On vouvoie les taureaux, dit joliment l'ancien matador Richard Millian, qui dans les Landes enseigne les valeurs de son art menacé aux enfants, Sud-Ouest. Sommes-nous lâches devant l'islamisme, se demande le Point, Chevènement en appui. Les terres sont sèches et souffrent les chiens truffiers, le Journal du Centre.

On parle d'un village du  Gers...

Et c'est sur le site de la Dépêche une fable sur la beauté et la modernité, peut-on avoir les deux. Castin y a cru qui est un beau village dont le paysage s'enrichit d'un objet d'art unique, le seul viaduc ferroviaire du département, et ce beau village allait en plus être relié au monde, la fibre allait venir à Castin. Et puis, des ouvriers pour amener la fibre ont planté d'immenses poteaux en bois, juste devant le viaduc, cela coute moins cher que d'enterrer des câbles mais forcément, c'est moins beau... Quant à la fibre, elle n'est pas encore là, faute de matière première et les poteaux sont nus...

Et cette histoire nous vient le jour où la Dépêche, met à l'honneur et en une d'autres village, les plus beaux d'Occitanie, pour un concours, Mon Beau Village, où triomphe Bozouls dans l'Aveyron, qui a poussé au-dessus d'un canyon profond d'une centaine de mètres, le traouc, le trou de Bozouls, méandre en fer à cheval de la rivière Dourdou... Et vous pouvez rêver sur ces beautés dans la dépêche et vous nourrir aussi des paroles d'un homme qui aime les villages et leur fait la part belle dans son journal télévisé sur TF1 jean pierre Pernaut, qui dit que la passion sauvera les villages, mais aussi internet puisqu'en télétravail, mieux vaut travailler près d'un joli paysage. "S'enfermer dans un village pour en faire le centre du monde", écrivait Jules renard que cite aussi la dépêche, était il connecté cet homme... Au fait, pour son concours, la Dépêche a choisi comme partenaire Airbnb, plateforme web colossale du tourisme chez l'habitant, le centre du monde vraiment.

Dans le Courrier Picard qui en fait sa Une on me parle d'un autre village qui devint Abbeville, un campement que peuplèrent il y a 650000 ans des hommes venus d'Afrique, ils furent ces migrants les premiers européens de l'ouest. C'est l'histoire d'un site préhistorique exploré au XIXe siècle, puis recouvert d'une cité, mais à la faveur d'une réhabilitation, on a creusé à nouveau , et les silex taillés  nous disent depuis quand, picards, nous existons.

On gratte nos terres dans nos journaux mais nos terres sont sèches, quand Guéret dans la Creuse redoute la soif et stocke de l'eau minérale dit le Monde, quand dans la Nièvre, me dit le journal du Centre les chiens truffiers ne pouvent plus sentir la truffe sous une terre durcie, il a fini par pleuvoir mais le mal est fait, le temps sec puis la tempête abattent les charmes à l'ombre desquels la truffe s'épanouissait,  les cours du diamant noir vont voler...

Mais l'homme ne vit pas que d'eau mais aussi de ses rêves, ses identités.  Sud Ouest, édition des landes, défend la Tauromachie que des députées LREM voudraient interdire aux mineurs, MAIS IL FAUDRAIT AU CONTRAIRE  dans une société sans norme amener les gamins aux taureaux! dit l'ancien matador Richard Millian qui à Cauna, dans son école Adour Aficion, éduque des enfants aux gestes et à l'humilité du monde taurin, on vouvoie le taureau, dit Millian, c'est joli. Midi libre publie une lettre ouverte lancés par la torera Marie sara, les gens du sud ne sont pas une peuplade de barbares qu'il faudrait civiliser...

Des scientifiques bretons observent la Bretagne et scrute l'évolution de son trait de côte qui ondule les galets reculent dans les Côtes d'Armor, c'est dans le Télégramme, qui se penche aussi sur l'identité bretonne, « qu'est ce que le peuple breton », une « histoire populaire de la Bretagne » est sortie hier.   Mais l'identité bretonne n'interdit pas le monde. Le même Télégramme est le seul journal français à faire sa Une sur l'attentat antisémite et qui hier visant une synagogue a fait deux morts à Halle en Allemagne.

Mais les autres journaux parlent aussi de cet attentat...

Et vous lirez dans le Monde sur internet comment la video de l'attaque, a été partagée de manière coordonnée sur des messagerie et sur un site fréquenté par l'extrême droite, l'homme arrêté hier par la police s'inscrit dans une nébuleuse ou une école, la même que celle de l'auteur de l'attentat d'Auckland, qui lui visait une mosquée. A Halle, le terroriste a tiré sur la porte de la synagogue ou priaient 70 à 80 personnes « mais heureusement la porte était fermée », dit un fidèle,  je lis cela dans Libération. Mais dans le même Libé, aujourd'hui réalisé en grande partie par des historiens, deux historiens justement racontent leur journée dans la rédaction, et les palabres d'un journal en train de se faire,  et l'article dit ceci:  « 15h40. Attentat d'extreme droite dans une synagogue en Allemagne un jour de Kippour, début de l'offensive turque au Kurdistan syrien. Les journalistes sont graves, les historiens et historiennes démunies. » Et de fait, si Libé s'enrichit d'un papier historique sur le Kurdistan, aucun historien n'a su mettre en perspective dans le journal un tueur d'extreme droite visant des juifs puis tuant un homme dans un kebab turc, et cette absence du temps long laisse rêveur...

Dans le Point un homme pétri d'histoire a peur de notre présent,  Jean-Pierre Chevènement décrit  la France enrant dans une guerre civile à bas bruit, et pense aux guerres de religions, démarrées d'un bucher en 1523, la Saint-Barthelemy eut lieu en 1572...

Chevènement est au coeur d'un dossier grave qui porte une question provoquante, « face à l'islamisme, sommes nous devenus laches », et au-delà de l'interjection, on lit avec attention, la logique sans véhémence d'un universitaire, Bernard Rougier, Professeur à la Sorbonne-Nouvelle, qui fait le lien entre "un éco système" islamiste, installé dans les friches urbaines, une socialité passant par des lieux dit-il, la mosquée, la librairie islamique, la sandwicherie halal, la salle de sport et une vision du monde, ne pas prendre de douche dénudée dans les vestiaires, ne pas serrer la main aux femmes, ne pas avoir d’ami juif ou chrétien, voir la france comme islamophobe......  Et cet écosystème, pour une minorité, serait prolongé par le djihadisme…

Le Figaro raconte le Burkina Faso rongé par le djihadisme. Le même monde que nous?

De la bonne volonté pour finir...

A la Une de l'Obs, des Français qui se donnent aux autres, une jeune infirmière en soins palliatifs, une maman de 4 enfants, séropositive, qui se démène et rayonne pour les autres malades,  un ami des migrants taraudé par son histoire familiale, et qui a adopté Souleymane qu'il avait rencontré terrorisé par le brouillard...

L'Obs est donc bienveillant cette semaine et raconte aussi comment Marie Antoinette, l'autrichienne honnie de la Révolution, est devenue une icone de la pop culture, on en chante plus « madame veto »...

D'une chanson l'autre, un vieux refrain paillard m'est revenu en mémoire d'une jolie histoire dans le Républicain lorrain; le 3e régiment de hussards de Metz est en manoeuvre dans la campagne mosellane, cela n'arrive plus souvent, et des villageois lui font bon accueil, let du coup l'air m'est revenu...

« Quand l’artilleur de Metz Arrive en garnison, Toutes les femmes de Metz Prépar’ nt leur p’tite maison", il est d'autres versions. 

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.