion qui l'emmenait hier soir de Moscou à Tbilissi, le Président français était tout bonnement euphorique... C'est ce que raconte Nathalie Schuck dans Le Parisien... "Il avait troqué son costume pour un jean et un polo de sport... Et il était donc très joyeux... 'On est contents... Honnêtement, ce n'était pas gagné d'avance... Je mets au défi qui que ce soit d'obtenir mieux'... Tout sourire également : le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, Jean-David Levitte... "On vient, on se fait applaudir et on part... On est vraiment les meilleurs"... Hubert Védrine, quel regard vous portez sur cette satisfaction présidentielle très assumée ? On notera également les commentaires de la presse outre-Manche... Le Guardian évoque "le succès de Nicolas Sarkozy"... Le Telegraph, plus distancié, estime que "le Président français pourra revendiquer sa part de responsabilité dans le dénouement de la crise... si tant est, néanmoins, que la Russie honore ses engagements"... Et maintenant, "l'Union européenne veut donc proposer à l'Ukraine un accord d'association"... C'est le titre du Figaro... Et c'est l'objet du Sommet qui aura lieu aujourd'hui... Mais en Ukraine, beaucoup ne veulent pas entendre parler d'un tel accord... "notamment à Sébastopol, raconte Alexandre Billette dans Le Monde... "Le drapeau russe flotte sur le port ukrainien de Sébastopol et dans le coeur de ses habitants"... "Sur les 400.000 habitants de Sébastopol, 80% sont d'origine russe, 15% seulement d'origine ukrainienne... La quasi-totalité des écoles n'enseignent que le russe... "Et le conflit géorgien pourrait bien ranimer certaines vocations, analyse mon confrère", qui a rencontré le président de l'Union du Peuple russe Sainte-Russie : "Avec sa barbe mystique et sa voix de stentor, Alekseï Doubitchine semble fait pour haranguer les foules... De retour d'Ossétie du Sud, il présente ses nombreuses photos : en treillis, sur un char, devant des cadavres calcinés... 'Si l'on commence à menacer des citoyens russes ici, alors la Russie aura le droit d'intervenir... Vous savez, il y aura la guerre ici, et très bientôt"... A lire donc dans Le Monde... Une enquête de Benoît Hopquin... Je vous conseille la lecture de la page 18, dans Le Monde... "Le viager, béquille de la retraite"... ou comment la perte de pouvoir d'achat des retraités les incite de plus en plus à vendre leur logement en viager... qui, de l'avis des experts en immobilier, serait donc un produit de crise... Vous lirez le témoignage de Mounia, 75 ans, qui habite les Gobelins, à Paris... Vous lirez le témoignage d'Adrienne, 88 ans, qui habite le 15ème... Leurs appartements sont vendus, mais elles vivent toujours dedans... Et grâce à la rente versée par les acheteurs, les deux vieilles dames se sont remises à voyager... Les acheteurs de viager seraient toutefois de plus en plus prudents, la faute à l'explosion du nombre de centenaires... L'anecdote est célèbre : Jeanne Calment, très longtemps doyenne des Français, avait vendu sa maison en viager à un notaire en 1965, quand elle avait 90 ans... Elle est morte 32 ans plus tard, bien après l'acquéreur... A la Une de L'Est Républicain... "Irradiés d'Epinal : le rapport accablant"... 5.500 patients ont été surriradiés de 1987 à 2006... Et le quotidien révèle que le service de radiothérapie de l'hôpital fonctionnait sans contrôles administratifs, de façon quasi autarcique... L'Humanité fait sa Une sur les 5.000 suppressions d'emplois chez Renault... "Automobile : dégraissages à la chaîne"... Les suites de la polémique sur le fichier Edvige... "Le fichier qui fait peur", titre Le Parisien... "Le fichier qui fâche", titre La Dépêche du Midi... Tandis que La Croix nous apprend que "la France arrive en tête des pays qui fichent le plus en Europe"... Et puis, pour finir... ces deux informations, à la Une du Courrier de l'Ouest... "L'ex-religieuse réclame 94.000 euros à sa congrégation"... C'est cocasse... Mais cette Angevine juge sa retraite bien maigre, et accuse la Congrégation de la Providence de s'être enrichie sur son dos... Et puis "un phoque dans la Maine"... Là encore, c'est cocasse... La Maine, c'est une rivière... Et si l'on en croit les spécialistes, c'est rarissime de voir ce genre de mammifère marin s'aventurer aussi loin d'un estuaire... Le phoque fait d'ailleurs également la Une de Ouest-France ce matin... C'est son jour de gloire...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.