Il y a celui qui gagne... Et puis il y a les autres... C'est comme ça... C'est la vie... C'est comme ça en politique... C'est comme ça dans le sport... Et c'est comme ça aussi pour la littérature... A 13 heures aujourd'hui, on connaîtra le nom du nouveau Prix Goncourt... Et il n'y aura qu'un seul gagnant... L'an dernier, c'était Gilles Leroy, pour son livre "Alabama Song"... Et il raconte, dans Marianne, son "année après le Goncourt"... des confidences recueillies par Clara Dupont-Monod... "Ca commence, explique-t-il, par une tournée nationale qui dure deux mois... Vous êtes invité dans les grandes librairies françaises... Et là, c'est très étrange : moi qui n'ai jamais vraiment beaucoup vendu, je vois se former les files d'attente... Les gens s'approchent et disent : 'C'est bientôt Noël : je viens acheter votre livre pour ma fille'... Et puis, poursuit Gilles Leroy, on découvre les allumés... Un monsieur m'a suivi dans trois coins différents de France : il voulait un maximum d'autographes, pour les distribuer à sa famille"... Il raconte ensuite les voyages aux quatre coins du monde... Le Caire, Casablanca, Genève, Buenos Aires... Il raconte les rencontres, et sa difficulté à se figurer son compte en banque tout à coup très garni... "L'hiver dernier, j'ai eu besoin de chaussures... J'étais avec une amie, et j'hésitais à entrer chez Bata... Mon amie a hurlé : 'Enfin, voyons, va claquer ton fric chez un grand chausseur : tu as le Goncourt !'... Mais finalement, je suis entré chez Bata", conclut Gilles Leroy... en reconnaissant tout de même qu'il a vraiment bien profité de l'année qui vient de s'écouler... Alors, qui sera le prochain ? Pour Libération, Frédérique Roussel s'est rendue à la Foire du Livre de Brive... Et elle a écouté les rumeurs, qui donnent gagnant ou bien Michel Le Bris pour "La Beauté du Monde", ou Atiq Rahimi, pour "Syngué Sabour"... Jean-Marie Blas de Roblès aurait pour lui le désavantage d'être déjà le lauréat du Médicis... Quant à Jean-Baptiste Del Amo, son livre est un premier roman... Et même s'il y eut "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell en 2006, les rumeurs donnent rarement un premier roman gagnant au Goncourt... C'est comme ça... C'est la vie... Il y a celui qui gagne... Et puis il y a les autres... Il y a les perdants... Philippe Labro s'est retrouvé plusieurs fois dans cette situation... Et c'est ce qu'il raconte, ce matin, dans Le Figaro... Cela s'appelle "Le jour du Goncourt"... Et c'est proprement savoureux, parce que Labro se moque de lui-même... Il se moque de sa prétention de jeune écrivain persuadé de mériter le Prix... Il se moque de sa déception d'écrivain confirmé persuadé qu'on lui a volé le Prix... Et maintenant, il affirme que s'il avait eu le Goncourt, cela l'aurait peut-être ankylosé... Et que donc, finalement, c'est bien qu'il ne l'ait jamais eu... "Ca l'a poussé, dit-il, à continuer d'écrire et à poursuivre l'inaccessible étoile"... Labro, finalement bon perdant... Puisque s'ouvre aujourd'hui, comme l'annonce La Dépêche du Midi, "une semaine très particulière pour le PS"... "Une semaine de manoeuvres socialistes", explique, à sa Une, L'Est Républicain... Tandis que Le Républicain Lorrain s'amuse du "bal des postulants chez Royal"... laquelle a promis de proposer d'ici demain le nom du futur Premier secrétaire du parti... peut-être son nom à elle... "Mais si elle ouvre la porte du Frigo, commente Patrick Fluckiger dans L'Alsace, elle réveillera immanquablement le réflexe bien rodé du 'TSS' : le 'tout sauf Ségolène'"... D'autant, nous dit Le Parisien-Aujourd'hui en France, d'autant que "la tentation est forte, aujourd'hui au PS, d'un front anti-Royal"... Du coup, c'est un autre nom qui revient, ce matin, dans les journaux : celui de Vincent Peillon... député européen de 48 ans... "Une tête bien faite et bien pleine", commente Yann Marec dans Le Midi Libre... "Il est agrégé de philo... Il a du talent et du charisme... Il a beaucoup d'atouts"... Point de vue bien différent pour Olivier Picard, dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Pour lui, "Vincent Peillon est incolore et sans saveur... Il serait un Premier secrétaire fantoche, et aurait pour seul avantage de ne pas faire d'ombre à Royal"... "Peillon peut porter l'image du renouvellement", corrige François Rebsamen, numéro 2 du PS, dans France-Soir... tout en dénonçant les errements de ceux qui militeraient pour le "tout sauf Ségolène"... Sachant qu'avec cette nouvelle bataille interne, l'image du PS s'est encore abîmée, comme en témoigne un sondage ViaVoice publié par Libération... 55% des personnes interrogées jugent que l'ex-parti de François Hollande a offert une image négative au cours de sa campagne de préparation du Congrès de Reims... "Au lendemain du vote des militants, Bertrand Delanoë ne serait donc pas le seul grand perdant", écrit David Revault d'Allonnes... "Il y a un autre grand perdant, en tout cas en termes d'image : c'est le Parti Socialiste"... Quant à Ségolène Royal, eh bien, ce matin, certains la comparent à Barack Obama... Ainsi Michel Lépinay, dans Paris-Normandie... Mais lui se moque un peu... "Les militants préfèrent le discours lisse et creux de Ségolène à leurs barrissements politiques, écrit-il... Comme si sa différence était, à elle seule, une garantie de changement... Ca rappelle un peu Obama, qui, lui aussi, affirme incarner le changement, parle de générosité et émaille ses discours d'appels à la réconciliation... Mais la comparaison s'arrête là"... Dans Le Figaro, l'écrivain Marc Lambron, lui, rapproche le magnétisme de Ségolène Royal et celui de Barack Obama... Pour lui, "c'est Obamette qui casse la baraque au PS"... Joli titre... Mais bien malin qui pourrait écrire aujourd'hui l'histoire du Congrès de Reims... Celui-là, à coup sûr, mériterait au moins deux Goncourt... Avec d'abord un autre sondage : un sondage CSA, pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, sur l'amendement voté par l'Assemblée et permettant aux salariés qui le souhaitent de travailler jusqu'à 70 ans... Résultat : pour 66% des sondés, il s'agit là d'une mauvaise chose, parce que cela entraînera à terme la remise en cause de l'âge légal du départ à la retraite... Conclusion du journal : "Les Français ne veulent pas de la retraite à 70 ans"... Libération fait, pour sa part, sa Une sur une autre disposition polémique : la proposition de loi qui prévoit de généraliser à toutes les grandes villes l'ouverture dominicale des commerces... "Dimanche comme un lundi", titre le quotidien... qui demande, lui, l'ouverture d'un vrai débat sur un sujet qui est, en fait, un choix de société... Christophe Alix revient, à ce propos, sur l'un des sketches préférés de Nicolas Sarkozy : celui de l'ouverture des commerces sur les Champs Elysées... Il l'a répété pas moins de cinq fois ces derniers temps : "Ils ont inventé un truc : le trottoir de droite, c'est ouvert le dimanche, et le trottoir de gauche, c'est fermé"... Rires assurés dans l'assistance... "Sauf que tout cela n'a rien à voir avec les trottoirs, assure le président du Comité des Champs Elysées : l'ouverture des magasins dépend du type d'activité... Sarkozy fait fausse route"... De son côté, L'Humanité fait sa Une sur la situation alarmante des hôpitaux publics... L'Huma qui s'interroge : "Une saignée de 20.000 emplois ?"... Un plan de suppression de 800 emplois au Havre... L'ouverture d'un guichet-départs au CHU de Nantes... Dans le quotidien, l'économiste Jean-Paul Domin dénonce "la marchandisation de la santé"... Et là, visiblement, il y a beaucoup de perdants... "Suite aux perturbations de son trafic, la SNCF dénonce les sabotages"... C'est le titre à la Une de France-Soir... "Mais qui en veut à la SNCF ?", se demande, pour sa part, Le Parisien-Aujourd'hui en France... A la veille du 90ème anniversaire de l'Armistice de 1918, plusieurs articles sur la polémique autour du rapport expliquant qu'il y a trop de commémorations en France... La Croix nous apprend, en outre, qu'il reste encore 4 survivants parmi les combattants de la Grande Guerre : 3 Britanniques et un Américain... C'est un Américain qui fait aussi la Une de La Tribune... "Ce que va faire Obama pour sauver l'Amérique"... "Automobile, énergie, télécom, défense : les projets du nouveau Président"... Obama à la Une également du Dauphiné Libéré... "Dans le département de l'Ain, déjà une Place Barack Obama"... décision du dernier conseil municipal de la petite commune de Farges... L'une des places du village portera donc bientôt le nom du nouveau locataire de la Maison Blanche... Enfin, dans France-Soir, cette info : "Bientôt nous roulerons au champignon"... Oui, les champignons pourraient devenir le carburant du XXIème siècle... Et des fois, on se demande s'il n'y en a pas qui les fume...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.