"L'annonce est tombée dans l'après-midi : le Président de la République souhaitait nous parler"... C'est Francis Brochet qui commence ainsi son éditorial dans Le Progrès de Lyon... "Chacun s'est aussitôt demandé de quoi il pourrait bien nous parler... Du rapport Attali et de l'avenir des taxis ?... De la crise de confiance dans le pays ?... Des palinodies municipales de Neuilly ?... Non, rien de tout cela... Notre Président nous a parlé de l'Europe... La semaine prochaine, si le malaise persiste, de quoi pourrait bien nous parler notre Président ?, poursuit Brochet... Peut-être de la modernisation de l'armée française, ou du développement de la France d'Outre-Mer"... Bon... Au-delà de l'ironie... Les 7 minutes de télévision de Nicolas Sarkozy hier soir interrogent... "Un discours complètement hors du tempo de l'actualité et des préoccupations des Français", analyse Daniel Ruiz dans La Montagne... Jacques Camus, comme beaucoup de ses confrères, commente dans La République du Centre : "On a retrouvé Nicolas Sarkozy dans son vrai costume et son vrai rôle de chef d'Etat... Sauf que... Ce solennel retour au 20 Heures risque de ne pas suffire à redresser la situation du Président dans les sondages... Lisbonne et son Traité risquent bien d'être éclipsés par Neuilly-sur-Seine, devenue un Dallas municipal"... Et c'est bien ce qui se passe ce matin... "Couac à Sarkoville", en Une de Libération... "Du rififi dans le fief de Sarkozy", pour Aujourd'hui en France-Le Parisien... "L'Elysée et l'UMP cherchent un candidat pour Neuilly", rapporte Le Figaro... qui explique que le porte-parole de la Présidence se voit marginalisé par une liste dissidente sur laquelle figure Jean Sarkozy... Alors, pour tout le monde, très clairement, David Martinon est lâché par l'Elysée... Bon, certes... "Neuilly n'est que l'une des 36.000 communes de France, et l'enjeu peut sembler anecdotique... Mais ne vous y trompez pas, écrit Patrick Fluckiger dans L'Alsace... Ce petit Cloche-Merle montre, une fois de plus à quel points l'Elysée mélange les genres et se donne en spectacle"... Alors Neuilly... Photos dans Elle... Bon d'accord, l'hebdomadaire est un peu à côté de l'actualité avec ce reportage réalisé quand tout était encore presque calme... Mais quand même, cette description... "Partout des chiens de race... Les plus petits ont revêtu leur manteau d'hiver, assorti à ceux de leurs patronnes... Bienvenue au marché Windsor de Neuilly-sur-Seine... une petite halle où le prix des clémentines suffirait à renflouer la Société Générale"... Dans cette banlieue particulière... ce Dallas-sur-Seine, comme disent beaucoup de vos journaux... Le Parisien-Aujourd'hui en France retrace "les 48 heures de folie pour Martinon"... "Samedi matin, Martinon ignore qu'il est lâché... La veille au soir, Nicolas Sarkozy a pris connaissance d'un sondage qui donne son poulain battu... Et du coup, il décide de le court-circuiter... Dimanche, 11h45... C'est le courriel assassin de Jean Sarkozy qui annonce l'intention du fils du chef de l'Etat de conduire, avec Marie-Cécile Ménard et Arnaud Teullé, une liste de rassemblement... Et puis hier soir, pour boucler ces 48 heures de folie... le porte-parole de l'Elysée n'est pas dans l'avion du Président de la République, qui s'envole pour la Guyane"... Voilà donc "l'opération sauve qui peut à Neuilly-sur-Seine"... C'est Le Figaro qui raconte une réunion samedi, en fin de journée, dans le bureau de Nicolas Sarkozy... On y retrouve les trois co-listiers... Mais David Martinon, le lâché, refuse, lui, d'y assister... Après cela, difficile de croire Patrick Devedjian, le patron de l'UMP, quand il dit, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France : "Le Président n'a joué aucun rôle"... Tout cela "traduit un sentiment de panique", constate Le Républicain Lorrain... de "l'affolement", pour Libération... Parce que, note également Libé, pour emblématique que soit Neuilly, ce n'est pas le seul des bastions UMP à être en danger... Et le journal de citer pêle-mêle Marseille, Strasbourg, Caen, Metz, Toulouse, Rouen... et aussi Bordeaux... Bordeaux où "Alain Juppé joue gros"... Puisque, "pour la première fois depuis la Libération, la gauche a des chances de remporter la mairie"... Et la correspondante du journal dans la capitale aquitaine explique qu'il est inutile de chercher les logos de l'UMP sur les documents de campagne... Pas la peine non plus de demander quel ténor de la droite ou du gouvernement viendra le soutenir... Alain Juppé ne compte plus que sur lui-même... "Quand Sarkozy plombe son camp"... C'est la Une de L'Humanité... Et Marianne s'intéresse, cette semaine, à ceux qui "hier se couchaient et qui aujourd'hui le lynchent"... Ceux-là, ce sont... les médias... qui brûlent ce qu'ils avaient adoré, après avoir été hypnotisés... Les supporters de Nicolas Sarkozy aussi, qui rejettent le mari de Carla... "C'est comme si on travaillait pour lui, pour qu'il s'amuse", s'énerve un électeur du Président... Le désamour également des intellectuels... Les atlantistes, les libéraux, sarkophiles de la première heure, n'ont aujourd'hui pas de mots assez durs pour dénoncer la désillusion... Les malheurs de l'UMP et du Président de la République ne font pas pleurer tout le monde... Ainsi, Libération fait le portrait d'un "François Bayrou surfant sur les difficultés de l'UMP"... même si Le Parisien et La Croix ne sont pas dupes, et expliquent que si le patron du MoDem parle des municipales, il pense en réalité à 2012... Les journaux en revanche, eux, ils pensent aux municipales... "La difficile conquête de Marianne", en Une de La Montagne... "Pleins feux sur la campagne" : sous ce titre, Le Républicain Lorrain débute une série de reportages sur 20 villes lorraines... Même idée pour La Croix, mais en plus large, puisque le quotidien catholique commence une grande enquête de 5 semaines sur la démocratie de proximité qui valorise la politique... Et ce premier volet, aujourd'hui, a pour titre : "Les élus locaux piliers de la démocratie"... Et le journal constate que "c'est dans sa commune qu'on apprend la démocratie"... Et que "les Français veulent participer à la vie locale"... C'est un sondage CSA, où 50% des personnes interrogées ont le sentiment de ne pas être suffisamment associées aux décisions communales... où plus de 60% se disent prêtes à participer à une association locale ou à un conseil de quartier... Dans ce dossier, à lire également : ce reportage sur "le métier de maire, qui devient toujours plus exigeant"... "Je suis à la fois le curé, l'assistante sociale, le cantonnier et l'allumeur de réverbères", résume joliment le premier élu d'Issoudun... Et La Croix explique que "face à des habitants devenus des consommateurs de services, les élus doivent concilier compétences et proximité"... Et sinon, ce matin... "Les scénaristes ont gagné... Ils ont gagné la bataille d'Hollywood", rapporte par exemple Le Figaro... La cérémonie des Oscars est sauvée... "Hollywood pousse un grand ouf !", confirme Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Hollywood respire", pour Libération... L'éditorialiste de La Tribune se demande "à quoi sert le G7 ?"... Les ministres des Finances des 7 pays les plus industrialisés étaient à Tokyo ce week-end... Et pour François-Xavier Pietri, c'était "le bal des inutiles"... Et pour finir... Votre bureau, il est comment, ce matin ?... Tout propre et bien rangé ?... Ou envahi par un vaste bazar ?... Dans les deux cas, ouvrez Les Echos, et lisez "l'éloge du désordre"... Où l'on apprend que trop d'ordre et de rigidité peuvent enfermer les entreprises dans des stratégies erronées... que la corrélation entre ordre et efficacité reste à prouver... qu'un peu de désordre et une once de désorganisation favorisent la créativité, la résistance, l'adaptation... Bon, c'est pas tout ça... Faut que j'aille ranger...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.