Les touristes qui délaissent la Méditerranée caniculaire pour la chaleur douce des rives de la Baltique... L'Italie, la Grèce et l'Espagne, trop sèches pour l'agriculture... D'énormes digues sur tout le littoral européen, pour contenir l'augmentation du niveau des mers... "Quand l'Europe aura trop chaud", explique Libération... "Le changement climatique va transformer le visage du continent", promet The Independent... En France donc, Libération fait sa Une avec "un plan contre le réchauffement"... Parce qu'aujourd'hui, Bruxelles présente sa politique énergétique pour l'Europe... avec un objectif : diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050... Et que veut la Commission européenne ?... Eh bien, rien moins qu'une nouvelle révolution industrielle... "Il faut transformer, dit-elle, l'Europe en une économie peu émettrice en CO² et très efficace en plan énergétique"... Alors tout aide la Commission à se faire entendre... D'abord on se promène en bras de chemise à Bruxelles en plein janvier... En Suède, il n'y avait à Noël de la neige qu'en Laponie... Et puis il y a aussi... vous le savez... la Russie, qui fait du chantage au pétrole, comme l'indique Le Monde... "Le ton monte entre Poutine et l'Union européenne", s'inquiète également Le Figaro... Et tout ça, eh bien c'est peut-être une chance... une chance pour relancer l'Europe... "Relancer l'Europe par l'énergie", analyse Les Echos... "Parce que l'énergie, c'est l'un des rares domaines où les Européens jugent l'Union légitime"... Pour Les Echos, il faut donc en profiter... Alors on l'a compris... et pour en avoir les détails, reportez-vous à Libération... la Commission européenne va proposer aujourd'hui un plan en deux axes... le premier sur la sécurisation des approvisionnements du marché de l'énergie... le deuxième sur l'environnement et la diminution donc des émissions de gaz à effet de serre... Et là, c'est le "Monsieur Environnement" de Bruxelles qui va monter au créneau... Il est Grec... Il s'appelle Stavros Dimas... Et "il fait une peur verte aux entreprises", explique La Tribune... Le mois dernier, la législation sur l'industrie chimique, c'est lui... Maintenant, il veut inclure le transport aérien dans le système des quotas de CO²... Fin janvier, il entend s'attaquer à l'industrie automobile... sans compter qu'il propose une nouvelle catégorie pénale européenne : le crime environnemental... Stavros Dimas avait bien caché son jeu, explique La Tribune... "Cet ex-ministre de l'Industrie, issu de la droite grecque, avait été mis là pour avaliser les combines pro-industries", analyse un ancien responsable de Greenpeace... Et l'écologiste se frotte les mains : "Dimas se révèle en fait un bel enquiquineur"... L'environnement, c'est clair, ça a tendance à enquiquiner les politiques... En même temps... l'environnement arrive en quatrième position des préoccupations des Français... derrière l'emploi... l'éducation... et la sécurité... C'est ce qui ressort du baromètre BVA publié dans La Tribune ce matin... Cela dit... les préoccupations des Français... pas sûr qu'elles soient regardées de très près en ce moment par certains candidats à la Présidentielle... Dans vos journaux ce matin... c'est plutôt la tension à l'UMP qui retient l'intérêt... "L'UMP en désordre de bataille", pour La Montagne... "En guerre interne", pour L'Est Républicain... Et dans les éditos, les commentateurs ne mâchent pas leurs mots, après l'algarade entre les députés UMPistes et le Premier ministre... Bon, on le sait... Entre les députés et Dominique de Villepin, ça n'a jamais été le grand amour... Dans L'Indépendant du Midi, Bernard Revel rappelle qu'il fut un temps, bien avant d'être Premier ministre, où Dominique de Villepin les qualifiait de "connards élus par des nuls"... L'éditorialiste explique par ailleurs que "tout est possible avec Dominique de Villepin"... "Lui, qui n'a jamais affronté une élection, est tout à fait capable de tenter l'aventure présidentielle pour la seule beauté du geste... une démarche osée, irréaliste, orgueilleuse et pratiquement vouée à l'échec... Bref, une démarche qui lui ressemble"... Guère plus tendre, Pierre Taribo, dans L'Est Républicain... Pour lui, "Dominique de Villepin, dans le dernier carré de la chiraquie, c'est celui qui s'admire dans un miroir déformant... Il croit aperçevoir un grand fauve politique, alors que son impopularité chronique lui a limé les griffes"... Bref, résume Hervé Chabaud dans L'Union... "Si Villepin a passé un sale quart d'heure hier, c'est qu'il l'a bien cherché... Personne n'applaudit un capitaine qui s'enthousiasme à marquer des buts contre son camp"... Alors, dans cette bagarre entre chiraquiens et sarkozystes, c'est "avantage à Sarko", pour Philippe Waucampt, dans Le Républicain Lorrain... "D'abord, parce que, donc, le président de l'UMP est soutenu par ses députés... Mais aussi parce que Juppé a annoncé qu'il le soutenait... Juppé qui a enfin estimé avoir suffisamment payé pour Jacques Chirac, analyse l'éditorialiste... et qui se verrait bien en ministre des Affaires étrangères dans "Sarkozy Président"... Pour le président de l'UMP, il y a encore d'autres raisons de sourire, malgré la tempête... La Une de La Provence, par exemple... Au passage, ce matin, La Provence c'est une nouvelle formule, nouvelle maquette, nouvelle mise en pages... Et en Une donc, un sondage CSA pour La Provence et France 3 Méditerranée, sur les intentions de vote des électeurs de la région... Et la Provence, eh bien, est une terre d'élection pour Nicolas Sarkozy... Au premier tour, le président de l'UMP recueille 34% des intentions de vote... 26% pour Ségolène Royal... 21% pour Jean-Marie Le Pen... Le candidat de la droite et ministre de l'Intérieur ne boudera pas non plus son plaisir à la lecture du Figaro... "La délinquance a reculé de 9,3% depuis 2002"... En 2006, les crimes et délits ont diminué de 1,3%, a calculé le journal... Mais les violences aux personnes, dans le même temps, ont augmenté de 5,6%... Le Figaro qui met en avant la plus grande efficacité policière... En 2006, 35% des faits ont été élucidés... Le journal constate une reprise en main des forces de l'ordre... Seul bémol : les violences gratuites donc... et un sentiment d'insécurité qui reste élevé dans les banlieues... particulièrement dans les cités, où l'on compte moins de policiers par habitant que Paris... Vous allez me dire... Il n'y en a que pour Sarkozy ce matin... C'est presque vrai... Pas tout à fait quand même... Le Parisien-Aujourd'hui en France revient sur la fronde des petits candidats à la Présidentielle contre les télés... Et en l'occurrence, "Thierry la Fronde", il s'appelle François Bayrou... "C'est lui qui déclare la guerre aux puissances médiatiques", constate le journal... Dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace, Olivier Picard analyse le phénomène Bayrou... "Dans les sondages, il n'est pas encore le quatrième homme.. Mais dans la campagne naissante, il s'impose peu à peu comme le troisième... S'il peut donner le sentiment d'en faire un peu trop dans sa guerre contre TF1, en fait, l'opinion le suit... Sa démarche est jugée sympathique, parce qu'elle aère le grand rendez-vous démocratique de la compétition présidentielle"... Oui, "François Bayrou veut être le troisième homme", explique également Michel Noblecourt dans Le Midi Libre... "Le troisième homme, c'est celui qui aura en main les cartes du deuxième tour... Il sera le faiseur de roi ou de reine"... Et après la campagne... Cette question, déjà, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France : "Faut-il amnistier les PV ?"... "La tradition, inaugurée par De Gaulle en 1958, fait polémique", explique le journal... Enfin, elle fait polémique surtout chez les candidats... Ils sont de plus en plus réticents... Parce que, chez les automobilistes, l'habitude est prise... Et à quelques mois de l'élection, c'est le relâchement... "Le retour des mauvaises habitudes"... C'est une enquête TNS-SOFRES... Et dans bon nombre de domaines, ce sont les conducteurs franciliens qui méritent le bonnet d'âne... Ils sont 39% à faire du 160 kilomètres-heure sur autoroute... 36% à téléphoner en conduisant... et 86% à ne pas s'arrêter au feu orange... Cette enquête a été réalisée dans 11 régions... Chacun a donc son palmarès... Les Normands sont les conducteurs français les moins sensibles aux campagnes de prévention contre l'insécurité routière... Pour eux, explique Paris-Normandie, c'est simplement une manière de remplir les caisses de l'Etat... En Provence-Alpes-Côte d'Azur, on estime que les automobilistes locaux sont les plus mauvais conducteurs de France... Dans les Pays de Loire, on obtient la palme de l'oubli du clignotant... Les meilleurs conducteurs ?... Peut-être bien ceux du Nord-Pas-de-Calais... Ils sont 88% à avoir encore tous leurs points sur leur permis...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.