8H30, bonjour Hélène Jouan

Revue de presse de l’actualité, toute en dessins ce matin, on commence par un candidat embarrassant…

Couverture du magazine
Couverture du magazine ©

Visage boursouflé à la manière des caricaturistes, mèche folle rabattue sur le devant devenue sa marque de fabrique, Donald Trump fait la Une du magazine satirique américain, MAD…Avec ce titre typique de fin d’année : « les 20 personnalités ou événements les plus stupides de 2015 …et devinez qui a gagné ? » s’interroge le magazine, qui nous suggère la réponse.

Caricature / The New Yorker
Caricature / The New Yorker ©

Encore le visage de Trump, profil en noir et blanc signé Schwartz, à retrouver dans le New Yorker. Un petit diablotin rouge est posté sur l’épaule du candidat républicain qui affole aujourd’hui son propre camp; un petit satan qui lui murmure « eh mec, tu sais que tu me fous la trouille »

Ce matin, reportage dans la Croix sur l’inquiétude des musulmans américains après les dernières saillies de Trump qui veut interdire l’entrée des musulmans aux états-unis : « il pourrait être le candidat du parti républicain, et pourquoi pas être élu président. Quand je l’ai entendu, raconte James Yee, ex capitaine dans l’armée et musulman , je me suis immédiatement demandé comment ça allait affecter des gens comme moi »

En France, le 2ème tour des élections régionales dimanche, également en croquis

Des dessins qui donnent à voir, chacun, les enjeux de ce scrutin

Soulcié / La Revue Dessinée
Soulcié / La Revue Dessinée ©

Le rôle clef des abstentionnistes : c’est le dessin du jour de Thibault Soulcié dans la Revue dessinée, une revue d’actualité en bandes dessinées : 3 articles dans une vitrine, une corde de pendu pour le ps, un flacon de poison pour les Républicains, un fusil avec un canon retourné pour le FN…Choix compliqué, un homme passe devant en sifflotant, il n’a l’air d’avoir envie de s’arrêter…

De possibles victoires pour le FN dimanche ? Ce sont les lettres du mot France, qui se cassent la figure une à une devant une Marianne affolée…à la fin, il ne reste que 2 consonnes…F et N. Croquis à retrouver dans Courrier International

C’est Kak qui à la Une de l’Opinion représente un coq gaulois tout tourneboulé, tourneboussolé comme dirait Nicolas Sarkozy, un coq atteint du virus F1N1… jean claude Juncker désigne sur une carte, la France à Angela Merkel : « on a détecté un nouveau foyer de grippe nationaliste » lui annonce t il..L’Opinion qui explique, avec des mots cette fois, comment le gain éventuel de régions par le Fn dimanche atteindrait l’image de la France en Europe, et serait aussi une immense bouffée d’oxygène pour d’autres forces populistes et d’extrême droite à l’œuvre dans l’Union

Pas de dessin sur lui…il serait pourtant facile à imaginer, on pourrait par exemple le voir assailli de tomates, tant la presse ce matin est sur le mode : « Haro sur Barto ». La dernière sortie du candidat socialiste à la région ile de France, Claude Bartolone accusant sa rivale Valérie Pécresse, dans une interview à l’obs.fr puis en meeting, de « défendre Versailles, Neuilly et la race blanche » n’a pas fait qu’enflammer la droite , qui réclame des excuses et porte plainte, elle est aussi largement condamnée par la presse ce matin. A ma gauche, Libération qui sous la plume de son directeur de la rédaction Laurent Joffrin parle de « maladresse rarement vue. Reprendre à son compte, même involontairement la racialisation du discours politique ne dénote pas d’un sens aigu de l’à-propos politique » dit il… « que n’a-t-on dit de la phrase de Morano !rappelle Joffrin…qui reproche donc à Claude Bartolone de recourir aux mêmes ficelles, seraient elles inversées, que le fn ou la droite identitaire »

A ma droite, le Figaro qui consacre son édito à ce dérapage.. « Bartolone se révèle sous un jour détestable écrit Yves Thréard. Avec ses propos, il ajoute à la haine, la stigmatisation. Pire, il pratique le racisme à rebours, lui qui ne cesse d’invoquer les grands principes de la république et le fameux Vivre ensemble » Que cherche t il ? s’interroge Thréard, à s’attirer le vote ethnique, celui des minorités et des quartiers, est-ce vraiment la France réconciliée dont rêve François Hollande ? »

Vous avez refusé de condamner ces propos il y a quelques instants Manuel Valls, vous qui disiez pourtant il y a quelques jours à Evry, rappelle le Figaro « il faut une force morale nouvelle, il faut être capable de nous sublimer, de nous dépasser sur le plan politique. On ne peut plus être dans le buzz, le dégommage ». Pas sûr, pour le moins, que vous ayez été entendu…

On revient en dessins, sur la Cop 21 et le marathon final pour parvenir à un accord

Red / Reporterre
Red / Reporterre ©

Croquis signé Red, à retrouver sur le site de Reporterre,magazine de l’écologie qui suit, comme France Inter d’ailleurs, les négociations heure par heure. Dessin pas franchement optimiste : on y voit sur le podium de la COP21, un oiseau tout mazouté remportant la médaille d’or. Médaille d’argent pour un fût de déchets radioactifs, et de bronze pour un arbre décimé…Vision du verre à moitié vide donc, quand Emmanuelle Réju dans la Croix tente de voir le verre à moitié plein avant les dernières heures de négociation. « Au Bourget raconte t elle, un mot suscite l’effroi : Copenhague. Copenhague, lieu de la dernière conférence climatique. « Mais à quelques heures de l’échéance, le spectre d’une déroute à la Copenhague semble écartée » écrit la journaliste. Personne ne semble douter, tout en croisant les doigts, qu’un accord soit conclu, même si son niveau d’ambition reste incertain concède t elle. Pourquoi un tel optimisme ? parce que contrairement à 2009, tout le monde tire dans le même sens, chefs d’état, entreprises, villes et scientifiques. Parce que cette fois, les Etats unis et la Chine se montrent très impliqués dans la négociation. Mais aussi parce que l’accord de Paris sera par nature moins ambitieux que celui recherché à Copenhague. Pas de contrainte par le haut, et surtout pas de sanction, mais des engagements nationaux volontaires… » Ce qui fait craindre à beaucoup donc, le verre à moitié vide à quelques heures de la fin du marathon…

Ranson / Le Parisien
Ranson / Le Parisien ©

Autre actualité en France, avec l’illustration de l’art de l’esquive parfois des dessinateurs de presse : Ranson dans Aujourd’hui en France/le Parisien met face à face un sondeur peut-être, et un groupe de jeunes « Citez moi un produit de première nécessité dont la Tva est trop élevée selon vous », réponse unanime « les smartphones !!! »…Sauf, qu’on ne parle pas du tout de cela ! Mais de la fameuse tva sur les tampons et serviettes hygiéniques, qui après moults débats devrait être ramenée à 5,5% contre 20% aujourd’hui. Le Parisien qui nous raconte comment ce combat pour la reconnaissance de ces produits d’hygiène féminine comme produits de première nécessité est devenu un combat mondial en 2015, de Montréal à Londres, et bientôt à Berlin et Rome

On termine Hélène par …Noël, toujours en dessins

Lasserre / Marianne
Lasserre / Marianne ©

Noël et fin d’année…On termine avec un dessin de Lasserre dans Marianne : «un homme, planqué sous sa couette refuse de sortir de son lit . Sa femme : tu te lèves pas ? Réponse, Non réveille moi en 2016, j’en peux plus de 2015 »

Bon résumé de tout ce qu’on vient d’évoquer!

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.